Avenir de l'aviation

Forum des "débutants": Quelle orientation choisir? Quelles filières? Questions générales, ...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Auteur du sujet
thediamondpilot
Elève-pilote posteur
Messages : 3
Enregistré le : 25 juin 2018, 09:18
Localisation : Montpellier
Âge : 31

Avenir de l'aviation

Message par thediamondpilot »

Bonjour à tous,

J'ouvre ce topic pour recueillir des avis sur la situation,

En effet j'ai 20 ans, je suis en deuxième année de DUT Mesures Physiques ( formation qui me plait pas tant que ça mais bon) et je projette de devenir pilote un jour.

Il est clair que la situation actuelle n'est pas favorable pour se lancer maintenant. Mais qu'est-ce que ça donnera dans 5, 10, 15 ans ?

En dehors du covid, je suis tombé sur des articles qui parlaient de transition écologique, et notamment de la honte de prendre l'avion. Pensez-vous que de tels mouvement et idées peuvent mettre à mal le secteur de l'aérien? Quand on voit le virage que l'automobile prend pour cette "transition écologique" ... Difficile de se faire une idée ...

j'ai un peu peur que le marché devienne fermé. Si bien que je doute quand à la pertinence de se lancer dans le pilotage un jour.

Enfin bref qu'en pensez vous ? Peut-on espérer une vraie reprise, ou bien faut-il s'attendre à un marché difficile ?

Perso de mon côté je finis mon DUT et je pars en école d'ingé en alternance ou en licence en fonction de mon niveau. Et je garde tout de même cette idée de piloter .
Avatar du membre
tekzone
Chef pilote posteur
Messages : 444
Enregistré le : 12 mars 2010, 09:34

Re: Avenir de l'aviation

Message par tekzone »

La réalité c'est que personne ne sait. Chacun peut projeter un futur en fonction de ses espérances et attentes mais c'est forcément totalement biaisé.

La reprise est encore très incertaine et fragile. Il y a à peu près du monde dans les avions en moyen courrier mais on est encore assez loin de la rentabilité. D'autant plus que le long courrier n'a encore que peu de perspectives de réelle reprise.

Ta stratégie est très bonne. Fais des études d'ingénieur, c'est sympa et pas particulièrement difficile. Tu auras tout le temps de voir venir et de pouvoir calculer ton coup pour devenir pilote.

Dans des circonstances comme celles d'aujourd'hui avoir un plan B est un luxe inestimable. Et ces circonstances se reproduiront c'est certain.
Avatar du membre
supernova
Chef de secteur posteur
Messages : 745
Enregistré le : 02 oct. 2016, 21:13
Localisation : Grounded

Re: Avenir de l'aviation

Message par supernova »

Pour la honte de prendre l’avion, c’est la conséquence du lobbying de gauchistes extrémistes qui ont leurs entrées dans les médias occidentaux.
Quand c’est toi qui fait le plein de l’avion et que tu disposes d’une calculatrice, tu vois bien que c’est une farce.
Donc pas de problème quand au rapport avion/écologie.
Voyager pollue, certes, mais en avion c’est déjà mieux qu’en train/voiture/bateau.

Personne n’acceptera de diminuer son confort pour l’écologie.
Moins se chauffer l’hiver, acheter une voiture sans clim, mal insonorisée, légère, dans le but de moins consommer, et de la garder 20 ans.

Bref, en vérité, tout le monde s’en fout de l’écologie.

Donc je pense que oui, il y aura du boulot à l’avenir
Avatar du membre
pAolO
Chef de secteur posteur
Messages : 1360
Enregistré le : 26 sept. 2004, 02:00
Localisation : Leeward Islands

Re: Avenir de l'aviation

Message par pAolO »

supernova a écrit : 14 sept. 2021, 20:11 Pour la honte de prendre l’avion, c’est la conséquence du lobbying de gauchistes extrémistes qui ont leurs entrées dans les médias occidentaux.
Quand c’est toi qui fait le plein de l’avion et que tu disposes d’une calculatrice, tu vois bien que c’est une farce.
Donc pas de problème quand au rapport avion/écologie.
Voyager pollue, certes, mais en avion c’est déjà mieux qu’en train/voiture/bateau.

Personne n’acceptera de diminuer son confort pour l’écologie.
Moins se chauffer l’hiver, acheter une voiture sans clim, mal insonorisée, légère, dans le but de moins consommer, et de la garder 20 ans.

Bref, en vérité, tout le monde s’en fout de l’écologie.

Donc je pense que oui, il y aura du boulot à l’avenir
Image
«I have a lot of beliefs, and I live by none of them» Louis C.K
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7216
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Re: Avenir de l'aviation

Message par Dubble »

Et toi que fais-tu Paolo ?
Avatar du membre
skymember
Chef de secteur posteur
Messages : 832
Enregistré le : 01 mars 2005, 01:00

Re: Avenir de l'aviation

Message par skymember »

La honte de prendre l'avion c'est surtout auto centré dans quelques pays d'Europe et c'est très marginal.
Le reste du monde voit l'aviation comme un moyen de développement. La Chine va construire 30 aéroports d'ici 2025 par exemple. L'inde va suivre la même tendance.
Il n'y a qu'en France qu'on pense sauver le monde en arrêtant les lignes Orly -> Bordeaux Lyon et Nantes 😅
Avatar du membre
godzillav1
Copilote posteur
Messages : 115
Enregistré le : 19 sept. 2015, 12:55
Localisation : Paris
Âge : 23

Re: Avenir de l'aviation

Message par godzillav1 »

supernova a écrit : 14 sept. 2021, 20:11 Pour la honte de prendre l’avion, c’est la conséquence du lobbying de gauchistes extrémistes qui ont leurs entrées dans les médias occidentaux.
Quand c’est toi qui fait le plein de l’avion et que tu disposes d’une calculatrice, tu vois bien que c’est une farce.
Donc pas de problème quand au rapport avion/écologie.
Voyager pollue, certes, mais en avion c’est déjà mieux qu’en train/voiture/bateau.

Personne n’acceptera de diminuer son confort pour l’écologie.
Moins se chauffer l’hiver, acheter une voiture sans clim, mal insonorisée, légère, dans le but de moins consommer, et de la garder 20 ans.

Bref, en vérité, tout le monde s’en fout de l’écologie.

Donc je pense que oui, il y aura du boulot à l’avenir
Euh, l'avion mieux qu'en train ? Je suis moi même passionné d'aéro mais a un moment il faut pas dire des conneries non plus ;)
PPL
DR400-120/-160
Cessna 172
Avatar du membre
nicoli18
Copilote posteur
Messages : 72
Enregistré le : 07 mars 2012, 16:42
Âge : 30

Re: Avenir de l'aviation

Message par nicoli18 »

Tout dépends d’où vient l’électricité aussi, si le train utilise une centrale à charbon allemande l’avion pollue pas tant que ça en comparaison
Avatar du membre
supernova
Chef de secteur posteur
Messages : 745
Enregistré le : 02 oct. 2016, 21:13
Localisation : Grounded

Re: Avenir de l'aviation

Message par supernova »

godzillav1 a écrit : 15 sept. 2021, 14:00

Euh, l'avion mieux qu'en train ? Je suis moi même passionné d'aéro mais a un moment il faut pas dire des conneries non plus ;)
Tu es jeune et influençable, je te pardonne.
Pour ta culture :

https://www.leparisien.fr/environnement ... 233413.php

as tu déjà vu un chantier de construction de rails de chemin de fer pour faire passer le tgv ?
Avatar du membre
handil
Chef pilote posteur
Messages : 477
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Avenir de l'aviation

Message par handil »

supernova a écrit : 15 sept. 2021, 19:38
godzillav1 a écrit : 15 sept. 2021, 14:00

Euh, l'avion mieux qu'en train ? Je suis moi même passionné d'aéro mais a un moment il faut pas dire des conneries non plus ;)
Tu es jeune et influençable, je te pardonne.
Pour ta culture :

https://www.leparisien.fr/environnement ... 233413.php

as tu déjà vu un chantier de construction de rails de chemin de fer pour faire passer le tgv ?
On peut retourner le problème dans tous les sens. En France, avec un parc nucléarisé, on ne fait pas mieux que le train. Même en prenant le bilan carbone d'une LGV, sur la vie de l'asset, le bilan (CO2) reste largement en faveur du train.
CPL(A) :thumb:
Avatar du membre
Auteur du sujet
thediamondpilot
Elève-pilote posteur
Messages : 3
Enregistré le : 25 juin 2018, 09:18
Localisation : Montpellier
Âge : 31

Re: Avenir de l'aviation

Message par thediamondpilot »

Merci pour toutes vos contributions,

J'ai du coup une autre petite question, a votre avis, vaut-il mieux que j'attende le bon moment pour me lancer dans une formation intégrée ( du type CAE), ou bien que je commence tranquillement dès maintenant une formation modulaire ?

En ce qui concerne l'écologie, j'ajouterai le fais qu'effectivement l'avion pollue, certes, mais les constructeurs font de réels progrès en ce qui concerne la consommation et les émissions. Puis contrairement à l'automobile, on incite pas les compagnies à changer d'avion tous les 2 ans.
Enfin bref c'est un débat sans fin l'écologie...
Avatar du membre
bleedair
Chef de secteur posteur
Messages : 622
Enregistré le : 04 avr. 2011, 18:59
Localisation : Brest
Âge : 26

Re: Avenir de l'aviation

Message par bleedair »

Les jeunes générations ne s'en foutent pas autant que cela de l'écologie. Au contraire même. Ya que les boomers et la génération des années 80/90 qui s'en foutent surement.
Le problème n'est pas de polluer ou pas, tout le monde pollue, le problème est que si on veut respecter les limites de 2°C etc, faut ralentir, point.
et ça, même si les gens s'en foutent (chose qui n'engage que certains ici) c'est pas le cas de beaucoup. Et si la politique veut imposer quelque chose elle peut.
La vérité, c'est plutôt certains petits pilotes qui flippent de ne pas voler et d'en faire leur métier , parce que woa c'est trop beauuuu, qu'ils s'en foutent de l'écologie.
Seulement avec un petit covid, ils sont bien contents de trouver des véols pour livrer des sushis avec leur QT 777 qui ne servira à rien :turn: et oui. Combien de vélos ont sauvé des pilotes financièrement :D ?

Donc c'est normal de défendre son beefsteak, de ne pas être objectif, c'est un sujet sensible ici mais bien réel. La vérité, c'est que les gens peuvent se passer d'avions surtout.

Pour répondre à la question, clairement , le trafic ne reviendra pas comme en 2019. Un point de non retour. Il faut s'attendre à beaucoup d'instabilité dans l'aérien. Mieux vaut apprendre à piloter des drones, c'est ça l'avenir (taxi aérien) ou se reconvertir dans la maintenance de voitures électriques.
Avatar du membre
supernova
Chef de secteur posteur
Messages : 745
Enregistré le : 02 oct. 2016, 21:13
Localisation : Grounded

Re: Avenir de l'aviation

Message par supernova »

handil a écrit : 15 sept. 2021, 19:54
On peut retourner le problème dans tous les sens. En France, avec un parc nucléarisé, on ne fait pas mieux que le train. Même en prenant le bilan carbone d'une LGV, sur la vie de l'asset, le bilan (CO2) reste largement en faveur du train.
tu n'as vu mon lien
L'écologie ne se résume pas au CO2.

Construire 10 éoliennes autour d'un petit village provençal en haut d'une colline, j'appelle ça un désastre écologique.
Mais effectivement, d'un point de vue médiatique, c'est l'inverse, c'est un geste écologique.
Changer de voiture hybride tous les 2 ans, c'est aussi médiatiquement écologique, on fait du bien à la planète.
Alors qu'entretenir et rouler tous les jours depuis 20 ans dans sa vieille 405 diesel, tel un gilet gilet jaune, c'est polluer...

C'est compliqué si on se met à réfléchir !!
C'est plus simple de cliquer sur "donner 1€ pour réduire le CO2" en achetant son billet d'avion pour aller dans un endroit ou on à rien à y faire pendant 1 semaine.
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7216
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Re: Avenir de l'aviation

Message par Dubble »

Pour bleedair et les autres : ce forum est normalement d'un niveau suffisant pour permettre un débat d'idées assez élevé.
On a déjà longuement discuté de ce sujet là.

L'avion est critiqué démesurément par rapport à son impact et aux possibilités de substitution, c'est un fait.
Avatar du membre
handil
Chef pilote posteur
Messages : 477
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Avenir de l'aviation

Message par handil »

Dubble a écrit : 15 sept. 2021, 22:51 Pour bleedair et les autres : ce forum est normalement d'un niveau suffisant pour permettre un débat d'idées assez élevé.
On a déjà longuement discuté de ce sujet là.

L'avion est critiqué démesurément par rapport à son impact et aux possibilités de substitution, c'est un fait.
On est d'accord là dessus. La couverture est démesurée par rapport à l'impact qui reste minoritaire à l'échelle mondiale, en absolue. Mais en valeur relative, rapporté à la population mondiale qui prend ce moyen de transport, le bilan reste noir. C'est aussi un fait. Et un aller retour à l'autre bout du monde, c'est une année d'émission de CO2, emise en 15 jours de vacances pour un français moyen. Elle est là la réalité. Donne l'accès à l'aviation civile à ne serait-ce que la moitié de la population mondiale et c'est un désastre.

Concernant l'avenir de l'aviation, il faut être aveugle pour ne pas comprendre la claque qui attend cette industrie. Et le combat reste le CO2. On peut se dire que l'écologie ne se résume pas aux GES, mais ça reste le nerf de la guerre, celle qui nous attend. Emettre 10T de CO2 pour un plaisir personnel sera juste inacceptable dans quelques années. Il n'existe pas une industrie qui ne prend pas un virage serré pour décarboner. L'aérien le fait, mais se heurte à des contrainte qui ne seront jamais atteinte à temps.

Concernant ta position et de dire que ce débat a été mainte fois débattu, on est bien d'accord. Mais ça fait pas de mal d'y remettre une couche.
CPL(A) :thumb:
Avatar du membre
handil
Chef pilote posteur
Messages : 477
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Avenir de l'aviation

Message par handil »

supernova a écrit : 15 sept. 2021, 22:23
handil a écrit : 15 sept. 2021, 19:54
On peut retourner le problème dans tous les sens. En France, avec un parc nucléarisé, on ne fait pas mieux que le train. Même en prenant le bilan carbone d'une LGV, sur la vie de l'asset, le bilan (CO2) reste largement en faveur du train.
tu n'as vu mon lien
L'écologie ne se résume pas au CO2.

Construire 10 éoliennes autour d'un petit village provençal en haut d'une colline, j'appelle ça un désastre écologique.
Mais effectivement, d'un point de vue médiatique, c'est l'inverse, c'est un geste écologique.
Changer de voiture hybride tous les 2 ans, c'est aussi médiatiquement écologique, on fait du bien à la planète.
Alors qu'entretenir et rouler tous les jours depuis 20 ans dans sa vieille 405 diesel, tel un gilet gilet jaune, c'est polluer...

C'est compliqué si on se met à réfléchir !!
C'est plus simple de cliquer sur "donner 1€ pour réduire le CO2" en achetant son billet d'avion pour aller dans un endroit ou on à rien à y faire pendant 1 semaine.
A la différence que tes éolienne, elle peuvent éclater autant de diversité qu'elle veulent, elle peuvent être moche, elle peuvent prendre des parcelles de terres qui pourrait servir à d'autres choses : Elle ne t'empêcheront pas de vivre.
Le CO2 oui. Et même si l'écologie ne se résume pas au CO2, l'urgence reste là.
CPL(A) :thumb:
Avatar du membre
FlyingPorcupine
Copilote posteur
Messages : 106
Enregistré le : 02 mai 2019, 14:33

Re: Avenir de l'aviation

Message par FlyingPorcupine »

thediamondpilot a écrit : 15 sept. 2021, 20:27 Merci pour toutes vos contributions,

J'ai du coup une autre petite question, a votre avis, vaut-il mieux que j'attende le bon moment pour me lancer dans une formation intégrée ( du type CAE), ou bien que je commence tranquillement dès maintenant une formation modulaire ?

En ce qui concerne l'écologie, j'ajouterai le fais qu'effectivement l'avion pollue, certes, mais les constructeurs font de réels progrès en ce qui concerne la consommation et les émissions. Puis contrairement à l'automobile, on incite pas les compagnies à changer d'avion tous les 2 ans.
Enfin bref c'est un débat sans fin l'écologie...
Bonjour,

Aujourd''hui on ne peut que conseiller une formation modulaire: c'est plus long et moins cher, et ça te permet de conserver un boulot a coté pour financer ta formation. Vu la situation actuelle, ca ne sert à rien de se précipiter. Ca tombe bien, les premières étapes d'une formation modulaire (PPL en aéroclub, puis ATPL théorique) sont les parties qui coutent pas trop cher (comparé au murissement, CPL/MEIR, MCC, A-UPRT) et qui t'occuperont pendant au moins 2 ans. ;)
Avatar du membre
India09
Copilote posteur
Messages : 66
Enregistré le : 11 janv. 2017, 13:44

Re: Avenir de l'aviation

Message par India09 »

Bien malin celui qui peut prévoir l’avenir de l’aviation....

COVID, airplane bashing, crise économique boulversent notre vision du transport aérien.....même si je ne suis pas persuadé qu’un Indien, Chinois ou Zambien aura la même approche qu’un européen.

Quant à se former, pourquoi pas, mais plutôt en modulaire....au moins cela permet de dépenser moins, de pouvoir garder un emploi en parallèle.

Et au moment de la reprise (si elle survient) pas certain que les ab-initio soient forcément les plus demandés (ou même qu’ils aient fini leurs formations :innocent: :innocent: :innocent:)
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7216
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Re: Avenir de l'aviation

Message par Dubble »

handil a écrit : 15 sept. 2021, 23:14
Dubble a écrit : 15 sept. 2021, 22:51 Pour bleedair et les autres : ce forum est normalement d'un niveau suffisant pour permettre un débat d'idées assez élevé.
On a déjà longuement discuté de ce sujet là.

L'avion est critiqué démesurément par rapport à son impact et aux possibilités de substitution, c'est un fait.
On est d'accord là dessus. La couverture est démesurée par rapport à l'impact qui reste minoritaire à l'échelle mondiale, en absolue. Mais en valeur relative, rapporté à la population mondiale qui prend ce moyen de transport, le bilan reste noir. C'est aussi un fait. Et un aller retour à l'autre bout du monde, c'est une année d'émission de CO2, emise en 15 jours de vacances pour un français moyen. Elle est là la réalité. Donne l'accès à l'aviation civile à ne serait-ce que la moitié de la population mondiale et c'est un désastre.

Concernant l'avenir de l'aviation, il faut être aveugle pour ne pas comprendre la claque qui attend cette industrie. Et le combat reste le CO2. On peut se dire que l'écologie ne se résume pas aux GES, mais ça reste le nerf de la guerre, celle qui nous attend. Emettre 10T de CO2 pour un plaisir personnel sera juste inacceptable dans quelques années. Il n'existe pas une industrie qui ne prend pas un virage serré pour décarboner. L'aérien le fait, mais se heurte à des contrainte qui ne seront jamais atteinte à temps.

Concernant ta position et de dire que ce débat a été mainte fois débattu, on est bien d'accord. Mais ça fait pas de mal d'y remettre une couche.
Pourquoi le bilan devrait-il être fait par rapport au nombre de gens qui prennent l'avion ?
Pourquoi pas par rapport au nombre de gens qui en bénéficient d'une manière ou d'une autre ? La quasi totalité de la population, en fait.

Très franchement, le jour où "émettre 10T pour du plaisir personnel" sera inacceptable, notre activité professionnelle ne sera peut-être plus notre souci le plus important. Cela veut dire qu'on sera entrés dans une forme d'autoritarisme qui se permet de juger à notre place quelle activité est essentielle ou non essentielle pour nous, c'est très grave.

"Si on veut respecter la limite des 2°, il faut ralentir" : mais est-ce la bonne stratégie ?
Les écologistes parlent "d'urgence", le mot urgence a un objectif : tétaniser. Quand on dit urgence, on dit qu'il est trop tard, qu'il faut agir tout de suite, surtout ne pas réfléchir. Agir, et de préférence avec la solution toute faite que la personne qui tente de vous manipuler par ce mot propose.
Il y a de nombreuses questions qui ne sont pas encore complètement résolues :

- Est-ce que le réchauffement climatique et les émissions de CO2 sont vraiment le problème n°1 ?
Peut-être que non. D'après les mêmes écologistes, la trajectoire de production de pétrole va forcément se ralentir pour cause de contrainte sur la ressource. Donc dans ce cadre, le réchauffement climatique serait limité naturellement par les contraintes géologiques. Il ne serait donc plus notre problème, notre problème n°1 deviendrait la gestion de la décroissance de la ressource fossile (ce qui n'est pas tout à fait la même chose, car par exemple en cas de ressource fossile illimitée, on peut les cramer dans une technologie de capture de carbone, par exemple, et on est jamais limités sur la possibilité de faire voler des avions)
Est-ce que la décroissance se fera dans un concert mondial apaisé, ou bien est-ce que la décroissance des ressources, la décroissance des émissions, se fera de manière violente ? Si un pays (autre que nous) décide que le confort et la survie de ses habitants prime sur les autres, décide de déclencher l'anéantissement progressif des autres pays, afin de limiter les émissions de CO2 mondiales et la pression sur les ressources, notre problème n°1 c'est un problème militaire !
- Même à supposer que le problème écologique soit réellement le défi n°1, est-ce qu'on a réellement réfléchi aux implications de la lutte contre celui-ci, et est-ce qu'on accepte réellement ces implications ?
Il est toujours possible de préférer vivre une vie normale le plus longtemps possible, mais se crasher à la fin, plutôt que tenter de s'inscrire sur une trajectoire décroissante qui ne fera envie à personne, et maximisera la quantité de vie biologique humaine, mais ne maximisera pas du tout son bonheur.

En d'autres termes, vous avez un cancer, préférez-vous visiter le monde entier (en avion :xlol: ) et vivre votre meilleure vie pendant quelques mois voire quelques années, ou plutôt passer la même période à tenter des traitements qui vous bloqueront tout seul dans un lit d'hopital, vous causant des désagréments physiques constants, sans garantie que cela fonctionne ?

Le mot "urgence" dissimule ce débat très intéressant et nécessaire qui devrait exister à sa place.

Les Chinois visiblement ne tablent pas sur la piste de la décroissance volontaire, et encore moins pour le transport aérien.
On aurait l'air bien stupides à s'être lancés dans une politique décroissante, avec des tensions sociales croissantes (pour le coup), des capacités militaires réduites à peau de chagrin, et à l'avoir fait seuls au monde ou presque donc sans aucune influence sur la trajectoire climatique.
Avatar du membre
IcyW
Elève-pilote posteur
Messages : 42
Enregistré le : 24 janv. 2018, 17:48

Re: Avenir de l'aviation

Message par IcyW »

J'adore cette mentalité de "moi d'abord et les autres après s'il en reste".

C'est sûr que quand notre référentiel c'est notre nombril, l'écologie n'est pas un problème :xlol:
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message