Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


Dilemme armée/ligne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
Pilae
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2018
Messages: 14
Age: 26 ans

MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 15:12    Sujet du message: Dilemme armée/ligne Répondre en citant

Bonjour à tous,

Petite présentation: j'ai 26 ans, originaire du sud, un diplôme d'ingénieur en poche obtenu après mes classes prépa, et actuellement en année de volontariat officier dans la marine nationale. Comme la majorité d'entre vous ici, je suis un passionné d'aviation et souhaite depuis toujours devenir pilote de ligne, bien que mes espoirs se soient presque complètement éteints depuis mes multiples échecs au concours EPL/S.

J'ai décidé de rejoindre l'aéronavale après l'obtention de mon diplôme d'ingénieur pour découvrir l'aviation côté militaire et les perspectives d'évolution possibles dans l'aéronautique pour un type dans ma situation (et surtout parce que je ne me voyait pas du tout faire un boulot d'ingé...) J'ai donc passé un concours pour devenir officier personnel navigant tactique en mars 2018, qui était un moyen de travailler dans l'aviation, la vraie, celle qui vole, pas celle des bureaux d'études.

Les résultats sont tombés il y a peu, et je suis admis. Après ma formation de 2 ans minimum, j'aurai la chance de pouvoir voler en tranche arrière d'un aéronef, soit sur Atlantique 2 (patrouille maritime, lutte anti sous marine), sur E2C Hawkeye (contrôle d'avions de chasse, surveillance du ciel, lutte anti navires), ou à l'avant en place gauche sur hélico NH90 (en tant qu'assistant pilote pour mener des opérations de secours en mer et de transport de troupes entre autres), le tout pour une durée d'une dizaine d'années à compter de septembre prochain.

La réouverture des sélections pour les cadets AF a en quelque sorte "réveillé" mes espérances jusque là endormies par 3 interminables années passées en école d'ingénieur. J'ai passé les présels, résultat: liste complémentaire et je n'ai toujours pas été rappelé aujourd'hui, je pense donc que c'est cuit pour cette année.

J'ai donc plusieurs questions qui résonnent dans ma tête depuis quelques jours:

1/ Est-il possible d'envisager une carrière de pilote de ligne à l'issue de ce contrat (sachant que j'aurai 36 ans mais une expérience aéronautique intéressante) ?
2/ Dois-je renoncer à cette formation et foncer pour les cadets ou entamer PPL + ATPL pour tenter EPL/U ?
2 bis/ Sachant qu'en théorie, comme indiqué sur le site de l'ENAC, j'aurais le droit de me présenter au concours EPL/U jusqu'à 29 ans et pas 28, ceci étant dû à mon année de volontariat au sein des armées (à confirmer ?):

"être âgé de plus de 17 ans et de moins de 28 ans au 1er janvier de l’année du concours (pour les candidats ayant effectué un service national, la limite d’âge est majorée soit de la durée légale de ce service, soit de la durée effectuée si celle-ci est inférieure à la durée légale) ;"

3/ Dois-je accepter cette formation et renoncer définitivement à la ligne ?


Auriez-vous des conseils/lumières à m'apporter sur ma situation ?

Merci beaucoup !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MetallSly
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 193
Age: 22 ans

MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 16:44    Sujet du message: Répondre en citant

A 36 ans, à la fin de ton contrat tu pourras largement te former seul, en modulaire. Si la conjoncture est bonne tu pourras trouver une place droite, et ce même à 36 ans. Si par contre la conjoncture est mauvaise et qu'elle redevienne potable passé 40 ans, les chances se réduisent mais ce n'est toujours pas impossible.

Si tu refuses ce contrat, tu garde toujours ton boulot? Si oui, tu peux toujours te former tout seul en parallèle en commençant par PPL+ATPL, en grillant ta cartouche EPL U, si ça passe, ça passe, si ça passe pas, tu fini sur un modulaire CPL IR ME MCC JOC dans une bonne école et ainsi trouver une place droite.

Tranche arrière c'est quoi? Mécanicien navigant?

Si tu sens que ça te plait, fonce et tu verras bien à la sortie. Mais à 36 ans c'est toujours faisable, surtout en sortant de l'armée avec des hdv etc.
En fonction des licences que tu auras eu à l'armée (Quelles sont-elles?), je pense même qu'il ne te resteras plus qu'a passé CPL IR ME MCC sans passer par la case mûrissement, voir même que la MCC si ils te font passer le CPL IR ME (une connaissance est sur MN sur transall et je crois qu'il a le CPL IR ME et l'ATPL théo).
En gros, si il n'y a pas de délais dans les écoles, à ta sortie l'armée, dans le premier cas, en 6 mois tu es en ligne, dans le second en 2 mois.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pilae
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2018
Messages: 14
Age: 26 ans

MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 17:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Metallsly, merci pour ta réponse,

Pour répondre à tes questions:

"Si tu refuses ce contrat, tu garde toujours ton boulot?"
Je signe à nouveau un contrat d'un an payé au lance pierre dans la marine, ou je trouve un boulot d'ingé dans le civil ...

"Tranche arrière c'est quoi? Mécanicien navigant?"

Non c'est plus complexe que cela, il y a effectivement une partie du boulot liée à la mise en oeuvre et à la surveillance des systèmes de l'aéronef, mais le gros du travail est concentré sur la tactique.
En gros, sur Hawkeye tu as trois gus à l'arrière (tu es l'un d'entre eux), et tu gères une console radar. Comme l'avion "voit" loin, tu peux élaborer une tactique pour guider les chasseurs vers les positions ennemies, leur faire éviter les chasseurs adverses etc un peu comme un contrôleur aérien mais tactique et "airborne".. Sur ATL 2, tu est le pivot entre le cockpit et la tranche arrière qui est composée d'une petite dizaine d'opérateurs (radaristes, navigateurs, acousticiens), et sur NH90, tu es en place avant, tu ne touches pas aux commandes mais tu vois dehors, tu gères la NAV, tu coordonnes les actions entre le pilote à droite et le radariste/plongeur/médecin/commandos à l'arrière (la configuration change suivant les missions évidemment)

"En fonction des licences que tu auras eu à l'armée (Quelles sont-elles?)"

J'en saurais plus au fil de la semaine, mais à mon avis, rien qui touche de près ou de loin au pilotage ..

D'après ce que tu me dis, j'aurais donc tout intérêt à intégrer cette formation quitte à passer mes qualifs pilote à côté.

Merci beaucoup à toi !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 1092
Age: 30 ans

MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 17:28    Sujet du message: Répondre en citant

Une question importante à te poser, c'est de savoir si ne pas toucher les commandes avec un type à côté ou devant toi qui fait que ça et en plus en guidant des gars qui ont le meilleur de job de pilote de la planète ne risque pas de te frustrer?

L'armée de l'air quand j'ai loupé les eopn m'a gardé 20 min dans le bureau pour essayer de me récupérer au sol (la limite d'âge venait d'être relevé, j'étais un des premiers ingé à passer les eopn en étant diplômé), j'ai refusé direct alors qu'ils me promettaient un poste d'officier avec "activation" possible.

Il va sans dire que si tu as l'esprit mil et que ça prime à ta volonté de voler ça se passera bien (tu es mil avant d'être dans un avion), mais si tu fais ça par plaisir de l'aérien, ça risque d'être compliqué, moi je pourrais pas.

Au niveau de la reconversion, tout est possible et ton parcours mil ne pourra que te servir (surtout niveau Français), je crois savoir que ceux de la royale se coopte sur tous les postes pointus (genre pilote de pélican), reste à savoir si le fait d'être pn non pilote te sortira de leur club ou s'ils partagent à tous ceux qui ont eu le droit de voler sur un aéronef avec la cocarde avec l'ancre, dans ce cas là tu pourrais effectivement faire une super carrière aéro, d'abord comme pn puis plus tard comme pil dans le civil.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Pilae
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2018
Messages: 14
Age: 26 ans

MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 17:45    Sujet du message: Répondre en citant

fouga a écrit:

Au niveau de la reconversion, tout est possible et ton parcours mil ne pourra que te servir (surtout niveau Français), je crois savoir que ceux de la royale se coopte sur tous les postes pointus (genre pilote de pélican), reste à savoir si le fait d'être pn non pilote te sortira de leur club ou s'ils partagent à tous ceux qui ont eu le droit de voler sur un aéronef avec la cocarde avec l'ancre, dans ce cas là tu pourrais effectivement faire une super carrière aéro, d'abord comme pn puis plus tard comme pil dans le civil.


Je ne crois pas qu'en étant PN non pilote il y ait une chance que je puisse faire la bascule vers un poste pil malheureusement, si c'était possible, je ne me poserai même pas la question. Maintenant, j'ai aussi le choix que de renoncer à cette carrière militaire et de partir en tant qu'ingé dans le civil à faire un taff qui me plaira sûrement pas (pas autant que voler c'est une certitude) et de tenter ma chance en formation modulaire ou aux éventuelles futures sélections KD AF. Ou bien d'accepter et de quand même financer une formation pil civil en parallèle..

Et toi, qu'as tu décidé de faire après ton échec aux EOPN ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
- Capten -
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 24 Nov 2016
Messages: 188

MessagePosté: Mar 29 Mai 2018 19:10    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a d'autres aspects à prendre en compte si tu deviens militaire, notamment les opex.
Concernant l'engagement de 10 ans, tu peux partir avant mais il faut rembourser (les salaires perçus pendant la formation multiplié par un coefficient qui se trouve dans le décret qui va bien).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 1092
Age: 30 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 9:27    Sujet du message: Répondre en citant

Salut,

faire la bascule directement non c'est certain, mais si tu as noué des liens avec les pilotes, que tu passes les qualifs en parallèle, peut être que par camaraderie ils pourront toujours te dire "je connais quelqu'un", mais c'est clair que on ne fait pas mil pour ça...

Après les eopn j'ai fait mon master en management où j'étais déjà inscrit à l'issue de mon diplôme d'ingé, puis j'ai démarré la prometteuse carrière où on me disait que je deviendrai un jour cadre supérieur Comme la conjoncture était au plus mal, je me suis promis de devenir pilote pro "pour l'avoir fait" vers mes 30 ans en me résolvant à ne pas pouvoir en faire mon métier car "l'aérien a changé", j'ai démarré doucement mon PPL, puis en 2015 j'ai commencé à croire que ça redevenait progressivement possible, j'ai tenté ce qui était possible avec les filières gratuites (Swiss, avec des résultats honorables mais pas suffisant pour aller au bout) puis j'ai fini mon PPL et enchainé sur le modulaire, Atpl depuis près d'un an et complétion prévue en septembre.... puis lâcher mon taf, claquer toutes mes économies + petit crédit et faire le Cpl/Ir/Me dès l'automne et en projetant que la conjoncture soit toujours bonne, trouver un job à l'issue de l'hiver prochain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
jrkob
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 26 Nov 2009
Messages: 444
Age: 44 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 11:46    Sujet du message: Répondre en citant

fouga a écrit:
Atpl depuis près d'un an et complétion prévue en septembre.... puis lâcher mon taf, claquer toutes mes économies + petit crédit et faire le Cpl/Ir/Me dès l'automne et en projetant que la conjoncture soit toujours bonne, trouver un job à l'issue de l'hiver prochain


Ca va te faire une 2ème partie d'année bien remplie ça dis-donc !
_________________
ATPL(A): 8/14
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 1092
Age: 30 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 12:20    Sujet du message: Répondre en citant

Une fois l'Atpl terminé ce sera beaucoup plus intéressant et motivant
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
4T60A
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Avr 2016
Messages: 468
Age: 54 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 12:39    Sujet du message: Répondre en citant

Pilae, je viens de lire tes posts ainsi que les réponses qui y ont été données. Il y a une chose que je ne comprends pas bien : compte tenu de ton parcours universitaire largement au dessus de la moyenne, pourquoi ne pas avoir tenté directement la sélection pilote de l'aéronavale?

Comprenons nous bien : tu vas donc te retrouver "opérateur système" sur un Hawkeye, un Atl2 ou un hélico (au moins, dans ce dernier cas tu auras la chance de voir la lumière du jour ). Très bien. Mais n'imagine pas que ce sont des heures que tu pourras logger quand il s'agira pour toi de trouver un job de pilote civil une fois titulaire de ton CPL-IR-MCC que tu te seras financé sur fonds propres. Tu seras au même niveau qu'un jeune de 10 ou 15 ans de moins que toi. Sauf que que comme moi tu sais qu'à 35 ans, quand il s'agit de trouver un taf de pilote en étant débutant, on est moins "bankable" qu'un petit jeune ... Attention, je ne dis pas que c'est impossible. Quand j'étais moi même dans l'armée j'avais quelques camarades radio-navigateurs (euh, je crois qu'on dit maintenant "NOSA") qui se disaient clairement qu'ils étaient passé à côté de ce qu'ils désiraient réellement, et qui se sont reconvertis à la force du poignet pour devenir qui OPL B737 chez Europe Air Poste, qui OPL CRJ chez Hop, qui même OPL A300-600ST Béluga chez Airbus Air Transport. Mais ce sont plus des exceptions que la règle.

Ce qui me surprend dans ton parcours envisagé, c'est de tenter délibérément de te retrouver au fond de la mine (voler c'est bien, voler avec des hublots ou des vitres de cockpit autour et un manche dans la main, c'est quand-même mieux ) pour faire un job peut-être plus intéressant qu'ingénieur dans un bureau d'études, certes, mais que je ne vois que comme une voie de garage quant au but final que tu vises, branleur de manche.

Moi, quand j'ai eu la chance de réussir la sélection EOPN et de rentrer en stage de formation pilote dans l'armée il y a 35 ans, c'était très clair dans ma tête : ce sera pilote ou rien. Si je m'étais fait lourder en cours de formation, j'aurais quitté l'armée de l'air, même avec la proposition d'une reconversion radio-navigateur à la clé.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MetallSly
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 193
Age: 22 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 13:39    Sujet du message: Répondre en citant

Disons que là tu t'engages sur 10, sur un job qui sera peut être frustrant pour toi comme il a été dit plus haut. (Je suis moi même pas allé en école d'ingénieur aéro pour être le plus loin de l'aviation possible et ne pas être frustrer. Pour moi l'aviation c'est pilote ou rien. Alors être dans l'avion 24/24 sans piloter j'imagine pas..!)

Tu as un bon parcours. Beaucoup de pilotes ont un diplôme d'ingé aéro, tu as 25 ans apparement, tu es dans les rails pour te retrouver dans un cockpit si tu fais une bonne formation. J'ai l'impression que cette proposition est un peu du "sabotage" si tu ne peux pas logger tes heures de vol et si tu n'as pas de licences.

Voit ton boulot d'ingé civil comme un matelas et une source de revenus pour faire tes licences qu'un boulot dans lequel tu t'engageras toute ta vie.

A mon avis tu as beaucoup plus de chances de te retrouver dans un cockpit si tu fais tes licences maintenant avec un boulot à côté, que de partir à l'armée pour 10 ans et que tu n'y fais aucun heure de vol ou licences.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pilae
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2018
Messages: 14
Age: 26 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

4T60A a écrit:
Pilae, je viens de lire tes posts ainsi que les réponses qui y ont été données. Il y a une chose que je ne comprends pas bien : compte tenu de ton parcours universitaire largement au dessus de la moyenne, pourquoi ne pas avoir tenté directement la sélection pilote de l'aéronavale?

Tout simplement parce que je n'ai pas les yeux pour, il faut à l'admission 10/10 voire 9/10 au pire mais pas moins, et sans correction, et quant à réussir ne serait-ce que la sélection en vol EOPAN, c'est une autre paire de manches...

4T60A a écrit:
Comprenons nous bien : tu vas donc te retrouver "opérateur système" sur un Hawkeye, un Atl2 ou un hélico (au moins, dans ce dernier cas tu auras la chance de voir la lumière du jour ). Très bien. Mais n'imagine pas que ce sont des heures que tu pourras logger quand il s'agira pour toi de trouver un job de pilote civil une fois titulaire de ton CPL-IR-MCC que tu te seras financé sur fonds propres. Tu seras au même niveau qu'un jeune de 10 ou 15 ans de moins que toi. Sauf que que comme moi tu sais qu'à 35 ans, quand il s'agit de trouver un taf de pilote en étant débutant, on est moins "bankable" qu'un petit jeune ... Attention, je ne dis pas que c'est impossible. Quand j'étais moi même dans l'armée j'avais quelques camarades radio-navigateurs (euh, je crois qu'on dit maintenant "NOSA") qui se disaient clairement qu'ils étaient passé à côté de ce qu'ils désiraient réellement, et qui se sont reconvertis à la force du poignet pour devenir qui OPL B737 chez Europe Air Poste, qui OPL CRJ chez Hop, qui même OPL A300-600ST Béluga chez Airbus Air Transport. Mais ce sont plus des exceptions que la règle.

Ce qui me surprend dans ton parcours envisagé, c'est de tenter délibérément de te retrouver au fond de la mine (voler c'est bien, voler avec des hublots ou des vitres de cockpit autour et un manche dans la main, c'est quand-même mieux ) pour faire un job peut-être plus intéressant qu'ingénieur dans un bureau d'études, certes, mais que je ne vois que comme une voie de garage quant au but final que tu vises, branleur de manche.

Moi, quand j'ai eu la chance de réussir la sélection EOPN et de rentrer en stage de formation pilote dans l'armée il y a 35 ans, c'était très clair dans ma tête : ce sera pilote ou rien. Si je m'étais fait lourder en cours de formation, j'aurais quitté l'armée de l'air, même avec la proposition d'une reconversion radio-navigateur à la clé.


Merci beaucoup pour ta réponse dans laquelle je me retrouve tout à fait. Effectivement, le NOSA est exactement l'équivalent du TACAE dans la marine (ce que je m'apprête à faire donc si j'accepte) . Je vais en discuter avec le commandement de mon unité parce que si je récapitule, avec tout ce que vous venez de me dire, les deux solutions qui se présentent avec leurs "pros and cons" respectifs sont celles-ci:

-TACAE: Première partie de carrière aéro intéressante + licenses pilote à côté, mais frustration de ne pas être aux commandes + à la fin du contrat âge avancé et HDV marine non revalorisables dans le civil.
-Pas TACAE: Possibilité de commencer une formation intégrée ou modulaire, moyennant un taff d'ingé lambda à côté, de tenter EPL/U et KD AF en parallèle, avec un âge correct,
au risque que ça n'aboutisse pas, avec de l'argent dépensé à perte et un boulot d'ingé qui m'emmerde.

C'est vraiment pas easy comme choix ... Au pire je peux toujours repasser les KD AF une fois à l'école navale et me casser de la marine si ça fonctionne (si je peux ??)...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
4T60A
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Avr 2016
Messages: 468
Age: 54 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 20:24    Sujet du message: Répondre en citant

Pilae, tu as bien résumé la situation dans ton message ci-dessus. Je comprends que donc tu n’as pas l’aptitude physique pour être pil marine, qui comme l’armée de l’air engage ses futurs pilotes avec le standard ‘chasse’.

Mais si ton but ultime est toujours de finir dans un cockpit, il y a un autre aspect qu’il te faudra considérer, c’est le facteur temps. Il faut bien comprendre que la vie militaire peut parfois être... monacale. Beaucoup de temps passé sur la base, avec qui plus est des tours de service / garde, généralement d’une semaine, qui se succèdent. Dans le cas de la marine, il y a en plus les campagnes d’embarquement (cas des Hawkeye et des hélicos), qui peuvent durer plusieurs mois.

Donc un job in fine peut-être plus intéressant qu’un poste d’ingénieur au sol, pas forcément plus rémunéré (un capitaine/lieutenant de vaisseau PN, grade que l’on atteint après 7 à 10 ans d’ancienneté selon le recrutement, doit tourner autour de 4000€/mois), mais beaucoup plus ‘time consuming’.

Pense-s-y pour le futur.

À ta place, compte-tenu de ton niveau, j’attendrais au moins d’avoir tiré toutes mes cartouches pour les KD AF et pour l’ENAC avant de m’ .... embarquer dans un tel cursus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MetallSly
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 193
Age: 22 ans

MessagePosté: Mer 30 Mai 2018 21:39    Sujet du message: Répondre en citant

Pilae a écrit:

-Pas TACAE: Possibilité de commencer une formation intégrée ou modulaire, moyennant un taff d'ingé lambda à côté, de tenter EPL/U et KD AF en parallèle, avec un âge correct,
au risque que ça n'aboutisse pas, avec de l'argent dépensé à perte et un boulot d'ingé qui m'emmerde.


A la sortie de l'armée tu auras aussi les même problèmes à savoir : payer une formation intégrer ou modulaire sans aucune garantie, avec l'handicap de l'âge en plus !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Devenir Pilote de Ligne? Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group