Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Devenir Pilote de Ligne de l'autre côté de l'Atlantique, aux USA.

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
elix
Elève-pilote posteur
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2013, 11:31

Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par elix »

Bonjour, j'ai regardé chaque poste concernant les USA jusqu'à 2010 avec grande attention mais je n'ai pas trouvé la réponse à ma question sur le murissement, le sujet n'a pas été abordé.

Je voulais avoir des retours d'expériences de personnes qui ont fait le murissement aux USA et qui sont revenu en Europe pour leur CPL.IR.ME.

Je veux me lancer dans l'aventure USA car je sais que cela sera une expérience unique mais j'hésite énormément car c'est un espace aérien totalement inconnu pour moi et je me demande comment cela va se passer.
Partir en vacance est une chose mais être au commande d'un avion dans le ciel Américain doit être tout autre choses. (Peut-être que j'ai tort ?)
Donc je voulais savoir comment vous avez fait pour débuter vôtre time building labas sans avoir d'accompagnement d'instructeur etc.

Est-ce que on s'y habitue vite ? (généralement c'est 100h à faire en 1 mois, donc cava assez vite, donc je me demande si il y'a le temps de s'habituer à la nouveauté)

Si j'ai bien compris on book des heures de vols et une fois sur place un instructeur nous fait un check et nous donne l'autorisation de partir seul, mais ce seul check nous permet-il de partir n'importe ou à la conquête du ciel américain ?

Et je suppose qu'il n'y a pas de suivis par exemple pour les terrains en hautes altitudes, ou décollage/atterrissage dans des conditions ISA extrêmes qui varient très fortement par rapport à l'Europe et qui modifient considérablement la perfo des avions, comment somme nous censé manager tout ceci seul du premier coup sans aucune aide en venant tout droit d'un PPL d'une petite campagne de France ? :lol:

Pour ceux qui ont voler labas, avez vous appris sur le tas tout seul ?

Le murissement sert aussi à se préparer pour l'étape suivante, donc je voudrai avoir des checks de tant en tant voir si mes techniques de vol sont bon, mais d'après ce que j'ai compris il n'y a pas de suivie, on loue l'avion, on fait nos heures puis on le dépose, donc personne pour nous dire si on fait des erreurs dans ces 100 heures de vols.

Merci d'avance pour vos réponses, peut-être que ce n'est pas si compliqué que ca et que je me pose trop de questions, mais des retours d'expérience ou des avis sont le bienvenue.

Merci.
Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 438
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 34
Contact :

Re: Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par Jop »

elix a écrit :Bonjour, j'ai regardé chaque poste concernant les USA jusqu'à 2010 avec grande attention mais je n'ai pas trouvé la réponse à ma question sur le murissement, le sujet n'a pas été abordé.

Je voulais avoir des retours d'expériences de personnes qui ont fait le murissement aux USA et qui sont revenu en Europe pour leur CPL.IR.ME.

Je veux me lancer dans l'aventure USA car je sais que cela sera une expérience unique mais j'hésite énormément car c'est un espace aérien totalement inconnu pour moi et je me demande comment cela va se passer.
Partir en vacance est une chose mais être au commande d'un avion dans le ciel Américain doit être tout autre choses. (Peut-être que j'ai tort ?)
Donc je voulais savoir comment vous avez fait pour débuter vôtre time building labas sans avoir d'accompagnement d'instructeur etc.

Est-ce que on s'y habitue vite ? (généralement c'est 100h à faire en 1 mois, donc cava assez vite, donc je me demande si il y'a le temps de s'habituer à la nouveauté)

Si j'ai bien compris on book des heures de vols et une fois sur place un instructeur nous fait un check et nous donne l'autorisation de partir seul, mais ce seul check nous permet-il de partir n'importe ou à la conquête du ciel américain ?

Et je suppose qu'il n'y a pas de suivis par exemple pour les terrains en hautes altitudes, ou décollage/atterrissage dans des conditions ISA extrêmes qui varient très fortement par rapport à l'Europe et qui modifient considérablement la perfo des avions, comment somme nous censé manager tout ceci seul du premier coup sans aucune aide en venant tout droit d'un PPL d'une petite campagne de France ? :lol:

Pour ceux qui ont voler labas, avez vous appris sur le tas tout seul ?

Le murissement sert aussi à se préparer pour l'étape suivante, donc je voudrai avoir des checks de tant en tant voir si mes techniques de vol sont bon, mais d'après ce que j'ai compris il n'y a pas de suivie, on loue l'avion, on fait nos heures puis on le dépose, donc personne pour nous dire si on fait des erreurs dans ces 100 heures de vols.

Merci d'avance pour vos réponses, peut-être que ce n'est pas si compliqué que ca et que je me pose trop de questions, mais des retours d'expérience ou des avis sont le bienvenue.

Merci.
Salut Elix!
Si tu peux te le permettre financièrement, n'hésites pas une seconde de plus, ça sera une des meilleures expériences de ta vie! C'est absolument génial de faire ça.
C'est normal d'avoir des doutes et des peurs mais il faut aller au-delà.
Tu n'es pas lâché dans la nature comme ça. Légalement, il te faut le BFR, minimum 2h! En pratique, pour la majorité, je pense qu'il est raisonnable de faire une dizaine d'heures avec un instructeur mais tout dépend du niveau de chacun "anglais et pilotage". Mais ils ne te lâcheront pas s'ils estiment que tu peux être un danger donc ne t'inquiètes pas à ce niveau là.
Si tu veux des checks, il faudra tout simplement payer un instructeur et lui dire que tu veux être pro, il t'aidera sans soucis.
Concernant les terrains assez haut, tout dépend ou tu vas et à quelle époque (hiver/été) mais oui il faut faire gaffe à la motorisation, à ton masse et centrage...
Quelques posts sur mon blog dont une vidéo vers Las Vegas qui te donneront envie!
Bon courage!
http://www.johanpercherin.info/category ... alifornia/
Avatar du membre
Auteur du sujet
elix
Elève-pilote posteur
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2013, 11:31

Re: Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par elix »

Jop a écrit :
elix a écrit :Bonjour, j'ai regardé chaque poste concernant les USA jusqu'à 2010 avec grande attention mais je n'ai pas trouvé la réponse à ma question sur le murissement, le sujet n'a pas été abordé.

Je voulais avoir des retours d'expériences de personnes qui ont fait le murissement aux USA et qui sont revenu en Europe pour leur CPL.IR.ME.

Je veux me lancer dans l'aventure USA car je sais que cela sera une expérience unique mais j'hésite énormément car c'est un espace aérien totalement inconnu pour moi et je me demande comment cela va se passer.
Partir en vacance est une chose mais être au commande d'un avion dans le ciel Américain doit être tout autre choses. (Peut-être que j'ai tort ?)
Donc je voulais savoir comment vous avez fait pour débuter vôtre time building labas sans avoir d'accompagnement d'instructeur etc.

Est-ce que on s'y habitue vite ? (généralement c'est 100h à faire en 1 mois, donc cava assez vite, donc je me demande si il y'a le temps de s'habituer à la nouveauté)

Si j'ai bien compris on book des heures de vols et une fois sur place un instructeur nous fait un check et nous donne l'autorisation de partir seul, mais ce seul check nous permet-il de partir n'importe ou à la conquête du ciel américain ?

Et je suppose qu'il n'y a pas de suivis par exemple pour les terrains en hautes altitudes, ou décollage/atterrissage dans des conditions ISA extrêmes qui varient très fortement par rapport à l'Europe et qui modifient considérablement la perfo des avions, comment somme nous censé manager tout ceci seul du premier coup sans aucune aide en venant tout droit d'un PPL d'une petite campagne de France ? :lol:

Pour ceux qui ont voler labas, avez vous appris sur le tas tout seul ?

Le murissement sert aussi à se préparer pour l'étape suivante, donc je voudrai avoir des checks de tant en tant voir si mes techniques de vol sont bon, mais d'après ce que j'ai compris il n'y a pas de suivie, on loue l'avion, on fait nos heures puis on le dépose, donc personne pour nous dire si on fait des erreurs dans ces 100 heures de vols.

Merci d'avance pour vos réponses, peut-être que ce n'est pas si compliqué que ca et que je me pose trop de questions, mais des retours d'expérience ou des avis sont le bienvenue.

Merci.
Salut Elix!
Si tu peux te le permettre financièrement, n'hésites pas une seconde de plus, ça sera une des meilleures expériences de ta vie! C'est absolument génial de faire ça.
C'est normal d'avoir des doutes et des peurs mais il faut aller au-delà.
Tu n'es pas lâché dans la nature comme ça. Légalement, il te faut le BFR, minimum 2h! En pratique, pour la majorité, je pense qu'il est raisonnable de faire une dizaine d'heures avec un instructeur mais tout dépend du niveau de chacun "anglais et pilotage". Mais ils ne te lâcheront pas s'ils estiment que tu peux être un danger donc ne t'inquiètes pas à ce niveau là.
Si tu veux des checks, il faudra tout simplement payer un instructeur et lui dire que tu veux être pro, il t'aidera sans soucis.
Concernant les terrains assez haut, tout dépend ou tu vas et à quelle époque (hiver/été) mais oui il faut faire gaffe à la motorisation, à ton masse et centrage...
Quelques posts sur mon blog dont une vidéo vers Las Vegas qui te donneront envie!
Bon courage!
http://www.johanpercherin.info/category ... alifornia/
Merci de ton retour, j'ai regardé ta vidéo, elle est extra !
C'est clair que sa donne vachement envie de voler labas.
Je regarde du coté de la Californie, est-ce que tu peut me conseiller une école/aéroclub ou je pourrai trouver un avion en loc et des instructeurs sympa qui pourrai m'aider dans ce projet ? Je suis entrain de regarder aussi sur internet mais il y'en a pas mal. Donc si tu peut m'en conseiller un en particulier ca serai le bienvenu.

Je te remercie !
Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 438
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 34
Contact :

Message par Jop »

ha ben à l'époque, c'était la folie "PlusOneFlyers", on était de nombreux Français à partir là-bas, je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui. Mais les démarches étaient assez simples et pleins d'instructeurs. J'étais à Montgomery Field comme la plupart et c'est là où la flotte est la plus grosse mais il y a 4 sites en tout, donc à voir. Après, ya pas que eux, mais biensur je te parle de ce que je connais...
https://www.plusoneflyers.org
Avatar du membre
Auteur du sujet
elix
Elève-pilote posteur
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2013, 11:31

Message par elix »

Jop a écrit :ha ben à l'époque, c'était la folie "PlusOneFlyers", on était de nombreux Français à partir là-bas, je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui. Mais les démarches étaient assez simples et pleins d'instructeurs. J'étais à Montgomery Field comme la plupart et c'est là où la flotte est la plus grosse mais il y a 4 sites en tout, donc à voir. Après, ya pas que eux, mais biensur je te parle de ce que je connais...
https://www.plusoneflyers.org
Je te remercie pour ces précieux conseils, je fait bien fouiner sur le net pour dénicher le max d'information. Merci
Avatar du membre
Amely
Chef pilote posteur
Messages : 398
Enregistré le : 23 mai 2012, 22:51

Message par Amely »

tu peux aussi regarder heading west, c est tenu par un français qui propose différentes formules, donc du solo "accompagné" histoire de t adapter en douceur a l environnement. Moi j'opte pour ça, j'iai probablement mai.
Antoine est d'ailleurs sur le forum mais je ne me souviens plus de son psuedo;
Avatar du membre
Auteur du sujet
elix
Elève-pilote posteur
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2013, 11:31

Message par elix »

Amely a écrit :tu peux aussi regarder heading west, c est tenu par un français qui propose différentes formules, donc du solo "accompagné" histoire de t adapter en douceur a l environnement. Moi j'opte pour ça, j'iai probablement mai.
Antoine est d'ailleurs sur le forum mais je ne me souviens plus de son psuedo;
Oui j'ai trouvé cette école, tu prévois de faire combien d'heure ?

Je suis entrain d'analyser toutes les solutions possible en Californie, je regarde aussi le coût car il y a de grandes différences selon les endroits et les écoles.
Avatar du membre
-Tomcat-
Chef de secteur posteur
Messages : 3413
Enregistré le : 13 nov. 2003, 01:00
Localisation : Los Angeles (KTOA) / Biscarrosse (LFBS)
Âge : 37

Re: Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par -Tomcat- »

elix a écrit :Bonjour, j'ai regardé chaque poste concernant les USA jusqu'à 2010 avec grande attention mais je n'ai pas trouvé la réponse à ma question sur le murissement, le sujet n'a pas été abordé.
Salut, voilà quelques réponses à tes questions - pour le contexte c'est moi dont on parle plus haut, je suis FI/FE en France et j'ai 2000h de VFR en Californie et les environs, et je me suis spécialisé dans les mûrissements en Californie.

Je veux me lancer dans l'aventure USA car je sais que cela sera une expérience unique mais j'hésite énormément car c'est un espace aérien totalement inconnu pour moi et je me demande comment cela va se passer.
Bien si tu es bien formé sur place avant de partir seul. Il te faut impérativement un bagage solide de réglementation et de sécurité adapté aux particularités locales. Il te faut en outre être conscient de tes limites et de la technicité de certaines zones, et les éviter quand tu es en solo tant que tu n'es pas vraiment à l'aise.

Est-ce que on s'y habitue vite ? (généralement c'est 100h à faire en 1 mois, donc cava assez vite, donc je me demande si il y'a le temps de s'habituer à la nouveauté)
Très honnêtement j'ai jamais vu quelqu'un être réellement prêt à partir en sécurité (pour eux et pour les autres) en moins de 15h avec instructeur, et certains n'ont toujours pas le niveau en 50h. Ca n'empêche qu'ils apprennent beaucoup.
Si j'ai bien compris on book des heures de vols et une fois sur place un instructeur nous fait un check et nous donne l'autorisation de partir seul, mais ce seul check nous permet-il de partir n'importe ou à la conquête du ciel américain ?
Oui - mais il ne te signera l'autorisation que lorsque de son point de vue tu seras prêt, bien sûr.

Et je suppose qu'il n'y a pas de suivis par exemple pour les terrains en hautes altitudes, ou décollage/atterrissage dans des conditions ISA extrêmes qui varient très fortement par rapport à l'Europe et qui modifient considérablement la perfo des avions, comment somme nous censé manager tout ceci seul du premier coup sans aucune aide en venant tout droit d'un PPL d'une petite campagne de France ?
C'est bien tout le problème. L'été ici on est souvent en ISA +30 avec des altitudes densité au sol pouvant dépasser les 10000ft dans le secteur des canyons ou en montagne. Autant dire qu'il y a de quoi se faire peur (et honnêtement je ne connais pas un pilote expérimenté qui ne s'est jamais fait peur, moi le premier) donc un PPL avec 80h tout seul, autant dire que c'est tendu par bien des aspects. Mais si tu es bien briefé en détails sur tes projets de vol par un instructeur qui connaît très bien le secteur et qui peut te mettre des limites, te donner les conseils appropriés, te former en local (Big Bear) et te restreindre à certains terrains etc, ça peut être envisageable, bien sûr. En hiver les perfos sont meilleures mais il y a souvent plus de vent, et c'est pas beaucoup plus safe in fine (rabattants etc).

Pour ceux qui ont voler labas, avez vous appris sur le tas tout seul ?
La plupart des pilotes locaux (américains) ne vont pas dans le secteurs "à risque" ou alors avec des avions ultra motorisés - donc chers. Ils sont pas joueurs du tout à ce niveau.
Le murissement sert aussi à se préparer pour l'étape suivante, donc je voudrai avoir des checks de tant en tant voir si mes techniques de vol sont bon, mais d'après ce que j'ai compris il n'y a pas de suivie, on loue l'avion, on fait nos heures puis on le dépose, donc personne pour nous dire si on fait des erreurs dans ces 100 heures de vols.
Ca dépend de la structure mais je suis pas là pour vendre ma boutique ;)
Merci d'avance pour vos réponses, peut-être que ce n'est pas si compliqué que ca et que je me pose trop de questions, mais des retours d'expérience ou des avis sont le bienvenue.
Tu te poses les bonnes questions, tu as bien cerné les choses, ce qui me laisse penser que tu es précautionneux et que tu t'en sortiras très bien.

En conclusion pour ma part : si tu veux partir tout seul pour voir du pays et faire des heures par chères, vole en solo, évite au maximum les espaces aériens complexes et les terrains trop techniques, et ça se passera bien. Si tu veux aller te frotter aux espaces aériens complexes, aux aéroports où tu croises des Boeing sur les taxiways et aux pistes à plus de 5000ft QNH, emmène un instructeur, c'est plus safe pour tout le monde à commencer par toi.
http://www.headingwest.net
Mûrissements, préparation au CPL, UPRT, formation intensive en France et en Californie
Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 438
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 34
Contact :

Re: Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par Jop »

-Tomcat- a écrit :Tu te poses les bonnes questions, tu as bien cerné les choses, ce qui me laisse penser que tu es précautionneux et que tu t'en sortiras très bien.
Je me suis dit la même chose en lisant ton premier message. Tu as déjà cerné pas mal de choses importantes. Beaucoup de gens ne se posent ces questions que sur place ou que devant le fait accompli...
-Tomcat- a écrit :En conclusion pour ma part : si tu veux partir tout seul pour voir du pays et faire des heures par chères, vole en solo, évite au maximum les espaces aériens complexes et les terrains trop techniques, et ça se passera bien. Si tu veux aller te frotter aux espaces aériens complexes, aux aéroports où tu croises des Boeing sur les taxiways et aux pistes à plus de 5000ft QNH, emmène un instructeur, c'est plus safe pour tout le monde à commencer par toi.
Je comprends que tu mettes en garde, il y a de quoi, et c'est bien. Mais, je pense qu'il est tout à fait possible de se frotter à de la classe B, espaces aériens complexes et croiser du gros... A noter au passage que les contrôleurs aériens ne font aucune différence j'ai trouvé en terme de service que ce soit un C152 ou 747.
Personnellement, lorsque je suis parti, j'étais loin d'être un "crack" et je me suis frotté seul à la mini route LAX 2500ft, Las Vegas Mc Carran, ou encore Big Bear avec un peu de vent et pleins d'autres terrains chargés (je pense à John Wayne ou Van Nuys)... J'ai bien fait 15/20h avec instructeur avant d'être lâché et au départ c'était pas gagné, j'ai eu de gros doutes... Par contre, ma progression a été énorme tout au long de mon mûrissement et le fait de me confronter à des espaces aériens chargés m'a énormément appris et fait progresser! Donc je ne crois pas qu'on soit obligé de rester sur des petits terrains ou aller dans le désert où il n'y a personne. Après, c'est du cas par cas et fonction de ses capacités. Il est évident que si on est tétanisé à l'idée d'aller sur un gros terrain, il vaut mieux s'abstenir.
Avatar du membre
Auteur du sujet
elix
Elève-pilote posteur
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2013, 11:31

Re: Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par elix »

Jop a écrit :
-Tomcat- a écrit :Tu te poses les bonnes questions, tu as bien cerné les choses, ce qui me laisse penser que tu es précautionneux et que tu t'en sortiras très bien.
Je me suis dit la même chose en lisant ton premier message. Tu as déjà cerné pas mal de choses importantes. Beaucoup de gens ne se posent ces questions que sur place ou que devant le fait accompli...
-Tomcat- a écrit :En conclusion pour ma part : si tu veux partir tout seul pour voir du pays et faire des heures par chères, vole en solo, évite au maximum les espaces aériens complexes et les terrains trop techniques, et ça se passera bien. Si tu veux aller te frotter aux espaces aériens complexes, aux aéroports où tu croises des Boeing sur les taxiways et aux pistes à plus de 5000ft QNH, emmène un instructeur, c'est plus safe pour tout le monde à commencer par toi.
Je comprends que tu mettes en garde, il y a de quoi, et c'est bien. Mais, je pense qu'il est tout à fait possible de se frotter à de la classe B, espaces aériens complexes et croiser du gros... A noter au passage que les contrôleurs aériens ne font aucune différence j'ai trouvé en terme de service que ce soit un C152 ou 747.
Personnellement, lorsque je suis parti, j'étais loin d'être un "crack" et je me suis frotté seul à la mini route LAX 2500ft, Las Vegas Mc Carran, ou encore Big Bear avec un peu de vent et pleins d'autres terrains chargés (je pense à John Wayne ou Van Nuys)... J'ai bien fait 15/20h avec instructeur avant d'être lâché et au départ c'était pas gagné, j'ai eu de gros doutes... Par contre, ma progression a été énorme tout au long de mon mûrissement et le fait de me confronter à des espaces aériens chargés m'a énormément appris et fait progresser! Donc je ne crois pas qu'on soit obligé de rester sur des petits terrains ou aller dans le désert où il n'y a personne. Après, c'est du cas par cas et fonction de ses capacités. Il est évident que si on est tétanisé à l'idée d'aller sur un gros terrain, il vaut mieux s'abstenir.

Merci -TomCat- pour avoir pris le temps d'apporter à ton tour ton expérience et tes avis sur le sujet.
Je suis entrain de regarder ton site aussi.

Mais il y'a des façon de se loguer aux USA que je ne comprend pas et qui me semble douteuse par rapport à l'EASA.
Par exemple Jop, tu as fait 20H d'instruction en Californie, mais dans ton log book comment as tu logué ces heures ? En tant que PIC ou Dual ?
Et ton instructeur comment les a t'il logué ?

Parceque si on vient faire 100H et que il y'en a déjà 20 ou 30 qui partent en dual pour l'instruction, la marge de de rentabilité diminue.

Et par la même occasion -TomCat-, dans la formule all inclusif il y'a un accompagnement pour les 100H en vols, comment je vais me logué et comment mon accompagnateur va t'il se logué ?

Il ne peut y avoir que un seul PIC dans un avion à ma connaissance mais certaines personne n'hésite pas à logué PIC à plusieurs.
Avatar du membre
-Tomcat-
Chef de secteur posteur
Messages : 3413
Enregistré le : 13 nov. 2003, 01:00
Localisation : Los Angeles (KTOA) / Biscarrosse (LFBS)
Âge : 37

Message par -Tomcat- »

Tout est en PIC à partir du moment où tu as une licence US avec ASEL. Chez moi l’accompagnant ne logue rien, mais légalement un CFI peut loguer lui aussi en PIC aux US.

Faire la mini route, mccarran ou la transition bravo SFO, je dis pas que c’est pas possible, mais j’en ai vu trop mettre le bronx sur la fréquence en ne comprenant rien dès qu’une instruction sortait du cadre attendu. Mais chacun fait comme il l’entend ;)
Quant à Big Bear, la liste des avions qui y sont restés malgré l’expérience de leur pilote incite d’elle même à la prudence. D’ailleurs toutes les structures que je connais à LA exigent un lâcher Big Bear spécifique.
Donc ces trucs là sont à faire pendant les heures de lâcher avec FI, à mon avis !
http://www.headingwest.net
Mûrissements, préparation au CPL, UPRT, formation intensive en France et en Californie
Avatar du membre
benbakers
Captain posteur
Messages : 285
Enregistré le : 30 janv. 2017, 18:56

Message par benbakers »

Message supprimé
Modifié en dernier par benbakers le 31 oct. 2020, 17:00, modifié 1 fois.
Avatar du membre
chti71
Chef de secteur posteur
Messages : 1545
Enregistré le : 30 nov. 2003, 01:00
Localisation : San Antonio Texas
Âge : 50

Message par chti71 »

Salut Elix.

1 mois / 100h et retour en Europe pour un CPL IR ME...c'est faisable mais va pas falloir glander !
Une bonne preparation de ton projet est obligatoire...mais je te rassure...tu auras quand meme des surprises de dernière minutes :)

Blague a part...Choisir la bonne boite, avec les bons instructeurs et les bonnes bécanes ca semblent couler de source...Mais beaucoup trop de "time builders" se penchent vers le pas cher et/ou le facile.
Un peu de challenge n'a jamais fait de mal a personne, payer un peu plus pour voler plus "safe" c'est pas mal non plus.

-Tomcat- a de très bon conseils et un bon plan...et il est d'actualité.
Les bon plans d'il y a quelques années sont peut être obsoletes...Les FI ca bougent; le bon FI de la boite XYZ a peut être été remplace par un glandeur qui va te pourrir ton expérience (par exemple).

Surtout en ce moment, ca bouge beaucoup...les FI sont aspire par les jobs en compagnies aériennes, donc ne soit pas surpris d'avoir un FI tout frais démoulé :(
"No Worries" les FI avec une bonne experience ca se trouve encore...en cherchant et en mettant le prix ;)

Enfin, quoi que tu fasses...documentes, documentes, et documentes...Ici pas trop facile de tamponner le carnet, mais tu peux obtenir une lettre certifiée de ton FI, récapitulant les heures faites lors de ton séjours (dates, heures, type d'appareil, destination...etc etc).

Bonne continuation.
Fly because you like to, if you are in it for the respect, prestige, recognition or money you may be disappointed.
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2267
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Message par teubreu »

-Tomcat- a écrit :Tout est en PIC à partir du moment où tu as une licence US avec ASEL. Chez moi l’accompagnant ne logue rien, mais légalement un CFI peut loguer lui aussi en PIC aux US.
D'accord, mais à ma connaissance les heures PIC "bizarres" (je ne comprends pas exactement comment ça marche, mais peu importe) loguées aux USA ne peuvent pas être revendiquées comme PIC côté EASA (en vue de l'obtention d'un CPL par exemple) si un instructeur était à bord.
Ce ne sera en aucun cas du SPIC puisque hors d'un programme intégré, ce qui est à ma connaissance le seul moyen du loguer du PIC avec instructeur en règlementation EASA. Du coup l'intérêt du mûrissement EASA d'accumuler des heures de PIC est altéré, mais on peut toujours utiliser ces heures en double et ce sera certainement un moyen de progresser quand même.

D'ailleurs en tirant les choses par les cheveux, en EASA on pourrait aussi logger en CdB avec un instructeur en place droite si ce dernier est passager. Mais quel est l'intérêt de l'avoir à bord s'il ne donne aucun conseil ? Le but d'un mûrissement est aussi de faire des erreurs pas trop graves tout seul...
Modifié en dernier par teubreu le 31 oct. 2018, 22:29, modifié 1 fois.
Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6694
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

teubreu a écrit :
-Tomcat- a écrit :Tout est en PIC à partir du moment où tu as une licence US avec ASEL. Chez moi l’accompagnant ne logue rien, mais légalement un CFI peut loguer lui aussi en PIC aux US.
D'accord, mais à ma connaissance les heures PIC "bizarres" (je ne comprends pas exactement comment ça marche, mais peu importe) loguées aux USA ne peuvent pas être revendiquées comme PIC côté EASA (en vue de l'obtention d'un CPL par exemple) si un instructeur était à bord.
Ce ne sera en aucun cas du SPIC puisque hors d'un programme intégré, ce qui est à ma connaissance le seul moyen du loguer du PIC avec instructeur en règlementation EASA. Du coup l'intérêt du mûrissement EASA d'accumuler des heures de PIC est altéré, mais on peut toujours utiliser ces heures en double et ce sera certainement un moyen de progresser quand même.
Chaque pays a ses règles. Une heure peut compter en PIC pour les prérequis d'une licence ou qualification FAA, et pas pour une qualif ou licence EASA, et réciproquement.
Dans l'idéal il faudrait deux carnets de vol, l'un où on note ses heures selon les règles FAA (avec notamment les heures sans références extérieures) et un autre où on note les mêmes heures selon les règles EASA.
Avatar du membre
-Tomcat-
Chef de secteur posteur
Messages : 3413
Enregistré le : 13 nov. 2003, 01:00
Localisation : Los Angeles (KTOA) / Biscarrosse (LFBS)
Âge : 37

Message par -Tomcat- »

teubreu a écrit :
-Tomcat- a écrit :Tout est en PIC à partir du moment où tu as une licence US avec ASEL. Chez moi l’accompagnant ne logue rien, mais légalement un CFI peut loguer lui aussi en PIC aux US.
D'accord, mais à ma connaissance les heures PIC "bizarres" (je ne comprends pas exactement comment ça marche, mais peu importe) loguées aux USA ne peuvent pas être revendiquées comme PIC côté EASA (en vue de l'obtention d'un CPL par exemple) si un instructeur était à bord.
C'est surtout le fait de loguer en PIC à deux PPL en simultané qui est regardé de travers. C'est permis aux US dans un cadre précis (entraînement VSV) mais clairement ça fait bidouillage vu de l'Europe. Mais globalement je suis d'accord avec toi et c'est pour ça que je fais en sorte que dans ma structure ça soit pas discutable administrativement parlant.
Mais quel est l'intérêt de l'avoir à bord s'il ne donne aucun conseil ? Le but d'un mûrissement est aussi de faire des erreurs pas trop graves tout seul...
Les deux sont utiles. Idéalement je dirais qu'un mûrissement devrait comporter une bonne part de "mentoring" par un pilote expérimenté pour découvrir de nouvelles choses, des nouveaux avions, nouveaux environnements, qu'il soit instructeur ou non importe peu, et une autre bonne part de découverte en CDB "solo" en navigation dans un environnement inconnu. Mais ensuite chacun a ses contraintes perso et fait avec...
http://www.headingwest.net
Mûrissements, préparation au CPL, UPRT, formation intensive en France et en Californie
Avatar du membre
Auteur du sujet
elix
Elève-pilote posteur
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2013, 11:31

Message par elix »

chti71 a écrit :Salut Elix.

1 mois / 100h et retour en Europe pour un CPL IR ME...c'est faisable mais va pas falloir glander !
Une bonne preparation de ton projet est obligatoire...mais je te rassure...tu auras quand meme des surprises de dernière minutes :)

Blague a part...Choisir la bonne boite, avec les bons instructeurs et les bonnes bécanes ca semblent couler de source...Mais beaucoup trop de "time builders" se penchent vers le pas cher et/ou le facile.
Un peu de challenge n'a jamais fait de mal a personne, payer un peu plus pour voler plus "safe" c'est pas mal non plus.

-Tomcat- a de très bon conseils et un bon plan...et il est d'actualité.
Les bon plans d'il y a quelques années sont peut être obsoletes...Les FI ca bougent; le bon FI de la boite XYZ a peut être été remplace par un glandeur qui va te pourrir ton expérience (par exemple).

Surtout en ce moment, ca bouge beaucoup...les FI sont aspire par les jobs en compagnies aériennes, donc ne soit pas surpris d'avoir un FI tout frais démoulé :(
"No Worries" les FI avec une bonne experience ca se trouve encore...en cherchant et en mettant le prix ;)

Enfin, quoi que tu fasses...documentes, documentes, et documentes...Ici pas trop facile de tamponner le carnet, mais tu peux obtenir une lettre certifiée de ton FI, récapitulant les heures faites lors de ton séjours (dates, heures, type d'appareil, destination...etc etc).

Bonne continuation.

Merci de ton retour !

Qu'entends tu part " Ici pas trop facile de tamponner le carnet " ??
Si je fait du solo j'aurai pas besoin de tampon de qui que se soit, si ?

Et à propos des instructeurs tu as totalement raison, mais on peut bien s'en tirer si on rejoint un club je trouve.

Mais oui comme tu l'a dit c'est de la documentation et encore de la documentation !
Avatar du membre
romainpenhard
Elève-pilote posteur
Messages : 5
Enregistré le : 11 avr. 2021, 21:49
Contact :

Re: Avis sur le Murissement USA (question/hésitation)

Message par romainpenhard »

Bonjour,
je profite de ce sujet pour chercher un binôme pour un mûrissement aux USA à plus one flyers de janvier à mars 2022 (Si le Covid nous le permettra).
N’hésitez pas à me contacter par sms : 0671802017
:)
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message