Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


PPL IDF SUD : quel aérodrome choisir + retour d'expérience
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pilote privé
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
Pirlout
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 05 Déc 2017
Messages: 228

MessagePosté: Lun 04 Juin 2018 14:13    Sujet du message: Répondre en citant

flokrrr a écrit:

Par contre il y a quelque chose que je ne comprends pas : pourquoi l'hdv a des coûts différenciés suivant le type de vol ? Est-ce que ça a un sens ?
Mon DV20 est à 105e en solo/125e en DC, que je parte en tdp à Saint-Cyr ou en nav à Montargis.


Les frais d’atterrissage en tour de piste s'accumulent plus vite qu'en nav.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Lun 04 Juin 2018 14:39    Sujet du message: Répondre en citant

Les 10% de réduction sur les 10 premières HDV sont faites pour attirer des nouveaux pilotes. Par contre Pirlout, ce que tu dis est contradictoire au prix affiché : l'hdv est moins chère en tour de piste plutôt qu'en NAV.

Après, c'est vrai que le nombre d'avion et d'instructeur n'a de sens que si tu le compares avec le nombre d'élève inscrit.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 10:03    Sujet du message: Répondre en citant

Hello,

Inscription reportée au mois d'Octobre d'un point de vue cotisation.

Je me tate à lâcher l'idée de voler sur le DR et de partir sur le DA20 (équipé EFIS). Des connaisseurs de cet appareil ? Des retours ? cela me permettra d'avoir la certif EFIS. Le passage sur le DR400 est plus facile dans ce sens que l'inverse.

Lorsque le DA20 est booké ou en révision, il est possible de voler sur le DR. C'est plutôt un bon compromis je trouve.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
latouss
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 108

MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 10:53    Sujet du message: Répondre en citant

Les mois d'été sont souvent ceux où la météo est la moins défavorable. Après selon tes dispos les 3 prochains moi et ceux des instructeurs aussi bien sûr, il peut être pertinent de reporter ton début d'instruction à l'automne, mais autrement j'en aurais profité dès maintenant, même au prix d'une cotisation (2 heures de vol ?) pour engranger une douzaine d'heures cet été, sachant que par la suite, ben c'est l'automne puis l'hiver ... donc peu d'heures de vol, progression plus lente, ...

My 2 cents...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5355

MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 11:45    Sujet du message: Répondre en citant

Meekoo a écrit:
Hello,

Inscription reportée au mois d'Octobre d'un point de vue cotisation.

Je me tate à lâcher l'idée de voler sur le DR et de partir sur le DA20 (équipé EFIS). Des connaisseurs de cet appareil ? Des retours ? cela me permettra d'avoir la certif EFIS. Le passage sur le DR400 est plus facile dans ce sens que l'inverse.

Lorsque le DA20 est booké ou en révision, il est possible de voler sur le DR. C'est plutôt un bon compromis je trouve.


Changer d'avion pour un seul vol en cours de formation est à éviter si ton budget est serré. Pas les mêmes repères visuels, pas la même ergonomie, parfois pas le même enchainement des actions.
L'EFIS en VFR ça n'a à mon avis aucun intérêt. Il n'y a pas de "certification EFIS" c'est juste une formation aux différences, en pratique en club il faut que l'instructeur qui te lâche pense à anoter ton carnet de vol.

Si ton budget est serré, reste sur le même avion, et donc prend un DR400 avec lequel du voyageras une fois breveté. Si ton budget est large, essaye tous les avions de tous les clubs, les planeurs, les hélicoptères, les ULM, les ballons etc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 15:01    Sujet du message: Répondre en citant

latouss a écrit:
Les mois d'été sont souvent ceux où la météo est la moins défavorable. Après selon tes dispos les 3 prochains moi et ceux des instructeurs aussi bien sûr, il peut être pertinent de reporter ton début d'instruction à l'automne, mais autrement j'en aurais profité dès maintenant, même au prix d'une cotisation (2 heures de vol ?) pour engranger une douzaine d'heures cet été, sachant que par la suite, ben c'est l'automne puis l'hiver ... donc peu d'heures de vol, progression plus lente, ...

My 2 cents...


C'est une bonne remarque mais de toute façon, je n'ai pas de quoi aligner 12h de vol pour le moment. Et je ne suis pas pressé au point d'aller gâcher 2h de vol dans des cotisations. J'ai programmé un vol de découverte sur le DA20 pour ce samedi. Je testerai peut être aussi un vol sur le DR. 2 hdv utilisées pour découvrir chaque appareil plutôt que de payer des cotisations dans le vent.

@ JAimeLesAvions : tout dépend de la durée de la réparation. L'an passé, l'hélice a pris un éclat au bout d'un an sur le DA20, il a été immobilisé 2 mois (en plein hiver). Les vols se faisaient donc sur le DR. Sur un autre topic, je lisais l'angoisse d'un pilote (breveté ou non je ne sais plus) qui parlait de stress car il avait été formé sur un avion particulier et qu'il avait ensuite volé sur un autre avion. Il était complètement perdu. Avoir la possibilité de pouvoir changer de monture de temps en temps, peut éventuellement permettre de s'adapter à 2 types d'aéronefs différents même si j'aurais plus d'automatismes sur l'avion qui me suivra tout au long de mon apprentissage.

Pour l'EFIS, c'est une notion à apposer sur le carnet de vol oui. Mais si tu as été formé sur de l'analogique, il te faut une validation pour voler sur un EFIS. Le contraire n'existe pas. Donc bon, c'est toujours ça de pris, surtout que l'HDV est moins chère que sur DR. Après, je suis en phase avec toi, EFIS sur du VFR n'a pas de réelle utilité mais bon, ces instruments tendent à se généraliser (même sur des anciens appareils qui passent en relooking total).
Si mon budget était large, j'aurais jamais attendu 27 ans pour m'inscrire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jekar
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 17 Mar 2014
Messages: 376

MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 15:13    Sujet du message: Répondre en citant

c est bien de payer des heures pour découvrir des avions, mais ca fait pas avancer ta formation. Et ce que tu penses économiser en cotisation tu le perds en vol découverte
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5355

MessagePosté: Mar 12 Juin 2018 16:50    Sujet du message: Répondre en citant

Meekoo a écrit:

Sur un autre topic, je lisais l'angoisse d'un pilote (breveté ou non je ne sais plus) qui parlait de stress car il avait été formé sur un avion particulier et qu'il avait ensuite volé sur un autre avion. Il était complètement perdu. Avoir la possibilité de pouvoir changer de monture de temps en temps, peut éventuellement permettre de s'adapter à 2 types d'aéronefs différents même si j'aurais plus d'automatismes sur l'avion qui me suivra tout au long de mon apprentissage.

Je ne suis pas du tout d'accord. Mélanger les avions en formation initiale te fera perdre de l'argent.
Le seul cas ou le changement d'avion en formation initiale est bénéfique pour le porte monnaie, c'est prendre un avion pas cher pour la mania initiale et une fois la mania acquise, passer sur un avion plus rapide (et surtout équipé d'un horizon artificiel qui est obligatoire pour le test PPL) pour les navigations, typiquement Jodel puis DR400.
Si ton budget est serré, commence par le planeur.

L'annotation EFIS, ça ne te donne en pratique aucun privilège réel, sauf si tu achètes un avion EFIS. Si tu veux te faire lâcher sur un avion EFIS dans un autre club, qui tu aies l'annotation ou pas, l'instructeur décidera s'il te lâche ou pas, et s'il te lâche, il annotera ton carnet de vol s'il ne l'est pas déjà. Et en club en VFR, il se fiche de savoir si tu connais tous les menus, il veut juste que tu saches mettre le QNH et la radio, voire un Goto et encore.
Attendre octobre pour commencer me semble une erreur. Pour économiser 2 heures de vol, tu vas commencer ta formation quand le mauvais temps arrive. Si tu restes plusieurs fois 3 semaines sans voler à cause du mauvais temps, comme ça arrive souvent en hiver, au final ça te coutera plus cher, car après 3 semaines sans voler tu as déjà perdu une bonne partie de ce que tu as appris.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Mer 13 Juin 2018 11:07    Sujet du message: Répondre en citant

Ouoh, vous avez mis une certaine pression d'un coup...

Je voulais vous demander : combien d'heures de NAV ou quel % de la formation cela représente ? Car pour l'un des 2 aéroclubs avec lequel j'hésite, l'hdv n'est pas au même prix selon qu'on soit en tour de piste ou nav.

JAimeLesAvions, tu m'as convaincu pour l'EFIS. Ça sera sur DR400.

Jekar, complètement en phase avec toi. Mais je pensais que cela pourrait aider à choisir entre 2 aéroclubs.
L'un a un seul DR400 qui est plus utilisé pour les NAV ou les voyages mais le chef pilote m'a confirmé que si je voulais faire mon instruction sur cet avion, pas de souci. L'été le DR n'est pas souvent dispo, surtout s'il fait beau. L'aéroclub compte 5/6 élèves.
L'autre AC compte 3 DR400 et 18 élèves. L'HDV est plus chère et facturation dès la mise en route du moteur (contre le roulage pour l'autre AC).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5355

MessagePosté: Mer 13 Juin 2018 12:30    Sujet du message: Répondre en citant

N'essaie pas d'anticiper au centime près le coût de ta formation. Ca dépend bien plus de la fréquence des vols, de la qualité de ton instructeur, de ton travail personnel, que de quelques euros par heure de vol.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Dim 17 Juin 2018 21:14    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis totalement raccord avec toi. Mais arrivé à un point où l'hésitation se pointe entre 2 aéroclubs, le prix peut devenir un point positif comme négatif. Mais la qualité instructeur ainsi que la dispo sont vraiment les piliers d'un choix, plus que le prix.

Ce week-end je suis allé sur un aérodrome sur lequel le planeur est présent. Quelques discussions et vidéos ont remis en question le PPL.
Le calme qu'offre le planeur en vol ainsi que la sensation de voler comme un oiseau rendent les avions à moteur "exécrables" (à prendre au second degrés).

Selon les dires des personnes rencontrées : le coût de la formation est bien moindre. De plus, cela offre d'excellentes bases de pilotage....et on peut vraiment parler de pilotage. Autour du planeur existe une réelle communauté, une vraie famille.

Que pensez-vous de commencer par le planeur ? De ce que j'ai compris, il faut être toute la journée sur l'aérodrome pour préparer la journée (météo, sortie et montage des avions, aménagement du terrain, etc...). Ensuite, 1 hdv selon le planning de la journée, l'attente peut être plus ou moins longue.

Étant inscrit au théorique PPL sur gligli, quels sont les points qui se retrouveront sur la formation planeur ? (si des personnes ont le brevet de planeur...) météo, phraséologie, mécanique de vol ? Des supports de formation ?

Par la suite, cela permet d'avoir davantage de facilités pour l'obtention du PPL. Dans quelles mesures ? Moins hdv ?

Pour faire monter ses heures, en étant breveté planeur, plus de facilités pour un poste de remorqueur. Toujours bon à prendre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 533

MessagePosté: Dim 17 Juin 2018 21:48    Sujet du message: Répondre en citant

Meekoo a écrit:
Que pensez-vous de commencer par le planeur ? De ce que j'ai compris, il faut être toute la journée sur l'aérodrome pour préparer la journée (météo, sortie et montage des avions, aménagement du terrain, etc...). Ensuite, 1 hdv selon le planning de la journée, l'attente peut être plus ou moins longue.

Étant inscrit au théorique PPL sur gligli, quels sont les points qui se retrouveront sur la formation planeur ? (si des personnes ont le brevet de planeur...) météo, phraséologie, mécanique de vol ? Des supports de formation ?

Par la suite, cela permet d'avoir davantage de facilités pour l'obtention du PPL. Dans quelles mesures ? Moins hdv ?

Je suis à 100% pour faire du planeur. C'est plus chronophage, mais à part ça que des avantages : ambiance beaucoup plus sympa, moins cher et surtout beaucoup plus formateur techniquement.
Pour l'évolution vers un PPL, règlementairement le minimum d'heures peut être réduit de 45 à 35 heures mais surtout tu auras une aisance et une finesse de pilotage que tu n'aurais pas en faisant de l'avion. Le seul point où les pilotes planeur (surtout ceux qui n'ont jamais fait d'avion) sont souvent moins bons que les pilotes d'avion est la phraséologie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5355

MessagePosté: Lun 18 Juin 2018 7:14    Sujet du message: Répondre en citant

Meekoo a écrit:

Selon les dires des personnes rencontrées : le coût de la formation est bien moindre. De plus, cela offre d'excellentes bases de pilotage....et on peut vraiment parler de pilotage. Autour du planeur existe une réelle communauté, une vraie famille.
Que pensez-vous de commencer par le planeur ? De ce que j'ai compris, il faut être toute la journée sur l'aérodrome pour préparer la journée (météo, sortie et montage des avions, aménagement du terrain, etc...). Ensuite, 1 hdv selon le planning de la journée, l'attente peut être plus ou moins longue.

Tout ça est exact. Dans ma jeunesse j'ai eu le malheur de tomber sur un mauvais club à l'ambiance exécrable, mais j'ai connu aussi un bon club, et ce sont des moments pas désagréables, mais il faut être conscient qu'on passe toute la journée pour faire un vol ou deux.
Les clubs de planeurs sont souvent plus loin que les clubs avions puisqu'il y en a moins, le temps de transport est plus grand, ce qui fait que tu pars de chez toi le matin pour arriver en fin de matinée, heure à laquelle la convection commence, les derniers planeurs atterrissent en toute fin d'après midi à la fin de la convection, ensuite on range et on nettoie. On arrive chez soi après l'heure du dîner.
Il faut donc faire du planeur tant qu'on est célibataire. Une fois marié c'est bien moins facile.
Donc oui il faut faire du planeur quand on est jeune, ne serait-ce que pour le plaisir que sa procure.
Non ce n'est pas calme en planeur. Tu es comme en dériveur sur une mer formée, ça bouge, il faut essayer de maitriser les éléments pour les faire travailler à ton profit.
Meekoo a écrit:

Étant inscrit au théorique PPL sur gligli, quels sont les points qui se retrouveront sur la formation planeur ? (si des personnes ont le brevet de planeur...) météo, phraséologie, mécanique de vol ? Des supports de formation ?

Autrefois le théorique planeur était un peu une formalité comparé au théorique avion qui faisait peur parce que ça ressemblait plus à un examen, mais ça a peut-être changé avec les nouvelles licences européennes.
Meekoo a écrit:

Par la suite, cela permet d'avoir davantage de facilités pour l'obtention du PPL. Dans quelles mesures ? Moins hdv ?

D'une part comme tu sauras piloter tu apprendras l'avion plus vite, d'autre part le minimum réglementaire est réduit.
Pour le LAPL c'est une décision de l'organisme de formation qui peut réduire à 15h,
Pour le PPL, de mémoire on peut réduire de 10% des heures commandant de bord planeur sans pouvoir descendre sous 39 ( non pas 35, je pense que teubreu a fait une faute de frappe)
Pour m'entrée en stage CPL on peut aussi prendre en compte des heures de planeur dans une certaine limite que j'ai oubliée
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 533

MessagePosté: Lun 18 Juin 2018 7:56    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
Autrefois le théorique planeur était un peu une formalité comparé au théorique avion qui faisait peur parce que ça ressemblait plus à un examen, mais ça a peut-être changé avec les nouvelles licences européennes.

Il y a un sursis jusqu'en 2020, ce sont encore les épreuves du BPP qui sont passées jusqu'à cette date (théorique et pratique), puis la DGAC convertit ça immédiatemment en SPL restreinte.

Pas de faute de frappe pour les 35 h mini, cf FCL.210.A :
Crediting. Applicants holding a pilot licence for another category of aircraft, with the exception of balloons, shall be credited with 10 % of their total flight time as PIC on such aircraft up to a maximum of 10 hours.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5355

MessagePosté: Lun 18 Juin 2018 20:55    Sujet du message: Répondre en citant

teubreu a écrit:
Pas de faute de frappe pour les 35 h mini, cf FCL.210.A :
Crediting. Applicants holding a pilot licence for another category of aircraft, with the exception of balloons, shall be credited with 10 % of their total flight time as PIC on such aircraft up to a maximum of 10 hours.

En effet
Le FCL.210.H plafonne à 6 heures les heures avions/planeur pour l'apprentissage de l'hélicoptère, j'ai inféré, à tort, que c'était la même chose lorsqu'on passait du planeur/hélicoptère à l'avion.
Merci teubreu
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Mar 19 Juin 2018 10:11    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à vous pour vos retours.

"Le seul point où les pilotes planeur (surtout ceux qui n'ont jamais fait d'avion) sont souvent moins bons que les pilotes d'avion est la phraséologie."

Tu veux dire qu'il y a beaucoup moins de procédure et donc d'échanges avec la tour ?

"Il faut donc faire du planeur tant qu'on est célibataire. Une fois marié c'est bien moins facile. " Par chance, je n'ai pas encore fait cette erreur

Oui donc ça semble assez chronophage en effet. Surtout si tu banalises une journée, pour voler 1h, c'est pas terrible. Sur 1h, tu fais plusieurs décollage/atterrissage ? Parce que à 30€ le remorquage, ça fait vite cher sur l'instant. Après, au global, ce n'est rien comparé à un PPL.

Au bout de combien de temps on peut espérer être lâché ? Des vols de plus d'1h arrivent-ils rapidement ?

"Non ce n'est pas calme en planeur. Tu es comme en dériveur sur une mer formée, ça bouge, il faut essayer de maitriser les éléments pour les faire travailler à ton profit. "

Quand je disais que c'était calme, c'était par rapport au niveau sonore planeur VS avion.

Tu parles aussi de LAPL. Quelles différences notables avec le PPL ? Les minimums réglementaires sont relativement proches (30 pour l'un et 45 pour l'autre je crois). Mais quelles sont les restrictions VS un PPL ?

2 questions idiotes probablement mais : le *bipbip* que l'on peut entendre dans certains planeurs qui détecte les ascendances, ça se désactive s'il existe un autre moyen de cibler ces zones ? Sur 1h de vol, j'espère qu'on ne passe pas 50% du temps à tourner "en rond" pour prendre de l'altitude.
Les vols que j'ai vu se font principalement au dessus du terrain de décollage. Durant la formation, il y a tout de même des vols de campagne ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 533

MessagePosté: Mar 19 Juin 2018 10:28    Sujet du message: Répondre en citant

Meekoo a écrit:
Merci à vous pour vos retours.

"Le seul point où les pilotes planeur (surtout ceux qui n'ont jamais fait d'avion) sont souvent moins bons que les pilotes d'avion est la phraséologie."

Tu veux dire qu'il y a beaucoup moins de procédure et donc d'échanges avec la tour ?

Oui quasiment aucun puisque le planeur se pratique depuis des terrains quasi exclusivement non contrôlés.
Les seuls échanges avec un contrôleur seront en vol sur la campagne pendant un transit dans une zone contrôlée.

Meekoo a écrit:
Tu parles aussi de LAPL. Quelles différences notables avec le PPL ? Les minimums réglementaires sont relativement proches (30 pour l'un et 45 pour l'autre je crois). Mais quelles sont les restrictions VS un PPL ?

En gros limité à 3 passagers, 2 tonnes maxi et pas d'évolution vers l'IFR sans passer par un PPL. Ok pour voltige, remorquage et vol de nuit par contre. Vols en Europe uniquement car ce n'est pas une licence conforme aux normes OACI.

Meekoo a écrit:
2 questions idiotes probablement mais : le *bipbip* que l'on peut entendre dans certains planeurs qui détecte les ascendances, ça se désactive s'il existe un autre moyen de cibler ces zones ? Sur 1h de vol, j'espère qu'on ne passe pas 50% du temps à tourner "en rond" pour prendre de l'altitude.
Les vols que j'ai vu se font principalement au dessus du terrain de décollage. Durant la formation, il y a tout de même des vols de campagne ?

Oui ça se désactive. Au début (en gros la première année) ce sera des vols en local du terrain car il faut savoir tenir en l'air avant de s'éloigner. La campagne vient dans un second temps, et c'est clair que c'est le plus intéressant. Avec un peu d'expérience tu passes peut-être 10% du temps en spirale pendant un circuit, le reste en transition.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cantos
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 15 Fév 2018
Messages: 82
Age: 23 ans

MessagePosté: Jeu 21 Juin 2018 10:29    Sujet du message: Répondre en citant

Petit retour pour le choix d'un aéroclub en IDF Sud. Je suis débutant PPL sur LFPZ.

Avant le prix, je te conseille surtout de regarder la dispo des instructeurs.
Dans mon club, c'est un peu la guerre, les instructeurs se font recrutés, beaucoup d’élèves. Je dois faire un vol toutes les 1 à 2 semaines (2 sem. le plus souvent) alors que mes dispos sont très larges.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Meekoo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 29 Mar 2016
Messages: 49

MessagePosté: Dim 24 Juin 2018 12:27    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que le choix de l'aéroclub doit davantage se porter sur la dispo instructeur que sur un delta de quelques roros sur une hdv. Après, quand tu t'inscris c'est une photo sur un instant T. Tu ne sais pas quelle sera la dispo 6 mois après avoir débuté.

Je pense m'orienter vers le planeur le temps de la réalisation d'un projet immobilier. Une fois stabilisé, j'engagerai le PPL je pense.

Pour info, j'ai passé la visite médicale hier chez un médecin perdu dans la campagne essonnienne. Tarif de la visite : 30€. Le Doc est très sympa et vole sur Etampes. N'hésitez pas.
Grosse peur ceci dit lors du test de stéréoscopie ! Les tests s'enchainaient avec succès mais arrivé à cet exercice, 0 pointé ! "Ne voyez vous pas le papillon ici ? et ici le rond ? et là le triangle ?" Zéro, nada, je ne voyais strictement rien ! Il a checké et ce n'est pas rédhibitoire pour le moment. Quelqu'un sait où se situeront les freins ? (en dehors du palonnier et de la manette hein...)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pilote privé Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group