Ne pas être passionné d'aéro mais vouloir devenir pilote ?

Rafale, Super Etendards, Hawkeye, Atlantique, Falcon... Le forum des aspirants EOPAN ou Ecole Navale!

Modérateurs : Steward, Tecknozic

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
Siteks
Elève-pilote posteur
Messages : 4
Enregistré le : 14 août 2020, 10:33

Ne pas être passionné d'aéro mais vouloir devenir pilote ?

Message par Siteks »

Bonjour tout le monde,

Je voudrais être au clair sur un sujet, et je sais que certains d'entre vous peuvent m'aider étant donné qu'ils sont déjà passé devant des recruteurs.

Pour être honnête, dans ma vie je n'ai pas de "passion" qui me gouverne.

Je fais par exemple de la moto car j'aime la sensation de conduite, le look que ces machines peuvent avoir, mais je ne suis pas capable de vous lister toutes les marques de moto...

Pour l'aéro, c'est suite à une reconversion que je souhaite me lancer dans l'aventure. Je suis ingénieur de formation, et j'ai exercé 1 ans et demi comme tel, mais au final, ce n'est pas la voie que je veux suivre. C'est disons un cursus que j'ai suivis car j'en avais les capacités, mais je n'ai jamais trop su ce que je voulais faire.
Aujourd'hui je me rends compte que je ne peux pas avoir ce train de vie, et que l'intérêt que je porte à ce métier est très limité.

L'armée ça fait un moment que j'y pense, j'aime son aspect structuré, réglementaire, le goût du risque... mais je me demandais, qu'est-ce que je pourrais y faire ? J'ai un bon niveau académique, une facilité d'apprentissage et de compréhension, un niveau en langue correct (890 au TOEIC).

Je sais également que ce que je veux dans ma vie, c'est de l'action, dans un milieu structuré, et entouré d'un groupe avec qui avancer.

L'idée de postuler dans la filière EOPAN était alors évidente, pourquoi ? Parce que piloter, rien que d'y penser, c'est grisant. C'est un métier extraordinaire qui demande de la rigueur, de la concentration, des responsabilités etc... (la liste est longue), et c'est ce que je veux.

Cependant, en aéro, je ne m'y connais que très peu. Quand je serais en face du recruteur, je n'ai pas envie de faire mon lèche cul à dire "oui oui je passionné d'aéronautique depuis mon plus jeune âge", car ce n'est pas vrai.
De plus, je pense que la personne sera capable de voir si je suis réellement passionné ou non, et je ne veux pas mentir.

La question que je me pose, c'est que le recruteur en face, qu'est-qu'il en pensera ?

Être passionné, est-ce une condition OBLIGATOIRE pour rentrer dans l'EOPAN ?

Evidemment, je vais me documenter sur l'armée, et apprendre tout ce qu'il y a savoir (véhicules, missions, grades, hiérarchie, histoire des armées etc...).

Il faut savoir que je ne souhaite pas rentrer dans l'armée par "dépit", c'est un projet réfléchi dans lequel je souhaite m'investir pleinement.

Merci à ceux qui prendront le temps de me répondre.

Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 412
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 33
Contact :

Re: Ne pas être passionné d'aéro mais vouloir devenir pilote ?

Message par Jop »

Salut,

La vraie question pour moi c'est: qu'est ce que toi tu veux vraiment? à partir de là, tu pourras élaborer un plan d'action et cheminer petit à petit vers ton projet. Ici, certains vont te dire de passer à côté si tu n'es pas passionné et d'autres diront l'inverse, mais ils se basent sur "leur vie" et "leur expérience" qui n'a rien à voir avec la tienne.

D'abord être passionné, ça veut dire quoi? Chacun a sa propre définition non? Pour certains, c'est tout connaître sur l'histoire de l'aviation, connaître par coeur le nom des légendes et des avions, pour d'autres ça concerne plus la mécanique et le fait de construire son propre avion et pour d'autres encore c'est voler le dimanche. Certains aiment la voltige, d'autres le vol de montagne, le planeur et d'autres encore l'hydravion, une catégorie particulière ou dans son ensemble. Est ce que s'intéresser à un domaine, le pratiquer fait de nous un passionné... finalement ça reste un mot sur lequel on colle ce qu'on veut.

Perso, je me suis mis au kitesurf depuis 2 ans et je navigue régulièrement. Est ce que cela fait de moi un passionné? j'y prends du plaisir c'est sur et c'est le plus important. Forcément avec le temps, la pratique, les rencontres, je connais de mieux en mieux le domaine, les marques, les différents types de kite (wakestyle, freestyle, free ride, wave, foil...). Je crois que c'est la même chose pour tous les domaines dans la vie. Les seules barrières que l'on se met, c'est nous qui les érigeons.

Un recruteur regardera la cohérence du projet. Est ce que la personne est clair dans ce qu'elle me dit, elle sait où elle va, où elle met les pieds, on voit qu'elle est bien renseigné sur le sujet. Effectivement, les gens qui baignent dans un domaine depuis un certain temps ont moins de mal à prouver leur motivation car on voit bien souvent qu'ils savent de quoi ils parlent. Mais la aussi, certains vont apprendre dans un domaine en un an ce que d'autres ont accumulé en 5 ans... donc en gros tout est possible.

Bon courage!

Avatar du membre
rombra29
Pax du forum
Messages : 1
Enregistré le : 09 mars 2020, 13:33
Âge : 25

Re: Ne pas être passionné d'aéro mais vouloir devenir pilote ?

Message par rombra29 »

Bonjour Siteks,

Je ne sais pas vraiment ce qu'en penseraient les recruteurs, mais globalement être pilote dans la Marine ça reste un métier de passionnés. Tu as un très bon niveau académique c'est sur, peut être qu'ils te prendront pour ça, cependant la motivation reste la priorité, et c'est une formation où il faut rester motiver à 100% du début à la fin (presque 10 ans pour les pilotes de chasse), car c'est bien plus difficile qu'on ne le pense, tu auras énormément de pression, et sans la passion c'est pas dit que tu arrives jusqu'au bout.

Jop a écrit : 03 sept. 2020, 12:01 Perso, je me suis mis au kitesurf depuis 2 ans et je navigue régulièrement. Est ce que cela fait de moi un passionné? j'y prends du plaisir c'est sur et c'est le plus important. Forcément avec le temps, la pratique, les rencontres, je connais de mieux en mieux le domaine, les marques, les différents types de kite (wakestyle, freestyle, free ride, wave, foil...). Je crois que c'est la même chose pour tous les domaines dans la vie. Les seules barrières que l'on se met, c'est nous qui les érigeons.


Je suis pas tout à fait d'accord avec ce message, car c'est pas un loisir, c'est un travail qui demande d'être focus 24/7/365 les premières années de la carrière, je ne pense pas que ce soit adapté, après c'est vrai que si c'est un domaine qui t’intéresse fonce clairement, et peut être que rapidement tu deviendras passionné, c'est sur que sans tester tu peux pas savoir, tu as les pré-selections qui te donneront "une idée" de l'exigence demandé

Je pense avoir répondu honnêtement à ta question, si tu as des questions n'hésite pas, je pourrais peut-être te répondre!

Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 412
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 33
Contact :

Re: Ne pas être passionné d'aéro mais vouloir devenir pilote ?

Message par Jop »

Il est clair que le niveau d'exigence demandé pour être pilote de chasse est énorme et que peu y parviennent mais ça se tente. Il y a aussi beaucoup de découverte sur le domaine au fur et à mesure que l'on progresse. Ne pas oublier aussi que tout évolue y compris notre façon de penser qui n'est pas la même à 20, 30, 40 ans... ni "les attentes" qu'on a dans la vie.

Avatar du membre
Auteur du sujet
Siteks
Elève-pilote posteur
Messages : 4
Enregistré le : 14 août 2020, 10:33

Re: Ne pas être passionné d'aéro mais vouloir devenir pilote ?

Message par Siteks »

Merci pour vos réponses, ça me conforte dans ma vision.

Pour précision je ne vise pas pilote de chasse, mais pilote d'hélicoptère, je suis beaucoup plus attiré par ce domaine.

J'ai conscience que c'est une formation exigeante, mais je me suis fixé cet objectif et je pense avoir toutes les billes pour y parvenir.
Je n'ai pas pour le moment de plan B car quand je m'investis dans un projet, j'y vais à fond, et il n'y a pas de raisons pour que le plan A échoue !

Jop, ta vision sur la "passion" est très claire et j'ai pour ainsi dire la même définition.
Je sais que dans mon cas, c'est l'action de piloter qui va me passionner, la préparation de la mission, faire le tour de l'hélico etc...
Et j'ai envie de dire que même les tâches qui peuvent être besogneuses, mais qui sont nécessaires, dans un domaine qui nous intéresse ce n'est plus vraiment une corvée.

En progressant dans ce milieu, je sais très bien que je vais y trouver un réel intérêt et surtout un schéma de vie qui me convient parfaitement.

Répondre
  • Publicité
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message