Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


brevet privé USA et FLC055
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pilote privé
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
-Tomcat-
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 13 Nov 2003
Messages: 3169
Age: 35 ans

MessagePosté: Mar 05 Fév 2019 17:03    Sujet du message: Répondre en citant

teubreu a écrit:
LC41 a écrit:
Cela aussi veut dire qu'il n'y aura pas beaucoup d'exilés aéronautiques (Brexit) à trouver refuge en France, car je ne vois pas les Britanniques faire l'effort d'apprendre le Français pour ça.

Oui, et surtout car la DGAC est probablement l'administration européenne la moins permissive sur beaucoup de points, par exemple sur les formalités administratives d'une prorogation.
Pour quelqu'un qui habite en France et qui peut avoir accès à un bureau des licences c'est très bien, sinon il vaut mieux aller ailleurs.


Tu peux détailler ? Habitant à l'autre bout du monde, je la trouve au contraire extrêmement souple...
_________________
http://www.headingwest.net
Mûrissements, stages d'anglais aéro et balades en avion en Californie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
LC41
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 03 Fév 2019
Messages: 113

MessagePosté: Mar 05 Fév 2019 17:23    Sujet du message: Répondre en citant

-Tomcat- a écrit:
teubreu a écrit:
LC41 a écrit:
Cela aussi veut dire qu'il n'y aura pas beaucoup d'exilés aéronautiques (Brexit) à trouver refuge en France, car je ne vois pas les Britanniques faire l'effort d'apprendre le Français pour ça.

Oui, et surtout car la DGAC est probablement l'administration européenne la moins permissive sur beaucoup de points, par exemple sur les formalités administratives d'une prorogation.
Pour quelqu'un qui habite en France et qui peut avoir accès à un bureau des licences c'est très bien, sinon il vaut mieux aller ailleurs.


Tu peux détailler ? Habitant à l'autre bout du monde, je la trouve au contraire extrêmement souple...


Pour bien comprendre il faut aller voir le "Examiner Differences Document" que j'ai posté précédemment et qui détaille les démarches administratives pour pouvoir utiliser un examinateur qui dépend d'une autre autorité que celle du pilote, pour faire des tests initiaux ou des renouvellements. Etant donné qu'on ne fait que rarement des tests initiaux, mais que dans le pire des cas on peut avoir plusieurs renouvellements à faire chaque année (si les dates d'expirations ne coincident pas), si on veut habiter en dehors du pays de délivrance de la licence et pouvoir utiliser des examinateurs qui dépendent d'une autre autorité nationale, mieux vaut soigneusement choisir l'autorité de délivrance qui va avoir des procédures simples, en particulier pour le renouvellement.
1. L'examinateur étranger doit avoir le droit d'inscrire la prorogation dans la licence
2. Sans procédure de désignation
3. Sans besoin que l'examinateur soit préalablement approuvé par l'autorité de délivrance de la licence du candidat et qu'il doive payer des frais administratifs pour cela
4. Qui fournisse des formulaires en Anglais et accepte que l'examinateur fasse la correspondance avec l'autorité en Anglais

Les différentes autorités nationales ont des procédures administratives qui vont du plus simple (l'examinateur se familiarise avec le Examiner Differences Document, télécharge les formulaires du portail de l'autorité, fait le test sans besoin de préavis, inscrit la prorogation dans la licence du candidat, en prend une photocopie, envoir la paperasse par courrier électronique à l'autorité), au plus lourd (comme la DGAC).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1120

MessagePosté: Mar 05 Fév 2019 17:46    Sujet du message: Répondre en citant

-Tomcat- a écrit:
teubreu a écrit:
LC41 a écrit:
Cela aussi veut dire qu'il n'y aura pas beaucoup d'exilés aéronautiques (Brexit) à trouver refuge en France, car je ne vois pas les Britanniques faire l'effort d'apprendre le Français pour ça.

Oui, et surtout car la DGAC est probablement l'administration européenne la moins permissive sur beaucoup de points, par exemple sur les formalités administratives d'une prorogation.
Pour quelqu'un qui habite en France et qui peut avoir accès à un bureau des licences c'est très bien, sinon il vaut mieux aller ailleurs.


Tu peux détailler ? Habitant à l'autre bout du monde, je la trouve au contraire extrêmement souple...

LC41 a bien répondu, par exemple avec une licence autrichienne n'importe quel examinateur peut signer directement la licence sans notification préalable. La DGAC interdit tout simplement à un examinateur non français d'inscrire lui-même une prorogation, il faut passer par elle.
Ce n'est pas gênant si on peut se déplacer dans un bureau des licences, dans le cas contraire ça limite pas mal par rapport à la plupart des autres Autorités.
Par contre son avantage est que c'est globalement moins cher que dans les autres pays.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
-Tomcat-
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 13 Nov 2003
Messages: 3169
Age: 35 ans

MessagePosté: Mer 06 Fév 2019 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

LC41 a écrit:
Pour bien comprendre il faut aller voir le "Examiner Differences Document"


Oui je le connais bien je suis examinateur moi-même

En effet vu comme ça je comprends le point de vue. Mais je pense qu'il y a du bon et du moins bon partout, et je trouve très positif le fait que malgré le fait que je sois bien loin de tout territoire EASA, je puisse moi-même apposer les prorogations de qualif sur les licences des pilotes français du coin, et que pour mon cas perso ou quand il y a besoin, un simple email à la DSAC nord suffise à recevoir une nouvelle licence par courrier sans plus de formalités, gratuitement et rapidement.
Au niveau de la capacité des examinateurs à agir sur des licences d'autres pays, n'oubliez pas d'où on vient il y a ne serait-ce que 10 ans... et cela évolue dans le bon sens, même si dans certains pays il y a plus d'inertie que dans d'autres. J'ai effectué mon premier test pour le compte d'une autre autorité il y a 6 ans et c'était pas simple... c'est devenu beaucoup plus souple et ça ne peut que s'arranger avec le temps et surtout l'harmonisation des bases de données entre autorités (le problème étant là je pense, la capacité pour la DGAC à vérifier l'authenticité d'une autorisation d'examinateur qu'elle ne contrôle pas elle-même).
_________________
http://www.headingwest.net
Mûrissements, stages d'anglais aéro et balades en avion en Californie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
teubreu
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1120

MessagePosté: Mer 06 Fév 2019 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

-Tomcat- a écrit:
pour mon cas perso ou quand il y a besoin, un simple email à la DSAC nord suffise à recevoir une nouvelle licence par courrier sans plus de formalités, gratuitement et rapidement.

Tu es certainement quelqu'un de responsable et qui sais anticiper.
En compagnie quand la qualif expire le 31 et que le simu a lieu le 30 ou le 31, il n'y a pas le temps d'attendre une nouvelle licence par courrier, il faut la signature tout de suite, ou alors on ne peut pas voler le 1er. C'est sans doute la raison principale qui fait que les compagnies ne veulent pas des licences françaises (à part les compagnies elles-mêmes françaises bien sûr). Il suffirait pourtant d'anticiper mais ce n'est pas comme ça que ça marche
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LC41
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 03 Fév 2019
Messages: 113

MessagePosté: Mer 06 Fév 2019 18:35    Sujet du message: Répondre en citant

-Tomcat- a écrit:

Mais je pense qu'il y a du bon et du moins bon partout, et je trouve très positif le fait que malgré le fait que je sois bien loin de tout territoire EASA, je puisse moi-même apposer les prorogations de qualif sur les licences des pilotes français du coin, et que pour mon cas perso ou quand il y a besoin, un simple email à la DSAC nord suffise à recevoir une nouvelle licence par courrier sans plus de formalités, gratuitement et rapidement.

Ça c'est le minimum du minimum et je suis certain que tu aurais pu le faire avant AESA si tu étais en âge...

La vrai révolution a été de pouvoir utiliser les examinateurs dépendants d'autres autorités, y-compris pour le médical. C'est arrivé avec JAA et perfectionné sous AESA.

-Tomcat- a écrit:
J'ai effectué mon premier test pour le compte d'une autre autorité il y a 6 ans et c'était pas simple... c'est devenu beaucoup plus souple et ça ne peut que s'arranger avec le temps et surtout l'harmonisation des bases de données entre autorités (le problème étant là je pense, la capacité pour la DGAC à vérifier l'authenticité d'une autorisation d'examinateur qu'elle ne contrôle pas elle-même).


Ce sont surtout les examinateurs non-français qui doivent examiner un pilote français qui pleurent. L'inverse se passe plutôt mieux. La DGAC doit toujours être beaucoup plus bureaucratique que les autres. Ça doit être l'effet ENA.

C'est une des raisons pour lesquelles je ne transfère pas ma licence en France. En plus du fait que cela invaliderait mon FAA 61.75


-Tomcat- a écrit:
J'ai effectué mon premier test pour le compte d'une autre autorité il y a 6 ans et c'était pas simple...


Ca fait 18 ans que je vis en dehors du pays de mon autorité aéronautique, dont 3 en Californie. Ca fait donc 18 ans que je renouvelle, ou que je passe des qualifications, avec des examinateurs "étrangers" (Suédois, Français ou Italiens). La seule galère que j'ai eu était pour faire apposer la qualification en langue anglaise dont j'ai passé l'examen à Athis-Mons. J'ai dû contacter un examinateur dépendant de mon autorité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lesoreilles
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 1017

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 17:49    Sujet du message: Répondre en citant

Salut les mecs,

Avec un PPL US, est-ce qu'on peut obtenir un ICAO d'office, comme avec une licence UK?
C'est du VFR, alors j'imagine que même si ça existe c'est très restreint...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1120

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 17:51    Sujet du message: Répondre en citant

Ca veut dire quoi ICAO d'office ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lesoreilles
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 1017

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 18:04    Sujet du message: Répondre en citant

FCL055
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 1120

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 18:19    Sujet du message: Répondre en citant

Qu'est-ce que tu veux faire ?
Quand tu convertis une licence anglaise (pour le moment), il y a le privilège de radiotéléphonie en anglais au format 055 déjà dessus, la DGAC ne fait que retranscrire cela sur la licence qu'elle émet.
Pour valider une licence américaine il faut aller par là, Si tu veux te faire émettre une licence française par la suite, comme cette histoire passe un peu au-dessus de la tête des américains (qui mentionnent juste "English proficient" sans plus de précision), la DGAC te donnera normalement un niveau 4 par défaut.
C'est cohérent avec la propre interprétation de la FAA dans cette note.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lesoreilles
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 1017

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 18:30    Sujet du message: Répondre en citant

Ok merci teubreu
Je pensais négocier avec l'équivalence d'un éventuel niveau 6, sur un malentendu...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LC41
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 03 Fév 2019
Messages: 113

MessagePosté: Dim 10 Fév 2019 18:37    Sujet du message: Répondre en citant

Les autorités nationales, y-compris la DGAC, n'acceptent en général pas les niveaux 6 passés dans des centres d'examen autres que les leurs. Au mieux tu peux avoir le niveau 5.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pilote privé Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group