Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


Concours EOPN?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pré-sélections au SOL (Brétigny)
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
melosdr
Pax du forum
Pax du forum



Inscrit le: 16 Juil 2015
Messages: 1
Age: 22 ans

MessagePosté: Jeu 16 Juil 2015 15:37    Sujet du message: Concours EOPN? Répondre en citant

Bonjour
Je m'appelle Mélanie et j'ai 19 ans. Je suis sortie d'un bac littéraire l'année dernière et je vais entamer une année en DUT Techniques de commercialisation en septembre prochain. Rien à voir avec l'armée de l'air, ou l'aviation me direz-vous... Je suis pourtant très attirée par l'armée de l'air mais je ne me sens pas totalement prête à m'engager (question de maturité). C'est pour perdre le moins de temps possible que je m'adresse à vous afin d'avoir des réponses à mes questions ainsi que plus d'informations sur certains sujets.

Le concours EOPN pourrait potentiellement m'attirer. Je ne me suis pas encore penchée sur l'aviation et ce qui s'en suit, alors premièrement je voudrais savoir comment me conseillez-vous d'en apprendre plus sur le sujet? Documentaires, livres précis etc? Notamment en prenant compte que je sors d'un bac littéraire donc je pense avoir énormément de choses à apprendre et à découvrir.

Je voudrais également savoir si vous me conseillez de passer des brevets (style BIA) afin de m'apporter de bonnes bases et de mettre plus de chances de mon côté si je veux réellement tenter le concours EOPN?

Toujours en prenant compte que je sors d'un bac littéraire et que je poursuis mes études, comment me conseillez-vous de procéder pour préparer le concours? Arrêter mes études lorsque je me sentirais prête? Comment préparer le concours à côté des études?

Ensuite je suis vraiment preneuse pour un tas d'autres informations sur le concours, pourquoi pas même des conseils pour le réussir ou encore des témoignages.

Merci par avance aux personnes qui pourront me répondre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
grodep
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 19 Aoû 2009
Messages: 936
Age: 46 ans

MessagePosté: Ven 17 Juil 2015 7:09    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour mélanie, et bienvenue,
ton post est assez surprenant à plus d'un titre, aussi me permets je de te poser quelques questions: quand tu dis que le concours eopn pourrait potentiellement t'intéresser, peux tu développer? Quel potentiel t'intéresse dans celui ci?Quelle serait ta motivation pour tenter ce concours? Pour réussir ce parcours? Quel heureux hasard t'as fait envisager cette filière?

Pour préparer ce concours: si tu jettes un oeil sur les différentes épreuves, tu vas assez rapidement trouver les réponses par toi meme et si, en plus, tu prends la peine de lire ce qui est écrit à ce sujet sur le forum, tu trouveras le reste. Pour faire court:
tests psychomoteurs: aucune préparation
tests psychotechniques: tu peux en faire des tonnes puisés dans les bouquins, mais mon opinion reste: inutile, voire contreproductif.
tests anglais: niveau bac, grosse révision des notions de grammaire et de vocabulaire
tests sportifs: impossible d'y échapper, va falloir chausser les baskets, et se mettre à courir
entretien psy: aucune préparation
entretien de motivation: là est ton énorme lacune à combler: abonnement à air actualités, lecture d'ouvrages d'ex pilotes (au hasard, le grand cirque, au service de l'espoir), entretiens avec des pilotes (profite de la période des meetings aériens en ce moment). Et puis un gros questionnement sur soi, sur son envie, les raisons qui te poussent à tenter cette voie, histoire d'avoir des réponses "naturelles" et sensées à fournir.

Enfin: si vraiment tu comptes te lancer dans cette voie, un p'tit tour dans un avion s'impose, histoire de vérifier qu'une fois airborne, il ne t'arrive rien d'irrémédiable. Tu peux ensuite, sans obligation, choisir de découvrir les bases du pilotage, la meilleure école pour cela n'est pas l'aviation légère, mais le vol à voile. A consommer sans modération!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sb
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 16 Juin 2015
Messages: 16

MessagePosté: Dim 19 Juil 2015 12:31    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour, je me permet de m'incruster dans la discussion car j'ai moi aussi quelques questions qui pourront peut être servir à d'autres.

D'abord, pour l'anglais, quand tu dis de revoir la grammaire, là, pas de soucis. Mais en ce qui concerne le vocabulaire, quel vocabulaire réviser ? Du vocabulaire spécifique à l'aéronautique est nécessaire ?

Ensuite, penses tu que quelques heures de vol de planeur ou autre pourraient aider à appréhender au mieux les tests du palonnier et du secpil ?

Merci d'avance.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
grodep
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 19 Aoû 2009
Messages: 936
Age: 46 ans

MessagePosté: Dim 19 Juil 2015 13:21    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour, pour le vocabulaire, il s'agit du vocabulaire usuel et non du vocabulaire technique. Là, pas de secret, pour développer ta base de données, c'es essentiellement de la lecture en langue anglaise. Je trouve qu'avec les outils modernes, c'est bien plus simple qu'autrefois: tu peux aisément, sur une liseuse (ou une tablette, mais moins adaptée) télécharger les bouquins que tu veux, en langue anglaise et les lire ainsi. Quand je dis que c'est plus simple, c'est parce que la majeure partie de ces liseuses ont des dictionnaires intégrés, qui te permettent de tout de suite traduire un mot dont le sens t'échappe complètement. Résultats garantis, sur quelques mois, quelques bouquins, la compréhension est améliorée de manière incroyable sans efforts particuliers apparents.

En ce qui concerne les tests du palonnier et du secpil, je suis très réservé, mais mon propos n'engage que moi, et je ne suis pas un "expert" dans ce domaine: ces deux tests sont là pour évaluer certaines de tes capacités intrinsèques (coordination psychomotrice, division d'attention, orientation spatiale,...). Ces deux tests sont particulièrement importants dans le processus de sélection car ils permettent d'évaluer dans quelle mesure les candidats ont ou n'ont pas un potentiel suffisant dans ces domaines pour suivre et réussir la formation de pilote de combat (transport ou chasse ou hélico). A la question, puis je faire des exercices qui vont m'aider à réussir ces examens, ma réponse serait "peut-etre": peut-être que si tu as chez toi, ces deux engins et que tu t’entraînes comme un forcené, tu vas améliorer ta performance sur ces tests MAIS: ton objectif n'est pas de devenir pilote dans un secpil ! Autrement dit, tu peux "abuser" et biaiser les résultats du secpil, mais tu ne te rends pas service...Ce qui est jugé, jaugé lors des phases de sélection, c'est le niveau "basique" sans entrainement des candidats, afin de déterminer si la marge de progression derrière est suffisante pour la suite. Si tu arrives avec un niveau supérieur à la moyenne, mais supérieur en raison d'un entrainement particulier, tu as déjà entamé ta marge de progression et rien ne garantit que tu disposes réellement du potentiel requis.

Le planeur aide t'il à réussir ces tests? Pour le test du palonnier, je dirais que oui, indubitablement ne serait ce que parce que tu auras déjà pris l'habitude de chasser le fil de coton avec les palonniers, donc le principe ne te sera pas étranger. Pour le secpil, c'est, je pense, beaucoup moins vrai. Enfin, il y a fort à parier que, depuis que ces tests existent et sont peaufinés, il existe un barème de pondération en fonction du nombre d'heures de vol des candidats. Je ne serai pas du tout surpris. (et n'espérez pas dissimuler votre expérience aéronautique, c'est visible comme le nez au milieu de la figure!).

N'oubliez pas que, contrairement à ce qui se passe dans le civil, on ne vous demande pas d'arriver avec un CPL IR, AtPL, QT, MCC, JOC, et tout et tout: donc, vous pouvez bien évidement vous forger une petite expérience aéronautique, pour le plaisir, par curiosité ou par anticipation, mais n'allez pas imaginer que vous serez mieux accueilli, mieux servi ou même que vous irez plus vite ou augmenterez vos chances en arrivant avec un gros passé aéronautique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sb
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 16 Juin 2015
Messages: 16

MessagePosté: Dim 19 Juil 2015 13:52    Sujet du message: Répondre en citant

Ah d'accord ça me rassure pour l'anglais car je révise en ce moment l'anglais en général mais sans aucun lien avec l'aéronautique.

Pour ce qui est des tests psychomoteurs, c'est également ce que j'avais lu sur d'autres post. C'est surtout la marge de progression qui semble importante. J'aurais aimé faire quelques heures de vol au préalable juste histoire de ne pas être trop surpris le jour J mais aucun club de mon département ne propose de vol sur planeur de toute façon...

Ensuite qu'en est il du PAM ? Ne devait-il pas remplacer le SECPIL ?

Enfin pour les tests psychotechniques, tu dis que cela peut même être contre-productif de s'y préparer ? Pourquoi ? Cela peut nous inculquer certaine logique, une manière de raisonner et de la rapidité par la même occasion non ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
grodep
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 19 Aoû 2009
Messages: 936
Age: 46 ans

MessagePosté: Dim 19 Juil 2015 14:37    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les tests psychotechniques: en vous entrainant, tout ce que vous risquez c'est d'arriver effectivement à un meilleur niveau que votre niveau initial et donc de biaiser les tests :
Exemple: sans m'entrainer , j'obtiens une note de 9 aux tests, et je ne suis pas retenu pour faire la formation ==> out tiré, c'est terminé pour moi.
En m'entrainant avant la sélection, j'obtiens une note de 11 aux tests, la barre était fixée à 10, je suis retenu==> je pars faire la formation, mais dommage, les tests ne reflétaient pas mon niveau initial, ils reflétaient un niveau après entrainement, et ma marge de progression est inférieure à ce qu’elle aurait du être: arrivera un moment au cours de la formation ou je vais commencer à pédaler, et où je vais, plus tôt que prévu, atteindre mon seuil d'incompétence, qui ne me permettra pas de finir la formation ==> out tiré, c'est fini pour moi, mais 4 ans plus tard que prévu et ces 4 ans, sans être perdu, ne sont malgré tout pas des années sur lesquelles je vais pouvoir capitaliser. Surtout mises en regard de quelqu'un qui aurait, pendant ces 4 années, suivi un cursus BAC+4 dans un tout autre domaine.

Alors, bien sur, je schématise à outrance, mais l'idée est là. Venez comme vous êtes, ne cherchez pas à "tricher" sur vos capacités: vous avez, ou vous n'avez pas, les qualités requises pour cette formation, et il n'y a aucune fierté à les avoir pas plus que de honte à ne pas les avoir: êtes vous fier d'être brun, blond, avec des yeux verts, bleus ou noirs? Pas plus, vous n'y pouvez rien non plus.


Ce que je viens de dire n'interdit nullement, bien au contraire, de pousser la porte d'un aéro club pour se mettre le cul en l'air et voir comment on réagit!

Pour le planeur, la formule idéale pour débuter consiste à se payer un stage pendant les vacances: une ou deux semaines bloquées, logé sous la tente en bordure de piste à découvrir le vol et ses joies... Franchement, on peut passer des vacances bien plus désagréables et/ou bien plus onéreuses...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sb
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 16 Juin 2015
Messages: 16

MessagePosté: Lun 20 Juil 2015 9:54    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que vu sous cet angle ça paraît logique. Lorsqu'on est à quelques semaines de pre-selections, on a tendance à ne penser qu'aux tests en eux-mêmes et pas assez à la suite.
Du coup, je vais plus me concentrer sur l'anglais et renforcer mes connaissances sur l'armée de l'air plutôt que m'entraîner à ces tests psychotechniques.

Sinon tu n'as pas d'informations sur ce fameux PAM ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
grodep
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 19 Aoû 2009
Messages: 936
Age: 46 ans

MessagePosté: Lun 20 Juil 2015 9:56    Sujet du message: Répondre en citant

non aucune info sur le PAM, sans doute que nikonblaze pourra t'en dire plus bientôt puisqu'il passe les sélecs en août.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sb
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 16 Juin 2015
Messages: 16

MessagePosté: Lun 20 Juil 2015 23:05    Sujet du message: Répondre en citant

Oui je lui ai demandé de nous faire un petit retour de sa semaine dès que possible.

Juste une chose pour en revenir aux tests psychotechniques. Au final, il n'y a pas à proprement parlé de ce genre de tests (cartes, dominos, cubes à faces noircies,...) ? D'après ce qui est dit (notamment sur cockpit seeker) il y aurait :

Palonnier
Maths
Lecture de tableau
Cartographie
Orientation spatiale
Culture générale + aéro
Secpil
Anglais
Test de personnalité
Test de sous-off
Test de groupe
Sport
Entretien

Donc pas de test psycho à priori... (?)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pré-sélections au SOL (Brétigny) Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group