Aeronet
 
 FAQFAQ   Liste des MembresListe des Membres   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   RechercherRechercher   Vérifier ses messages privésVérifier ses messages privés  


ASSUREURS: Accidents et indemnisations
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pilote privé
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur
Message
Arnaud M
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 19 Mar 2018
Messages: 16
Age: 42 ans

MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 16:31    Sujet du message: ASSUREURS: Accidents et indemnisations Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je suis un élève pilote PPL âgé de 42 ans, et avant tout père de famille.
Ma plus grande crainte lorsque je vol, est celle du crash fatal, et de laisser mon fils et ma femme seuls, livrés à eux-mêmes...
La seule chose qui puisse apaiser ma conscience dans la pratique de cette activité égoïste et dangereuse, est l'idée qu'en cas de décès un montant de 300.000€ leur sera versé. Mais ça c'est la théorie...

Même si les quelques pilotes qui y ont laissé leur peau ne seront pas la pour en témoigner, certain d'entre-vous, toujours de ce monde, ont-ils eu écho des remboursement réels pratiqués par les assureurs en cas de crash?
Ou bien les assureurs cherchent-ils systématiquement la moindre faille permettant de ne jamais indemniser les familles?
En cas de crash avec un instructeur, peut-on mettre en cause l'élève?
Collision en plein vol, panne moteur, soudaine dégradation météo, les raisons d'un accident sont multiples, comment savoir ce que les assurances couvrent réellement?

Merci pour vos retours!

PS: Je vous avoue que je suis sur le point de stopper mon PPL par simple crainte "d'abandonner" ma famille en cas de crash, avec les soucis financier et d'éducation qui en découleraient...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5266

MessagePosté: Jeu 14 Juin 2018 18:39    Sujet du message: Re: ASSUREURS: Accidents et indemnisations Répondre en citant

Arnaud M a écrit:
Ou bien les assureurs cherchent-ils systématiquement la moindre faille permettant de ne jamais indemniser les familles?
En cas de crash avec un instructeur, peut-on mettre en cause l'élève?
Collision en plein vol, panne moteur, soudaine dégradation météo, les raisons d'un accident sont multiples, comment savoir ce que les assurances couvrent réellement?

Merci pour vos retours!

PS: Je vous avoue que je suis sur le point de stopper mon PPL par simple crainte "d'abandonner" ma famille en cas de crash, avec les soucis financier et d'éducation qui en découleraient...


Tu n'as pas pris la mesure du risque: à la suite d'un accident où tu es pilote, ton passager ou quelqu'un au sol, jeune père de famille, se retrouve en fauteuil roulant. Le prix à payer est de l'ordre de 7 millions pour ce genre de chose (prix d'une assistance permanente au pauvre gars en fauteuil jusqu'à la fin de ses jours).
Si tu es responsable, c'est toi qui paye sauf si l'assurance couvre. L'assurance couvre-t-elle? Déjà le plafond du contrat standard, c'est 5 millions
Si tu es mort il faut que ta famille refuse ta succession, si tu es toi aussi en fauteuil ce sera très dur. Et si l'assurance couvre, peut-elle se retourner contre toi?

Mais tu prends ces risque tous les jours en conduisant ta voiture, en te promenant à pied ou en faisant du vélo.

Quant au risque de mourrir, tu le prends depuis ta naissance.
Donc ne t'inquiète pas, ta famille se débrouillera sans toi! Il y a des risques, notamment celui de mourir, qu'on est obligé de prendre.

Oui les assureurs font ce qu'ils peuvent pour ne pas payer.
En général on ne recherche pas la responsabilité de l'élève en cas de crash, mais ce n'est pas interdit
Il y a peu de jurisprudence et la plupart des litiges se résolvent hors les tribunaux, ou ne vont pas jusqu'en appel et donc on n'a pas accès aux décisions
Il faut lire le contrat d'assurance en entier.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cls
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 01 Juil 2003
Messages: 252

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 7:33    Sujet du message: Répondre en citant

L’assurance FFA, sauf à prendre les garanties plus ou À et B (je ne me souviens plus) n’offrent qu’un dédommagement symbolique (10 k€) pour ta famille en cas de décès (je ne parle pas ici des dommages aux tiers, pris en charge par l’assurance de l’avion).

C’est exactement la même chose en voiture.

Personnellement, j’ai pris une assurance accidents de la vie à la MATMUT pour couvrir ce risque. Bien choisir son assureur en vérifiant qu’il n’exclue pas les ports aériens. C’est par exemple le cas d’American Express.

Dernier point, si tu as un crédit immobilier, bien vérifier là encore que les sports aériens ne sont pas exclus. Si c’est le cas, changer d’assurance ou trouver un assureur pour ce risque spécifique.

Vole détendu, car bien assuré

Claude
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dubble
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 6006
Age: 23 ans

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 8:56    Sujet du message: Répondre en citant

Pour info, ça coûte combien une assurance du type dont on parle ici ? Dans un ordre d'idée
_________________
Next up : CPL IR ME @ EPAG
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Arnaud M
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 19 Mar 2018
Messages: 16
Age: 42 ans

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 10:02    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour vos réponses!

Pour ma part il s'agit de l'assurance FFA option F, avec un capital de 300.000€ en cas de décès ou d'invalidité, pour un cout de 429€ / an.
Elle ne couvre les passagers qu'à hauteur de 10.000€, ça tombe bien, je ne compte pas prendre de passagers, si je dois me tuer, ça sera seul...

Pour avoir lu une bonne partie des centaines de rapports émis par le BEA, je peux vous affirmer qu'en aviation, en cas d'accident, c'est assez binaire, tout ou rien, soit on s'en sort indemne, voir légèrement blessé, soit on est mort... Les personnes finissant en chaise roulante ne sont pas chose commune, comme ça peut être le cas dans les accidents impliquant des motos. (ce qui n'est au final pas plus mal!)

Pas très gai tout ça, mais il faut rester conscient des risques qu'impliquent l'aviation légère, et de leurs conséquences.

Reste la question de la bonne foi de la FFA lorsqu'il s'agit d'indemniser les familles...?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
teubreu
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 03 Mar 2014
Messages: 435

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 10:07    Sujet du message: Répondre en citant

La FFA n'est qu'un intermédiaire, ce n'est pas elle l'assureur.
Comme dit plus haut, un assureur mettra de toutes façons tout en oeuvre pour ne pas avoir à payer (pas qu'en aviation). C'est pour ça qu'il faut être irréprochable, respecter les règlements intérieurs de clubs etc car la moindre irrégularité sera exploitée si le pire arrive...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dubble
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 29 Juin 2008
Messages: 6006
Age: 23 ans

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 10:12    Sujet du message: Répondre en citant

Arnaud M a écrit:
Merci pour vos réponses!

Pour ma part il s'agit de l'assurance FFA option F, avec un capital de 300.000€ en cas de décès ou d'invalidité, pour un cout de 429€ / an.
Elle ne couvre les passagers qu'à hauteur de 10.000€, ça tombe bien, je ne compte pas prendre de passagers, si je dois me tuer, ça sera seul...

Pour avoir lu une bonne partie des centaines de rapports émis par le BEA, je peux vous affirmer qu'en aviation, en cas d'accident, c'est assez binaire, tout ou rien, soit on s'en sort indemne, voir légèrement blessé, soit on est mort... Les personnes finissant en chaise roulante ne sont pas chose commune, comme ça peut être le cas dans les accidents impliquant des motos. (ce qui n'est au final pas plus mal!)

Pas très gai tout ça, mais il faut rester conscient des risques qu'impliquent l'aviation légère, et de leurs conséquences.

Reste la question de la bonne foi de la FFA lorsqu'il s'agit d'indemniser les familles...?

Tu ne vas pas non plus t'empêcher de vivre à cause du risque...
Ne pas faire d'enfant parce qu'il pourrait être malformé ou ne pas manger à cause du risque d'intoxication alimentaire
_________________
Next up : CPL IR ME @ EPAG
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
p2002
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 23 Jan 2018
Messages: 446

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 10:27    Sujet du message: Répondre en citant

Arnaud, pour info, tu en es où dans ta formation ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raoul Volfoni
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 635

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 10:43    Sujet du message: Répondre en citant

Arnaud M a écrit:

Elle ne couvre les passagers qu'à hauteur de 10.000€, ça tombe bien, je ne compte pas prendre de passagers, si je dois me tuer, ça sera seul...

...?


l'assurance FFA est une "individuelle pilote" facultative (sauf pour des raisons d'affiliation du club à la fédé mais ça n'a rien à voir), les autres dommages dont ceux aux tiers (donc aux passagers) sont couverts par l'assurance de l'avion
_________________
tant que les avions voleront, ils tomberont
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arnaud M
Elève-pilote posteur
Elève-pilote posteur



Inscrit le: 19 Mar 2018
Messages: 16
Age: 42 ans

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

@ Raoul et Teubreu: Je ne savais pas que la FFA n'était qu'un intermédiaire, ou que l'assurance de l'avion couvrait les dommages causés aux tiers comme aux passagers! Merci!

@ Dubble: Justement je ne m'empêche pas de vivre puisque j'ai décidé de pratiquer une activité 2x plus dangereuse que la moto (pour peu qu'on puisse comparer ces 2 activités) mais il ne faut pas pratiquer de manière égoiste, sans avoir conscience des conséquences que ta mort pourrait avoir pour ceux qui restent...

@P2002: J'en suis aux tours de piste, mais pas encore en solo, parfois c'est que du bonheur avec une série d'atterrissages parfaits, parfois c'est que de l'angoisse avec des attros avortés et de la tunnelisation... Plutôt irrégulier, souvent j'ai envie d'arrêter car j'ai des montées d'angoisse avant même d'avoir mis un pied dans cette boite de conserve, et d'autres fois je m'éclate comme je pourrais le faire en me tirant la bourre à moto, étrange... A suivre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fouga
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 10 Mai 2006
Messages: 938
Age: 30 ans

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 11:51    Sujet du message: Répondre en citant

Tes inquiétudes sont normales et penser au pire est normal, maintenant quand tu auras fini avec le paper work, tu devrais regarder comment améliorer la sécurité de tes vols, et tu verras que le danger n'est pas forcément là où on le croit...

Non, même en foirant complétement un atterrissage on a peu de chance d'y rester, l'avion lui sera bon pour la poubelle... pareil pour la panne moteur, dans des conditions délicates avec peu d'options cela peut souvent signifier la destruction de l'avion mais rarement des dommages importants aux personnes (si le sujet est entrainé et à jour), regarde sur youtube tu verras qu'on en trouve plein qui se finissent bien!

Pour moi il y deux grands dangers en aviation, la météo, et les autres.

Bâcler la planification météo ou ne pas s'informer de l'aérologie dans un environnement particulier comme en montage c'est chercher les emmerdes... se faire suprendre par des phénomènes qu'on ne connait pas et qui peuvent véritablement mettre en danger le vol (rabattants en montagne) ou l'empêcher de se terminer correctement (décollage quand il fait beau et retour avec des CB partout et du Xwind + gust rendant l'atterrissage impossible dans des conditions normales), travaille donc ce point...

Dans le même genre toujours la planif du vol est super importante, Notam sup air et compagnies sont pas là pour rien, et au passage on oublie pas les notams Azba que beaucoup ignorent et qui sont parmi les plus importants pour moi (á moins de vouloir se prendre 20 tonnes de ferrailles à 450 kt dans le pif).

Ensuite le danger, c'est surtout les autres, heureusement le ciel est grand, mais il y a des goulets (points de cheminements, VOR, aérodromes) où on retrouve une concentration d'aéronefs plus importante qu'ailleurs, et le risque de collision est pour moi la chose que je redoute le plus (le point de mon paragraphe précédent étant anticipable par une bonne préparation de vol). Malheureusement, même en respectant les règles tu auras toujours beaucoup de gens qui feront n'importe quoi, des PPL qui se croient top gun une fois breveté - des vieux PPL qui savent mieux que les autres - des Ulmistes qui se foutent de la réglementation ou qui n'ont même pas été correctement formé (pas le cas de tous heureusement, on généralise rien). Pour faire face tu ne peux rien faire d'autre qu'être deux fois plus prudent, d'utiliser quelques trucs (ne pas voler à une altitude "ronde" quand tu vas sur un VOR comme tout le monde utilise ces altitudes) et de faire appel autant que possible au SIV qui pourra t'indiquer des choses que tu ne vois pas, et puis surtout communiquer... l'auto info ne sert pas uniquement à dire où l'on est et ce qu'on fait, on peut tout à fait se coordonner avec d'autres avions dans le voisinage pour de maniére courtoise laisser le plus rapide passer devant dans le circuit de piste et lui éviter une rdg, ou, en cas d'impossibilité à établir le contact visuel avec un autre avion dans les parages, créer un espacement vertical par concertation etc...

Oui c'est dangereux l'avion, mais on a la chance d'avoir un peu plus de maitrise que sur la route, alors en faisant les choses intelligentes ça se passe bien... et contrairement à la route, on a souvent plus d'options en cas de problèmes...

Concernant les statistiques, brut elles ne veulent rien dire, c'est comme prendre les même stats en moto entre un type qui roule à 250 km sur une nationale (on a une route près de chez mois avec 1 mort au km avec cette population) et celui qui fait 500 m pour aller chercher le pain avec son scooter...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5266

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 16:15    Sujet du message: Répondre en citant

Arnaud M a écrit:
Merci pour vos réponses!

Pour ma part il s'agit de l'assurance FFA option F, avec un capital de 300.000€ en cas de décès ou d'invalidité, pour un cout de 429€ / an.

Tarif très élevé. Plus d'un pour mille pour un accident qui a une très très faible probabilité....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5266

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

Arnaud M a écrit:
. Les personnes finissant en chaise roulante ne sont pas chose commune, comme ça peut être le cas dans les accidents impliquant des motos. (ce qui n'est au final pas plus mal!)

Sois tu t'assures soit tu ne t'assures pas, mais assurer sa famille en cas de décès et ne pas avoir une couverture couvrant le cas où toi tu te retrouverais en chaise roulante ça me semble curieux.
On ne doit s'assurer que pour le risque qu'on ne veut pas accepter, mais il faut s'assurer pour ce risque là.


Si tu veux couvrir le risque fauteuil roulant pour toi, il faut plus de 5 millions. Pour couvrir le risque perte de revenus et éducation enfants, il faut une fraction de cette somme, mais il faut quelque chose. Les capitaux de l'assurance FFA sont dérisoires.
Ce que je vois c'est que le tarif FFA est exorbitant si on veut des capitaux sérieux. Prendre un pour mille des capitaux assurés ça me parait très exagéré.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baker
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 05 Oct 2010
Messages: 194

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 19:33    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
Tu n'as pas pris la mesure du risque: à la suite d'un accident où tu es pilote, ton passager ou quelqu'un au sol, jeune père de famille, se retrouve en fauteuil roulant. Le prix à payer est de l'ordre de 7 millions pour ce genre de chose (prix d'une assistance permanente au pauvre gars en fauteuil jusqu'à la fin de ses jours).
Si tu es responsable, c'est toi qui paye sauf si l'assurance couvre. L'assurance couvre-t-elle? Déjà le plafond du contrat standard, c'est 5 millions


Arnaud parle de la somme que toucherait sa famille en cas de décès, toi tu parles d'indemnisations auxquelles pourrait être condamné un pilote s'il cause un accident avec des victimes. Ce sont deux choses différentes.

Concernant le deuxième sujet... 7 millions d'euros ? D'où sors-tu cette somme ? Tu as des exemples ?

Les montants sont bien inférieurs. C'est rarement supérieur au million d'euros par victime (par exemple 118 millions d'euros pour l'accident du Concorde : http://www.lefigaro.fr/actuali.....-euros.php), et le plus souvent bien moins (Par exemple 1 millions d'euros pour les 4 victimes du crash du King Air de Besançon).

Je suis donc intéressé de connaître tes sources concernant le montant de 7 millions d'euros.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baker
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 05 Oct 2010
Messages: 194

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 19:38    Sujet du message: Re: ASSUREURS: Accidents et indemnisations Répondre en citant

Arnaud M a écrit:
Je vous avoue que je suis sur le point de stopper mon PPL par simple crainte "d'abandonner" ma famille en cas de crash, avec les soucis financier et d'éducation qui en découleraient...


Ce serait quand même dommage. Assure toi d'être bien assuré, plutôt.

Arnaud M a écrit:
Elle ne couvre les passagers qu'à hauteur de 10.000€, ça tombe bien, je ne compte pas prendre de passagers, si je dois me tuer, ça sera seul...


Si tu veux passer ton PPL pour voler ensuite tout seul, je ne vois pas trop l'intérêt. Le plaisir de voler, de partie en balade en avion pour une journée, un week-end ou plus, ça se partage !

Arnaud M a écrit:
Justement je ne m'empêche pas de vivre puisque j'ai décidé de pratiquer une activité 2x plus dangereuse que la moto (pour peu qu'on puisse comparer ces 2 activités)


L'aviation légère n'est pas, à mon sens, plus dangereux que la moto. On peut faire dire aux chiffres ce qu'on veut, mais la majorité des accidents en aviation légère est dû à une imprudence. En étant prudent, on peut ramener le risque à un niveau très raisonnable.

Par ailleurs, en avion léger quand on se tue, c'est le plupart du temps la faute du pilote. En moto, je n'en suis pas si sûr. Beaucoup de motards sont tués ou blessés par des automobilistes. Ca fait quand même une grosse différence.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 5266

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

Baker a écrit:

Arnaud parle de la somme que toucherait sa famille en cas de décès, toi tu parles d'indemnisations auxquelles pourrait être condamné un pilote s'il cause un accident avec des victimes. Ce sont deux choses différentes.

Si tu as un patrimoine, par exemple ta maison, et que tu meurs en laissant une dette de 7 millions, ta famille aura intérêt à renoncer à ta succession, et donc elle perdra la maison.
Entre
1 ne pas toucher d'assurance et garder la maison
2 Toucher 300000 euros et perdre la maison,
On peut dire que ce sont des sujets très voisins qui en tous cas ne peuvent pas être traités indépendamment.


Baker a écrit:

Concernant le deuxième sujet... 7 millions d'euros ? D'où sors-tu cette somme ? Tu as des exemples ?

Cette somme correspond à l'indemnisation de quelqu'un qui a besoin d'une aide permanente toute sa vie. Le chiffre m'a été donné par des assureurs qui savent de quoi ils parlent, et il est facile de se rendre compte qu'avoir besoin d'une assistance H24 ça coute cher. Si tu tues ta victime c'est beaucoup moins cher.
Dans l'indemnité que tu dois à tes victimes, le chiffre principal est le préjudice financier, et ça se calcule assez froidement, s'il faut un auxiliaire de vie pendant 50 ans, et bien c'est 50 ans de salaire d'un auxiliaire de vie.

En effet ce chiffre est heureusement exceptionnel, et pour calculer la prime, l'assureur prendra une valeur moyenne moindre. Mais ici on parle de s'assurer: si tu commences à dire que c'est peu probable d'avoir un sinistre cher, alors autant ne pas être assuré.

Et surtout l'assurance d'un risque à très faible probabilité de réalisation n'est pas chère. J'ai obtenu le doublement du plafond de l'assurance de l'avion (5 millions à 10 millions) de mon école gratuitement, car le supplément de prime pure était très faible et ça ne coutait pratiquement rien à l'assureur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jacques Lévêque
Chef pilote posteur
Chef pilote posteur



Inscrit le: 27 Juin 2009
Messages: 572
Age: 72 ans

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 21:03    Sujet du message: Re: ASSUREURS: Accidents et indemnisations Répondre en citant

Arnaud M a écrit:
Bonjour à tous,

Je suis un élève pilote PPL âgé de 42 ans, et avant tout père de famille.
Ma plus grande crainte lorsque je vol, est celle du crash fatal, et de laisser mon fils et ma femme seuls, livrés à eux-mêmes...


Ne vous en faites pas une étude italienne a montré que les veuves se portaient mieux que les femmes mariées.

Pour votre fils c'est différent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Cls
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 01 Juil 2003
Messages: 252

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 21:21    Sujet du message: Répondre en citant

Dubble a écrit:
Pour info, ça coûte combien une assurance du type dont on parle ici ? Dans un ordre d'idée


265 €/an.

Voilà les garanties. Les chiffres indiqués sont des maximum, ça dépend de la situation de chacun :

Citation:

FAMILLE Niveau 2
En cas de blessures

Forfait hospitalisation
Plafonds d'indemnisation* : 1 500 €
Pertes de revenus professionnels pour les actifs (souscripteur & conjoint)
Plafonds d'indemnisation* : 10 000 €
En cas d'incapacité temporaire totale ou mi-temps thérapeutique

Services à la personne
Plafonds d'indemnisation* : 40 heures
En cas d'incapacité (taux au moins égal à 10%)

Incapacité permanente
Plafonds d'indemnisation* :
1 290 000 €
soit
Capital de base : 110 000 €
Capital majoré : 165 000 €
Capital complémentaire : 750 000 €
Capital majoré : 1 125 000 €
Souffrances endurées
Plafonds d'indemnisation* : 40 000 €
Préjudice esthétique permanent
Plafonds d'indemnisation* : 40 000 €
Frais de prothèses et/ou de fauteuil roulant
Plafonds d'indemnisation* : 40 000 €
Frais de logement adapté
Plafonds d'indemnisation* : 70 000 €
Frais de véhicule adapté
Plafonds d'indemnisation* : 40 000 €
En cas de décès

Participations aux frais d'obsèques
Plafonds d'indemnisation* : 3 000 €
Capital décès Adulte
Plafonds d'indemnisation* : 37 000 €
Capital décès Enfant
Plafonds d'indemnisation* : 7 000 €
Préjudice patrimonial (souscripteur & conjoint)
Plafonds d'indemnisation* : 1 000 000 €
* Dans les limites, plafonds et conditions définis au contrat.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raoul Volfoni
Chef de secteur posteur
Chef de secteur posteur



Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 635

MessagePosté: Ven 15 Juin 2018 21:59    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
Si tu tues ta victime c'est beaucoup moins cher.
.


si tu le rates tu sais ce qui te restes à faire

---> pas la peine, je suis dehors
_________________
tant que les avions voleront, ils tomberont
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
piperush
Captain posteur
Captain posteur



Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 268
Age: 27 ans

MessagePosté: Sam 16 Juin 2018 5:39    Sujet du message: Répondre en citant

JAimeLesAvions a écrit:
Arnaud M a écrit:
Merci pour vos réponses!

Pour ma part il s'agit de l'assurance FFA option F, avec un capital de 300.000€ en cas de décès ou d'invalidité, pour un cout de 429€ / an.

Tarif très élevé. Plus d'un pour mille pour un accident qui a une très très faible probabilité....

En effet, à l'époque où j'étais "assuré par la FFA", je prenais le minimum syndical, de toute manière, ce n'est pas 300k€ qui allait pour autant rendre les choses plus faciles à mes proches...
@ Arnaud, je te trouve très rigide.
Pourquoi dépenser une fortune dans une passion si ce n'est pas pour, ensuite, emmener des gens voler ?
_________________
ATPL Oxford dernière version :
- Format électronique : 190€.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aeronet -> Forum -> Pilote privé Toutes les heures sont au format GMT +1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group