Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Forum des "débutants": Quelle orientation choisir? Quelles filières? Questions générales, ...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
pAolO
Chef de secteur posteur
Messages : 1358
Enregistré le : 26 sept. 2004, 02:00
Localisation : Leeward Islands

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par pAolO »

Le mec est ingénieur en conseil stratégique, envisage le changement de carrière le plus périlleux du moment, et quand on lui balance des liens expliquant qu'actuellement des pilotes deviennent chauffeur de train, répond "lol, merci, mais je veux pas devenir chauffeur de train"
:turn:
«I have a lot of beliefs, and I live by none of them» Louis C.K
Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6694
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par JAimeLesAvions »

Le métier a l'air confortable chez Air France, qui ne recrute pas pour l'instant.
La majorité des pilotes ne sont pas chez Air France, et ceux qui ont toujours leur emploi ont des conditions de très dures à confortables, ça dépend des compagnies, il y a toute la gamme entre les deux.

Ceux qui se reconvertissent en chauffeur routier n'ont pas réussi à trouver une compagnie qui offre des conditions de travail acceptables, pas qu'ils soient mauvais, mais qu'ils n'ont pas réussi à être où il faut au bon moment.
Le facteur chance joue énormément: arriver au bon moment est le facteur clé pour entrer chez AF, et ça ne se planifie pas, le secteur est très cyclique, il y a des fenêtres de recrutement de quelques mois toutes les x années. Surtout qu'il faut y entrer jeune, l'ancienneté étant l'élément clé dans toutes les majors.
Donc un type pas trop mauvais qui entre à 20 ans fera une bien meilleure carrière qu'un très bon arrivé un mois trop tard qui doit attendre dix ans pour la fenêtre d'après.
I don't think it's quite fair to condemn a whole program because of a single slip-up
Avatar du membre
Weuzz
Captain posteur
Messages : 201
Enregistré le : 21 juil. 2010, 17:54

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par Weuzz »

Très bons posts précédemment.

Le facteur âge n’est pas négligeable effectivement.Cela me fait penser au discours( probablement vouer à évoluer avec le temps)d’un jeune pilote talentueux, blogueur sur le net à ses heures perdues expliquant qu’il est compliqué, voir impossible de vouloir contrôler sa route dans ce métier. On prend ce qu’il y’a et il faut y aller totalement libre et engagé au gré du vent sans se poser de questions sur le lendemain. Le lendemain découlera de maintenant, on verra plus tard. Ce sont les autres qui devront s’adapter.

Un état d’esprit qu’il vaut mieux avoir suffisamment tôt donc, pour que ça puisse éventuellement tourner en sa faveur ensuite. Parfait quand on a la 20aine libre et dispo juste pour voler. Voir peut-être même la 40aine si on a plus grand chose qui nous retiens et suffisamment d’énergie pour accepter des contraintes professionnelles pas du tout négligeables.

En revanche ça se complique sérieusement pour qui sait raisonner en dehors de la seule « passion » et souhaite inscrire ce métier dans un projet de vie qui a des finalités autres. Il faut alors que ça finisse par « matcher» à un moment donné...et là...
Avatar du membre
Auteur du sujet
john.doe
Elève-pilote posteur
Messages : 21
Enregistré le : 02 mai 2021, 14:41

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par john.doe »

pAolO a écrit : 03 mai 2021, 03:56 Le mec est ingénieur en conseil stratégique, envisage le changement de carrière le plus périlleux du moment, et quand on lui balance des liens expliquant qu'actuellement des pilotes deviennent chauffeur de train, répond "lol, merci, mais je veux pas devenir chauffeur de train"
:turn:
Je suis entrain d'étudier mes choix ... je ne vais pas m'inscrire demain dans une formation ! Donc de mon côté je ne vois rien d'anormal à poser la question ou encore me renseigner. Des pilotes qui cherchent à changer de métier n'est pas nouveau même hors la crise du covid19 il y avait et il y aura toujours des gens qui quittent leurs carrières pour se lancer complètement dans une nouvelle aventure qui n'a rien avoir avec leurs parcours ...mais ceci ne représente pas la norme. La reconversion professionnelle n'a jamais été simple d'où l'idée de chercher de vrais REX.

Je sais que c'est une prise de risque, en tout cas dans mon cas, en cas d'échec voire même galère, je me poserais souvent la question 'et si j'avais fait autrement ...?' je ne suis ni naif ni idiot pour me lancer dans une formation sans recul avec l'idée que dès que j'aurai fini je trouverai le poste pilote du cycle. Je sais que les compagnies prestigieuses ne recrutent pas assez et quand le recrutement est ouvert s, le concurrence devrait être assez tendue avec des pilotes plus ou moins expérimentés. D'ailleurs si j'ai bien compris un pilote expérimenté, c'est un pilote qui a eu plus d'HdV! seule critère qui pourrait faire la différence (+ du relationnel : perso, savoir être ...etc) donc cela complique encore la vie pour les débutants.

NB : Juste pour info, ça ne se dit pas ingénieur en conseil mais plutôt consultant :myope:
Avatar du membre
Auteur du sujet
john.doe
Elève-pilote posteur
Messages : 21
Enregistré le : 02 mai 2021, 14:41

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par john.doe »

Merci à vous tous (et toutes si c'est le cas) pour votre bienveillance et le temps que vous avez accordé à mon thread et m'écrire des réponses très complètes :thumb:.
C'est vraiment top !
Avatar du membre
fouga
Chef de secteur posteur
Messages : 1637
Enregistré le : 10 mai 2006, 02:00
Âge : 33

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par fouga »

A ton échelle tu peux très bien faire la formation sur on temps libre en modulaire (en commençant par le ppl pour voir si ça te plait) et laisser venir, au niveau des moyens pour un ingénieur c'est un effort largement supportable.

Se pose ensuite la question de l'intérêt dans la durée (je suis passionné depuis tout petit mais je me demande si la ligne dans 10 me plairait toujours, ingénieur peut être beaucoup plus stimulant intellectuellement quoi qu'on en dise), des conditions de vie (dépend beaucoup de la compagnie, au niveau ingénieur en opposant cela tu peux mener toi même ta barque et te créeer tes conditions qui te vont), et enfin financier (même point que précédent).

Pour te citer mon cas uniquement, j'ai rebondi en retournant dans l'ingénierie après que tout se soit fermé avec le covid, j'ai l'impression d'être un ovni, ma vie est encore meilleur en ingénieur maintenant qu'elle l'était avant le covid quand j'ai quitté ma précédente boite pour aller faire le cpl/ir/me, et j'ai des conditions de travail, de salaire et des perspectives que j'aurais extrêmement de mal à avoir comme pilote dans un futur lointain.
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2435
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par Squish »

de là à dire que le métier de pilote est vraiment stimulant intellectuellement...je ne suis pas d'accord. A moins de s'amuser à faire tout de tête tous les calculs, mais ce n'est pas propre au métier en fait. Si on veut se laisser "aller" c'est possible aussi dans 95% du temps.

J'ai un exemple, j'ai un pote , qui est conducteur de travaux. Vu ce qu'il me raconte, je peux affirmer que CA c'est stimulant et prenant par contre. Gérer , organiser, plusieurs chantiers de constructions, négocier avec les intermédiaires (chefs de chantier, architectes, le droit de la construction etc), finir dans un délai imparti. T'es sans cesse pendu au tel, à appeler un tel un autre.
Vraiment , il ne dort pas aussi tranquille qu'un pilote la nuit, parce que ça tourne dans sa tête .
Je suis persuadé qu'un chef d'entreprise, un conducteur de travaux (ce genre de jobs quoi) pourraient devenir rapidement et facilement CDB, il leur manquerait que la partie technique. L'inverse n'est pas vraie...Un CDB n'est en réalité, pas un vrai chef d'entreprise, comme certains articles font la comparaison.
Si on imageait avec le médical , le pilote est à l'infirmier (suivre un protocol, procédure) ce que le médecin est à l'ingénieur.

Un pilote suit un plan de vol, et ya l'OMA/B pour macher le boulot, sans parler des C/L. Le max a été fait en amont par les ingé.
Avatar du membre
Auteur du sujet
john.doe
Elève-pilote posteur
Messages : 21
Enregistré le : 02 mai 2021, 14:41

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par john.doe »

Hello !

Merci encore pour les réponses. Effectivement la carrière d'ingénieur a l'avantage d'être assez diversifiée même si parfois, on peut se retrouver à apporter le même expertise mais le changement de secteur d'activité ou encore de contexte est toujours stimulant d'un point de vue intellectuel. Après j'imagine qu'il y a aussi l'équivalent dans la carrière d'un pilote (nouveaux appareils à piloter, nouvelles destinations, nouvelles technos ...). J'ai du mal à croire qu'une personne pourrait passer 30 ans dans ce métier s'il était vraiment répétitif ...

Sinon petite question : d'un point de vue RH/Management, comment définir un bon pilote ? quand vous passez des entretiens, vous avez un certain nombre d'HdV et un parcours académique et selon la personne une expérience pro chez une compagnie aérienne X ... le critère de sélection d'un recruteur serait-il systématiquement le candidat ayant le plus nombre d'HDV ? la formation ? parcours antérieur ?
Avatar du membre
Jurow
Chef pilote posteur
Messages : 329
Enregistré le : 18 nov. 2016, 15:25

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par Jurow »

Le métier de pilote est très encadré, normalisé et procédurier.
Sauf cas très particulier tu répéteras les mêmes gestes dans le même ordre du soir au matin.
Dans le modèle low cost tu es affecté à une "base" et tu fais globalement les mêmes routes toute l'année dans le même type d'appareil.
Au point que certain ont le sentiment de devenir des zombies au bout de deux ans.
Evidemment vu le coût de la formation difficile de repartir sur autre chose mais il y a des déçus, surtout chez les ingés qui aiment se faire des nœuds dans le cerveau.
Bien souvent changer de boîte signifie perdre les avantages accumulés avec l'ancienneté donc retour à la case départ.
On est loin de ce que tu sembles avoir en tête.
Avatar du membre
FlyingPorcupine
Copilote posteur
Messages : 93
Enregistré le : 02 mai 2019, 14:33

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par FlyingPorcupine »

Hello,

Comme déjà répété, le boulot de pilote c'est pas un boulot intellectuel: c'est de l'opérationnel ou il faut coller aux procédures. On rajoute à cela le coup de la formation, les risques associés à la carrière (crises aériennes, perte de médical, soucis de santé de la profession, stress sur la vie de famille,...): pour moi si on est pas passionné, on risque de le regretter.

Si on souhaite avoir du temps libre, ou gagner de l'argent, il y a d'autres boulot mieux adapter et qui ne demandent pas un tel investissement pour se lancer.

Si c'est "juste pour l'aventure": on peut passer son PPL.
Dans tous les cas, le PPL est un bon moyen de mettre le doigt dedans sans y laisser un bras.
Avatar du membre
Auteur du sujet
john.doe
Elève-pilote posteur
Messages : 21
Enregistré le : 02 mai 2021, 14:41

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par john.doe »

Donc allons y ! un PPL ca sera dans tous les cas le point de départ et surement une très bonne voie pour explorer l'aero ;D !
Avatar du membre
supernova
Chef de secteur posteur
Messages : 715
Enregistré le : 02 oct. 2016, 21:13
Localisation : Grounded

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par supernova »

Je ne suis pas d'accord avec tout ce qui a été dit plus tôt.
Je n'ai jamais été ingénieur, mais il y en a plein les cockpit. Je n'ai jamais vu un ex ingé démissionner d'un poste de pilote pour retourner ingé. J'ai quelques copains ingé, le niveau de rémunération n'est pas comparable avec celui de pilote de ligne, je dirais la moitié environ. (D'ailleurs vite fait sur google, moyenne ingé 57K, pilote 115K)

Si vous comparez le pire job de pilote, type smallplanet, il faut le comparer avec le pire boulot d'ingé.
Même chose avec le top, un commandant instructeur 777 chez AF, qui a 30 ans d'ancienneté, avec le top ingé de chez Thales ou Airbus.
Je pense qu'il n'y a pas photo en terme de salaire, et surtout de qualité de vie.

Dieu merci tout le monde n'a pas envie d'être pilote (ou ingé), et chacun y trouve son compte, mais donner l'impression qu'ingé c'est stimulant et rémunérateur et que pilote c'est chiant et mal payé, c'est complétement faux.
Avatar du membre
tonyledri
Elève-pilote posteur
Messages : 9
Enregistré le : 23 mars 2021, 03:40

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par tonyledri »

Cher ami de l'espace... As tu bien compris de quoi il s'agit ?

John se renseigne afin d'obtenir des éléments concrets, pour éclairer sa décision

Les gens le renseignent, sur la réallité d'un marché pour les pilotes nouveaux arrivants, qui semblent t'échapper
Voir ma réponse, en page 1, sur le biais des pilotes établis dans les belles compagnies, qui déconnectent parfois ( ce n'est pas un tort en soi, tant qu'on envoie pas les petits jeunes dans le mur )

Le salaire à 115 000€ annuel, vient d'un site généraliste, non spécialisé aéro
On ne sait pas d'où viennent les salaires échantillons, combien ? Quels entreprises ? Quel type de machine ? Long courrier, court, les deux ?
Les sommes annoncées ressemble à du Air France. Sachant que les pilotes de cette entreprise, sont en moyenne assez agés ( comme dans toutes les majors ), et qu'ils bénéficient de contrats hitstoriques très avantageux, dont les jeunes entrants ne jouiront pas, en parles tu à John ?

Tu évoques smallplanet comme une vilaine excption, qui ne fait pas loi. Malheureusement, les compagnies qui maltraitent les conditions des pilotes sont nombreuses :
Ryanair, Wizz Air, Laudamation, Buzz, Volotea, un certain nombre de compagnies d'aviation d'affaire, les boîtes freelance...

Il se trouve que ces boîtes ultra low cost, sont aussi celles dont la croissance est la plus insolente, alors que la tendance des majors, est à la contraction

Pendant qu'Air France ne remplace que partiellement ses départs à la retraite pour réduire ses effectifs, Ryanair, wizz and co reçoivent des avions par centaines, ouvrent des bases dans tous les sens. Où va se trouver le principal bassin d'emploi pour les pilotes dans les années à venir ?
Est ce honnête de promouvoir une moyenne salariale à 115K dans ces circonstances ?

Ca nous emmerde. Beaucoup ! Mais il faut être honnête avec soi même et les jeunes qui envisagent de suivre notre voie

Pour conclure sur ces histoires de salaire, je t'invite à aller visiter le site :
https://www.pilotjobsnetwork.com/jobs/Volotea

Tu y trouveras ldes infos sur les salaires, certaines conditions, les rosters, régulièrement mises à jour.
Je te préviens cependant que les grands jeu des RH, est de surcomplexifier les calculs de salaire à un point où l'on ne s'y retrouve plus...

Pour t'éclairer un peu, sur cet exmple de Volotea :

Pour un FO, salaire basique garanti de 1400e/mois

A cela s'ajoute la part variable :

+50€/jour travaillé
+ 35 ou 45€/heure de vol effectuée, sachant que la limite max légale est à 90h/mois ( aussi les 40 1ères heures sont intégrées dans ton basique, donc tu ne toucheras rien en part variable dessus )

Ce qui fait que tu toucheras entre 1400€ et 4380€ brut selon si tu voles ou pas. Soit conscient que ça ne dépend pas de toi, un volcan qui explose, un covid des familles, des reservations en baisse et te voilà à 1400 brut

J'ai pris cet exemple parce que c'est une des seules boîtes françaises qui recrute en ce moment. Recrutement pour pilote qualifiés airbus, avec des heures sur type et ils ne seront pas basés en France by the way.... Mais la structure de paie sera globalement la même dans beaucoup d'autres compagnies.


Concernant la reconversion de pilote vers ingénieur, je suis content que les chosses se passent bien pour Supernova. Qu'il puisse travailler dans un cadre assez plaisant pour motiver les gens à continuer. Similairement, chez Af, lorsque les gens en ont marre, ils passent simplement en mi temps

Néanmoins côté obscur du low cost... Un paquet ! Des reconverrsions à marche volontaire ou forcée
Des jeunes foutus à la porte cause covid, sans options, qui sont retournés s'inscrire en école d'ingé, fac de sciences ou bien ont pris un poste d'ingé directement, s'ils aviaent eu la clairvoyance de finir leurs études avant
D'autres qui ne parvenaient plus à faire fonctionner leur vie de famille à cause de l'aspect financier et de l'éloignement, se sont résolus à rendre leur demission, pour se réorienter vers des domaine parfois très différents et retrouver un peu de qualité de vie
Chez les plus anciens aussi, on en parle moins. Mais après 20 ans de low cost à 900hdv/an, ils sont rincés !
Tu vois des mecs de 50 ans, qui essaient de valoriser leur expérience d'une façon ou d'une autre, pour essayer de trouver un boulot alimentaire pas trop catastrophique et d'atteindre leur retraite avec encore un peu de santé

Enfin côté stimulation intellect, tu as de quoi apprendre. Tu peux passer toute ta vie à étudier pleins de domaines différents, de la météo, aux facteurs humains, à la mécanique du vol...
Cependant la progression de carrière est extremement normée. Les choses se feront en fonction de ton nombre d'heures de vol ( requirements des assurances) et/ou à la séniorité si c'est le schéma utilisé par ta boîte. Donc oui tu peux apprendre plein de choses pour toi. Mais te dire que tu vas mettre un coup de collier pour bien bosser et prendre un career boost, ce n'est pas vraiment une option, surtout si liste de séniorité en place.

Et cette séniorité te lie avec ton entreprise aussi. Une fois dedans, si tu changes pour une autre major, tu repars à 0, tu ne pourras plus bouger.
ça dénote avec les potes ingés, qui se motivent, se spécialisent sur des technos porteuses et changent de boîte tous les ans pour aller chercher des augmentations...
Avatar du membre
supernova
Chef de secteur posteur
Messages : 715
Enregistré le : 02 oct. 2016, 21:13
Localisation : Grounded

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par supernova »

Volotea aussi, c’est une des pires boîtes Européennes.
Sur le même site, Top captain easyjet 136K€
FO débutant 68K€.

Toujours sur le même site, captain Ryanair 142K€. Pour copi débutant trop compliqué à calculer.

Après c’est un mode de vie particulier, il faut aimer (Supporter...) passer sa vie dans les aéroports, que ce soit pilote ou passager.

Je suis en aviation d’affaire, dans une grosse boîte, les salaires sont un peu en dessous de ceux annoncés plus haut, ils sont d’ailleurs sur ce même site.

Je n’ai rien à vendre, ni rien à défendre, mais en vous lisant, le lecteur aurait une fausse idée du métier.
Le pilote de ligne moyen habite en Pologne et gagne 1400€/mois, c’est faux.
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2435
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par Squish »

ta boite d 'affaire recrute combien de pilotes par an , hors covid ?
Avatar du membre
supernova
Chef de secteur posteur
Messages : 715
Enregistré le : 02 oct. 2016, 21:13
Localisation : Grounded

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par supernova »

Très peu, une dizaine je pense, il n’y a pas de turn over.

Le problème de ce métier c’est qu’il y a peu de places et beaucoup de candidats.
C’est pour ça que lorsque je lis que devenir pilote de ligne c’est facile, ben non, c’est très difficile de trouver une belle place.

Mais ça représente toutefois la majorité du marché les bonnes places.
Si vous vous posez à Nice, ou Frankfurt, ou Barcelone, 90% des avions sur le tarmac appartiennent à AF, Lufthansa, BA, easy, Ryanair, Emirates,Vistajet, Netjets, Etc.
De « bonnes » boîte, dont tous les commandants gagnent plus de 100k€.

Il y a aura peut-être quelques airbus grecques ou lituaniens, mais c’est une minorité, et il est probable que les pilotes de ces bonnes compagnies aient fait quelques années à Vilnius avant de trouver une place confortable.
Avatar du membre
handil
Chef pilote posteur
Messages : 323
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par handil »

supernova a écrit : 05 mai 2021, 10:18 Volotea aussi, c’est une des pires boîtes Européennes.
Sur le même site, Top captain easyjet 136K€
FO débutant 68K€.

Toujours sur le même site, captain Ryanair 142K€. Pour copi débutant trop compliqué à calculer.

Après c’est un mode de vie particulier, il faut aimer (Supporter...) passer sa vie dans les aéroports, que ce soit pilote ou passager.

Je suis en aviation d’affaire, dans une grosse boîte, les salaires sont un peu en dessous de ceux annoncés plus haut, ils sont d’ailleurs sur ce même site.

Je n’ai rien à vendre, ni rien à défendre, mais en vous lisant, le lecteur aurait une fausse idée du métier.
Le pilote de ligne moyen habite en Pologne et gagne 1400€/mois, c’est faux.
Si la question c'est de savoir si faire pilote en 2021 s'annonce précaire alors je pense qu'on peut tous dire sans risque que oui.

Pour la question ingénieur / pilote :

Pour moi ingénieur versus pilote, si on ne regarde que la partie salaire / avantages / risque de carrières etc... Clairement un diplôme d'ingénieur ouvre bien plus de porte et d'opportunité que celle de pilote.

Niveau salaire : Il existe pléthore de boulot d'ingénieur qui permettent, avec les même types de contraintes qu'un pilote(contrainte géographiques / familiales) d'accrocher un salaire de cpt, et probablement bien avant le temps qu'il faut pour être CdB sur liner. Exemple : Un jeune embauché avec sulement 3/5 ans d'expérience en rotation pour aller faire de la production, du chantier, de la mise en service d'installation industrielles ou autre, on est déjà sur des salaires qui pètent le plafond. Les salaires plus "classiques" sont franchement pas mauvais et on arrive vite à la trentaine à un bon salaire, et la possibilité d'être dans de grosses boites et protégés.

Niveau précarité : Un diplôme d'ingénieur, c'est la garantie d'avoir du boulot toute sa vie. Peu être pas pour ce que l'on veut absolument faire à un moment donnée, mais globalement on trouve toujours du boulot.

Niveau carrière : Il est possible de faire plusieurs carrières, et dans des domaines différents comme ingénieur, et sans forcément perdre en salaire en passant d'un domaine à un autre.

d'où pas mal de commentaire qui ont été fait et que je rejoins : Certes, il n'est pas nécessaire d'avoir rêvé d'un cockpit depuis sa tendre enfance pour être un bon pilote. Mais la passion, c'est sûrement elle qui va permettre de tenir pendant les coups dur afin d'accepter les concessions.
PPL, FCL055 (ELP), Classe 1, ATPL (13/14), NVFR
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7052
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par Dubble »

Comme ingénieur, pour avoir un salaire qui monte, il ne faut pas être regardant sur ce qu'on fait.
Si on est passionné d'un domaine comme l'aéronautique, il faudra certainement le quitter pour avoir un salaire croissant.
Avatar du membre
Auteur du sujet
john.doe
Elève-pilote posteur
Messages : 21
Enregistré le : 02 mai 2021, 14:41

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par john.doe »

Dubble a écrit : 05 mai 2021, 14:53 Comme ingénieur, pour avoir un salaire qui monte, il ne faut pas être regardant sur ce qu'on fait.
Si on est passionné d'un domaine comme l'aéronautique, il faudra certainement le quitter pour avoir un salaire croissant.
Tout à fait ! surtout l'aéronautique n'est pas du tout le secteur le plus attractif financièrement. Il suffit de voir le nombre des ex-Supaéro qui sont dans les boîtes de consulting de finances, tech ...

En parlant des salaires, le seul point qui fait vraiment la différence à mon humble avis, est qu'étant ingé, tu n'auras jamais autant de disponibilité à consacrer à autre chose. La seule alternative possible, est de faire du freelance mais on est payé à la journée :turn: .. on aimerait bien être off 10 jours par mois sans que ce soit perçu sur notre fiche de paie ;D
Avatar du membre
handil
Chef pilote posteur
Messages : 323
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Reconversion en pilote ? pourquoi ?

Message par handil »

Je pense que tu ne vois pas tous les domaines qui t'offres ton diplôme d'ingé (d'autant plus si tu sors de centralPa)
Typiquement dans le secteur offshore / industriel / pétrolier, la base c'est 1 mois ON, 1 mois OFF. Tu peux aussi faire du dispatching chez RTE par exemple avec du 5 jours ON, 4 jours OFF, et en cherchant un peu il y a un tas d'exemples de job d'ingénieur pure qui te donne autant de temps, et en général à des salaires qui n'ont pas à rougir. Le mythe de l'ingénieur en bureau à la défense à de beaux jours devant lui à priori ;)
PPL, FCL055 (ELP), Classe 1, ATPL (13/14), NVFR
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message