Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


Ecole privée en Angleterre
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
p2002
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2018
Messages: 451

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 19:45    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai envie de dire prend rdv avec ton banquier et il te dira quelle voie choisir
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barboustache
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2015
Messages: 60

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 21:12    Sujet du message: Répondre en citant

Merci encore pour vos avis.

Tu as bien raison p2002 c'est sans doute le banquier qui choisira à ma place ?

Est ce que vous pensez qu'une stratégie comme faire la formation la moins cher quitte à faire un peu de pay to fly est une possibilité de décrocher un premier boulot facilement ?

Ou c'est se jeter dans la gueule du loup
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MikAd0
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 24 Jan 2018
Messages: 45

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 21:29    Sujet du message: Répondre en citant

Barboustache a écrit:
Merci encore pour vos avis.

Tu as bien raison p2002 c'est sans doute le banquier qui choisira à ma place ?

Est ce que vous pensez qu'une stratégie comme faire la formation la moins cher quitte à faire un peu de pay to fly est une possibilité de décrocher un premier boulot facilement ?

Ou c'est se jeter dans la gueule du loup


Dans ton cas, je dirais se jeter dans la gueule du loup. Tu es pressé, c'est compréhensible. Cependant ne fais pas l'erreur de te lancer dans une formation qui ne te garantie rien. Pourquoi? Parce que si tu n'obtiens pas de job à la fin tu auras des dettes et sans diplôme, au smic, ça va être dur à rembourser.

La compétition est féroce. Ne tombe pas dans le miroir aux alouettes. Oui ça recrute, mais des débutant avec 0hdv, personne n'en veut vraiment. Lis sur ce forum et pprune, tu comprendras que tu n'es pas seul à courir après une place.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barboustache
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2015
Messages: 60

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 21:31    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord je vois, quand tu dis sans diplome, tu veux dire que hors formation de pilote on sait pas faire autre chose ?

Compléter sa formation avec FI pour faire monter les heures est une solution ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
amimegusta
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 198
Age: 26 ans

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 21:44    Sujet du message: Répondre en citant

Barboustache a écrit:

Compléter sa formation avec FI pour faire monter les heures est une solution ?


Oui mais ça a également un coût non négligeable quand on est déjà endetté...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 155

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 21:49    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le P2F, pas sûr que ça soit une bonne idée. C'est cher, tu payes pour faire ton métier et ça contribue à rendre les conditions encore plus mauvaises. Mais chacun est libre de faire ce qu'il veut après tout. Le mieux, je pense, c'est quand même d'avoir un diplôme hors pilotage qui te permette de retomber sur tes pieds si ça va pas, au moins le temps d'attendre quelques mois sereinement et surtout pour pouvoir rembourser ton prêt si t'en as un.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barboustache
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2015
Messages: 60

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:03    Sujet du message: Répondre en citant

Glennnn a écrit:
c'est quand même d'avoir un diplôme hors pilotage qui te permette de retomber sur tes pieds si ça va pas


Tu as tout à fait raison mais bon...

C'est tellement triste de faire faire autre chose avant, même si la sécurité prime..

Et puis se motiver à faire des études dans un domaine qui me botte pas plus que ça...

Est ce que c'est vraiment du P2F que de compléter en faisant une FI et intégrer un aéroclub pour monter les heures ? (En faisant un petit boulot payé au smic à côté) Dans une situation où il n'y aurait aucun contrat à se mettre sous la dent sans hdv min
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 155

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:08    Sujet du message: Répondre en citant

Non, c'est pas ça du tout le P2F. Le cas typique de P2F c'est de faire ta QT et de payer des sommes astronomiques un bloc de 500h sur type en gros. Mais exercer en tant que FI que ça soit bénévole ou pas n'est pas du P2F. Le P2F typiquement, c'est payer son bloc pour avoir les 500h sur type. Bon en même temps, quand on paye 130k€ dans une FTO sans certitude d'avoir un job ensuite, on est pas trop loin d'une certaine forme de P2F non plus...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barboustache
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2015
Messages: 60

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:13    Sujet du message: Répondre en citant

Donc en cas de "période critique" une FI peut être un bon plan pour laisser passer une "mauvaise période" en faisant gonfler le carnet de vol ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 155

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

Théoriquement oui, le problème c'est qu'il faut trouver une place de FI, ce qui n'est pas si aisé que ça. Et c'est pire pour en trouver une qui est rémunérée...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MikAd0
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 24 Jan 2018
Messages: 45

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:22    Sujet du message: Répondre en citant

Glennnn a écrit:
Théoriquement oui, le problème c'est qu'il faut trouver une place de FI, ce qui n'est pas si aisé que ça. Et c'est pire pour en trouver une qui est rémunérée...


Sans oublier la dette qu'il faudra tout de même payer. Le salaire pour FI, je ne sais pas ce que ça donne.

Sincèrement, va faire un DUT ou un licence pro. Fais monteur chez Airbus ou Safran, ça a l'air pas mal (c'est du lego) et ça reste de l'aéronautique. Passe ton PPL + ATPL Theo et tente EPL/U
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 155

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:29    Sujet du message: Répondre en citant

Ca dépend si tu t'es endetté ou non pour la formation maintenant c'est clair que faut avoir un salaire quand même. Mais j'imagine que travailler en tant que FI même bénévole à temps partiel fait beaucoup mieux sur le CV que McDo en attendant qu'une place se libère. Du moment qu'un pied reste dans l'aéro, c'est le principal !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Barboustache
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2015
Messages: 60

MessagePosté: Dim 06 Mai 2018 22:47    Sujet du message: Répondre en citant

Mais c'est démotivant au possible de devoir faire une croix (temporaire ou non) et de faire un dut ou je ne sais pas quoi. Même si l'aéro m'intéresse dans tous ces aspects j'ai aucune envie de faire de l'assemblage..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CyrilQ.06
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 28 Avr 2010
Messages: 208
Age: 25 ans

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 7:19    Sujet du message: Répondre en citant

Barboustache a écrit:
Mais c'est démotivant au possible de devoir faire une croix (temporaire ou non) et de faire un dut ou je ne sais pas quoi. Même si l'aéro m'intéresse dans tous ces aspects j'ai aucune envie de faire de l'assemblage..


Bah alors vas à la banque cet après midi, boucle ton crédit et commence à la rentrée.
Et si dans deux ans tu trouves pas de job, tant pis pour toi...

Désolé de parler un peu sèchement, mais le tout premier conseil que l’on peut donner sur Aeronet, c’est vraiment de se préparer un plan B. Ça fait partie de la formation je dirais.

L’industrie de l’aerien, c’est loin d’être un monde de bisounours. Les portes se claquent vite sous ton nez. Mettre 50 ou 100 k dans une formation ne te garantie AUCUN emploi, ni aucune sorte de reconnaissance des compagnies du genre « oh il a payé autant d’argent, prenons le chez nous ce petit gars ». Niet.

Les écoles baratinent avec leur pénurie de pilote. C’est toujours aussi dur de trouver un job décent.

Vraiment, rappelle toi que dans l’aérien RIEN N’EST JAMAIS GARANTI. Ni le premier job quand tu crois avoir payé pour un programme avec des partenariats, ni même tout le long de ta carrière.
Les simus tous les 6 mois, la visite médicale chaque année, sont encore des sources de fin de carrière.
Et à 30 ou 40 ans, se remettre à apprendre un nouveau job, bonjour...

Passe un BTS, un DUT ou quelque chose de relativement court. Bosse le week-end et vas faire des heures à l’aeroclub du coin. Une carrière sa dure 40 ans, alors perdre 2 ans au début c’est pas non plus une grosse perte.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 940
Age: 30 ans

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 8:38    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais donner un autre son de cloche, ça vaut ce que ça vaut mais bon...

J'ai eu mon bac en 2006, immature et sans aucune confiance en soi j'ai pas fait prépa, direction prépa intégrée pour ne pas avoir de concours 2 ans plus tard. Changement d'école au bout d'un an (visiblement partir à 1200 km à 18 ans était violent pour le jeune que j'étais, j'ai trouvé une école à 150 km et avec la spécialité qui n'était qu'une option dans ma premiére école).

Là ça se passe bien, on fait la prépa à la fac (ahahaha, pensée pour les taupins qui nous ont rejoint 2 ans plus tard 20% de DUT, 30% de prépa intégrée et 50% de vrais prépas quand même), je rencontre un pote qui fait le BIA à ce moment dans ma classe, on fera un projet d'orientation axé pilote de ligne à la fac justement, et qui à la fin du bac+1 se barre et ne va même pas au rattrapage, je me prends le bec avec lui d'ailleurs "il te faut un plan B, te barre maintenant, tu vas même pas aux rattrapages tenter" et lui "Tu fais le malin parce que tu connais mieux la loi d'ohm que moi et ces conneries, tu vas finir ingénieur en instrumentation moi je serai pilote tu vas voir".

Il va bosser à l'usine pour mettre de côté, sur facebook pendant que je finis la prépa je le vois poster des photos du PPL, tant mieux, pendant mon cycle ingé il part à Oxford en modulaire, on est en pleine crise économique en 2010... je pars à l'été en 2011 au Canada pour finir ma formation d'ingénieur en automatique (et oui il a pas tord, l'instrumentation on en fait beaucoup), il poste à l'automne une photo d'un 737 de Ryanair, il est en TR. Quand je reviens au printemps 2012 il est basé à côté de chez moi, on m'a bourriné la tête de sciences pendant 5 ans et je sais même pas encore ce que veut dire être ingénieur, je le rencontre un samedi (entre temps on s'est calmé ) et il est le premier à me dire que ça aurait pu très mal tourné si Ryanair ne l'avait pas pris et qu'il sait pas ce qu'il aurait fait... il me motive aussi à me lancer et je vois que le chemin va être très long en prenant conscience que je me suis menti à moi même et laissé manipuler par le système... on est en 2012 à ce moment et à l'heure actuelle si tout va bien je démarrerai dans une compagnie en 2019, depuis ce jour je suis concentré sur ce projet, tu vois un peu
J'ai enchainé les frustrations en tant qu'ingénieur, un potentiel développé à l'école très peu utilisé dans la pratique, des carrières qui se bâtissent plus sur le copinage que la compétence et le mérite, et des salaires pas extra (même si bien supérieurs à la moyenne c'est vrai), après avoir changé 2 fois de boite puis carrément de pays, je gagne enfin convenablement (2,5x le smic) et suis enfin considéré convenablement, mais après 3 ans dans la même boite, je stagne et m'ennuie, si je ne projetais pas de partir en formation pilote pro cet automne j'aurais dû chercher ailleurs...
pendant toute cette période j'aurais mis de côté, passé mon PPL en 3 ans, douté pas mal de fois avec une conjoncture qui finira tardivement par décoller, et l'an dernier démarré mon Atpl (encore quelques mois ).
Mon pote lui, 1 mois avant que je passe mon PPL l'an passé postqit une photo de son nouvel uniforme... avec 4 barrettes (toujours chez Ryanair).

Ce que je te raconte c'est pas pour te dégoûter des études et perspectives, pas non plus pour te dire de faire une formation tout de suite à tout prix, mais que des fois il y a des biais et il faut agir alors que tout le monde pousse contre toi.

Ce qu'a fait mon pote est extrêmement risqué et je ne te le conseille pas, mais tu as une alternative avec les intégrés en partenariat avec une compagnie... et si tu peux je te conseille vivement d'y aller, c'est la garantie (à moins de faire le con) d'avoir un job derrière, c'est cher mais c'est juste du calcul financier, et dans 5 ou au pire 10 ans, ta qualité de vie sera tellement meilleure que ce sera un souvenir pas si désagréable...

Tu peux très bien faire comme moi (même si j'ai encore beaucoup de choses à faire, je suis plutôt confiant à présent), mais là ce sera devoir avaler tes frustrations pendant un moment, et puis jouer ton avenir aéro sur du hasard... jusqu'en 2016 je m'étais promis de faire une formation cash pas trop cher vers la trentaine pour avoir les qualifs de pilote pro pour ma satisfaction personnelle, mais quand ça a redécollé je me suis dit que vue la situation, même s'il faut faire des dettes, on va jouer pour gagner et en faire son métier...

Il est à peu près certain que si tu pars dans une formation bac+3/5 la conjoncture changera d'ici à ce que tu sois en âge de bosser pas comme pilote, et même d'être ensuite formé, il faudra espérer pour toi que la conjoncture soit à ce moment de nouveau bonne, et là tout sera jouable...

Alors la question, risque maximum mais contrôlé maintenant, ou confort sécurité et risque de passer à côté de sa carriére plus tard?
Je pense que tu déduiras facilement ma position, mais comme les conseillers ne sont pas payeurs, prend bien en note que j'ai pris l'autre option et que je me base sur mon expérience, mais que ma situation est nettement plus safe pour pouvoir "jouer" (si ça devait tourner au vinaigre j'aurais perdu le prix d'une bagnole et avec mon diplôme et mon expérience pro, c'est pas comme si je devais ramer dans un boulot à la con ou voir que j'en prends pour 5 ans à étudier car j'ai pas de formation)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Barboustache
Copilote posteur
Copilote posteur



Inscrit le: 28 Avr 2015
Messages: 60

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 9:55    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de partager vos avis, expériences et pour votre franchise.

Ma manière de voir les choses est différente et sans doute guidée par le manque d'expérience.

Certes il y a cette incertitude plus ou moins importante en fonction des périodes des différentes crises et autres parasites qui influent sur l'aéro. Mais sachant la "bonne période" à venir j'aimerai tenter ma chance.

Or je ne me vois pas me lancer dans un DUT ou je ne sais quel autre cursus, mais si je fais ma formation qu'à la fin de celle-ci pour je ne sais pour quelle raison le marché est foutu à ce moment là je n'aurai pas d'autre solution que de me rabattre sur autre chose (donc la motivation pour faire un autre parcours sera différente au vu des possibilité). Et puis au final je ne serai encore jeune et dans tous les cas l'argent pour la formation sera dépensé.

Je n'ai aucunement envie de passer ma vie à avoir des regrets ou faire le choix de bosser 10 ans pour économiser et commencer mes premières hdv à 30/35 ans. J'aurai l'impression de me tirer une balle dans le pied
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 155

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 10:07    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je n'ai aucunement envie de passer ma vie à avoir des regrets ou faire le choix de bosser 10 ans pour économiser et commencer mes premières hdv à 30/35 ans. J'aurai l'impression de me tirer une balle dans le pied


Tout est question de point de vue. C'est mieux de commencer à 30 ans et de finir sa formation lorsque la vague de recrutement est bien là que de commencer à 20 ans, sans diplôme, sans certitudes et endetté sur 10 ans avec un marché qui peine à repartir. Se tirer une balle dans le pied, c'est faire la formation sans diplôme autre que le bac... Tu trouveras toujours des gens très déterminés mais également très chanceux comme l'ami de Fouga, mais il le dit lui même : ça aurait été compliqué si RYR n'avait pas été là. Et même si tu trouves un job de FO en ayant juste le bac, que se passera-t-il si tu viens à perdre ta classe 1, quelques années après ? Tu n'auras rien en dehors de l'aéro, ni diplôme, ni expérience... Après chacun voit midi à sa porte. Personnellement je préfère attendre d'avoir les sous (et trouver un métier que j'aime pour les avoir, donc étudier), ne pas emprunter, et tout financer de ma poche même si je dois attendre 10 ans. Si dans 10 ans ça ne recrute pas, tant pis, ça sera pas faute d'avoir essayé. Le tout c'est de savoir dans quoi on s'engage mais l'impatience est mauvaise conseillère.

Pourquoi ne pas tenter les KD AF ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 940
Age: 30 ans

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 10:20    Sujet du message: Répondre en citant

Fais attention quand tu parles de bonne période à venir... la conjoncture à commencé à devenir réellement bonne il y a 2 ans, comme le disait récemment un pilote d'AF, le cycle c'est 3-5 ans... à côté, un ami sur 747 chez Cargolux m'a dit il y a 1 mois que ça embauche à fond et qu'il va falloir quelques années pour boucher les trous vue le manque de pilote.

Quand j'ai pris le projet au sérieux, j'avais anticipé un pic de recrutement pour 2019 (à la base je me suis basé sur les prévisions d'embauche des KD de Swiss qu'on m'avait donné fin 2016 et qui montrait clairement une période haute sur 2018-2020 avec max à 2019, prévision que j'ai ensuite corroboré avec d'autres phénomènes), pour l'instant et je touche du bois j'ai raison, chaque année qui passe améliore la situation... donc 2019 peut trés bien être le pic... comme 2020 être encore meilleure.
On va avoir un phénomène particulier qui pourrait provoquer une véritable pénurie de pilotes d'ici quelques mois, c'est le manque d'instructeurs (ça je l'avais pas anticipé), c'est déjà une réalité avec la fermeture des modulaires chez L3/FTE/Oxford, et ça provoque un effet d'aubaine pour les formations moins chères (les compagnies ont toujours besoin de pilotes, donc elles prennent ailleurs ce qui leur manque et que les grandes ne peuvent pas fournir, et les petites écoles ont pas encore de probléme d'instructeurs).
A priori, même si 2019 pourrait être un pic, ce serait plus un mont blanc qu'un Everest, ça voudrait dire que même si les années suivantes seraient moins bonnes d'un point de vue mathématiques, elles resteraient quand même tout à fait acceptables et jouables.

Pour info, d'après mon pote chez Ryanair, et ça date de la semaine passée, Ryanair va turbiner jusqu'à 2022 de manière garantie (150 avions doivent arriver, en plus des 450 actuels, c'est pas du renouvellement), chez Easyjet à certains endroits ils comment à être short alors qu'on est pas en été, et d'année en année il y a plus de tensions sur les ressources pilotes, donc des besoins en augmentation...

Donc oui, les perspectives sont bonnes, mais la question c'est pour combien de temps, et surtout croiser les doigts pour pas qu'une connerie se produise et qui viennent interrompre la conjoncture...

Si tu peux, va faire un Mpl avec easyjet ou quelque chose du même genre, renseigne toi auprès de FTE ou CAE Oxford sur les programmes ouverts ou à venir avec des compagnies, et jette aussi un oeil chez BAA pour le programme avec Wizzair, tu pourras contacter des KD qui y sont via le topic associé ici même sur ce forum, afin de pouvoir faire une planification financière... Si tu pars pour une de ces options, il est effectivement judicieux de penser que ce serait un bon choix de démarrer maintenant, si tu pars sur un modulaire ou un intégré "pipeau" c'est au bas mot 50% de chance de faire une erreur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Glennnn
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 20 Mar 2016
Messages: 155

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les infos ! Ceci dit, mon post n'était qu'une généralité, pas une application ou un exemple avec des cas particuliers. La situation est bonne actuellement c'est sûr mais on ne sait pas jusqu'à quand ça va durer et c'est sous réserve que " tout se passe bien ". Il y a fort à parier que d'ici à 10 ans, la situation aura évolué plus d'une fois. Quand j'ai découvert ce forum en 2015, tout le monde disait que c'était bouché et qu'il ne fallait pas se former mais comme tu dis les vannes se sont ouvertes y'a 2 ans. Résultat, on peut penser que ceux qui ont débuté en 2014/2015 s'en sont relativement bien sortis après la fin de la formation. Il faut mesurer les risques et ensuite espérer tomber au meilleur moment.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 940
Age: 30 ans

MessagePosté: Lun 07 Mai 2018 11:02    Sujet du message: Répondre en citant

Je parlais pas pour toi et te condredire Glennnn mais pour modérer l'enthousiasme de Barboustache

Ton point de vue correspond à ce que j'ai fait, sans le prévoir, par chance je suis dans la vague, et quand j'ai démarré le PPL c'était l'inverse, première réponse d'un captain de Hop à mon aéroclub quand j'ai évoqué mon envie de devenir pro "ah fait pas ça, c'est la merde, ce job est devenu invivable et inaccessible", on était fin 2013.

Si tout va bien j'aurais effectivement réussi via la voie que tu évoques, et c'est aussi super rentable si on regarde le prix de la formation par rapport à la réussite... par contre comme dit l'incertitude conjoncturelle est non maitrisable... je n'ai pas suivi ce chemin en toute connaissance de cause, je n'avais simplement pas d'autre solution et personne ne m'a parlé ni poussé vers les Mpl à cette époque, et quand on a jamais eu de salaire entendre parler de formation à plus de 100 000€ rend le truc inimaginable, sinon j'aurais peut être fait autrement, voilà pourquoi je pose les options ouvertes

Je fais également du zèle, car il serait très difficile pour moi de rester ingénieur et j'ai fini pas par détester mais par être particulièrement insatisfait de ce que ça apporte, et pilote en plus d'être un métier qui me conviendra (point important pour se renseigner sur la réalité du boulot en amont, ce n'est pas le club med, mais pour moi ça correspond á ce qui me satisfait, pour l'ensemble de ce que ça apporte, conditions de travail et salaire inclus) m'est un bon échappatoire à une situation dans laquelle je ne peux pas me projeter toute ma carrière...
On pourra toujours me dire que je pourrais faire autre chose (aller faire une thèse ou l'agreg pour être prof et bien payé, entrepreneur, commercial ou je sais pas quoi qui pourrait aussi me satisfaire avec plus de challenge) pour changer, oui mais pilote c'est compatible avec mon changement de carrière, et en plus c'est ce que je veux par dessus tout!

Si quelqu'un est dans une situation acceptable et satisfaisante, tenable dans la durée, peut être que oui, le modulaire n'est pas une mauvaise idée!

Il y a tellement de situations qu'il est difficile de donner l'option idéale, mais plusieurs chemins sont possibles, maintenant espérons que Barboustache y voit plus clair et puisse faire le choix qui soit le meilleur pour lui!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne? Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group