Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


Mon orientation pour devenir pilote de ligne est-elle la bonne ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
Aria
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Déc 2017
Messages: 9
Age: 14 ans

MessagePosté: Sam 23 Déc 2017 18:30    Sujet du message: Mon orientation pour devenir pilote de ligne est-elle la bonne ? Répondre en citant

Bonjour, je m'appelle Aria, j'ai 13ans et je suis en classe de 3ème et j'ai besoin de votre aide :

Depuis quelques années, j'ai décidé d'entrer à l'ENAC pour devenir pilote de ligne (par la filière EPL/S). L'année prochaine, je rentre dans un lycée qui a l'option B.I.A pour les élèves de première et terminale. Je compte passer un bac S puis aller dans une prépa MPSI pour intégrer l'ENAC. J'ai d'excellentes notes au collège notamment en Maths, Anglais et Physique ou le travail est une réele partie de plaisir.

Je ne pense pas pouvoir passer par une filière dite "Autodidacte", bien trop chère après le PPL et je préfère éviter de faire un prêt, qui peut mal finir si je ne trouve pas d'emploi.
Je me demande donc si l'ENAC ne serait pas la fausse bonne idée : j'ai vu sur ce forum qu'il y a de grands risques d'être au chômage car Air France a fermé sa filière cadet. Je suis au courant qu'elle va ouvrir à nouveau l'année prochaine ou dans quelques années mais, pour combien de temps ? Si tout se passe comme je l'ai prévue (ce serait déjà génial), je devrait sortir de l'ENAC en 2026/2027. La filière cadet risque-t-elle de fermer à nouveau ? Il y a-t-il moyen d'exercer le métier qui m'a toujours fait rêvé sans payer une fortune si l'ENAC devient un tunnel vers le chômage ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 468

MessagePosté: Sam 23 Déc 2017 19:02    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement la filière cadet réouvre cette année, et personne ne peut dire pour combien de temps.
Si une crise se profile à nouveau au moment où tu seras concernée, fais l'ENAC si c'est ce que tu veux vraiment !
Même si c'est pour galérer temporairement avec des jobs de FI et autres, beaucoup sont passés par là ces dernières années et n'en sont pas morts, il faut prendre la conjoncture comme elle vient et il n'y aura de toutes façons pas de voie miracle si une nouvelle crise frappe.
Au contraire, en faisant l'ENAC tu trouveras de quoi voleter quand même en attendant et tu seras bien placée lorsqu'une reprise arrivera (AF a une voie de recrutement dédiée pour les EPL). Dans tous les cas de figure, je pense que c'est la meilleure voie pour finir en ligne (hors KD).
Par contre, si tu n'es pas prête à éventuellement galérer dans le cas où tu ne serais pas prise dans un cockpit en sortie d'école, pose-toi des questions sur ta motivation. Si cette dernière est réelle, avoir conscience que le marché pourrait être compliqué à un moment donné ne devrait pas te freiner.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
supernova
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 02 Oct 2016
Messages: 415

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 0:45    Sujet du message: Répondre en citant

Otez moi un d'un doute.

ENAC et cadet AIr France c'est la même chose ?
Ce ne sont pas 2 écoles distinctes ?

Quoi qu'il en soit, ce sont les 2 meilleurs moyens existants pour devenir pilote de ligne.
Donc oui, ton plan est parfait !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 468

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 10:11    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas la même chose, et cadet est un statut plus qu'une école, on ne sait pas encore dans quelle(s) école(s) ils seront envoyés en formation, et à la limite peu importe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aria
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Déc 2017
Messages: 9
Age: 14 ans

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 10:11    Sujet du message: Répondre en citant

Premièrement, merci de vos réponses. Ensuite je tiens à préciser que je suis un garçon mais je comprends qu'avec mon nom ce n'est pas évident donc pas de soucis !

Je comprends mieux désormais que les débouchés de l'ENAC de se résument pas seulement à la filière cadet AF. Si il le faut, je suis prêt à galérer autant de temps qu'il le faudra pour devenir pilote de ligne : mes ambitions sont bien réelles et je suis un passionné depuis mon plus jeune âge.

Non, l'ENAC et cadet AF sont deux choses différentes, cependant, elles se complètent bien. C'est du moins, ce que j'ai compris en traînant sur ce forum.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5296

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 10:39    Sujet du message: Re: Mon orientation pour devenir pilote de ligne est-elle la bonne ? Répondre en citant

Aria a écrit:

Je ne pense pas pouvoir passer par une filière dite "Autodidacte", bien trop chère après le PPL et je préfère éviter de faire un prêt, qui peut mal finir si je ne trouve pas d'emploi.

Emprunter pour acheter ta maison peut mal finir aussi. En France emprunter pour financer ses études est mal perçu, sans doute parce que beaucoup de formations ne mènent pas à un emploi.
Emprunter pour financer une formation qui mène à une activité professionnelle bien payée peut-être une très bonne affaire et peut aussi être une catastrophe. On ne peut pas éliminer tous les risques mais en choisissant la bonne école qui place ses élèves dans la bonne compagnie, en étant sérieux et bosseur, et en prenant une assurance santé on atteint un niveau de risque très faible.
Trois exemples
1 Après le bac (17 ans) , formation intégrée qui mène à un emploi, si tout se passe bien en ligne à 19 ans. Surcout par rapport à une formation payée par le contribuable env. 150000 euros
2 Après le bac, études d'ingénieur complètes pour avoir un plan B et un salaire, puis autofinancement d'une formation modulaire sur 5 ans. Si tout se passe bien en ligne à 27 ans.
5 ans de moins de carrière pour le choix 2, c'est à dire 5 ans de moins de salaire de fin de carrière, soit largement plus que 150000 euros, plutôt 500000.
3 Après le bac, un an de maths sup, puis ENAC, puis en ligne à 20 ans. Est-ce mieux que le choix 1? Combien t'a couté ton année de sup? Non ce n'est pas gratuit. Ton année de sup te coute un an de carrière. Une carrière plus courte d'un an, c'est un an de salaire de fin de carrière en moins, c'est 150000 200000 euros.
Est-ce plus rentable que le choix 1? Quel risque par rapport au choix 1? Ton année de sup, elle te coute certainement un an de carrière, mais la proba d'être pris à l'ENAC est à mon avis largement inférieure à la proba de réusssir une formation intégrée.

Bien sûr il faut prendre en compte le risque de ne pas pouvoir terminer sa carrière, mais ce risque peut s'assurer. Il y a aussi le risque que les avions n'aient plus besoin de pilote, et plein d'autres risques. Toute décision, ou absence de décision, fait prendre un risque.

Tout ça pour dire que bien sûr tu peux préférer éviter d'emprunter, mais tu n'as peut-être pas pris en compte suffisamment d'éléments pour prendre ta décision.


Dernière édition par JAimeLesAvions le Dim 24 Déc 2017 10:53; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 468

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 10:51    Sujet du message: Répondre en citant

En l'occurrence on parle ici du choix 3, qui est se faire financer sa formation par l'Etat ou AF.
Une formation privée, c'est bien pour aller dans une low cost où on fait 850h par an en court courrier, sur le très long terme beaucoup se mettent à temps partiel ou veulent changer au bout de 15 ans car le rythme fatigue à la longue (je ne peux pas encore en parler personnellement mais c'est les échos que j'ai).
Je connais même des captain EZY qui se sont fait rappeler récemment par AF pour passer copi chez eux, ils ont dit oui, et au diable la diminution de salaire !
Dans ces conditions, pourquoi ne pas maximiser ses chances d'aller chez AF où les conditions sont plus viables ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aria
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Déc 2017
Messages: 9
Age: 14 ans

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 11:22    Sujet du message: Re: Mon orientation pour devenir pilote de ligne est-elle la bonne ? Répondre en citant

Ah bon ? Je pensais que seulement les classes préparatoires privées étaient payantes. Je sais qu'il a des frais d'inscription mais rien d'exceptionnel dans le coût d'une prépa. C'est vrai que je ne suis pas très renseigné sur ce niveau là, je pensais qu'un excellent niveau au lycée suffisait pour entrer.

J'ai entendu parler de la prépa spéciale pour l'EPL/S mais elle est réservée au élèves boursiers et je n'en suis pas un.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 468

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 11:31    Sujet du message: Répondre en citant

Non pas de coût pour le cursus que tu envisages.
Il voulait dire qu'avec l'année passée en prépa, tu feras un an de carrière en moins puisque tu serais pilote un an plus tard que quelqu'un faisant une école privée. Mais d'une part en école privée tu dois trouver un financement et as accès à des low cost où encore une fois sur le long terme les conditions sont difficiles, d'autre part faire une projection sur l'année de salaire de fin de carrière (dans 50 ans donc) que tu n'auras pas me paraît pour le moins incertain, il peut s'en passer des choses d'ici là !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aria
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Déc 2017
Messages: 9
Age: 14 ans

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 13:02    Sujet du message: Répondre en citant

Ah d'accord, je comprends mieux. Par contre 150 000€ - 200 000€ un an de salaire ? C'est énorme comme salaire, mais c'est ce que peut gagner un commandant de bord sur long courrier chez AF j'imagine.

La différence c'est que d'un côté tu perds 150 000€ que tu possèdes (que tu empruntes), et dans le parcours tu perds 150 000€ que tu aurais peu avoir, sachant qu'il faut rembourser les premiers 150 000€. Quitte à perdre quelques années de salaires, je préfères prendre le moins de risques possible.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5296

MessagePosté: Dim 24 Déc 2017 15:01    Sujet du message: Répondre en citant

Tous les choix peuvent se justifier, il faut juste se faire une opinion sur tous les paramètres avant de prendre sa décision, sans rien rejeter a priori
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5296

MessagePosté: Lun 25 Déc 2017 13:35    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
Tous les choix peuvent se justifier, il faut juste se faire une opinion sur tous les paramètres avant de prendre sa décision, sans rien rejeter a priori

Mais j'essaie toujours de rappeler à tous les jeunes que les études, ce n'est pas gratuit. BAC+5 au lieu de BAC+2, c'est trois ans de salaire de fin de carrière en moins.
Je vois plein de jeunes avec BAC+5 qui ne trouvent que des petits boulots alors qu'un bon BTS leur aurait permis de faire un meilleur début de carrière, quitte à faire un BAC + 5 en cours du soir d'ailleurs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
piperush
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 276
Age: 27 ans

MessagePosté: Mer 03 Jan 2018 21:28    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
Tous les choix peuvent se justifier, il faut juste se faire une opinion sur tous les paramètres avant de prendre sa décision, sans rien rejeter a priori

Mais j'essaie toujours de rappeler à tous les jeunes que les études, ce n'est pas gratuit. BAC+5 au lieu de BAC+2, c'est trois ans de salaire de fin de carrière en moins.
Je vois plein de jeunes avec BAC+5 qui ne trouvent que des petits boulots alors qu'un bon BTS leur aurait permis de faire un meilleur début de carrière, quitte à faire un BAC + 5 en cours du soir d'ailleurs.


Je suis à la fois d'accord avec toi et non...
C'est vrai que si faire un Bac+5 te donne uniquement accès à des jobs "de merde", autant passer par un Bac+2. Cependant, faire un bac+5 avant de se lancer dans une formation pro n'est pas pour autant insensé s'il te permet de décrocher un job bien payé pour te payer ton CPL-iR/ME ou bien pour patienter le temps de trouver un job en ligne.

Il y a quelques années (après le bac), j'aurais aimé me lancer directement dans un ATPL intégré. Poussé par papa/maman, et par la conjecture pas chouette, je suis parti en prépa (sans même tenter l'ENAC, je ne voulais pas avoir -dans le cas où j'aurais été admis- à choisir entre un rêve mais avec des débouchés ... bouchés -il y a qqs années- ou bien une voie moins plaisante mais qui m'assure un job pour payer ma formation pro) puis école d'ingé aéro. Avec le recul, je ne regrette pas : je sortirai d'ici qqs mois à 22 ans avec un diplôme d'ingé et le cpl-ir/me-mcc en poche (atpl fait en parallèle de mes études d'ingé), avec plusieurs mois passés à l'étranger avec des vols effectués là bas, alors qu'une majorité des personnes que je connais qui se sont lancées dans l'ATPL directement en post-bac à mon époque sont aujourd'hui sur le carreau (ça embauche de partout dit-on... visiblement, pas pour eux).
Cependant, si on me ramenait en maths spé aujourd'hui, je tenterai sans hésiter l'ENAC (étant donnée la conjecture), mais n'irais pas pour autant me lancer dans un atpl intégré post bac.

Et faire un bac+5, ca permet de monter doucement ses hdv et de profiter sans chercher à faire des heures à tout prix (je me suis mis au train classique, au VDN, à la voltige, un peu au rallye aérien, j'ai fait le tour des iles sur la cote Atlantique, le survol des Alpes, des journées avec 6 hdv en J3, j'ai passé le Fcl055... et je n'ai pas fait "simplement" mes 150hdv post ppl sur l'avion le moins cher du coin à tourner en rond en coavionnage). De plus, en école d'ingé aéro, ca te donne accès à des stages dans l'aéro sympas (l'an passé, en tant que PCB, cette année chez un constructeur d'avions sympas, et j'espère conclure avec un stage aux OPS en compagnie en fin d'année).

Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
clenet
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 17 Oct 2017
Messages: 118

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 9:17    Sujet du message: Répondre en citant

piperush a écrit:


Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).



Sans problème du tout j'ai l'impression.

Quand j'etais en école d'ingé j'avais des amis qui devaient sauter des repas par manque d'argent et toi tu dis avoir dépensé 25k juste pour voler.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dubble
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 6051
Age: 23 ans

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 9:20    Sujet du message: Répondre en citant

clenet a écrit:
piperush a écrit:


Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).



Sans problème du tout j'ai l'impression.

Quand j'etais en école d'ingé j'avais des amis qui devaient sauter des repas par manque d'argent et toi tu dis avoir dépensé 25k juste pour voler.

La vie est effectivement inégale et injuste
_________________
Next up : CPL IR ME @ KD AF 2018
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5296

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 9:24    Sujet du message: Répondre en citant

piperush a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
Tous les choix peuvent se justifier, il faut juste se faire une opinion sur tous les paramètres avant de prendre sa décision, sans rien rejeter a priori

Mais j'essaie toujours de rappeler à tous les jeunes que les études, ce n'est pas gratuit. BAC+5 au lieu de BAC+2, c'est trois ans de salaire de fin de carrière en moins.
Je vois plein de jeunes avec BAC+5 qui ne trouvent que des petits boulots alors qu'un bon BTS leur aurait permis de faire un meilleur début de carrière, quitte à faire un BAC + 5 en cours du soir d'ailleurs.


Je suis à la fois d'accord avec toi et non...
C'est vrai que si faire un Bac+5 te donne uniquement accès à des jobs "de merde", autant passer par un Bac+2. Cependant, faire un bac+5 avant de se lancer dans une formation pro n'est pas pour autant insensé s'il te permet de décrocher un job bien payé pour te payer ton CPL-iR/ME ou bien pour patienter le temps de trouver un job en ligne.

Il y a quelques années (après le bac), j'aurais aimé me lancer directement dans un ATPL intégré. Poussé par papa/maman, et par la conjecture pas chouette, je suis parti en prépa (sans même tenter l'ENAC, je ne voulais pas avoir -dans le cas où j'aurais été admis- à choisir entre un rêve mais avec des débouchés ... bouchés -il y a qqs années- ou bien une voie moins plaisante mais qui m'assure un job pour payer ma formation pro) puis école d'ingé aéro. Avec le recul, je ne regrette pas : je sortirai d'ici qqs mois à 22 ans avec un diplôme d'ingé et le cpl-ir/me-mcc en poche (atpl fait en parallèle de mes études d'ingé), avec plusieurs mois passés à l'étranger avec des vols effectués là bas, alors qu'une majorité des personnes que je connais qui se sont lancées dans l'ATPL directement en post-bac à mon époque sont aujourd'hui sur le carreau (ça embauche de partout dit-on... visiblement, pas pour eux).
Cependant, si on me ramenait en maths spé aujourd'hui, je tenterai sans hésiter l'ENAC (étant donnée la conjecture), mais n'irais pas pour autant me lancer dans un atpl intégré post bac.

Et faire un bac+5, ca permet de monter doucement ses hdv et de profiter sans chercher à faire des heures à tout prix (je me suis mis au train classique, au VDN, à la voltige, un peu au rallye aérien, j'ai fait le tour des iles sur la cote Atlantique, le survol des Alpes, des journées avec 6 hdv en J3, j'ai passé le Fcl055... et je n'ai pas fait "simplement" mes 150hdv post ppl sur l'avion le moins cher du coin à tourner en rond en coavionnage). De plus, en école d'ingé aéro, ca te donne accès à des stages dans l'aéro sympas (l'an passé, en tant que PCB, cette année chez un constructeur d'avions sympas, et j'espère conclure avec un stage aux OPS en compagnie en fin d'année).

Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).

Si tu avais post bac fait un cursus intégré UK dans une école qui place ses élèves, où en serais-tu?
Selon toutes probabilité tu serais en ligne depuis 3 ans, donc 3 ans de carrière en plus: la dépense supplémentaire aurait été rentable, surtout qu'il semble que tu pouvais la financer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
clenet
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 17 Oct 2017
Messages: 118

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 9:36    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
piperush a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
Tous les choix peuvent se justifier, il faut juste se faire une opinion sur tous les paramètres avant de prendre sa décision, sans rien rejeter a priori

Mais j'essaie toujours de rappeler à tous les jeunes que les études, ce n'est pas gratuit. BAC+5 au lieu de BAC+2, c'est trois ans de salaire de fin de carrière en moins.
Je vois plein de jeunes avec BAC+5 qui ne trouvent que des petits boulots alors qu'un bon BTS leur aurait permis de faire un meilleur début de carrière, quitte à faire un BAC + 5 en cours du soir d'ailleurs.


Je suis à la fois d'accord avec toi et non...
C'est vrai que si faire un Bac+5 te donne uniquement accès à des jobs "de merde", autant passer par un Bac+2. Cependant, faire un bac+5 avant de se lancer dans une formation pro n'est pas pour autant insensé s'il te permet de décrocher un job bien payé pour te payer ton CPL-iR/ME ou bien pour patienter le temps de trouver un job en ligne.

Il y a quelques années (après le bac), j'aurais aimé me lancer directement dans un ATPL intégré. Poussé par papa/maman, et par la conjecture pas chouette, je suis parti en prépa (sans même tenter l'ENAC, je ne voulais pas avoir -dans le cas où j'aurais été admis- à choisir entre un rêve mais avec des débouchés ... bouchés -il y a qqs années- ou bien une voie moins plaisante mais qui m'assure un job pour payer ma formation pro) puis école d'ingé aéro. Avec le recul, je ne regrette pas : je sortirai d'ici qqs mois à 22 ans avec un diplôme d'ingé et le cpl-ir/me-mcc en poche (atpl fait en parallèle de mes études d'ingé), avec plusieurs mois passés à l'étranger avec des vols effectués là bas, alors qu'une majorité des personnes que je connais qui se sont lancées dans l'ATPL directement en post-bac à mon époque sont aujourd'hui sur le carreau (ça embauche de partout dit-on... visiblement, pas pour eux).
Cependant, si on me ramenait en maths spé aujourd'hui, je tenterai sans hésiter l'ENAC (étant donnée la conjecture), mais n'irais pas pour autant me lancer dans un atpl intégré post bac.

Et faire un bac+5, ca permet de monter doucement ses hdv et de profiter sans chercher à faire des heures à tout prix (je me suis mis au train classique, au VDN, à la voltige, un peu au rallye aérien, j'ai fait le tour des iles sur la cote Atlantique, le survol des Alpes, des journées avec 6 hdv en J3, j'ai passé le Fcl055... et je n'ai pas fait "simplement" mes 150hdv post ppl sur l'avion le moins cher du coin à tourner en rond en coavionnage). De plus, en école d'ingé aéro, ca te donne accès à des stages dans l'aéro sympas (l'an passé, en tant que PCB, cette année chez un constructeur d'avions sympas, et j'espère conclure avec un stage aux OPS en compagnie en fin d'année).

Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).

Si tu avais post bac fait un cursus intégré UK dans une école qui place ses élèves, où en serais-tu?
Selon toutes probabilité tu serais en ligne depuis 3 ans, donc 3 ans de carrière en plus: la dépense supplémentaire aurait été rentable, surtout qu'il semble que tu pouvais la financer.



Il a financé 25k pas 150k.

Pour apporter ma réponse à la question de l'auteur "Mon orientation pour devenir pilote de ligne est-elle la bonne ?" la réponse est OUI évidement MAIS c'est dûr d'entrer à l'ENAC, cela ne doit pas être ta seule option dans la vie ET il existe plein d'autres moyens de finir derrière un pilote automatique, je t'invite à parcourir le forum.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 960
Age: 30 ans

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 9:52    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

Evitez d'embrouiller Aria, je me mets à sa place, si vous commencez à faire des luttes d'idées cela ne l'aidera pas, le mieux est de lui montrer les différentes options et de le laisser choisir, il n'y a pas qu'une seule solution pour arriver à ce but...

Ce qu'il faut savoir c'est que tu pars sur un projet basé sur un marché cyclique, comme ce n'est pas quelque chose de prédictible (les avions dans les tours en 2001, la crise de 2008) et basé sur des causes externes, personne ne peut te dire ce qui se passera d'ici une dizaine d'années.

Ce qui est plutôt bon, c'est que tu es bosseur et aime l'école, et tu as de quoi faire de bonnes études. J'étais dans ton cas, la crise a frappé un an avant que je puisse présenter les KD il y a 10 ans, j'étais encore dans les deux ans après le bac à ce moment...
Un camarade qui était pas bon à l'école et qui a quitté le cursus moins d'un an après le bac a un peu bourlingué fait Oxford et est rentré chez Ryanair 1 an avant que je devienne ingénieur, il est depuis un an commandant de bord et n'a pas 30 ans. Il a pris des risques, il le dit lui même et cela aurait pu mal tourner, mais pour lui ça a marché.

J'ai fait mes études d'ingénieur, puis une école de commerce, j'ai voulu mettre ce projet sous le tapis (je voulais faire une belle carrière avec SAP ou quelque chose dans l'informatique pour gagner beaucoup d'argent), mais c'est toujours resté dans ma tête (en fait depuis le lycée je passe sur ce forum tous les jours ).
Dès que j'ai eu mon premier poste stable, j'ai démarré le PPL et puis quand j'en ai eu marre de voir le traitement des ingénieurs en France, je suis parti en Allemagne où les perspectives sont quelques peu différentes
J'en ai profité pour apprendre l'Allemand, ce qui m'a permis de pouvoir postuler chez Swiss, je suis arrivé à un stade avancé du processus de sélection mais pour des erreurs de stratégie dans ma préparation je ne suis pas allé au bout...

Je m'étais promis si je n'avais pas de super plan de faire une formation de pilote pro la moins chère vers la trentaine, orienté vers la Pologne où je pouvais tout faire en utilisant quasiement uniquement mes économies.
Le marché s'est dégagé et j'ai par des contacts avec des gens en ligne vue qu'il fallait prendre des risques si on suit certains objectifs de compagnies et je suis prêts à aller en UK dans une grosse école, faire un crédit pour décrocher la compagnie qui me plait derrière...
Entre temps AF s'est de nouveau rétablie et maintenant les cadets réouvrent, donc je mets le paquet là dessus tout en bossant mon modulaire (en plein Atpl et mûrissement en ce moment).

Si quand tu seras en âge de tenter ta chance le marché a de bonnes perspectives, alors oui je pense que tenter pilote directement est une bonne idée. Si tu peux passer par une voie gratuite comme l'Enac ou les KD c'est tant mieux, mais si ça ne marche pas, tu peux tenter un programme avec une compagnie qui te coûtera effectivement entre 100-150 K€, mais derrière tu auras du boulot, il faut regarder les programmes qu'a Oxford ou L3-CTC, souvent ce sont des MPL avec Easyjet et cela permet de bien démarrer sa carrière avec eux.
Si la conjoncture est mauvaise à ce moment, tu peux très bien faire des études, l'ingénierie peut bien payer si on a pas peur de sortir de chez soi (en Allemagne on est très bien traité avec des gros besoins, et en Suisse les salaires sont bien souvents supérieurs ou équivalents à ceux des pilotes). Cela permet de vivre déjà correctement et de monter progressivement ses qualifs aéronautiques ou de mettre de l'argent de côté, de façon à être prêt pour la réouverture de marché soit directement comme pilote soit pour financer un programme comme une MPL... Comme dit au pire des cas tu prends 10 ans, donc si ça t'arrive à 20 ans tu auras une cartouche à 30, mais c'est le pire des cas!

Quoi qu'il en soit, prépare toi à être endurant, mais si c'est vraiment ce que tu veux, tu ne pourras de toute façon pas te résigner je connais pas beaucoup de monde qui à mon âge veulent encore passer 3-4h tous les soirs + les weekends pour bosser des notions théoriques souvent pompeuses et se stresser avec des examens tous les 2 -3 mois pendant un an... mais je peux ps faire autrement, pour moi c'est marche ou marche
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
piperush
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 276
Age: 27 ans

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 12:07    Sujet du message: Répondre en citant

clenet a écrit:
piperush a écrit:


Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).



Sans problème du tout j'ai l'impression.

Quand j'etais en école d'ingé j'avais des amis qui devaient sauter des repas par manque d'argent et toi tu dis avoir dépensé 25k juste pour voler.


Pour cela que j'introduis cette "nuance" à la fin de mon propos.
L'école d'ingé te donne cependant accès à un job bien payé en "peu de temps" (même si Dubble pleurniche car il ne touche pas encore 150k annuels) qui te permet de te payer ta formation pro (regarde ce fameux Dubble, il a 22 ans -bon, enfant précoce, soit- et a financé quasi seul ses 200hdv, son ATPL, et en ce moment son IR-SE). De même, en école d'ingé, tu as des stages rémunérés, la possibilité de faire une césure... qui te permettent de mettre de côté (tu peux profiter d'une césure pour faire PCB chez AF à 2400€/mois...)...


Dernière édition par piperush le Jeu 04 Jan 2018 12:27; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
piperush
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 276
Age: 27 ans

MessagePosté: Jeu 04 Jan 2018 12:13    Sujet du message: Répondre en citant

clenet a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
piperush a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
JAimeLesAvions a écrit:
Tous les choix peuvent se justifier, il faut juste se faire une opinion sur tous les paramètres avant de prendre sa décision, sans rien rejeter a priori

Mais j'essaie toujours de rappeler à tous les jeunes que les études, ce n'est pas gratuit. BAC+5 au lieu de BAC+2, c'est trois ans de salaire de fin de carrière en moins.
Je vois plein de jeunes avec BAC+5 qui ne trouvent que des petits boulots alors qu'un bon BTS leur aurait permis de faire un meilleur début de carrière, quitte à faire un BAC + 5 en cours du soir d'ailleurs.


Je suis à la fois d'accord avec toi et non...
C'est vrai que si faire un Bac+5 te donne uniquement accès à des jobs "de merde", autant passer par un Bac+2. Cependant, faire un bac+5 avant de se lancer dans une formation pro n'est pas pour autant insensé s'il te permet de décrocher un job bien payé pour te payer ton CPL-iR/ME ou bien pour patienter le temps de trouver un job en ligne.

Il y a quelques années (après le bac), j'aurais aimé me lancer directement dans un ATPL intégré. Poussé par papa/maman, et par la conjecture pas chouette, je suis parti en prépa (sans même tenter l'ENAC, je ne voulais pas avoir -dans le cas où j'aurais été admis- à choisir entre un rêve mais avec des débouchés ... bouchés -il y a qqs années- ou bien une voie moins plaisante mais qui m'assure un job pour payer ma formation pro) puis école d'ingé aéro. Avec le recul, je ne regrette pas : je sortirai d'ici qqs mois à 22 ans avec un diplôme d'ingé et le cpl-ir/me-mcc en poche (atpl fait en parallèle de mes études d'ingé), avec plusieurs mois passés à l'étranger avec des vols effectués là bas, alors qu'une majorité des personnes que je connais qui se sont lancées dans l'ATPL directement en post-bac à mon époque sont aujourd'hui sur le carreau (ça embauche de partout dit-on... visiblement, pas pour eux).
Cependant, si on me ramenait en maths spé aujourd'hui, je tenterai sans hésiter l'ENAC (étant donnée la conjecture), mais n'irais pas pour autant me lancer dans un atpl intégré post bac.

Et faire un bac+5, ca permet de monter doucement ses hdv et de profiter sans chercher à faire des heures à tout prix (je me suis mis au train classique, au VDN, à la voltige, un peu au rallye aérien, j'ai fait le tour des iles sur la cote Atlantique, le survol des Alpes, des journées avec 6 hdv en J3, j'ai passé le Fcl055... et je n'ai pas fait "simplement" mes 150hdv post ppl sur l'avion le moins cher du coin à tourner en rond en coavionnage). De plus, en école d'ingé aéro, ca te donne accès à des stages dans l'aéro sympas (l'an passé, en tant que PCB, cette année chez un constructeur d'avions sympas, et j'espère conclure avec un stage aux OPS en compagnie en fin d'année).

Enfin, dernière nuance : j'ai la chance d'avoir les moyens de payer mes hdv sans trop de problèmes (env 25k€ depuis ma première hdv il y a 7 ans).

Si tu avais post bac fait un cursus intégré UK dans une école qui place ses élèves, où en serais-tu?
Selon toutes probabilité tu serais en ligne depuis 3 ans, donc 3 ans de carrière en plus: la dépense supplémentaire aurait été rentable, surtout qu'il semble que tu pouvais la financer.



Il a financé 25k pas 150k.

Pour apporter ma réponse à la question de l'auteur "Mon orientation pour devenir pilote de ligne est-elle la bonne ?" la réponse est OUI évidement MAIS c'est dûr d'entrer à l'ENAC, cela ne doit pas être ta seule option dans la vie ET il existe plein d'autres moyens de finir derrière un pilote automatique, je t'invite à parcourir le forum.


Bonne remarque, et je ne compte pas financer 150k pour ma formation entière ! J'ai un nombre d'hdv qui ne me permet d'ailleurs pas de faire un ATPL intégré dans les "grandes" ATO en UK, donc ce sera un modulaire (j'estime arriver entre 60k€ et 75k€ depuis ma première hdv jusqu'à mon entrée sur le marché de l'emploi, soit bien moins que si j'étais passé par un intégré chez CTC ou CAE, les opportunités d'embauches dépendant également du contexte économique : il y a 3 ans, cela aurait valu le coût de payer 150k avec la certitude d'avoir un job, mais actuellement, il me semble que passer par un modulaire ne soit pas si désavantageux).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne? Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group