Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


La disparition des pilotes dans les cockpits, vous en pensez quoi ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Discussions générales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
greg765
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 02 Mar 2012
Messages: 35

MessagePosté: Jeu 15 Juin 2017 20:34    Sujet du message: La disparition des pilotes dans les cockpits, vous en pensez quoi ? Répondre en citant

Salut tout le monde !

Je viens avec un sujet pas très marrant (pour un passionné d'aviation), mais qui me trotte dans la tête: Que pensez vous de la disparition des pilotes dans les cockpits ? La plupart des avions sont encore pilotés par un équipage à deux, mais pour combien de temps ? Cette "tendance" (initiée avec l'apparition du FMS, le développement des trains ou voitures autonomes, l'apparition d'intelligences artificielles...) m'inquiète et c'est pour ça que je serais intéressé de connaître vos avis !

Je suis pilote privé, et j'ai toujours été passionné d'aviation. Je vois donc d'un mauvais oeil la disparition des pilotes, mais si je suis réellement objectif avec moi même:

- Bon nombres de systèmes sont déjà automatisés dans les avions modernes. Techniquement, on ne peut pas dire qu'on parte de très loin. (Pilote automatique, liaisons de données, FADEC, FMS, atterrissage Cat III...)
- Gain de poids dans l'avion (et donc consommation moindre, charge utile accrue)
- Gain de place dans l'avion (et donc plus de passagers ou de fret, revenus des vols accrus)
- Moins de salaires à payer (et donc moins de dépenses pour faire voler l'avion)
- Moins de coûts de formation, d'hébergement, de contraintes temporelles (style temps de repos, ...), de sensibilité aux grèves, à la maladie, ...
- Moins de crashs ? Les facteurs humains sont souvent à l'origine de graves accidents ! Pas toujours, mais souvent !

En clair, si je n'aimais pas piloter et que je ne voyais qu'un aspect financier au problème, je me dirais "mais à quoi servent ces deux cons devant !"

Il se trouve qu'aujourd'hui ils sont encore utiles ! Mais aujourd'hui ! Que de chemin parcouru en un siècle d'aviation !

- Vous me direz que le pilote peut monitorer les systèmes et prendre des décisions. Mais bien souvent, sur un Airbus, le pilote va suivre des message ECAM, ou alors un QRH. Finalement, ce sont des tâches à effectuer en séquence, quoi de mieux qu'un ordinateur pour ça ? L'avion monitore déjà la plupart de ses systèmes lui même !
- Vous me direz qu'un ordinateur ne posera pas un Airbus sur l'Hudson. Mais combien de pilotes en seraient réellement capables ? Et qu'est-ce qui dit qu'une intelligence artificielle bien foutue, capable d'analyser très rapidement de nombreux paramètres, et de calculer les risques associés à chaque décision, n'en serait pas capable ? (Je pousse un peu par provocation, mais est-ce réellement déconnant d'ici quelques années ?)
- Concrètement, quel est encore le rôle d'un pilote, quand: La météo est consultée pour lui (dans certains pays ils n'ont pas grand chose à dire sur la route ou l'emport carburant), que le plan de vol arrive tout prêt par datalink ("pouf" c'est dans le FMS sans rien faire), que le PA et l'ATHR s'occupent de piloter l'avion sur l'essentiel du vol, qu'en cas de RA du TCAS le PA s'en occupe tout seul (oui c'est le cas sur certains avions modernes), et qu'il n'y a plus besoin de moyens de radionavigation complexes pour poser la machine car de toute façon, GNSS + WAAS sont là pour ça ! (L'argument les petits aéroports mal équipés sans ILS en prend donc un coup !)

Sans compter que les voitures autonomes sont en passe de débarquer, et qu'on a déjà des métros autonomes, par exemple. La SNCF considère même des TGV autonomes d'ici peu.

Je suis bien conscient qu'aujourd'hui, dans le processus de prise de décision, l'humain reste meilleur que la machine. Mais dans le futur ?
Je suis bien conscient que des systèmes peuvent merder, et que dans certains cas c'est les humains qui ont complètement sauvé la situation ! Quasiment tous les jours des pilotes interrompent des FMS qui font n'importe quoi, désactivent un système devenu fou... Mais c'est avec la technologie actuelle. J'imagine que la fiabilité s'accroît au fil des analyses de risques, des nouveaux développements, des nouvelles architectures d'équipements, etc...
Je suis bien conscient que grand nombre de passagers ont peur en avion, et qu'avoir un humain aux commandes qui a autant à perdre qu'eux si les choses se passent mal peut se révéler rassurant. Mais quand les gens se seront habitués à monter dans une voiture autonome, et si cette dernière (pour le moment les essais semblent aller dans ce sens là) tendent à montrer qu'elle est moins dangereuse qu'une voiture conduite par un humain, les gens ne finiront-ils pas par se demander si finalement, le danger n'est pas le pilote? (dans quelques années).

Quelque chose qui je pense peut peut-être freiner cette triste tendance pour nous pilotes, ce sont peut-être les risques de piratages. Avec des avions toujours plus connectés (3G, Wifi, Satcom, ACARS, utilisation de CDPLC pour communiquer,...), il pourrait-peut-être y avoir des risques de piratage. De (très bons) terrorristes ne pourraient-ils pas faire buger un appareil, voire pleins d'appareils, ou les détourner en leur envoyant des fausses infos, ou en les piratant ? J'imagine que des protections fortes seront mises en place, mais est-on vraiment à l'abris d'une petite faille inexploitée ? Mais si c'est pour rester assis comme un passager à laisser tout se faire automatiquement, pourra-on encore appeler ça du pilotage ?

Je vous le dis clairement: J'espère que je me trompe ! J'espère que dans quelques années, quand je relirai ce post, je me dirai "Ahah, quel abruti !". Alors n'hésitez pas à donner vos avis ! Personnellement je pense que c'est inévitable, et que la seule vraie inconnue est : QUAND ? Le début étant probablement plus ou moins maintenant. Mais peut-être que je me trompe, je l'espère !!

J'ai toujours voulu devenir pilote de ligne, et maintenant que j'ai atteint l'âge de pouvoir concrétiser ce rêve, je ne voudrais pas qu'une armée de 0 et de 1 me le vole Je trouverais vraiment cela triste !


Une petite vidéo de recherche qui ne me plaît pas tellement pour accompagner mon post: https://www.youtube.com/watch?v=om18cOWFL3Q

Dites moi que je me trompe
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dubble
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 5072
Age: 22 ans

MessagePosté: Jeu 15 Juin 2017 22:20    Sujet du message: Re: La disparition des pilotes dans les cockpits, vous en pensez quoi ? Répondre en citant

greg765 a écrit:
- Vous me direz que le pilote peut monitorer les systèmes et prendre des décisions. Mais bien souvent, sur un Airbus, le pilote va suivre des message ECAM, ou alors un QRH. Finalement, ce sont des tâches à effectuer en séquence, quoi de mieux qu'un ordinateur pour ça ? L'avion monitore déjà la plupart de ses systèmes lui même !
- Vous me direz qu'un ordinateur ne posera pas un Airbus sur l'Hudson. Mais combien de pilotes en seraient réellement capables ? Et qu'est-ce qui dit qu'une intelligence artificielle bien foutue, capable d'analyser très rapidement de nombreux paramètres, et de calculer les risques associés à chaque décision, n'en serait pas capable ? (Je pousse un peu par provocation, mais est-ce réellement déconnant d'ici quelques années ?)
- Concrètement, quel est encore le rôle d'un pilote, quand: La météo est consultée pour lui (dans certains pays ils n'ont pas grand chose à dire sur la route ou l'emport carburant), que le plan de vol arrive tout prêt par datalink ("pouf" c'est dans le FMS sans rien faire), que le PA et l'ATHR s'occupent de piloter l'avion sur l'essentiel du vol, qu'en cas de RA du TCAS le PA s'en occupe tout seul (oui c'est le cas sur certains avions modernes), et qu'il n'y a plus besoin de moyens de radionavigation complexes pour poser la machine car de toute façon, GNSS + WAAS sont là pour ça ! (L'argument les petits aéroports mal équipés sans ILS en prend donc un coup !)

Je suis convaincu que l'Hudson c'est l'accident typique où une intelligence artificielle aurait pu faire aussi bien voire mieux que l'homme.
La puissance de calcul largement supérieure aurait probablement permis à une IA assez avancée de :
- reconnaitre la panne tout de suite
- calculer la trajectoire optimale pour rejoindre une piste (il parait que c'était possible de rejoindre une piste en réagissant tout de suite)
- si pas de piste disponible, analyser la totalité du cône accessible et y trouver une zone vachable en minimisant les dégats.
- avec l'avantage de pouvoir le faire y compris sans visibilité

Par contre, ce qu'on ne dit pas, à propos du fameux FMS ou PA, c'est le nombre de bugs assez impressionnants qu'on trouve.
Je bosse chez/pour Airbus et dans le cadre de mon boulot je vois des incidents très réguliers dans lesquels le PA ou bien le FM fait n'importe quoi. Et ce sont des bugs, pas des erreurs d'utilisation (qui existent bien sûr aussi).
Donc avant de pouvoir fournir un produit certifié sans bugs, bon courage !!
Tu penses que c'est fiable ? Des bugs de ce type, rien que dans ma petite équipe, on en voit passer 1 à 4 par semaine.
Malgré tous les efforts déjà mis en oeuvre pour empêcher ces bugs (méthodes d'ingénierie qui cherchent à garantir la qualité du matériel et du logiciel)

L'avion autonome est malheureusement à l'étude chez Boeing et Airbus (ils commencent par l'avion à un seul pilote puis passeront au zéro pilote) et Brégier parle d'horizon 20 ans pour la mise en service du premier avion sans pilote.
Ce serait évidemment une très mauvaise nouvelle pour la profession. Cela va sans dire non ?
_________________
Vente : 14 livres ATPL Oxford 2011, bon état général mais quelques annotations/surlignages.
Excellente édition, 300€ hors FDP.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
4T60A
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Avr 2016
Messages: 335
Age: 53 ans

MessagePosté: Ven 16 Juin 2017 17:17    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part, je sais trop comment fonctionne un avion pour accepter un jour de prendre place dans un avion sans pilote(s).

Mais si je ne suis pas encore dans le costard en sapin quand ça deviendra réalité, je serai probablement à la retraite depuis lulure.

Ce qui me fait me dire encore plus que maintenant déjà (avec mon horreur des aéroports qui empire de jour en jour), que je limiterai mes déplacements pour juste voyager en Europe en voiture ou en train (tant qu'il restera des conducteurs aux contrôle de ces derniers), ou alors plus loin (continent américain, Asie) à bord de cargos mixtes, lesquels comportent toujours quelques cabines au profit de passagers éventuels.

Ouali oualou. Comme cela les bean counters des compagnies aériennes seront contents, moi aussi, et les assureurs un peu moins, quand il faudra payer de grosses sommes d'argent pour les crash...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 4756

MessagePosté: Sam 17 Juin 2017 7:56    Sujet du message: Re: La disparition des pilotes dans les cockpits, vous en pensez quoi ? Répondre en citant

L'avion sans pilote, ça existe déjà, ça s'appelle un drone.
Ca fait déjà très bien de la surveillance de culture, du relevé pour la cartographie, pour un prix dérisoire comparé aux autres moyens.
Ca se développera petit à petit pour du frêt sur des zones peu/pas peuplées.

J'ai en tête l'exemple du rotax. Un moteur qui a mis des années à se fiabiliser en ULM avant de pouvoir être certifié.
On mettra des années à fiabiliser l'avion autonome aussi.

Ce qui pourrait se faire dans l'intervalle, c'est repenser totalement le rôle, la formation et l'ergonomie du poste de pilotage.
Le pilote d'avion de ligne ne pilote pour de vrai que quelques minutes par vol. Le reste du temps il surveille un système automatique à qui il donne des ordres dont il surveille l'exécution Pourtant la formation n'a pratiquement pas évolué. Comme l'ergonomie.

J'ai l'exemple de l'accident de Canet plage. J'ai appris à mon grand étonnement que non seulement l'indication d'incidence n'était pas transmise à l'équipage (pourquoi?) et qu'en plus quand l'ordinateur décidait de ne pas tenir compte d'un capteur (dans le cas en question, l'ordinateur a écarté le seul qui marchait, ce qui a permis l'accident), il n'informe pas l'équipage non plus. A quoi sert un équipage s'il n'est pas informé des décisions que prend l'ordinateur?
Il est probable que les ingénieurs ont considéré que l'équipage n'avait pas de valeur ajouté dans ce domaine. C'est peut-être vrai avec la formation actuelle, qui ne forme absolument pas à l'analyse et à la résolution de problèmes demandant de l'abstraction, mais à l'exécution servile de procédures, mais alors pourquoi ne pas améliorer la formation? La formation théorique, ce n'est pas ce qui coute cher.

Dans le cas de l'accident en question, l'information aurait avec un équipage bien formé évité l'accident, mais un équipage bien formé n'aurait pas tenté de vérifier la protection contre décrochage près du sol non plus(. Un peu comme foncer sur un mur pour vérifier que les freins marchent.)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
4T60A
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Avr 2016
Messages: 335
Age: 53 ans

MessagePosté: Sam 17 Juin 2017 11:39    Sujet du message: Re: La disparition des pilotes dans les cockpits, vous en pensez quoi ? Répondre en citant

Dubble a écrit:

Je suis convaincu que l'Hudson c'est l'accident typique où une intelligence artificielle aurait pu faire aussi bien voire mieux que l'homme.


Pfff... Eh bien moi je n'y crois pas une seconde.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
4T60A
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Avr 2016
Messages: 335
Age: 53 ans

MessagePosté: Sam 17 Juin 2017 11:43    Sujet du message: Re: La disparition des pilotes dans les cockpits, vous en pensez quoi ? Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
J'ai appris à mon grand étonnement que non seulement l'indication d'incidence n'était pas transmise à l'équipage (pourquoi?)


Bonne question...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Discussions générales Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group