Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


Mal du pays?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Canada
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5444

MessagePosté: Mar 17 Oct 2017 22:16    Sujet du message: Mal du pays? Répondre en citant

Juste par curiosité, maintenant que le recrutement repart en France et Europe, avez vous envie de revenir en France, ou constatez vous chez les pilotes français émigrés au Canada une volonté de revenir en France?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
romeosierra273
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 30 Mar 2014
Messages: 117

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 2:40    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

Parmi mon cercle de connaissances (pilotes volant maintenant chez Jazz, Air Canada, WestJet), je ne connais personne qui souhaite revenir en France ou en Europe, le marché de l'emploi au Canada se porte très bien en ce moment et pas mal de personnes (comme moi) ont quitté la France et l'aviation européenne pour des raisons aéro , mais également extra-aéro.

Les conditions de travail en aérien au Canada demeurent saines par rapport à l'Europe également (pas de QT à payer, pas de pay2fly, ...) et accessoirement ici les heures d'instruction, ainsi que les heures sur turbines type Pilatus, King Air, sont reconnues par les employeurs et même exigées.

Le mouvement de pilotes actuel au Canada; principalement dû à l'expansion des compagnies et aux départs à la retraite massifs, sont relativement impressionnants, j'entends parler de 400 recrutements chez Air Canada et 400 chez Jazz pour 2018.

Je serais également curieux d'avoir le feedback d'autres exilés franco-Canadiens sur le forum

Cheers!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
A330driver
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 01 Sep 2017
Messages: 5

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 17:26    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis peut-être un des rares, mais oui..j’ai le mal du pays. 17 ans au Canada et je sature, je vole régulièrement vers l’Europe et je me sent heureux d’y aller et d’y être, et pas heureux de revenir au Canada.
Je ne veux pas cracher dans la soupe, c’est un pays magnifique sur plusieurs aspects, securitaire, ideal pour elever une famille (pas du tout mon cas) et qui m’a permis d’atteindre mes objectifs de carriere, mais maintenant que je n’ai plus vraiment grand chose de mieux a aller chercher coté aviation, je fais le bilan...et je dois avouer que je trouve la vie ici très platonique. Si j’avais la chance d’avoir un même poste dans une bonne compagnie en Europe, avec un bon salaire, il est certain que je ne serais plus ici. Je ne me vois pas passer ma retraite avec 6 mois d’hiver. Le $ Canadien ne vaut pas grande chose une fois hors de la frontière, le pays a 20 ans de retard sur le reste des pays développés. Le retour des services par rapport aux taxes et impôts payés et a des années lumières de la France.

Les salaires ici sont ridicules, sans rentrer dans les details un pilote Easyjet dois faire plus qu’un gars a Air Canada et autres. Alors oui les gars sont heureux de travailler dans la Major, mais franchement on est loin des majors en Europe en terme de conditions, il n’y a pas de quoi se vanter...et je ne parle pas de Jazz et autres...j’y ai travaillé et mon salaire d’entrée etait encore meilleur il y a quelques années que maintenant...c’est juste lamentable..
Dans mon entourage, quand tu parles plus sérieusement avec les gars, la plupart repartiraient. Mais pour bcp leur cerveau est conditionné à aimer ce qu’ils ont ici car ils savent qu’ils peuvent oublier l’Europe: plus l’energie de convertir en Easa, marié avec une Canadienne, ou une femme Française qui a eu la chance se réaliser professionnellement ici au lieu de travailler a Macdo en France avec un Bac+10; des enfants, aucune chance de rentrer chez AF ou autre grosse compagnie...et aussi la frustration de se dire que la France ne leur a pas permis de reussir contrairement au Canada.
Mais factuellement...si AF leur donnait en un clin d’oeil le meme poste avec salaire en conséquence, je suis sûr que 99% sauteraient dessus sans hesiter (meme ceux chez Air Can..)

Je ne dis pas que la France est mieux sur tous les points, j’ai conscience que la vie y est difficile pour bcp de gens, et je n’ai qu’une vision de touriste, mais honnêtement avec un emploi payant, entre les 2 pays je choisi la France les yeux fermés. Au Canada je m’ennuie à mourrir, aucune culture, aucune histoire, aucune vision future, des gens aussi froids que leurs hivers, tous des amis mais chacun chez sois... bref je suis en train de preparer mon depart et je suis bien content..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hip3rion
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 835

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

La grande question c'est : revenir ok, mais pour aller ou ?

Un transfert de major a major, comme le dit A330, quasiment tout le monde le ferait.
Mais entre major CAN et ryanair/wizzair/volotea ou autre daube, c'est la canadienne qui gagne. Entre vivre au Canada ou la Slovaquie, CAN gagne.

Est-ce que ca vaut le coup de claquer 20k EUR pour convertir ses licences pour une très hypothétique place confortable en France ? Pas sûr.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flo31790
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 80
Age: 21 ans

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 19:55    Sujet du message: Répondre en citant

Hello,

Je me sens un petit peu concerné par ce message même si je n'ai pas encore mit le pied à l'étrier au Canada. J'y suis resté quasiment un an et j'ai pu côtoyer de superbes personnes et gagner une expérience inoubliable et très enrichissante.

Après plusieurs raisons personnelles je suis rentré en France sans oublier le Canada dans un coin de ma tête. Je me suis donc lancé dans l'ATPL à distance dans le but de continuer en Europe. Au final après réflexions, oui l'Europe c'est cool, la France, les copains, la bonne bouffe etc c'est top mais quid de l'aviation ?

Aujourd'hui l'Europe c'est clairement devenue du n'importe quoi, des gus à droite de 37 / 320 qui sont là car Papa et Maman ont fait le chèque qui fallait sans avoir une seule fois retourné les manches et s'être sorti les doigts du cul auparavant.

Demain tu finis une formation en Europe tes perspectives d'embauches sont bidons, faudra claquer mini 100k pour comme le dit Hip voler pour des boites où la paye n'est pas non plus mirobolante, je suis désolé mais j'ai bossé au sol au handling et j'étais mieux payé que les copis de certaines boites.

Bref, même si au Canada les salaires ne sont pas ce qu'ils sont dans les majors européennes, à preuve du contraire la place que tu as tu te l'es gagné et t'es pas là parceque t'as sorti le chéquier, déjà c'est un point important.

Tout ça pour dire, qu'aujourd'hui, parmi mes contacts, la plupart peuvent se permettre d'avoir des vacances en Europe et sont loin d'être malheureux. Après je suis très ouvert d'esprit et je peux comprendre l'envie de revenir au pays, cela dit, côté aviation il ne faudra pas s'attendre à des merveilles.

Quitte à partir du Canada, autant aller en Asie ou au Golfe mais bon même problème ça demandera une expatriation.

J'ai trouvé un job ici qui va me permettre de monter un peu mes heures dans l'optique de revenir l'année prochaine plus armé.

Avec du recul, le Canada offre de meilleures perspectives d'embauches que l'Europe que ce soit maintenant et sur du long terme en cas de crise économique.


Flo


Dernière édition par flo31790 le Jeu 19 Oct 2017 22:43; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lesoreilles
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 26 Oct 2010
Messages: 948

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 20:18    Sujet du message: Répondre en citant

hip3rion a écrit:

Entre vivre au Canada ou la Slovaquie, CAN gagne.

En Slovaquie t'es à un jet de pierre d'une multitude de capitales européennes, sur ton continent, 2h d'avion de la famille et les amis.
Ok t'as pas choisi le pays d'europe de l'est le plus glamour, mais y'a aussi plus sympa dans le coin (Prague Cracovie Budapest le trio gagant, le reste je dois avouer...pas forcément facile).
Et le Canada, c'est grand. Si t'es basé à Halifax et son climat pourri, ou Regina dans le Saskatchewan au beau milieu des fermes et du vent glacial, c'est pas évident à vivre si tu es pas né là bas non?


Dernière édition par lesoreilles le Mer 18 Oct 2017 21:29; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
A330driver
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 01 Sep 2017
Messages: 5

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 20:42    Sujet du message: Répondre en citant

Flo, je comprends totalement ton point de vue. Dans ton cas ton critère est de faire évoluer ta carrière et tu perçois le Canada comme la meilleure option, et je pense que tu as raison.
Je pense que j’ai bien mérité ma place, c’est bon pour ma fierté personnelle, mais si j’avais eu l’option de sortir le chequier comme tu dis, je l’aurais fais...parce que mes potes qui ont eu la chance de le faire sont Captain un peu partout sur la planète, avec un compte en banque bien gonflé et la qualité de vie qui va avec (achat d’apparts, investissements, etc)...chose que j’ose a peine esperer 10 ans après eux. Mais la vie n’est pas equitable, c’est comme ça.
N’oublis pas que le but de travailler est de gagner de l’argent pour se faire plaisir et la retraite, a mon avis il faut trouver le moyen de realiser ton projet professionnel le plus rapidement possible pour qu’il soit rentable...et pour mes potes, sortir le chequier grace a papa et maman a été une meilleure route que la mienne de ce côté là.

Faut pas s’attendre a des merveilles en Europe, mais dis-toi qu’ici non plus. Tu vas trouver probablement une place de pilote plus facilement mais a des salaires de misère qui vont te suivre vu que tu vas sauter de compagnie en compagnie jusqu’a rentrer dans l’une des 4 en haut de la pyramide..où là aussi il va te falloir des années pour commencer a obtenir un revenu respectable. Alors non on ne se paie pas de QT ici, mais finalement la prostitution a long terme ce n’est pas très cool non plus.
Crois-moi, après toutes ces années de galère, apres la lune de miel des 6 mois a voler un A330...tu vas vraiment trouver l’Asie et le Gulf beaucoup plus attractif que le Canada
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jéjé07
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 16 Mar 2010
Messages: 55

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

Salut à tous,

Je pense qu'A330driver a super bien résumé la situation, et mon point de vue en ce qui concerne ce pays.

Après 6 ans au Canada je pense rentrer en Europe d'ici un an ou deux. Il y a quelques années de cela ma compagnie m'a envoyé passer une ppc chez Swiss Air à Zurich en quelques semaines je m'y suis senti comme à la maison malgré la barrière de la langue (je ne parle pas l'allemand) alors qu'ici je cherche encore ma place!

Autour de moi les seuls qui restent ici le font pour des raisons personnelle (mariage, enfants) et rentrent en vacances en France dès que possible...

Je crache pas dans la soupe, l'aventure était sympa, mais voila il est temps de passer à autre chose.

En ce qui concerne le marché de l'emploi oui il est dynamique en terme d'embauche mais c'est pas pour autant que les salaires augmentent! A 2000+ HDV (jet et turboprop) je gagne encore moins de 60k$ brut/année soit environ 2400 euros par mois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
romeosierra273
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 30 Mar 2014
Messages: 117

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 22:35    Sujet du message: Répondre en citant

hip3rion a écrit:
Salut,

La grande question c'est : revenir ok, mais pour aller ou ?

Un transfert de major a major, comme le dit A330, quasiment tout le monde le ferait.
Mais entre major CAN et ryanair/wizzair/volotea ou autre daube, c'est la canadienne qui gagne. Entre vivre au Canada ou la Slovaquie, CAN gagne.

Est-ce que ca vaut le coup de claquer 20k EUR pour convertir ses licences pour une très hypothétique place confortable en France ? Pas sûr.


Hello tout le monde,

Je pense qu'Hip3rion a parfaitement raison, tout comme Flo, les gars, on est d'accords que la France est un superbe pays en terme de culture, de bouffe, de paysages, ...
Mais beaucoup d'entre vous, ont, je pense; oublié une certaine réalité en France et qui n'est pas si rose, la France pour les vacances; c'est très bien, pour y vivre; c'est une autre débat, et encore une fois, tout le monde voit midi à sa porte.

Après avoir bossé en compagnie aérienne en région Parisienne, et vivant maintenant dans les prairies Canadiennes, je ne peux qu'être d'accord avec vous sur le fait que la culture est différente, la bouffe aussi, mais je trouve que nous, en tant que Français, avons toujours ce réflexe de devoir comparer ce qui est bien/pas bien et par conséquent, on s’adapte parfois d'une manière non adéquate.

Des amis Québecois me confirment également que la répartission des taxes envers la population laisse sérieusement à désirer, ça se ressent pas mal au niveau des hôpitaux.
Cela-dit, ils trouvent la vie dans l'Ouest Canadien bien meilleure de ce côté là.

On parle salaire; ok :
Avez vous une idée du salaire d'un Captain Medevac en France basé Le Bourget, sur King Air ?
Il sera équivalent à celui d'un F/O Medevac débutant à Thompson, Churchill, ou n'importe quelle autre base paumée dans le Nord, avec un coût de la vie très différent.
Une fois à gauche sur turboprop, les salaires vont de 70 à 100K$ (bruts) annuels. (je prends l'exemple de boîtes ayant de bonnes conditions; type Ornge/Sky North,...).

Un F/O easyJet n'a certainement pas le même salaire qu'un F/O chez Air Canada. Encore moins la première année. (sauf peut-être chez easyJet Switzerland)
Et puis à titre d'info, le F/O easyJet a payé son training 120,000€ chez CTC, + sa QT, et est en contrat flexicrew à 1200£/mois, souvent dans une des villes les plus chères d'Europe (LGW).

Le F/O Air Canada, quant à lui, le dernier truc qu'il a payé de sa poche; c'est son Multi IFR ou un FI Rating ... Nuance, donc.
Il est à mes yeux; essentiel de mettre les choses dans leur contexte en prenant en compte tout les facteurs nécessaires pour effectuer une comparaison.

Et puis, pourquoi toujours ramener la comparaison du $ Canadien à l'Euro?
Il est certes défavorable ces temps-ci pour des vacances en Europe, où en effet ça peut se ressentir fortement, mais dans la vie quotidienne, on dépense +/- 1$CAD comme on dépense 1€ en France. (au Manitoba en tout cas, en BC le coût de la vie est certes très cher)
Le taux peut très bien descendre très vite ou remonter encore, ça reste variable, et comparer n'est pas forcément un gage de fiabilité à mes yeux.

Après bien évidemment, chacun voit midi à sa porte, chacun à ses priorités, et souvent des obligations familiales et il est parfaitement normal d'envisager un retour à la maison pour x raisons.

Mais, croyez-moi, comparer l'aviation Canadienne à l'Européenne, même en terme de salaire au niveau des majors ... Le débat n'a pas lieu d'être.
Merci d'avoir pris le temps de témoigner, c'est toujours intéressant de voir le feedback des autres!

Happy landings!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flo31790
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 80
Age: 21 ans

MessagePosté: Mer 18 Oct 2017 22:40    Sujet du message: Répondre en citant

Du coup la question qui se pose : Est-il préférable de penser à la carrière et des opportunités plus simples à obtenir ou plutôt viser de voler sur lourd dès le début en étant passé à la caisse en sachant que ces opportunités là, sont faibles ?

Il est vrai aujourd'hui qu'un jeune ( hors CTC/FTE/CAE ) peut éventuellement obtenir Ryanair. Autre part et je ne suis pas pessimiste mais il reste pas grand chose pour un mec ayant pas les capacités de passer à la caisse ou ne sortant pas d'un programme cadet.

C'est aussi ça le problème, il est sûrement peut être au final plus judicieux de faire certains sacrifices en début de carrière en allant chercher des opportunités ailleurs sans se mettre dans le rouge plutôt que de rester à la maison en attendant le must have.

On sait tous que le 1500 TT, 500 CS-25 ou sur type et si possible avec de l'EFIS ça te permet d'être assez safe pour la suite. Malgré tout je pense qu'il faut bien commencer quelque part. Le Canada reste pour moi une superbe place pour mettre le pied à l'étrier sans devoir se ruiner, avec un parcours de carrière logique où l'expérience et les skills sont mis en avant.

Ça laisse assez perplexe d'entendre ça mais c'est très intéressant comme sujet en tout cas et vos retours honnêtes sont très appréciables.

Flo
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thib119
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 12 Oct 2004
Messages: 824
Age: 37 ans

MessagePosté: Jeu 19 Oct 2017 10:11    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

Il y a aussi pour certains l'impossibilite d'avoir un medical en France (pour des raisons ridicules), bon c'etait il y a des annees, cela a peut etre change. Aussi pas les moyens de se payer une formation a 100000EUR ou 150000EUR, alors que le Canada (ou les US) offrent une option, j'ai l'impression que cela a empire depuis "mon" temps mais bon c'est quand meme pas si pire.

C'est vrai qu'en debut de carriere on n'est pas trop regardant sur la qualite de vie en dehors du travail, tant qu'il y a un avion. Le Canada c'est le Canada, ce n'est pas la France, c'est tres different, on aime ou pas, on s'y adapte ou pas. Certains restent plus longtemps, d'autres non, et d'autres pas du tout. Je suis assez d'accord, la France c'est super pour les vacances (et manger, surtout manger), mais pour travailler dans l'aviation ca n'a pas l'air top. Apres il y a surement d'autre professions qui sont autrement plus interressante en France. Chacun voit midi a sa porte. L'aviation au Canada est tres variee, on peut y faire plein de chose, si seul le lourd vous interresse c'est vrai que rester en Europe semble etre une meilleure option (si tant est que l'on puisse se l'offrir). Mais si c'est l'aventure alors le Canada c'est mieux: du medevac, de l'instruction, voler dans l'arctic sous les aurores boreales, se poser sur des lacs geles, ce genre de truc. Et puis apres quelques annees on a une certaine experience et on peut negocier ses conditions, ou aller voir ailleurs, ou faire autre chose. En 705 au Canada, les conditions de travail et de paye se degradent de contrat en contrat, et par ricochet cela ne s'ameliore pas en 703/4.

Le mauvais taux de change du dollar canadien dure depuis des annees, n'est pas pret de remonter et c'est un probleme. Pas seulement pour ceux qui voyagent et se rendent compte que leur argent ne vaut plus grand chose mais surtout pour l'economie Canadienne, les politiques desastreuse des deux precedents gouvernements (et surtout celui de maintenant) enfoncent le clou, mais c'est une autre discussion. Le Canada importe presque tous ses produits de consomation, et exporte du petrole, des produits des mines, de l'agriculture et un tout petit peu de manfacturing. Ceux d'entre nous qui ont un peu d'argent de cote, re-investissent dans l'economie nationale (mais quelle idee?!), voyons le taux de change (avec l'USD) grignoter la marge que l'on a et les impots bouffer le reste. On fait du business en USD, pas en CAD, et c'est assez desesperant pour l'avenir de ce pays. Les taxes sont elevees et offrent peu de services en retour, c'est mon experience: le systeme de sante est une joke au Canada.

Enfin bref, au dela du Canada et de la France/Europe il y a d'autre pays, d'autres regions; notre horizon c'est le monde. A titre personnel, mal du pays, bof non, je fais autre chose en ce moment c'est tout.

Et comme disait Hugh Hefner: Life is too short to live someone else's dream.

My two cents
Thibault
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
A330driver
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 01 Sep 2017
Messages: 5

MessagePosté: Jeu 19 Oct 2017 13:26    Sujet du message: Répondre en citant

[quote]Un F/O easyJet n'a certainement pas le même salaire qu'un F/O chez Air Canada. Encore moins la première année. (sauf peut-être chez easyJet Switzerland)
Et puis à titre d'info, le F/O easyJet a payé son training 120,000€ chez CTC, + sa QT, et est en contrat flexicrew à 1200£/mois, souvent dans une des villes les plus chères d'Europe (LGW).

Le F/O Air Canada, quant à lui, le dernier truc qu'il a[b] payé de sa poche; c'est son Multi IFR ou un FI Rating ... Nuance, donc.
Il est à mes yeux; essentiel de mettre les choses dans leur contexte en prenant en compte tout les facteurs nécessaires pour effectuer une comparaison.

Et puis, pourquoi toujours ramener la comparaison du $ Canadien à l'Euro?
Il est certes défavorable ces temps-ci pour des vacances en Europe, où en effet ça peut se ressentir fortement, mais dans la vie quotidienne, on dépense +/- 1$CAD comme on dépense 1€ en France. (au Manitoba en tout cas, en BC le coût de la vie est certes très cher)
Le taux peut très bien descendre très vite ou remonter encore, ça reste variable, et comparer n'est pas forcément un gage de fiabilité à mes yeux.[/quote]

Je ne sais pas où tu en es dans ta carrière ni depuis combien de temps tu es au Canada, mais en ce qui me concerne depuis 17 ans je n’ai jamais connu un $CAD favorable, et je ne parle pas que pour des vacances en Europe, mais bien partout ailleurs sur la planète, sauf à Cuba...là ou tu trouveras la majorité de la population d’ici en vacances.
Oui j’ai la facheuse tendance de comparer la conversion, car j’ai franchement des doutes que ça s’améliore à moyen terme (bien que je l’espère), et en ce qui me concerne je n’ai absolument pas l’intention de passer ma retraite au Canada, principalement à cause de l’hiver ..mais surtout à cause d’un systeme de santé terriblement pourri. Quand un medecin ici m’a dit un jour d’aller soigner mon probleme en France, alors que ma femme et moi donnons 110000$ en impôts par année à ce beau pays....celà m’a completement convaincu qu’il etait temps de passer a autre chose (ce qui arrive très bientôt )

En ce qui concerne les salaires d’entrée chez Air Canada et autre, tu sais combien de temps ça prend pour avoir l’experience requise pour y rentrer. Les gars sont chanceux actuellement car depuis très peu de temps la chaise musicale s’accelere mais elle peut s’arrêter à tout moment. Il n’y a pas si longtemps il fallait au grand minimum 10 ans d’experience pour simplement espérer rentrer chez AC. Quand j’etais chez Jazz, il fallait 8 ans pour passer à gauche.
Pendant ce temps le gars de CTc/Easy sera deja Captain et aura acquis pour son age une expérience facile a vendre et aura un compte en banque mieux rempli que le pauvre gars qui commence FO chez Air Canada a 55000$ par an pour vivre dans un sous sol a Toronto, car a 35 ans il n’a toujours pas assez d’argent pour vivre et faire vivre sa famille descemment.

Je ne regrette pas d’avoir vécu l’instruction, me peler les fesses dans le grand nord, etc....très belle experience de vie, mais malgré avoir juste payé un CPL/IR..franchement l’investissement et retour financier ne bat pas celui de mon pote de formation qui a sorti le chequier pour aller direct en Europe et se payer une QT, et qui est depuis plus de 12 ans TRE/ Captain chez Easyjet. Son investissement/crédit a été relativement rapidement amorti et profitable.
Vivre d’amour et d’eau fraiche pour l’aviation j’ai assez donné et quand je regarde les conditions offertes a des pilotes avec experience par les top compagnies au Canada, je me sent insulté.

Chacun voit midi à sa porte, mais des mauvais choix de vie peuvent tout de même avoir des conséquences a long terme dont on ne pense pas maintenant, surtout quand arrive au stade de vouloir creer une famille.
J’ai beaucoup d’amis qui refusent tout simplement Air Canada et Transat a cause des salaires ridicules qu’ils offrent a des pilotes dejà bien expérimentés , tu ne peux simplement pas faire vivre une famille raisonnablement les 4 premières années surtout dans les villes où tu seras basé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 162

MessagePosté: Jeu 19 Oct 2017 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Témoignages intéressants, même pour quelqu'un qui n'a pas une vue de " l'intérieur ", ça fait réfléchir... Le forum USA est assez peu actif donc je pose la question ici : comme il y a des similitudes entre l'aviation US et CAN, serait-ce la même chose aux US pour vous ou des connaissances qui volent aux US partagent-elles ce ressenti ? Merci.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
flydream
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 27 Nov 2003
Messages: 667
Age: 36 ans

MessagePosté: Jeu 19 Oct 2017 20:47    Sujet du message: Répondre en citant

Je rejoins tout à fait les commentaires d'A330driver.
Je suis allé au Canada car pas de médical européen pour moi à cette époque (trop myope).
J'y suis resté 8 ans, avec un parcours classique: rampe, FO 703/704, FO 705, captain 703.
Tout au long de ces 8 ans mes salaires ont été entre 1800 et 3000 CAD nets, je vous laisse convertir en Euros mais c'est pas énorme (et ne l'a jamais été depuis que j'y suis allé en 2006).
Je suis parti en 2014 pour plusieurs raisons: bouché chez Air Can avec la retraite passée à 65 ans, pas trop de mouvements chez les autres majors non plus, et après 8 ans j'avais envie de connaitre autre chose. J'avais de plus en plus de mal à supporter les hivers. Système de santé lamentable. Et j'avais envie de gagner plus.
Une occasion s'est présentée aux Émirats, j'ai sauté dessus.
Pour être honnête, si j'avais été pris dans une major avant de partir je serais sûrement resté, mais maintenant que je quitte les Émirats et que je pourrais retourner au Canada sans problème je n'y songe pas. Ma femme ne veux plus entendre parler du froid et moi j'ai pas envie de redescendre à un salaire qui rase les paquerettes.
J'ai une bonne opportunité de revenir en Europe et c'est là que je me dirige. La boucle est bouclée...pour l'instant. L'Asie me tente déjà.
L'expérience canadienne a été incroyable mais niveau retour sur investissement très moyen.
Finalement je me dis qu'on a un métier qui nous permets de bouger pas mal et de vivre dans différents pays, pourquoi se limiter toute une vie à un seul?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
airtractor
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 25 Sep 2003
Messages: 494

MessagePosté: Jeu 26 Oct 2017 9:39    Sujet du message: canada dream Répondre en citant

je rejoins l'analyse de flydream et A330 driver.

le retour sur investissement est bien plus intéressant en Europe.

après avoir passé 7 ans a voler au canada je me retrouvais copi ATR a 3500 $ net par mois: tres décourageant . J'aivais meme songé a quitter l'aviation complètement. Puis depart pour le Golf, salaires multiplié par 3, pas de taxes et impôts, progression intéressante mais conditions de travail très dur (pas de syndicats, bcp de vol de nuit, destinations dangereuses etc...)

Une fois qu'on a quitte le canada et qu'on se retrouve captain sur un beau jet, c'est quasiment impossible d'y retourner pour voler car tout est base sur la séniorité et les salaires sont tres bas.

Un autre problème c'est le cout de l'immobilier dans les grandes villes ou il fait aligner 1,000,000$ cad pour un bungalow to pourri des années 70.

bref, commencer a easyjet ou Ryan air sur 737/320, passer a gauche rapidement puis expatriation en Asie ou le golf pour pourvoir prendre sa retraite a 40 ans: c'est possible!

cheers
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Seiwaza
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 08 Nov 2016
Messages: 385
Age: 18 ans

MessagePosté: Jeu 26 Oct 2017 21:04    Sujet du message: Re: canada dream Répondre en citant

airtractor a écrit:

après avoir passé 7 ans a voler au canada je me retrouvais copi ATR a 3500 $ net par mois: tres décourageant . J'aivais meme songé a quitter l'aviation complètement. Puis depart pour le Golf, salaires multiplié par 3, pas de taxes et impôts, progression intéressante mais conditions de travail très dur (pas de syndicats, bcp de vol de nuit, destinations dangereuses etc...)


Salut, j'ai une question pour ton départ pour le Golf, comment ça s'est passé au niveau de la conversion de ta licence FAA -> EASA pour trouver un job ailleurs?
Tu as converti ta licence et ensuite chercher un job au Golf ou tu as pu passer les sélections tout en conservant ta licence FAA et lorsque tu as réussi la sélection tu as converti en EASA à ce moment-là ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
airtractor
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 25 Sep 2003
Messages: 494

MessagePosté: Jeu 26 Oct 2017 21:23    Sujet du message: Répondre en citant

Non, c est tres simple, la compagnie qui t embauche converti ta licence oaci en licence locale.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5444

MessagePosté: Ven 27 Oct 2017 7:51    Sujet du message: Re: canada dream Répondre en citant

Seiwaza a écrit:
airtractor a écrit:

après avoir passé 7 ans a voler au canada je me retrouvais copi ATR a 3500 $ net par mois: tres décourageant . J'aivais meme songé a quitter l'aviation complètement. Puis depart pour le Golf, salaires multiplié par 3, pas de taxes et impôts, progression intéressante mais conditions de travail très dur (pas de syndicats, bcp de vol de nuit, destinations dangereuses etc...)


Salut, j'ai une question pour ton départ pour le Golf, comment ça s'est passé au niveau de la conversion de ta licence FAA -> EASA pour trouver un job ailleurs?
Tu as converti ta licence et ensuite chercher un job au Golf ou tu as pu passer les sélections tout en conservant ta licence FAA et lorsque tu as réussi la sélection tu as converti en EASA à ce moment-là ?

Pas besoin de licence EASA dans le golf! Les pays qui ont besoin de pilotes prennent tout ce qui est OACI et donnent par équivalence une licence locale.

Sauf erreur de ma part, pour convertir un ATPL OACI quelconque en ATPL EASA il faut
1 les minimas ATPL EASA (notamment les 500 heures multipilote)
2 passer le théorique EASA (possible en candidat libre, pas besoin de payer une ATO)
3 un test pratique ATPL
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Seiwaza
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 08 Nov 2016
Messages: 385
Age: 18 ans

MessagePosté: Ven 27 Oct 2017 19:06    Sujet du message: Répondre en citant

airtractor a écrit:
Non, c est tres simple, la compagnie qui t embauche converti ta licence oaci en licence locale.

JAimeLesAvions a écrit:

Pas besoin de licence EASA dans le golf! Les pays qui ont besoin de pilotes prennent tout ce qui est OACI et donnent par équivalence une licence locale.

Sauf erreur de ma part, pour convertir un ATPL OACI quelconque en ATPL EASA il faut
1 les minimas ATPL EASA (notamment les 500 heures multipilote)
2 passer le théorique EASA (possible en candidat libre, pas besoin de payer une ATO)
3 un test pratique ATPL


Okay, j'y vois mieux, je ne savais pas du tout, c'est bon à savoir, merci à vous deux

Car dans des annonces de job pour pilotes, certaines compagnies précisent qu'elles ne veulent pas de pilotes possédant une licence FAA, je me demandais dans ce cas-là si le pilote FAA devait être contraint de convertir sa licence en EASA pour postuler au job, et on imagine la situation si il était pas pris pour la sélection, il aura fais la conversion pour pas grand chose au final, mais à ce que je vois c'est pas le cas.

Du coup airtractor : la compagnie en question t'as convoqué en sélection avec des heures turboprop, sans avoir d'heures en jet ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
airtractor
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 25 Sep 2003
Messages: 494

MessagePosté: Ven 27 Oct 2017 20:19    Sujet du message: Répondre en citant

Attention, FAA n etant pas oaci, ca peut poser probleme mais c est tres facile a convertir en licence Canadienne qui est oaci.
Les compagnies du golf on tellement de mal a garder leurs pilotes (conditions de travail tres dures) qu elles embauchent des pilotes turbo prop
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Canada Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group