Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


Avenir pilote de ligne
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 1133
Age: 30 ans

MessagePosté: Ven 05 Oct 2018 18:14    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense pas que le vent tourne pour l'instant, on est plus dans une optique long terme, à savoir trouver un boulot à court terme restera relativement "facile", mais dans une optique carrière il faut voir les aspects de stratégie détaillées ici... en se disant que ce ne sont que des prévisions et que beaucoup d'eau va couler sous les ponts!

J'ai pas l'impression que les recrutement se cassent la gueule sinon, Ryanair vient d'ailleurs d'ouvrir un programme cadet et prévoit des bases Françaises pour bientôt, les oranges sont en forme niveau recrutement et pas mal d'autres compagnies aussi... pour l'instant il n'y a pas de menace immédiate, mais le vent peut toujours tourner vite, la question sera quand et à cause de quoi...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
pAolO
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 1333

MessagePosté: Ven 05 Oct 2018 18:56    Sujet du message: Répondre en citant

flylingtom a écrit:
-le pétrole est une ressource stratègique , c'est à dire un moyen de pression des pays producteurs qui ouvrent/ferment les vannes en fonction du contexte geo-stratègique et économique;

piperJ3c a écrit:
Arrêtez de délirer. Y'aura toujours des avions. C'est bien trop stratégique pour qu'on s'en passe

Ou pas.
Le problème n'est pas stratégique ou même économique, il est juste bêtement et simplement physique: Il y a une quantité donnée de pétrole sur terre, et quand y'a plus assez pour alimenter la machine économique, il faudra restreindre et se limiter à l'essentiel. Et quand on compare aux autres postes de consommation, clairement, l'aviation se regroupe dans la catégorie des moins indispensable.

Citation:
Et le pétrole y'a quelques temps c'était la cata, ça n'a pas empêché le monde de tourner, même celui de l'aviation.

Tu parles du crack de 70, la première guerre du golf ou de la crise de 2007? non ça n'a pas empêché le monde de tourner, juste déclenché la fin des trentes glorieuses, le chômage de masse, et pour le petit monde de l'aviation complètement boulversé le marché de l'emploi...
_________________
«I have a lot of beliefs, and I live by none of them» Louis C.K
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BiZ
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 23 Aoû 2004
Messages: 1453

MessagePosté: Mar 16 Oct 2018 20:49    Sujet du message: Répondre en citant

Lowrider a écrit:
et tu crois vraiment que tu vas raconter l'histoire de la faillite de SABENA à un ex SABENA?

Et vive le net 2.0, encore une fois
_________________
Je ne participe ni à Rcocobis, ni à PPrune, ni ne commente la presse aéronautique numérique, méfiez vous des contrefaçons...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
captain_747
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 283

MessagePosté: Jeu 18 Oct 2018 20:06    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Biz pour tes interventions très relevées... comme d'habitude dernièrement

Vu par hasard sur le net:
https://www.google.be/amp/s/mobile.francetvinfo.fr/monde/ameriques/la-nasa-prevoit-l-effondrement-de-notre-civilisation-d-ici-quelques-decennies_556243.amp

mais des milliers d'autres études abondent dans le même sens. Notre génération va vivre un changement drastique de nos habitudes de vie, qu'on le veuille ou non ou que l'on se voile la face ou non!

Le métier de pilote sera la premier touché, tout comme tous les métiers liés à la surexploitation commerciale et surexploitation de nos ressources!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Squish
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 24 Mar 2011
Messages: 1861

MessagePosté: Ven 19 Oct 2018 10:14    Sujet du message: Répondre en citant

captain_747 a écrit:
Notre génération va vivre un changement drastique de nos habitudes de vie, qu'on le veuille ou non ou que l'on se voile la face ou non!

Le métier de pilote sera la premier touché, tout comme tous les métiers liés à la surexploitation commerciale et surexploitation de nos ressources!


Ce qui n'est pas plus mal, ça remettra les pendules à l'heure de l'être humain, égoiste par nature, pensant toujours à sa petite carrière d'abord, sans avoir compris que le reste autour et l'environnement lui permettent justement tout cela.
Et l'etre humain ne prend conscience de la situation que par la force des choses. Dans l'histoire on n'a jamais changé sous la seule volonté, mais par l'obligation et la violence (revolutions).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
captain_747
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 283

MessagePosté: Dim 21 Oct 2018 19:40    Sujet du message: Répondre en citant

A plus large échelle, les gouvernement ne se rendent pas encore à l'évidence du modèle économique désastreux qui est en place. Poussés par les lobby surement.

De plus chacun d'entre nous ne vit que de manière égocentrique à consommer toujours plus, que ce soit des services (entre autre aériens) sans modération mais aussi des biens toujours moins chers grâce à la mondialisation. Ce qui agrave la consommation de nos ressources.

A l'heure actuelle, chacun se réjouit d'une reprise (dans l'aérien entre autre) mais n'est-ce pas un regain d'énergie avant la mort? Les gens qui se lancent aujourd'hui dans des carrières liées à la sur-consommation ou l'utilisation de nos ressources devront rebondir à un moment. Surtout le métier de pilote, connu pour son hyper sensibilité à la conjoncture...

Inutile d'essayer de se rassurer d'une manière ou d'une autre. Tous les signaux le montrent. C'est une question de temps!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CyrilQ.06
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2010
Messages: 314
Age: 25 ans

MessagePosté: Dim 21 Oct 2018 20:51    Sujet du message: Répondre en citant

captain_747 a écrit:
A plus large échelle, les gouvernement ne se rendent pas encore à l'évidence du modèle économique désastreux qui est en place. Poussés par les lobby surement.

De plus chacun d'entre nous ne vit que de manière égocentrique à consommer toujours plus, que ce soit des services (entre autre aériens) sans modération mais aussi des biens toujours moins chers grâce à la mondialisation. Ce qui agrave la consommation de nos ressources.

A l'heure actuelle, chacun se réjouit d'une reprise (dans l'aérien entre autre) mais n'est-ce pas un regain d'énergie avant la mort? Les gens qui se lancent aujourd'hui dans des carrières liées à la sur-consommation ou l'utilisation de nos ressources devront rebondir à un moment. Surtout le métier de pilote, connu pour son hyper sensibilité à la conjoncture...

Inutile d'essayer de se rassurer d'une manière ou d'une autre. Tous les signaux le montrent. C'est une question de temps!!


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sierra-Victor
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 71
Age: 30 ans

MessagePosté: Dim 21 Oct 2018 23:20    Sujet du message: Répondre en citant

Il est sûrement exact de dire qu'on finira tous par mourir, mais en attendant, le trafic aérien augmente de façon ininterrompue depuis les années 1970 et n'a pas fini de croître dans les décennies qui viennent, avec l'explosion des marchés émergents.

À ce titre il est intéressant de lire les analyses publiées annuellement par Airbus et Boeing : le global market forecast (https://www.airbus.com/aircraft/market/global-market-forecast.html) et le commercial market outlook
(https://www.boeing.com/commercial/market/commercial-market-outlook/). Ces études prédisent en gros que la flotte mondiale va doubler dans les 15 prochaines années, principalement alimentée par l'Asie et la Chine au premier rang.

Certes, c'est intéressé, écrit par des gens certainement sous payés aux yeux de captain_747 , mais ça a le mérite d'être documenté, construit d'année en année depuis des décennies, et les prédictions faites dans le passé sont très proches de la réalité d'aujourd'hui.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
pAolO
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 1333

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 2:38    Sujet du message: Répondre en citant

Sierra-Victor a écrit:
Il est sûrement exact de dire qu'on finira tous par mourir, mais en attendant, le trafic aérien augmente de façon ininterrompue depuis les années 1970 et n'a pas fini de croître dans les décennies qui viennent, avec l'explosion des marchés émergents.

Effectivement.
Ce qui amène 2 questions:
1 - Avec quelles pétrole?
2 - Dans quel monde? (Avec quel niveau de pollution?)

Après, je pense que limiter cette réflexion à l'aérien n'est pas logique. Le problème est global (mais inclus l'aérien ).
Pour ceux que ça intéresse, j'invite a rechercher:
Jean-Marc Jancovici
Le rapport Meaddows
La collaposologie
Pablo Servigne
L'effondrement
Le peak Oil
_________________
«I have a lot of beliefs, and I live by none of them» Louis C.K
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
captain_747
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 283

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 8:42    Sujet du message: Répondre en citant

Sierra-Victor a écrit:
Il est sûrement exact de dire qu'on finira tous par mourir, mais en attendant, le trafic aérien augmente de façon ininterrompue depuis les années 1970 et n'a pas fini de croître dans les décennies qui viennent, avec l'explosion des marchés émergents.

À ce titre il est intéressant de lire les analyses publiées annuellement par Airbus et Boeing : le global market forecast (https://www.airbus.com/aircraft/market/global-market-forecast.html) et le commercial market outlook
(https://www.boeing.com/commercial/market/commercial-market-outlook/). Ces études prédisent en gros que la flotte mondiale va doubler dans les 15 prochaines années, principalement alimentée par l'Asie et la Chine au premier rang.

Certes, c'est intéressé, écrit par des gens certainement sous payés aux yeux de captain_747 , mais ça a le mérite d'être documenté, construit d'année en année depuis des décennies, et les prédictions faites dans le passé sont très proches de la réalité d'aujourd'hui.


Mon pauvre petit qui lit des prédictions des constructeurs en pensant qu'ils disent juste.
Pour rappel, leur but est de vendre des machines... tout comme le but des FTO de dire qu'il y a pénurie est de vendre des formations ab initio!

Si on prend des études sérieuses type Eurocontrol, prennent-ils l'écologie en compte ou extrapolent-ils simplement le passé dans le futur?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sierra-Victor
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 71
Age: 30 ans

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 8:45    Sujet du message: Répondre en citant

Peut-être qu'il n'y aura plus de pétrole (ou en tout cas plus de pétrole à un prix raisonnable) dans 30 ans, ça semble très pessimiste mais chacun est libre d'y croire ou non... le secteur aérien n'étant qu'un consommateur parmi beaucoup d'autres, le problème sera bien plus large comme tu le dis, et là je ne sais pas s'il vaudra mieux être pilote ou travailler dans l'industrie ou dans la finance...

Si on considère qu'il y aura encore du pétrole à un horizon plus lointain (>50-70 ans), ce qui semble quand même une hypothèse plus probable, il est difficile de prédire les besoins en énergies fossiles à cet horizon là, avec l'émergence des véhicules électriques (le transport routier est de loin le premier consommateur de pétrole) et des biocarburants.

Quant aux conséquences sur la planète de ce développement démesuré (émissions de co2, réchauffement climatique) je suis d'accord avec toi qu'à long terme ça nous mène au désastre, mais encore une fois je ne vois pas comment cela pourrait freiner les ambitions de croissance des pays émergents dans les quelques décennies à venir.

Après le débat était sur l'avenir du métier de pilote. Personnellement je pense que l'automatisation des avions, le passage à l'équipage à 1... auront des conséquences sur ce métier avant que le manque de pétrole ou le changement climatique n'aient un impact sur la croissance du trafic aérien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Sierra-Victor
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 29 Avr 2006
Messages: 71
Age: 30 ans

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 8:53    Sujet du message: Répondre en citant

captain_747 a écrit:

Mon pauvre petit qui lit des prédictions des constructeurs en pensant qu'ils disent juste.


Toujours un ton aussi sympathique
Mais en effet, j'accorde plus de crédit aux prédictions des constructeurs (qui se sont révélées très justes par le passé), qu'aux arguments d'un mec frustré qui essaie de se convaincre par tous les moyens qu'il a bien fait de ne pas devenir pilote.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
captain_747
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 283

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 13:38    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de t'inquièter de mes choix. Ils sont assumés depuis bien longtemps et surement pas regrettés sur base de mes convictions propres. Chacun les siennes d'ailleurs. Inutile de chercher à la comprendre.

Mais il semble que sur ce forum, débattre sur le métier de pilote (sur l'aspect non technique) ne puisse se faire que dans un seul sens clamant que:
- c'est le métier le mieux payé
- les contraintes sont vivables et ce n'est que du bonheur
- c'est plus valorisant et responsabilisant qu'un autre métier
- l'avenir est tout rose

Porter cette image fausse est de la poudre aux yeux. Enormement de métiers connaissent des contraintes et caractéristiques similaires et donc d'autres personnes peuvent en parler aussi bien.
Sur l'aspect technique, pas de discussion, c'est le seul qui permette de gerer un vol.

Débattre, c'est confronter deux idées. Le but d'un forum, entre autre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DAlphaMike
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 18 Déc 2016
Messages: 369
Age: 38 ans

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 14:59    Sujet du message: Répondre en citant

captain_747 a écrit:
A plus large échelle, les gouvernement ne se rendent pas encore à l'évidence du modèle économique désastreux qui est en place. Poussés par les lobby surement.

De plus chacun d'entre nous ne vit que de manière égocentrique à consommer toujours plus, que ce soit des services (entre autre aériens) sans modération mais aussi des biens toujours moins chers grâce à la mondialisation. Ce qui agrave la consommation de nos ressources.

A l'heure actuelle, chacun se réjouit d'une reprise (dans l'aérien entre autre) mais n'est-ce pas un regain d'énergie avant la mort? Les gens qui se lancent aujourd'hui dans des carrières liées à la sur-consommation ou l'utilisation de nos ressources devront rebondir à un moment. Surtout le métier de pilote, connu pour son hyper sensibilité à la conjoncture...

Inutile d'essayer de se rassurer d'une manière ou d'une autre. Tous les signaux le montrent. C'est une question de temps!!


Quel optimisme!
Tu fais quoi captain747 pour contribuer au sauvetage de la planète? Tu as des toilettes sèches chez toi? tu te déplaces comment? Tu fais ton potager?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tofly2leretour
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 17 Déc 2007
Messages: 716

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 15:29    Sujet du message: Répondre en citant

captain_747 a écrit:
Merci de t'inquièter de mes choix. Ils sont assumés depuis bien longtemps et surement pas regrettés sur base de mes convictions propres. Chacun les siennes d'ailleurs. Inutile de chercher à la comprendre.

Mais il semble que sur ce forum, débattre sur le métier de pilote (sur l'aspect non technique) ne puisse se faire que dans un seul sens clamant que:
- c'est le métier le mieux payé
- les contraintes sont vivables et ce n'est que du bonheur
- c'est plus valorisant et responsabilisant qu'un autre métier
- l'avenir est tout rose

Porter cette image fausse est de la poudre aux yeux. Enormement de métiers connaissent des contraintes et caractéristiques similaires et donc d'autres personnes peuvent en parler aussi bien.
Sur l'aspect technique, pas de discussion, c'est le seul qui permette de gerer un vol.

Débattre, c'est confronter deux idées. Le but d'un forum, entre autre.


Apparemment en plus tu ne sais pas lire. Ou a t on dit tout ça???

Par contre si tu assumes tes choix, pourquoi éprouves tu le besoin de venir t’en assurer ici?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pAolO
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Sep 2004
Messages: 1333

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Sierra-Victor a écrit:
Peut-être qu'il n'y aura plus de pétrole (ou en tout cas plus de pétrole à un prix raisonnable) dans 30 ans, ça semble très pessimiste mais chacun est libre d'y croire ou non...

Je ne sais pas trop quel est ton niveau de connaissance du problème. Mais ton analyse, est plus qu'optimiste...
Le problème auquel on va devoir faire face, n'est pas de savoir quand le pétrole sera "trop cher" ou pas, mais quand il va commencer a ne plus y en avoir assez pour satisfaire la croissance infinie sur laquelle l'économie mondiale est basée. C'est le passage du peak Oil.
https://jancovici.com/transition-energetique/petrole/a-quand-le-pic-de-production-mondial-pour-le-petrole/

Citation:
le secteur aérien n'étant qu'un consommateur parmi beaucoup d'autres, le problème sera bien plus large comme tu le dis, et là je ne sais pas s'il vaudra mieux être pilote ou travailler dans l'industrie ou dans la finance...

Entièrement d'accord. Mon analyse est systémique (l'économie tout entière), et pas sectorielle (aviation). Mais le sectoriel est englobé dans le systémique.
_________________
«I have a lot of beliefs, and I live by none of them» Louis C.K
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dubble
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 6164
Age: 24 ans

MessagePosté: Lun 22 Oct 2018 18:20    Sujet du message: Répondre en citant

Quelqu'un en dehors de Paolo a-t-il écouté une ou plusieurs interventions d'Aurélien Barrau ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
captain_747
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 283

MessagePosté: Mar 06 Nov 2018 12:24    Sujet du message: Répondre en citant

http://europa.eu/rapid/press-release_IP-18-3450_fr.htm

Si la commission commence à prendre de mesures contre la mobilité routière, l'aviation en toute logique va y passer. Et là, ça va faire mal à l'emploi... C'est bien sur ce genre de point que l'avenir du métier est en péril...
Et c'est bien normal de polluer en ne faisant voler que ce qui est strictement nécessaire... et le cassoc qui part pour 30 balles au soleil au détriment de la santé des autres pourra enfin rester chez lui!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
5 Rings
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 23 Oct 2005
Messages: 6184

MessagePosté: Mar 06 Nov 2018 14:22    Sujet du message: Répondre en citant

après la vision du verre à moitié vide, une vision du verre à moitié plein, exprimée par Bruxelles (et en fait, par les pays membres qui font la politique euroepéenne).

https://www.eea.europa.eu/fr/signaux/signaux-2016/articles/le-transport-aerien-et-maritime

https://europa.eu/european-union/topics/transport_fr
_________________
Je n'ai rien à voir avec le Fiverings de paroledegaulois.com ou Rcocobis.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
captain_747
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 283

MessagePosté: Mer 07 Nov 2018 12:26    Sujet du message: Répondre en citant

Mouais... je dirai qu'il reste à moitié vide....
L'article prévoit une croissance du transport aérien sur base du passé. Facile! Rien n'est moins sûr! Car le modèle sur lequel ce secteur est basé est juste ahurissant:
Citation:
Un vol en avion pour s’échapper le temps d’un week-end, des t-shirts en coton fabriqués au Bangladesh, des roses du Kenya...

Et les effets sont disproportionnés:
Citation:
Bien que cette croissance soit bénéfique pour l’économie, l’augmentation du nombre de vols de passagers et l’essor du transport maritime constituent une menace grandissante pour le climat, l’environnement et la santé humaine.


Le climat, l'environnement et la santé humaine sont bien plus important que d'envoyer des cassoc en vacances ou continuer à exploiter les pauvres de notre planète pour acheter un manteau au plus petit prix.
Citation:
une personne prenant un vol long-courrier génère autant de pollution qu’un automobiliste en deux mois.

Lorsque les politiques vont vraiment s'attaquer au problème et comprendre que prendre le soleil à Cuba plutôt qu'à Marseille nuit gravement à notre avenir, des décisions seront rapidement prises pour stopper la catastrophe. Des décisions ont déjà été prises contre le diesel et les effets sont déjà visibles... Si tu taxes un comportement, les effets sont immédiats!

Et cela ne saurait tarder:
Citation:
Par rapport aux carburants utilisés par d’autres modes de transport lourdement taxés comme le transport routier, cette franchise de taxes rend les coûts du transport aérien relativement plus faibles et l’utilisateur ne paie pas pour la plupart des effets négatifs sur l’environnement et le climat.

Citation:
Pour ce qui est de l’action à l’échelle du secteur, c’est cependant maintenant aux organismes internationaux de réglementation qu’il revient d’agir. Dans le domaine de l’aviation, l’attention s’est focalisée sur l’OACI, dont les membres s’efforcent cette année de parvenir à un accord sur le climat.


Enfin soit, ton article est justement plutôt inquiétant. Il est temps de réagir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne? Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group