Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


temoignages parcours professionels PNT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 43, 44, 45
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> France & Europe
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
sophie56
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 09 Mai 2019
Messages: 6

MessagePosté: Ven 17 Mai 2019 13:24    Sujet du message: Répondre en citant

De superbes parcours j'ai pris le temps de relire !
_________________
Passionnée d'aéronautique depuis le plus jeune âge.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tangozulu28
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 442
Age: 34 ans

MessagePosté: Ven 07 Juin 2019 13:04    Sujet du message: Répondre en citant

“Stay strong, stay positive, and never give up.”

Longue aventure, une de plus sur ce forum…

Aujourd'hui, 33 ans.
J'ai travaillé pendant 10 ans sur des projets de construction de centrales électriques en France et Luxembourg.

L’aventure débute à Paris en décembre 2009.

2009 Initiation au Pilotage en Piper PA28
2010 Premier vol PPL/A en Aquila AT01
2012 Obtention PPL/A en Robin DR400

En 2017, je décide de partir aux UK quelques mois pour peaufiner mon anglais.

2018
- Obtention de l’ATPL/A
- Obtention MEP+IR/ME+CPL/A en Tecnam P2006T G1000


2019
- Obtention MCC/JOC sur A320
- Type Rating + Base Training Airbus A320
- Embauché F/O A320

Je ne pouvais pas rêver mieux

Bon vols à tous!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
seaman208
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 06 Déc 2018
Messages: 15
Age: 27 ans

MessagePosté: Ven 07 Juin 2019 14:13    Sujet du message: Répondre en citant

Félicitations et bravo pour ce parcours tangozulu28 !

Preuve que à force de persévérer, on ne peut que réussir.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
d3rek
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 08 Avr 2018
Messages: 114
Age: 28 ans

MessagePosté: Ven 07 Juin 2019 15:27    Sujet du message: Répondre en citant

Congrats!
Beau parcours
_________________
ATPL(A): 14/14
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
issamisgood
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 11 Avr 2019
Messages: 6

MessagePosté: Sam 08 Juin 2019 0:16    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo, vos témoignages sont réconfortant!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
tangofox40
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 10 Déc 2012
Messages: 6

MessagePosté: Sam 15 Juin 2019 19:17    Sujet du message: Répondre en citant

Salut tout le monde,

Pour ma part résumé assez rapide :
(Si vous voulez partager des histoires -et j'en ai un grand nombre..-, ça sera plus convivial autour d'un verre que sur internet )

Début il y a 10 ans sur piper L4, puis APM20 et MS880 pour les navigations;
PPL en poche laché Dr400
Brevet ULM en Guadeloupe

Safety/ bénévole sur AN2

2013:
TAJP en APM20

2013/2014:
ATPL théorique

2014:
-vol de nuit,
-CPL IR MEP FI
-3 mois en tant qu'FI PPL et vols d'initiations

2014/2015:
-FI bénévole 6 moi + MCC/JOC A320

2015/2016:
-FI salarié

2016:
-Ferry entre Serbie et France avec un PA31
-en même temps qu'FI Safety pilot sur PA31 et C421

2017/2018:
-FO Cessna Citation 2/ et captain et safety sur PA31 et C421 et PA34
-qualification de site a Saint Tropez
-FI SEP
-Ferry flight entre Serbie et France avec Cessna 172F

2018/2019:
-QT A320 et FO pour partie Bulgare de Germania (Bulgarian Eagle) (RIP Germania...)

2019:
-FO pour la partie Bulgare de Onur Air (ground training Onur + ma boite actuelle...)


Avions pilotés:

Tricycle:
-DR400 160/180
-HR200
-Pa28 160/180
-Apm 20
-Cessna 172 145/160
-Cessna 152
-Ms 883/893
-TB 10/20
-Cirrus sr20

Taildragger:
-Piper L4 (le plus volé de tout les SEP/MEP que j'a i fait)
-PA18 (en montagne)
-Antonov 2 (vols en safety)
-Dornier 27 (un seul vol)
-Cap 10 (quelques heures uniquement)

Twin Engines:
-Pa34
-Baron55
-Pa31
-Cessna 421

Jet engines:
-Cessna Citation 2
-Airbus A319/321

ULM:
-Zernair 601
-Eurofox
-faeta321
-Renegade2

Comme vous vous en doutez, mon dada c'est la mania ainsi que découvrir de nouvelles choses.
Si vous cherchez un safety pilot ou même un pilote tout court pour un Ferry, n'hésitez pas.
Si vous avez un appareil a me faire découvrir, re-découvrir, j'en serai ravis (même si je suis un peu loin de la France en ce moment).

A contre coeur, je suis passé par 5 jobs différents en 4 ans, entre fin de contrat, problèmes de salaire, ou faillite... La vie n'est clairement pas facile, surtout loin de chez soit et dans les conditions cités précédemment, mais il faut s'accrocher, ne jamais abandonner. Nous avons des rêves, ils sont la pour être réalisés, pour cela il faut se battre.

Et si vous voulez des conseils, pour quoi que ce soit, si je peux me rendre utile, n'hésitez surtout pas, ça sera avec grand plaisir.


Thomas
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lesoreilles
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 1031

MessagePosté: Sam 29 Juin 2019 14:17    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour M'sieur Dames,

Après 15 ans de lecture et participation à ce forum (premier post le 26 juin 2004 sous mon précédent pseudo!), j'ai enfin la chance de poster sur ce topic.

Le parcours a été long : )

2005 : classes prépa PCSI, cadet AF => échec
2005-2007 : PC, ENAC => échecs psy1
c'est à ce moment en général qu'on tourne la page de l'aviation et on poursuit la route alternative des études d'ingénieur en aéronautique. S'en suit des années de boudage de la profession engendrée par les échecs successifs à ces concours/sélections exigeants.
A cette période là, j'étais clairement pas prêt à intégrer la profession. Manque de maturité, d'analyse, d'expérience du monde pro. Mais ça, je ne le saurais qu'après.

La crise de 2008 marque la fin pour beaucoup d'entre nous du projet de pilote.

2011 : Diplôme d'ingé en poche d'une fameuse école toulousaine, la fin du stage de 6 mois est l'occasion de se lancer dans le PPL avant la vie professionnelle.
PPL à Chandler air service en Arizona sur PA28. Instructeurs compétents, travail sur l'anglais, rigueur, des vols sympas dans les hauteurs de l'arizona (Sedona, Flagstaff), et bien sûr visite du sud-ouest américain qui est tout bonnement magnifique. J'espère y retourner avec des potes en 172. Une expérience unique.

Puis début de la vie pro chez Airbus, vie privée établie à Toulouse etc le schéma classique du début de vie professionnelle d'un jeune ingénieur.
Lundi-vendredi 9h-18h sur ordinateur. Je regrette pas. J'y ai appris la rigueur, le monde professionnel et le travail consciencieux.

2013 : retour sur aeronet ; ) qui reste une mine d'infos entretenue par des posteurs généreux en informations et honnêtes sur le métier. Des heures et des heures de lecture. J'épluche absolument tous les topics, à la recherche de la moindre info pour structurer un plan.
Tout est bouché. Même les cadets AF sont en attente. Les ENACs peinent à trouver un job. Bref c'est la période noire.
Sauf...outre-atlantique
Je lance la procédure de demande de la résidence permanente canadienne. Beaucoup de papiers à fournir et des frais considérables qui tuent les économies.

2014 : licence de planeur dans l'excellent club de Nogaro. Payée par la boîte. Quelques heures en plus pour profiter de l'activité et de la vie de club.
Des générations se croisent, très bonne ambiance, de l'entraide, des week-ends vols et barbecue.
Ça restera mes plus beaux souvenirs dans l'aviation.

2015 : Ma boite cherche à diminuer les effectifs, j'en profite pour négocier une rupture conventionnelle et un chèque pour payer l'ATPL théorique!

2016 : Après 2 ans d'attente et 3000€ de frais totaux, je reçois enfin la précieuse résidence permanente canadienne.
Un peu de time building dans la sérieuse école Lachute aviation près du parc des Laurentides dans la région de Montréal. C152. Magnifiques vols au-dessus de Montréal, du fleuve Saint-Laurent, du parc des Laurentides, des rapides qui amusent les raftings, le Mont Tremblant.

2017 : Mon ATPL théorique quasiment bouclé, BAA m'appelle pour le programme cadet Smartlynx en Lituanie.
J'abandonne le Canada et l'atpl théorique pour débuter un ATPL intégré chez eux.
Difficile retour en arrière, clairement une baisse de niveau et de sérieux comparés aux écoles américaines et canadiennes mais soit, la promesse d'un job en sortie nourrit tous les espoirs.

2019 : Tout s'enchaine très vite => MEP, MCC, QT, OCC
34 ans. J'ai fait mon premier vol de Line Training cette semaine. L'A320 est une superbe machine qui saura satisfaire vos curiosités techniques et votre exigence de vol.
J'en reviens toujours pas d'y être. Les vols sont à la hauteur du rêve.

Il y a bien sûr des inconvénients du métier qui apparaissent, mais c'est un autre sujet. La satisfaction est bien réelle. Il faut vraiment être passionné et très persévérant pour intégrer cette profession. Certains y arrivent avec un programme cadet éclair et formaté, d'autres parcourent des horizons lointains riches en expérience.
Il y a aussi beaucoup de sacrifices personnels, financiers et sociaux, qu'il faut être prêt à affronter.
Mais c'est un métier sur une machine complexe, à forte responsabilité et stimulant pour ceux qui aiment les défis et la rigueur.

Bosser à fond votre anglais, que cela ne représente pas un frein à votre formation et vos entretiens.

Ne vous précipitez pas sur les écoles inabordables, il y a maintenant un large choix d'écoles sérieuses et accessibles. Les parcours sont extrêmement variés, il n'y a pas que le jet dans la vie, même si je suis dessus, faites moi confiance, les mecs sur beech au canada ou twin aux maldives s'éclatent surement plus : )

Variez vos expériences. Du planeur, du time building exotique, des vols en zones à fort trafic, des machines différentes.

Rencontrez autant d'acteurs possibles de l'aérien. Même 5min dans le cockpit après l'atterrissage à parler avec les pilotes vous apportera beaucoup.
Lisez. Dans les médias traditionnels, les médias spécialisés, aeronet, pprune...

La structure qui m'a offert l'ensemble des expériences précédentes a été le club de planeur. Vous apprendrez les bases du vol qui vous seront utiles pour la suite. Vous rencontrerez du monde, des fanas comme vous qui seront les pilotes de demain, des commandants AF avides d'autres sensations, des retraités qui volent sur planeur depuis des décennies. Des superbes vols (les pyrénées, les alpes, la campagne, les côtes etc). La vie de club, inégalable. Et enfin, une vraie satisfaction d'obtenir sa licence de vol, le premier vol solo, etc Pour un prix très très raisonnable.

Il y a clairement un gros facteur chance. C'est indéniable. Hasard de la période économique, des entretiens, crise, arrivée d'un enfant, etc
Il y a des échecs qu'il ne faut pas prendre personnellement. La prochaine sera la bonne.

Bons vols à tous : - )


La vue en prenant mon café mardi matin :


Dernière édition par lesoreilles le Sam 29 Juin 2019 23:14; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le bourdon
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 35
Age: 35 ans

MessagePosté: Sam 29 Juin 2019 19:30    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo poto!! 😉

C'est grâce à tes récits sur ton expérience à KCHD que j'y suis également allé, et tout a commencé pour moi dans l'aéro. A bientôt sur les fréquences!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
tangozulu28
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 26 Mar 2012
Messages: 442
Age: 34 ans

MessagePosté: Ven 05 Juil 2019 11:10    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo mec !

Super récit et clairement on sent la persévérance dans tes lignes...

Bons vols : )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pataud
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 21 Juin 2001
Messages: 471
Age: 39 ans

MessagePosté: Ven 05 Juil 2019 17:35    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jojoclub34
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 09 Avr 2018
Messages: 22
Age: 36 ans

MessagePosté: Mar 09 Juil 2019 17:13    Sujet du message: Répondre en citant

tangozulu28 a écrit:
“Stay strong, stay positive, and never give up.”

Longue aventure, une de plus sur ce forum…

Aujourd'hui, 33 ans.
J'ai travaillé pendant 10 ans sur des projets de construction de centrales électriques en France et Luxembourg.

L’aventure débute à Paris en décembre 2009.

2009 Initiation au Pilotage en Piper PA28
2010 Premier vol PPL/A en Aquila AT01
2012 Obtention PPL/A en Robin DR400

En 2017, je décide de partir aux UK quelques mois pour peaufiner mon anglais.

2018
- Obtention de l’ATPL/A
- Obtention MEP+IR/ME+CPL/A en Tecnam P2006T G1000


2019
- Obtention MCC/JOC sur A320
- Type Rating + Base Training Airbus A320
- Embauché F/O A320

Je ne pouvais pas rêver mieux

Bon vols à tous!

Incroyable félicitation,
Cela me remotive,
pour ma part 36 ans, chef de projet software, PPL 2018, je suis en plein ATPL ou j'ai raté pour le moment un module sur 4.
Je garde espoir en venant me remotiver avec des messages comme le tient. Ce n'est pas facile à 36 ans à se remettre dans les études, mais je crois que c'est possible.
Tu es dans qu'elle compagnie ? Ton age n'as pas trop posé de problème lors des entretiens ?
_________________
ATPL 6/14
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Giacomo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 18 Juil 2019
Messages: 15

MessagePosté: Jeu 18 Juil 2019 11:17    Sujet du message: Répondre en citant

lesoreilles a écrit:
Bonjour M'sieur Dames,

Après 15 ans de lecture et participation à ce forum (premier post le 26 juin 2004 sous mon précédent pseudo!), j'ai enfin la chance de poster sur ce topic.

Le parcours a été long : )

2005 : classes prépa PCSI, cadet AF => échec
2005-2007 : PC, ENAC => échecs psy1
c'est à ce moment en général qu'on tourne la page de l'aviation et on poursuit la route avec le vtc toulouse alternative des études d'ingénieur en aéronautique. S'en suit des années de boudage de la profession engendrée par les échecs successifs à ces concours/sélections exigeants.
A cette période là, j'étais clairement pas prêt à intégrer la profession. Manque de maturité, d'analyse, d'expérience du monde pro. Mais ça, je ne le saurais qu'après.

La crise de 2008 marque la fin pour beaucoup d'entre nous du projet de pilote.

2011 : Diplôme d'ingé en poche d'une fameuse école toulousaine, la fin du stage de 6 mois est l'occasion de se lancer dans le PPL avant la vie professionnelle.
PPL à Chandler air service en Arizona sur PA28. Instructeurs compétents, travail sur l'anglais, rigueur, des vols sympas dans les hauteurs de l'arizona (Sedona, Flagstaff), et bien sûr visite du sud-ouest américain qui est tout bonnement magnifique. J'espère y retourner avec des potes en 172. Une expérience unique.

Puis début de la vie pro chez Airbus, vie privée établie à Toulouse etc le schéma classique du début de vie professionnelle d'un jeune ingénieur.
Lundi-vendredi 9h-18h sur ordinateur. Je regrette pas. J'y ai appris la rigueur, le monde professionnel et le travail consciencieux.

2013 : retour sur aeronet ; ) qui reste une mine d'infos entretenue par des posteurs généreux en informations et honnêtes sur le métier. Des heures et des heures de lecture pour apprendre l'arabe. J'épluche absolument tous les topics, à la recherche de la moindre info pour structurer un plan.
Tout est bouché. Même les cadets AF sont en attente. Les ENACs peinent à trouver un job. Bref c'est la période noire.
Sauf...outre-atlantique
Je lance la procédure de demande de la résidence permanente canadienne. Beaucoup de papiers à fournir et des frais considérables qui tuent les économies.

2014 : licence de planeur dans l'excellent club de Nogaro. Payée par la boîte. Quelques heures en plus pour profiter de l'activité et de la vie de club.
Des générations se croisent, très bonne ambiance, de l'entraide, des week-ends vols et barbecue.
Ça restera mes plus beaux souvenirs dans l'aviation.

2015 : Ma boite cherche à diminuer les effectifs, j'en profite pour négocier une rupture conventionnelle et un chèque pour payer l'ATPL théorique!

2016 : Après 2 ans d'attente et 3000€ de frais totaux, je reçois enfin la précieuse résidence permanente canadienne.
Un peu de time building dans la sérieuse école Lachute aviation près du parc des Laurentides dans la région de Montréal. C152. Magnifiques vols au-dessus de Montréal, du fleuve Saint-Laurent, du parc des Laurentides, des rapides qui amusent les raftings, le Mont Tremblant.

2017 : Mon ATPL théorique quasiment bouclé, BAA m'appelle pour le programme cadet Smartlynx en Lituanie.
J'abandonne le Canada et l'atpl théorique pour débuter un ATPL intégré chez eux.
Difficile retour en arrière, clairement une baisse de niveau et de sérieux comparés aux écoles américaines et canadiennes mais soit, la promesse d'un job en sortie nourrit tous les espoirs.

2019 : Tout s'enchaine très vite => MEP, MCC, QT, OCC
34 ans. J'ai fait mon premier vol de Line Training cette semaine. L'A320 est une superbe machine qui saura satisfaire vos curiosités techniques et votre exigence de vol.
J'en reviens toujours pas d'y être. Les vols sont à la hauteur du rêve.

Il y a bien sûr des inconvénients du métier qui apparaissent, mais c'est un autre sujet. La satisfaction est bien réelle. Il faut vraiment être passionné et très persévérant pour intégrer cette profession. Certains y arrivent avec un programme cadet éclair et formaté, d'autres parcourent des horizons lointains riches en expérience.
Il y a aussi beaucoup de sacrifices personnels, financiers et sociaux, qu'il faut être prêt à affronter.
Mais c'est un métier sur une machine complexe, à forte responsabilité et stimulant pour ceux qui aiment les défis et la rigueur.

Bosser à fond votre anglais, que cela ne représente pas un frein à votre formation et vos entretiens.

Ne vous précipitez pas sur les écoles inabordables, il y a maintenant un large choix d'écoles sérieuses et accessibles. Les parcours sont extrêmement variés, il n'y a pas que le jet dans la vie, même si je suis dessus, faites moi confiance, les mecs sur beech au canada ou twin aux maldives s'éclatent surement plus : )

Variez vos expériences. Du planeur, du time building exotique, des vols en zones à fort trafic, des machines différentes.

Rencontrez autant d'acteurs possibles de l'aérien. Même 5min dans le cockpit après l'atterrissage à parler avec les pilotes vous apportera beaucoup.
Lisez. Dans les médias traditionnels, les médias spécialisés, aeronet, pprune...

La structure qui m'a offert l'ensemble des expériences précédentes a été le club de planeur. Vous apprendrez les bases du vol qui vous seront utiles pour la suite. Vous rencontrerez du monde, des fanas comme vous qui seront les pilotes de demain, des commandants AF avides d'autres sensations, des retraités qui volent sur planeur depuis des décennies. Des superbes vols (les pyrénées, les alpes, la campagne, les côtes etc). La vie de club, inégalable. Et enfin, une vraie satisfaction d'obtenir sa licence de vol, le premier vol solo, etc Pour un prix très très raisonnable.

Il y a clairement un gros facteur chance. C'est indéniable. Hasard de la période économique, des entretiens, crise, arrivée d'un enfant, etc
Il y a des échecs qu'il ne faut pas prendre personnellement. La prochaine sera la bonne.

Bons vols à tous : - )


La vue en prenant mon café mardi matin :


Quel parcours ! ET la photo elle donne vraiment envie lol !


Dernière édition par Giacomo le Jeu 19 Sep 2019 6:22; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Quintus
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 07 Oct 2018
Messages: 18

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2019 16:53    Sujet du message: Répondre en citant

Salut à tous,

Après une dizaine d'années à éplucher ce Forum en Or comme spectateur, je me permets d'y apporter mon grain d'expérience.
Si on m'avait dit qu'un jour je serais où je suis aujourd'hui, je n'y aurais pas cru. Une chose est sûr, à tous ceux qui partage ce rêve, persévérez.
Il y a mille et une façon d'y arriver, les pages sur ce topic en témoignent. Toujours est-il que ça reste une aventure humaine, aux milles saveurs.

2008: Début d'un PPL en Martinique (8h au total).

2012: Bac S en poche. Pourtant nulle en Maths, nulle en Anglais et vraiment pas fan de l'école. Alors la prospective de maths sup, même pas en rêve...
Départ pour l'Australie avec mes petits sous gagnés en jobs d'été. Billet d'avion et 1 mois d'école d'anglais payé. Pour le reste je verrais en Australie.
"Fuck everything, I wanna enjoy" en tête. Au programme, un an de Working Holiday pour travailler mon Anglais. Faire la fête. Souffler. Profiter.
J'y rencontre ma copine, qui vient du même patelin que moi au nord de la France, le jour de son arrivée en Aussie ; Such a small world! Nous ferons le reste de nos aventures ensemble, jusqu'à aujourd'hui.
L'Anglais m'ouvre ses bras en seulement 2 mois. J'étudierai gratuitement avec mon école d'anglais pendant un an, en échange d'un travail à la réception.

2013: IELTS en poche, niveau requis pour intégrer les écoles de pilotages en NZ et Australie. Là-bas, le métier de pilote, comme beaucoup d'autres choses, n'est pas mis sur un piedestal comme en France. C'est plus accessible.
Les gens sont moins compétitifs, plus passionnés, plus détendus.

2014: Départ pour la Nouvelle-Zélande avec l'objectif d'intégrer une école de pilotage, éventuellement...
Ce qui est finalement rendu possible grâce à mes parents. Au programme, PPL CPL MEIR ATPL et formation Instructeur pour la modique somme de 50,000€.
Je dois d'abord prouver que je peux réussir le PPL en Anglais, à l'autre bout du monde. Chose faite, le reste des sous est débloqué, le rêve peut commencer. Par chance je l'admets, assez rapidement.
Avec des instructeurs passionnés qui m'ont vraiment tout appris, tout montré. Du PA-38, PA-28 et Partenavia P68. Un pays magnifique avec toutes les conditions de vol réunies. Des amis du monde entier.
Des Cross-Country à travers tout le pays. Du backpack. Et pour finir un cours d'instructeur hyper intense. J'y ai vraiment appris à travailler.

2016: En attente d'une position d'instructeur dans mon école avec possible Visa Travail offert. Finalement, se présente une position de Pilote au Vanuatu. Du Bush Flying entre les îles. Ma compagne y a aussi une opportunité.
L'aventure... C'est parti! En dehors du temps, au milieu du Pacifique, je fais 2 ans d'expérience avec Air Taxi Vanuatu. Du C206, 207 et du BN2 Islander. Une vie d'expatrier hors norme. Beaucoup de leçons de vie au contact de ces gens simples et incroyables. J'y fais des tours touristiques. Des évacuations médicales où seul un petit coucou et son pilote fou peuvent se rendre. Du scenic autours des volcans actifs. Je risque ma vie, clairement, par temps maudits. En bagarres permanentes avec mon Boss. Les cyclones ne me font plus peur. 500m me suffisent pour décoller et atterrir, en tout temps. Quelques enfants locaux naissent dans mon avion, et porteront mon nom.

2018: 1350 hdv et forts de nos expériences, nous décidons de rentrer en Europe. 6 ans loin de sa famille remettent en perspective ce qu'il y a de plus important dans cette vie. Nous repartirons, mais nous avons besoin de rentrer.
Des économies en poche, je dois convertir ma licence vers l'EASA. Nous tentons de nous installer à Londres pendant mes ATPL théoriques avec Bristol Ground School. Mais la perspective du Brexit me fait douter. Et se présente à moi la possibilité de ne pas payer les examens ATPL de par mon statut de chômeur. Alors finalement retour en France. ATPL à temps plein que je terminerai en 6 mois. Ma chère et tendre trouve du travail sur Paris.

2019: En chemin vers la conversion, retour en Nouvelle-Zélande revalider mon MEIR qu'il me faut "current and valid" pour le convertir. J'aurais aimé le savoir avant.
Puis direction la Grèce à la fin de mes ATPL pour la conversion pratique. Skies Aviation Academy à Thessaloniki me permettra de le faire en 2 semaines top chrono. Pas cher et efficace.
Enfin, ce sera le APS MCC avec Simtech Aviation en Ireland. Je le recommande, c'est un cours intense et professionnalisant.

En tout 70,000€ auront été dépensés dans ma formation totale avec conversion. Après tout, je m'en sors plutôt bien financièrement.
Ce n'est tout de même pas si simple de trouver tant d'argent. Mais pour ce que j'ai fais, ça en valait la peine. Ça se rembourse doucement au début mais rapidement par la suite.

Et voilà 2 semaines que mes CV sont envoyés. J'attends. J'espère. Je doute. C'est long...
J'ai les psy0 à préparer pour la session pro en Octobre. Le Toeic la semaine prochaine. Air France... ça fait rêver. Justement, faut pas trop rêver...
EasyJet que j'aimerais recrute principalement chez ses écoles hors de prix, mais il y a peut-être une chance en Suisse.
Ryanair que j'espérais est en pause recrutement pile en ce moment.
Eurowings qui m'a dit revenir vers moi avec des dates pour leur BQ.
Vueling dont je n'ai pas de nouvelles.
Et d'autres...

J'espère ne pas avoir de QT à payer. Affaire à suivre. L'aventure continue.

C'est un réel plaisir de vous lire en tout cas. Et voilà un récit de plus.
Aéronautiquement,
Q
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jetoil
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 17 Jan 2006
Messages: 331
Age: 38 ans

MessagePosté: Jeu 12 Sep 2019 3:48    Sujet du message: Répondre en citant

jetoil a écrit:
Bon, à moi….

BB en 99, PPL en 2001, ATPL théorique par correspondance (Mermoz) en 2005, CPL/Ir ME (en Suisse) en 2006/7.

Le tout en travaillant nonstop comme mécano aéro pendant presque 9 ans et sans jamais avoir à faire de crédit ! Recruté fin 2007 par une compagnie charter Suisse sur MD90. La QT était à ma charge mais j’ai pu signer mon contrat d’embauche en CDI avant de commencer le stage.


Le temps a passé depuis mon message de 2009...
La suite:
2011 passage sur 320
Fin 2012 faillite de Hello
Début 2013 5 mois chez aer lingus avant de trouver un job dans l aviation d affaire
2013 a 2015 copi sur Gulfstream 4 en Russie
Juin 2015, arrêt de l opération et vente de l avion. Je parviens à decrocher plusieurs contrats freelance sur 319 ACJ pendant presque 1 an.
Avril 2016, je rejoins la branche Suisse de Germania à Zurich ou je passe captain un an après. La compagnie a survécu à la faillite de la maison mère germania et se nomme aujourd'hui Chair airlines
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Giacomo
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 18 Juil 2019
Messages: 15

MessagePosté: Jeu 19 Sep 2019 6:24    Sujet du message: Répondre en citant

jetoil a écrit:
jetoil a écrit:
Bon, à moi….

BB en 99, PPL en 2001, ATPL théorique par correspondance (Mermoz) en 2005, CPL/Ir ME (en Suisse) en 2006/7.

Le tout en travaillant nonstop comme mécano aéro pendant presque 9 ans et sans jamais avoir à faire de crédit ! Recruté fin 2007 par une compagnie charter Suisse sur MD90. La QT était à ma charge mais j’ai pu signer mon contrat d’embauche en CDI avant de commencer le stage.


Le temps a passé depuis mon message de 2009...
La suite:
2011 passage sur 320
Fin 2012 faillite de Hello
Début 2013 5 mois chez aer lingus avant de trouver un job dans l aviation d affaire
2013 a 2015 copi sur Gulfstream 4 en Russie
Juin 2015, arrêt de l opération et vente de l avion. Je parviens à decrocher plusieurs contrats freelance sur 319 ACJ pendant presque 1 an.
Avril 2016, je rejoins la branche Suisse de Germania à Zurich ou je passe captain un an après. La compagnie a survécu à la faillite de la maison mère germania et se nomme aujourd'hui Chair airlines


Le temps passe tellement vite, de ton coté tu n'as pas chômer , force à toi !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Natalia2
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 06 Oct 2019
Messages: 3
Age: 33 ans

MessagePosté: Mer 09 Oct 2019 17:56    Sujet du message: Répondre en citant

toute une histoire das un seule topic.. c'est le retour au future Respect
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gab971
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 70

MessagePosté: Mar 15 Oct 2019 14:27    Sujet du message: Répondre en citant

Message très personnel sur mon parcours aéro pour les futurs pilotes

Contexte

Titulaire d'un BTS travaux publics obtenu à l'arrache, je commence à travailler dans le BTP en 2010, après plusieurs années passées entre études, jobs en intérim, échecs et soirée trop arrosées entre autre... Sur les chantiers je suis motivé mais je sais au fond de moi que je n'ai pas envie de faire ça toute ma vie. J'ai toujours été curieux de tout, de la faune et la flore à l'aviation... qui m'attire particulièrement.

Le déclic

En 2010, l'ami d'un ami, pilote chez Air France avec qui j'ai longuement parlé aviation pendant une soirée, m'emmène quelques jours plus tard faire un tour de monomoteur à piston, me laisse prendre les commandes... Quelle joie. Quelque chose s'active dans mon cerveau... Enfin !

L'aventure commence

Je suis alors à Saint-Martin, Antilles Françaises. Mon travail dans le BTP me permet d'obtenir mon PPL en environ 2 ans (obtenu en 2013). Il me manque alors énormément de choses pour avoir mes fesses dans un airbus. Carrière militaire? trop vieux... AF Cadets? C'est fermé... Je m'oriente alors vers l'ENAC, et je décide de tout larguer (même ma copine ahaha), d'acheter mes livres d'ATPL chez Mermoz pour suivre la formation ATPL théorique à distance et de partir un an en Nouvelle-Zélande pour apprendre l'anglais (je ne parle pas un mot), me prouver que je suis à l'aise bien que complètement dépaysé, et aussi profiter un max de ce pays formidable. L'argent est un problème est le restera jusqu'au bout. Je vis dans une Toyota break avec un matelas à l'arrière, j’alterne entre petits boulots, road trips, randonnées et lecture de mes livres à la frontale dans mon sac de couchage. Je rends mes devoirs en ligne dès que j'ai une connexion internet sur ma route. J'arrive à obtenir l'équivalence PPL Néo-Zélandaise. Je fais alors mes propres flyers à la main que j'affiche dans les auberges de jeunesse, "venez voler". Je réalise ainsi une quarantaine d'heures de vol payées par de nombreux amis de voyage, au coeur des parcs nationaux!

Retour à Saint-Martin

2014, retour à Saint-Martin, j'ai failli rester en Nouvelle-Zélande tellement je me suis senti libre. Je passe tous les certificats ATPL à l'aviation civile, sauf un. En effet, je veux passer l'ENAC EPL/U en 2015 et en 2016. Sachant qu'une date de délivrance de l'ATPL théorique début 2015 me permet de me présenter à ce concours 2 ans d'affilée (ATPL théorique datant de moins d'un an au 1er janvier de l'année du concours). Je passe donc mon dernier certif' en janvier 2015 (que je rate une fois d'ailleurs ahaha, gros stress). Et c'est parti... 2015, liste d'attente. 2016, refoulé psys2. J'ai repris mon travail dans le BTP et je passe mon CPL en parallèle... Je me présente au concours EPL/P en 2017 : Liste d'attente. 2018 : 1er en liste d'attente... En tout 4 tentatives infructueuses à l'ENAC.

Motivéééé motivéééé, faut rester motivé! Et je le suis resté. En parallèle de tout ça, je monte mes heures de vol, les amis veulent voler, aller à Saint-Barth. Les amis des amis se donnent le mot... Pratique de vivre sur une île ! Mes heures de vol grimpent petit à petit, et pour vraiment pas cher... l'IFR a été une autre paire de manche! C'est avec passion que j'ai aidé à la construction de notre aéroclub à Grand-Case en échange d'heures de vol. Mon instructeur et moi nous sommes battus avec l'aviation civile et les propriétaires d'avions immatriculés en N (états-unis), afin de pouvoir réaliser la formation IR EASA... Finalement, un pilote de Saint-Barth souhaite ramener un Piper PA28 des Etats-Unis... Mon instructeur lui dit : "ok je ramène ton avion, mais alors pendant le convoyage, tu m'autorise à faire de l'instruction à mon élève". Deal. 70% de ma formation IR aura eu lieu lors d'un convoyage d'un PA28 des USA jusqu'à Saint-Martin en passant par les Bahamas, entre autres. de 2016 à 2018, je monte aussi mes heures de vol sur cessna 206 en faisant du largage para.

On y est presque

En 2017, j'ai toutes les licences qui vont bien, me voilà "frozen ATPL", après l'extension IR-ME à Aéropyrénnées à Perpignan et ma MCC à Simtech en Irelande, seules formations que j'ai eu a payer réellement, en plus du PPL. 2017 a vraiment été une année moisie, rupture amoureuse difficile, ouragan IRMA dans la tronche et décès de l'instructeur qui m'a quasiment tout appris. Mais bon, avec les potes on se dit : "2018 est à nous"... Je refuse après l'ouragan un entretien à Tahiti (pour faire du twin) et un autre au Luxembourg (PC12) car je ne peux me rendre sur place, faute de moyens financiers et aussi psychologiques... Pas grave, en 2018, après un an de galère extrême et environ 50 réponses négatives de compagnies, je réussis plusieurs sélection en Europe! Mon coeur penche pour les montagnes de la Slovénie, tant pis si c'est pour du CRJ qui ne favorisera pas ma future carrière. C'est parti pour Adria Airways! Mais surprise: On me propose l'Airbus A320 au moment de l'embauche et pas le CRJ... Toujours écouter son coeur.

Air France

Début 2019, je passe les psys 0 Air France, puis psys 1 en Avril et psys 2 en Août. En septembre dernier, Adria airways fait failite, quasiment en même temps qu'aigle azur, thomas cook et XL... Arghhhh !!! Je n'ai que 250 heures sur type. Je postule dans environ 50 compagnies en Europe et en Asie en moins d'une semaine. Qu'ai-je fais au bon dieu pour mériter ça! Certaines d'entre elles me répondent. Wizzair, Vueling, Airbaltic, Lot, Air Astana... Mais c'est trop tard : Je reçois la réponse positive d'Air France le 10 Octobre 2019, 18 jours avant mes 31 ans, et 10 ans après mon premier vol sur monomoteur...

Alors voilà, il a fallu 10 ans pour passer du manche de pelle au sidestick d'airbus. Et ces quelques lignes sont à des années lumières de vous décrire les galères mais aussi le bonheur et l'équilibre que m'a apporté mon parcours et ma passion toujours grandissante pour le monde aéronautique.

Aujourd'hui, quand j'entends des plus jeunes que moi sortis fraîchement d'une formation intégrée se plaindre parce qu’ils ne trouvent pas de travail après avoir envoyé 4 CVs, ça me fait sourire. Je ne peux qu'encourager à continuer ceux qui se battent vraiment pour faire de leurs rêves une réalité, modulaires, intégrés, riches ou pauvres. La ténacité paye. La passion ne cesse pas. De nouveaux rêves naissent! Ne traînez pas trop sur les messages du forum de personnes qui connaissent tout, qui ont un avis sur tout, qui se chamaillent pour rien et surtout qui ne savent absolument pas ce que vous avez dans le ventre Et ne vous laissez pas abattre par les rumeurs, les comparaisons de carrières, de salaires, de compagnies, et de je ne sais quoi d'autre, venant de personnes qui ont peut être oublié que c'est avant tout un métier de passionnés.

Vivez vos rêves!
Gab
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flydream
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 27 Nov 2003
Messages: 697
Age: 37 ans

MessagePosté: Mar 15 Oct 2019 14:58    Sujet du message: Répondre en citant

Félicitations!!!
Par contre tu risques d'attendre quelques mois avant d'être intégré, pourquoi ne pas avoir accepté les autres offres en attendant?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gab971
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 70

MessagePosté: Mar 15 Oct 2019 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai raté Wizzair Et Lot et Air Baltic j'ai dis non car je n'ai pas envie de payer une qt pour "quelques mois" comme tu dis. Air Astana c'est de l'Airbus mais ça me dit rien de bouger au Kazakhstan pour quelques mois.

Par contre je suis toujours dans la boucle pour Vueling !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flyventure
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 26 Avr 2016
Messages: 34

MessagePosté: Mar 15 Oct 2019 17:33    Sujet du message: Répondre en citant

Super parcours, comme quoi, il faut toujours rester concentré sur l'objectif, avec de la motivation, on arrive à beaucoup de choses !
Je rejoint Flydream, puisque tu as la QT et que, peut être le seul avantage de la faillite, tu n'as même pas à la payer, ca peut-être avantageux de reprendre un job sur 320 si tu trouves ! Je sais d'après pas mal de personnes en train d'intégrer le groupe AF que l'attente entre sélec et mise en ligne est en ce moment de 7-8 mois, outre le manque à gagner, on n'est jamais à l'abri de rien, les pros 2008 qui ont attendu 10 ans entre la sélec et l'intégration en sont malheureusement l'exemple parfait...
En tout cas bravo pour ta détermination, tout travail fini par payer !

EDIT : je viens de voir ta réponse, je comprends bien sur pour les QT différentes, si j'étais toi et que j'avais Vueling, je pense que j'irai, par sécurité, ça ne te coute pas grand chose, si ce n'est de bouger
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> France & Europe Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 43, 44, 45
Page 45 sur 45

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group