Présentation et projet de devenir pilote de ligne

Forum des "débutants": Quelle orientation choisir? Quelles filières? Questions générales, ...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Présentation et projet de devenir pilote de ligne

Message par RomainP »

Bonjour à tous,

Je me présente, je m'appelle Romain. J'ai 27 ans et je suis passionné du milieu aérien depuis l'âge de 3 ans, la première fois que je suis monté dans un majestueux liner pour rejoindre la Guadeloupe. Depuis ce jour, j'ai su quelle orientation professionnelle je souhaitais pour ma vie qui ne faisait que commencer.

C'est pourquoi, à l'âge de 16 ans, j'ai rejoint l'Armée de l'Air, au sein de laquelle j'ai tout d'abord passé mon BAC STI Génie Electronique et mon Certificat d'Aptitude Militaire, en deux ans, sur les conseils du CIRFA. A cette époque, je croyais dur comme fer en mes rêves de vol. J'ai tout donné sur ces deux années pour pouvoir me permettre de choisir la spécialité qui correspondrait le plus à mes attentes à la fin de ces 2 ans, à savoir Contrôleur de Défense Aérienne (ce qui me permettait d'être au plus proche des vols). A la fin de ces deux années, j'ai pu m'orienter vers cette spécialité et j'ai donc rejoint le Centre d'Instruction et de Contrôle de la Défense Aérienne à Mont de Marsan. Après une formation de 10 mois de Contrôleur de Défense Aérienne et Opérateur de Surveillance Aérienne, j'ai rejoint la base opérationnelle de Lyon, où j'ai fini par comprendre que mes rêves de vol s'éloignaient de plus en plus, mon travail étant au fin fond d'un bunker surprotégé et où je ne risquais pas un apport trop important de vitamine D. J'y ai aussi appris que la majeure partie de mon travail consistait à de la surveillance, et non pas à du contrôle, ce qui finalement, ne correspondait absolument pas à mes attentes professionnelles. J'ai donc décidé d'abandonner cette voie, qui ne me permettait ni de mettre des sous de côté, ni d'être heureux, pour rejoindre donc la vie civile, la queue entre les jambes.

Après plusieurs mois, j'ai fini par trouver un travail dans une société d'assistance respiratoire. J'ai donc fait mes preuves dans cette société, où je m'occupait de dossiers administratifs, du contrôle du travail administratif des techniciens et leur apportais mon aide sur les procédures et les informations nécessaires à la bonne tenue de leur travail. Mon travail a évolué, et j'ai donc eu des tâches supplémentaires, notamment celle d'appeler des patients dont je savais qu'ils rencontraient des problèmes avec leur traitement et de leur proposer mon aide afin de trouver des solutions adaptées à chacun d'entre eux. Par ailleurs, j'ai grandement été mis à contribution à la création et à l'organisation de ces nouvelles tâches, qui demandaient des compétences de réflexion, de création et de logique importantes.

Après 4 années, ce travail n'était pas un travail que je me voyais faire à vie et j'ai décidé de reprendre la voie des airs. Cependant, la formation de pilote est tellement onéreuse, que j'ai choisi de m'orienter vers quelque chose de plus abordable, qui me permettrait de voler tous les jours et d'accomplir une partie de mon rêve d'enfant, celui d'être dans les airs. En parallèle de mon travail, j'ai donc suivi une formation pour obtenir mon Cabin Crew Attestation à Paris, afin de devenir Steward et de pouvoir postuler partout en Europe et dans le monde.

Cette période a été géniale car je me rendais compte que l'expérience et la maturité que j'avais acquises durant les années précédentes m'ont énormément aidé. Je n'avais pas besoin de fournir la moitié de ce que les autres fournissaient niveau investissement de travail acharné car j'avais déjà beaucoup de connaissances. J'ai donc eu la possibilité de travailler sans pression, et de réussir mes examens. Malgré tout, cette formation m'a demandé un effort financier important, ce qui n'était que le début. Les sélections en compagnies, elles, en ont encore demandé beaucoup.

Après 4 échecs en sélections, sans en connaître la raison et une remise en question personnelle à chacun de ces échecs, j'ai eu l'opportunité de rejoindre Volotea pour ma première expérience en tant que Steward cet été.

Cette expérience a été juste magique et magnifique. J'y ai rencontré des personnes géniales, de différents horizons, avec qui j'ai pu partager et apprendre. J'avais enfin pu goûter à cette sensation unique de voler. Ceux qui m'auront redonné l'espoir de croire en mes rêves de devenir pilote? Ce sont eux, les pilotes de chez nous. Pendant tout l'été à leurs côtés, ils m'ont tous encouragé. Notamment un Cap'tain qui m'a dit "Fonce, tu as déjà les connaissances, tu y arriveras, t'es fait pour ça".

Depuis ce jour, cette idée me reste en tête, et voilà que mon contrat saisonnier, arrivé à sa fin, me laisse un goût amer. Celui de me demander comment je pourrais financer ce projet énorme qui se dresse sur la route de mon avenir.

Je viens vers vous sur les conseils d'un de vos membres, pour essayer de trouver une solution raisonnable et réalisable.

Pour vous résumer ma situation actuelle:

27 ans, sans emploi fixe (Steward quand les opportunités sont là)
Aucune économie de côté
Je vis seul
Niveau d'étude reconnu: BAC

J'ai regardé tous les programmes cadets possibles et inimaginables, je ne peux me présenter qu'avec un ATPL théorique.

J'ai également rendez-vous demain afin de me renseigner pour tenter une VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) qui me permettrait, si elle est recevable d'obtenir une équivalence BAC+2 (Condition pour les cadets AF).

J'ai par ailleurs pensé au CrowFunding qui me permettrait de tenter les programmes cadets payants.

En espérant ne pas avoir été trop long mais assez précis et vous avoir donné envie de m'aider dans ce projet complètement fou.

Fly Safe
Modifié en dernier par RomainP le 19 sept. 2019, 11:33, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jurow
Chef pilote posteur
Messages : 320
Enregistré le : 18 nov. 2016, 15:25

Message par Jurow »

J'ai par ailleurs pensé au CrowFuning qui me permettrait de tenter les programmes cadets payants.
:o :o :o :o :o

Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2115
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Message par teubreu »

Jurow a écrit :
J'ai par ailleurs pensé au CrowFuning qui me permettrait de tenter les programmes cadets payants.
:o :o :o :o :o
:D Un corbeau chinois ?

Avatar du membre
magret2canard
Captain posteur
Messages : 217
Enregistré le : 02 mars 2018, 22:27

Message par magret2canard »

Salut

Pour faire un ATPL Théorique modulaire il te faut un PPL donc des sous.

Ce que je vais dire est bateau mais tu peux bosser les tests de sélections des écoles payants pour voir si ca se passe bien pour chercher les financements après.
Ils existent et c'est une solution pour beaucoup de pilotes car peu de personne ont autant d'argent qui dorment sur un compte.

Le tout c'est de savoir ton niveau de motivation et les risques que tu es prêt à prendre car évidemment ca ne sera pas simple
Le plus souvent originaire du Sud Ouest, le magret de canard est une viande moelleuse que l'on peut cuisiner tout au long de l'année à la poêle, au four ou au barbecue.

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

magret2canard a écrit :Salut

Pour faire un ATPL Théorique modulaire il te faut un PPL donc des sous.

Ce que je vais dire est bateau mais tu peux bosser les tests de sélections des écoles payants pour voir si ca se passe bien pour chercher les financements après.
Ils existent et c'est une solution pour beaucoup de pilotes car peu de personne ont autant d'argent qui dorment sur un compte.

Le tout c'est de savoir ton niveau de motivation et les risques que tu es prêt à prendre car évidemment ca ne sera pas simple
Salut

Merci pour ta réponse. J'ai bien évidemment considéré ces options, mais qui financièrement ne sont pas réalisables, si pas de prêt accordé derrière. Pour la motivation, je l'ai. J'ai même déjà récupéré les 14 modules en format informatique afin de commencer à les préparer depuis chez moi. Le problème se situe au niveau du risque financier que je ne suis pas prêt à courir, ayant déjà connu des situations difficiles dans ma vie. D'où ma pensée pour le CrowFunding. Certains diront que ce n'est pas une option, mais pour réaliser ses projets, il faut pouvoir dire que toutes les pistes ont été explorées.

En tous cas, merci pour ta réponse. Je continue à me pencher sur toutes les opportunités possibles. La VAE n'en étant pas une suite à mon entretien de ce matin.

Avatar du membre
magret2canard
Captain posteur
Messages : 217
Enregistré le : 02 mars 2018, 22:27

Message par magret2canard »

RomainP a écrit :
magret2canard a écrit :Salut

Pour faire un ATPL Théorique modulaire il te faut un PPL donc des sous.

Ce que je vais dire est bateau mais tu peux bosser les tests de sélections des écoles payants pour voir si ca se passe bien pour chercher les financements après.
Ils existent et c'est une solution pour beaucoup de pilotes car peu de personne ont autant d'argent qui dorment sur un compte.

Le tout c'est de savoir ton niveau de motivation et les risques que tu es prêt à prendre car évidemment ca ne sera pas simple
Salut

Merci pour ta réponse. J'ai bien évidemment considéré ces options, mais qui financièrement ne sont pas réalisables, si pas de prêt accordé derrière. Pour la motivation, je l'ai. J'ai même déjà récupéré les 14 modules en format informatique afin de commencer à les préparer depuis chez moi. Le problème se situe au niveau du risque financier que je ne suis pas prêt à courir, ayant déjà connu des situations difficiles dans ma vie. D'où ma pensée pour le CrowFunding. Certains diront que ce n'est pas une option, mais pour réaliser ses projets, il faut pouvoir dire que toutes les pistes ont été explorées.

En tous cas, merci pour ta réponse. Je continue à me pencher sur toutes les opportunités possibles. La VAE n'en étant pas une suite à mon entretien de ce matin.
Je comprends ton point de vue mais si tu n'es pas prêt à courir de risque financier, je ne vois pas comment tu pourras arriver à tes fins.
Le plus souvent originaire du Sud Ouest, le magret de canard est une viande moelleuse que l'on peut cuisiner tout au long de l'année à la poêle, au four ou au barbecue.

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

magret2canard a écrit :
RomainP a écrit :
magret2canard a écrit :Salut

Pour faire un ATPL Théorique modulaire il te faut un PPL donc des sous.

Ce que je vais dire est bateau mais tu peux bosser les tests de sélections des écoles payants pour voir si ca se passe bien pour chercher les financements après.
Ils existent et c'est une solution pour beaucoup de pilotes car peu de personne ont autant d'argent qui dorment sur un compte.

Le tout c'est de savoir ton niveau de motivation et les risques que tu es prêt à prendre car évidemment ca ne sera pas simple
Salut

Merci pour ta réponse. J'ai bien évidemment considéré ces options, mais qui financièrement ne sont pas réalisables, si pas de prêt accordé derrière. Pour la motivation, je l'ai. J'ai même déjà récupéré les 14 modules en format informatique afin de commencer à les préparer depuis chez moi. Le problème se situe au niveau du risque financier que je ne suis pas prêt à courir, ayant déjà connu des situations difficiles dans ma vie. D'où ma pensée pour le CrowFunding. Certains diront que ce n'est pas une option, mais pour réaliser ses projets, il faut pouvoir dire que toutes les pistes ont été explorées.

En tous cas, merci pour ta réponse. Je continue à me pencher sur toutes les opportunités possibles. La VAE n'en étant pas une suite à mon entretien de ce matin.
Je comprends ton point de vue mais si tu n'es pas prêt à courir de risque financier, je ne vois pas comment tu pourras arriver à tes fins.
Alors, effectivement, je ne me suis pas exprimé correctement ;) J'envisage de courir un risque financier, mais en le minimisant au maximum, tant au niveau montant total de l'emprunt qu'au niveau remboursement mensuel. Concrètement, je veux pouvoir palier à toutes les éventualités annexes qui pourraient se produire au cours de ce projet. Si tu préfères, c'est un peu comme une analyse complète d'un projet quelconque en algorithme. Si l’algorithme est dans une impasse, c'est qu'il y a une faille. Je cherche à ne laisser aucune faille dans ce projet, afin de ne pas me retrouver dans une situation irréversible, tout simplement.

Encore merci pour tes réponses.

Avatar du membre
Eclipsis
Elève-pilote posteur
Messages : 45
Enregistré le : 12 juin 2019, 08:50
Âge : 26

Message par Eclipsis »

Salut,

Le crowfunding n'a pas sa place pour ce type de financement. Le principe est que les gens obtiennent un retour sur investissement, et je ne vois vraiment pas ce que tu vas offrir en retour d'une formation. Je crois que certains l'avait tenté pour financer un PPL (ex : offrir des hdv une fois breveté) mais je doute de la réussite du concept. Bref, le crowfunding dans tous les cas ne financera jamais une formation comlète, quelle que soit son prix.

Ensuite, pourquoi ne pas tenter les programmes MPL ? Il en existent plusieurs qui sont très fiables et reconnus. Même si la formation est payante (parfois >100k€), au moins tu as la sécurité d'emploi a la clé, sous conditions de réussite à la formation. A ta place je me renseignerai de ce coté la. Il existe des programmes MPL a tous les prix, et avec un bac ça passe sans problème. En cherchant sur le web, tu trouves des sites qui récapitulent les programmes MPL actuellement ouverts.
2019 : Ingénieur ENAC
2019 : PPL
2020-2021 : Whitetail CAE Brussels

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

Eclipsis a écrit :Salut,

Le crowfunding n'a pas sa place pour ce type de financement. Le principe est que les gens obtiennent un retour sur investissement, et je ne vois vraiment pas ce que tu vas offrir en retour d'une formation. Je crois que certains l'avait tenté pour financer un PPL (ex : offrir des hdv une fois breveté) mais je doute de la réussite du concept. Bref, le crowfunding dans tous les cas ne financera jamais une formation comlète, quelle que soit son prix.

Ensuite, pourquoi ne pas tenter les programmes MPL ? Il en existent plusieurs qui sont très fiables et reconnus. Même si la formation est payante (parfois >100k€), au moins tu as la sécurité d'emploi a la clé, sous conditions de réussite à la formation. A ta place je me renseignerai de ce coté la. Il existe des programmes MPL a tous les prix, et avec un bac ça passe sans problème. En cherchant sur le web, tu trouves des sites qui récapitulent les programmes MPL actuellement ouverts.
Salut,

Merci pour ta réponse. J'ai également gardé quelques onglets ouverts de ce côté là, évidemment, si pas de possibilité de tenter les cadets AF, c'est une solution alternative très intéressante.

C'est la solution alternative la plus réalisable à mon sens, mais honnêtement, ce qui me fait peur, c'est la possibilité de le financer derrière. Même après réussite, aucune assurance d'avoir un prêt de ces montants là :/

Toujours est-il que ça reste l'option n°2 ;) Je tente également une opportunité de redevenir contrôleur aérien en suisse en parallèle, au vu de mon expérience professionnelle précédente, qui solutionnerait la question financière assez facilement, mais qui risquerait de poser problème niveau timing ;)

En tous cas, merci pour vos contributions, ça me confirme que mes recherches ne sont pas erronées.

Avatar du membre
Eclipsis
Elève-pilote posteur
Messages : 45
Enregistré le : 12 juin 2019, 08:50
Âge : 26

Message par Eclipsis »

Pour rajouter une piste supplémentaire a tes recherches, tu peux regarder l'EFA qui est l'école de formation de Lufthansa.
Le programme ATPL demande l'anglais + niveau bac.

L'avantage est que le cout de formation peut être entièrement déduit de tes futures salaires une fois en compagnie, donc pas besoin de prêt.
Donc la plus aucune excuse :D

Evidemment, sélection hard..
2019 : Ingénieur ENAC
2019 : PPL
2020-2021 : Whitetail CAE Brussels

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

Eclipsis a écrit :Pour rajouter une piste supplémentaire a tes recherches, tu peux regarder l'EFA qui est l'école de formation de Lufthansa.
Le programme ATPL demande l'anglais + niveau bac.

L'avantage est que le cout de formation peut être entièrement déduit de tes futures salaires une fois en compagnie, donc pas besoin de prêt.
Donc la plus aucune excuse :D

Evidemment, sélection hard..
Merci du tip, c'est vraiment énorme, je suis passé à côté de ces infos :)

Je me penche sur l'analyse de cette voie ;)

Avatar du membre
Supertapha
Copilote posteur
Messages : 150
Enregistré le : 05 mai 2011, 02:30

Message par Supertapha »

Je rebondis sur ce qu'a dit Eclipsis :

L'EFA est effectivement une opportunité de rêve et ils recrutent toute l'année, donc tu pourrais te lancer sans attendre.
Il y a d'ailleurs un sujet dédié à cette école dans la partie "Devenir Pilote de Ligne ?" du forum, le voici :
http://forum.aeronet-fr.org/viewtopic.php?t=38632

(tu verras que quelques membres du forum ont été acceptés à l'EFA ;) )

Et il y a d'autres programmes accessibles avec un baccalauréat :
Le Future Pilot de la compagnie Aer Lingus, ou le programme cadet de Luxair par exemple.

Tu peux aussi regarder du coté de l'école BAA training (en Lituanie) qui est certes payante, mais moins chère que les CAE ou FTE, et entraîne des cadets pour des compagnies émergentes telles que Smartlynx ou WizzAir.
Je connais personnellement des pilotes qui ont été formés chez eux et embauchés dès la fin de la formation.

Ensuite tu as l'option de faire un effort financier pour passer le PPL (ce qui te permettra de prendre du plaisir, confirmer ta motivation, et gagner du temps plus tard en formation).
Puis de passer un ATPL à distance, je crois que Airways propose une formule à 420€.
Si ta motivation est au top, tu devrais t'en sortir avec ton background.

Une fois l'ATPL en poche tu pourras te présenter aux cadets d'air France et éventuellement enchaîner sur une formation modulaire (qui demandera encore de la patience et des sacrifices financiers).
Le forum regorge de gens qui se sont débrouillés pour suivre une formation modulaire de qualité et à moindre coût.

Conclusion : l'argent reste le nerf de la guerre et notre plus gros obstacle à tous, mais tu as un tas d'options pour y arriver en bossant un peu.
Modifié en dernier par Supertapha le 21 sept. 2019, 03:48, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Drust
Copilote posteur
Messages : 84
Enregistré le : 02 sept. 2019, 11:10
Âge : 27

Message par Drust »

---
Modifié en dernier par Drust le 03 mars 2020, 16:23, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6902
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Message par Dubble »

Le modulaire semble tout indiqué pour ce type de profil.
Commencer par prendre un boulot qui maximise le revenu disponible (il faudrait idéalement 2 smics : vivre avec 1 et dépenser l'autre dans la formation)
Payer un PPL sur l'avion le moins cher dispo
Faire un murissement en mettant à contribution amis, famille, collègues, amis d'amis...
Faire l'ATPL th en parallèle du boulot.
Une fois qu'on arrive à la phase CPL IR ME, là on peut envisager un emprunt car ces formations gagnent à être effectuées d'une traite (même s'il est tout à fait possible de les effectuer en parallèle du boulot aussi)

Estimation des couts :
PPL et murissement : ~20k€ (jusqu'à 170 heures)
ATPL théorique : 3k€ (une fois fini tu peux présenter les cadets AF avec bac + ATPL, s'il y a encore une session le jour où tu as cet ATPL)
CPL IR ME : 20 à 30k€ (il y a des écoles plus chères, oui)
MCC 5k€

Avec ça on peut commencer à chercher un job, mais il faut être conscient tout au long du parcours que le chemin est long, et que même avec l'ensemble des licences dans la poche ce n'est pas évident de trouver un premier job.

Avatar du membre
benty
Captain posteur
Messages : 172
Enregistré le : 26 sept. 2014, 00:59

Message par benty »

Drust a écrit : Cependant les conditions de travail sont plutôt catastrophiques avec des pilotes débutant payés entre 20 000 et 30 000$ par an... .
Bon ce n'est pas vraiment une remarque qui va aider cette discussion, mais j'ai lu quelque part que les salaires ont beaucoup augmentés justement pour garder leurs pilotes du à cette "pénurie". De l'ordre du double voir plus!

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

Supertapha a écrit :Je rebondis sur ce qu'a dit Eclipsis :

L'EFA est effectivement une opportunité de rêve et ils recrutent toute l'année, donc tu pourrais te lancer sans attendre.
Il y a d'ailleurs un sujet dédié à cette école dans la partie "Devenir Pilote de Ligne ?" du forum, le voici :
http://forum.aeronet-fr.org/viewtopic.php?t=38632

(tu verras que quelques membres du forum ont été acceptés à l'EFA ;) )

Et il y a d'autres programmes accessibles avec un baccalauréat :
Le programme Future Pilot de la compagnie Aer Lingus, ou le programme cadet de Luxair par exemple.

Tu peux aussi regarder du coté de l'école BAA training (en Lituanie) qui est certes payante, mais moins chère que les CAE ou FTE, et propose des programmes cadets pour des compagnies émergentes telles que Smartlynx ou WizzAir.
Je connais personnellement des pilotes qui ont été formés chez eux et embauchés des la fin de la formation.

Ensuite tu as l'option de faire un effort financier pour passer le PPL (ce qui te permettra de prendre du plaisir, confirmer ta motivation, et gagner du temps plus tard en formation).
Puis de passer un ATPL à distance, je crois que Airways propose une formule à 420€.
Si ta motivation est au top, tu devrais t'en sortir avec ton background.

Une fois l'ATPL en poche tu pourras te présenter aux cadets d'air France et éventuellement enchaîner sur une formation modulaire (qui demandera encore de la patience et des sacrifices financiers).
Le forum regorge de gens qui se sont débrouillés pour suivre une formation modulaire de qualité et à moindre coup.

Conclusion : l'argent reste le nerf de la guerre et notre plus gros obstacle à tous, mais tu as un tas d'options pour y arriver en bossant un peu.
Salut,

Merci pour ta réponse.

En effet, le programme Aer Lingus est une des options envisagées, mais est pour le moment fermée. Pour EFA avec Lufthansa, rien ne garantit le poste à la clé, mais certes, la formation est moins chère. Elle ne fournit pas le logement non plus. Ça reste une option que je garde de côté, parce qu'il y a quand même une sacrée différence de prix.

Je ne suis pas arrivé il y longtemps sur le forum et j'ai pas encore fouillé tous les recoins, mais je me penche dessus petit à petit.

Merci encore.

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

Drust a écrit :Salut,

Je suis comme toi, à analyser l'ensemble d'un projet avant de m'y risquer etc. J'ai aussi d'énormes craintes sur l'aspect financier en cas de retournement de marché ou autre ce qui m'a fait hésiter un long moment (3 mois) avant de vraiment étudier des plans pour ma formation. J'ai cherché comme toi à minimiser le risque financier au plus haut. J'ai donc étudié des options de formation en Pologne, République Tchèque, Canada et USA ainsi qu'en France et le reste de l'Europe. Car j'imagine que comme moi pour minimiser le risque tu est prêt à ne pas négliger la qualité de formation pour avoir les meilleures chances de recrutement.

Malheureusement le risque zéro dans ce projet n'existe pas, j'ai eu beau le chercher, impossible. Même les formations MPL, les programmes Cadets, l'EFA etc comportent des risques financier. Car AUCUN ne te garanti un emploi, nul part tu signes un contrat selon moi (après je dis peut être des bêtises, n'en n'ayant pas sous les yeux) qui te dis qu'à la fin de ta formation t'es embauché jour J avec salaire mois M. Ca serait prendre des risques financiers in considérables pour les compagnies aériennes donc vu que ce sont elles qui te propose l'emploi et pas l'inverse, elles dirigent le marché comme elle l'entendent. Avec les MPL etc on te réconforte en te disant que tu auras un boulot, mais rien de garanti. Cela dit, il est vrai que c'est une option de sécurité supplémentaire, car les sortants de ces formations seront prioritaires sur le recrutement vis à vis de sortants d'ailleurs de même catégorie (j'entends par là, même background, même formation, mêmes heures de vol).

De plus, pour entrer dans ces programmes la sélection y est très difficile pour certains et il faut les préparer comme tu t'en doutes. Les sessions de recrutement ne sont pas non plus tous les jours. Le temps que tu passes à te préparer c'est du temps où tu ne te formes pas à proprement parler. Donc tu rajoutes ce temps là dans l'objectif de formation. Si on prend par exemple un base de 24 mois pour une formation complète. Si tu dois préparer l'entrée d'une école pendant 6 mois ou 1 an, ta formation totale durera 30 mois ou 36 mois. Qu'est ce que ça change ? Tout de mon point de vue... Plus vite tu entre dans le marché du travail, plus ta position de risque est sécurisée, puisque tu évitera la variabilité du marché du travail et un éventuel retournement. Imagine que tu sortes de ton école et que tu as le marché qui vient de se retourner alors qu'il y'a 6 mois c'était le recrutement à tour de bras... Bref, moins on traîne pour se former selon moi et moins on prend de risques.

Alors que reste t-il ?

Les parcours habituels, modulaire et intégrés dans des écoles privés.

Là évidemment l'investissement est conséquent, on a pas d'aménagement de financement avec reprise sur salaire etc. C'est inévitablement un risque je l'accorde. Mais au niveau du financement, on peut négocier avec sa banque avant signature, un différé de quelques années avant de rembourser, ce qui permet d'avoir une marge supplémentaire dans la fatidique deadline où il FAUT un revenu régulier pour rembourser son emprunt. Cela veut dire que si on a retournement du marché temporaire d'un an, on peut souffler puisque si on a un différé de 5 ans par exemple, on a encore 3 ans pour trouver du boulot...

Intégré ? C'est l'investissement le plus conséquent, entre 80 000 et 120 000€ pour la grande moyenne de l'Europe de l'Ouest et entre 40 000 et 60 000€ pour l'Europe de l'Est. Ici y'a ceux qui disent que ça à un avantage, d'autres qui disent que c'est payer plus cher. D'après mon analyse, de la lecture de nombreux messages, de prise de témoignage de patrons d'écoles etc. C'est une perception propre à chacun. Il est possible que c'est une sécurité supplémentaire car en intégré on est formaté et cadré mais selon moi le surplus en coût ne les vaut pas. Ce que les compagnies aériennes recherchent ce sont des profils cohérents. Le modulaire si tu es cohérent dans ta formation, tu as toute tes chances d'intéresser une compagnie aérienne.

Le modulaire ? C'est payer moins pour avoir plus ! Quoi ? Oui, j'ai comparé les programmes de ma sélection d'écoles entre modulaires et intégrés et je me retrouve avec des formations modulaires qui pour 10 000 à 40 000€ de moins me propose plus de qualifications, d'heures de vol etc. Un patron d'école avec qui j'ai discuté m'a dit qu'il déconseille l'intégré pour cette raison mais il va tout de même proposer l'intégré l'année prochaine. Sa raison ? Pour faire du pognon. Trop de fois il a rencontré des aspirants sur des salons qui ne veulent que de l'intégré. Il y'a une demande, il va y répondre et il dit tant pis pour ceux qui sont prêt à payer plus cher pour la même chose voir moins. L'autre avantage que je retiens au modulaire c'est justement le fait que c'est modulaire. Rien ne te lie à une école donc si t'es pas content tu vas voir ailleurs, ce qui est une sécurité supplémentaire contre le risque. Si tu prends de l'intégré et que tu lâches tes 100 000€ d'un coup comme Airways College, t'es complètement menotté et là le risque financier explose ! Bouger d'ailleurs est selon mois un plus, tu pourras justifier justement ton expérience de bouger à travers le monde pour te former, cela montrera que tu es une personne mobile et je pense que c'est un point non négligeable pour le recrutement. Bien sûr si l'école que tu prends te satisfait, tu peux y rester.

Parlons destinations:
Canada: La formation est environ au prix de l'Europe de l'Est. Une approche plus pragmatique et une formation rapide (ATPL en moins). Le marché du travail est très positif cependant les salaires au début sont assez faiblards et l'évolution semble plutôt lente. Comme on dit, l'expérience de pilote au Canada est une aventure tout au long de sa vie. Attention, l'immigration y est certes facilité par rapport à d'autres pays mais pas plus garantie. Donc il faut s'assurer de pouvoir y rester avant d'engager quoi que ce soit sinon là encore le risque financier explose. On peut convertir facilement ses licences chez les américains en FAA.

USA justement: La formation est identique au Canada et les tarifs similaires. L'approche est la même. Le marché du travail est complètement ouvert, ça manque cruellement de pilotes là bas. Cependant les conditions de travail sont plutôt catastrophiques avec des pilotes débutant payés entre 20 000 et 30 000$ par an... L'évolution est lente mais me semble plus rapide qu'au Canada. Les licences FAA peuvent se convertir en Transport Canada facilement aussi et s'exportent bien pour trouver du boulot ailleurs dans le monde, oui car l'immigration parlons en, à moins que tu sois déjà éligible à une résidence permanente, n'espère même pas une seule seconde pouvoir y faire ton trou là bas. Ce qui fait que les USA sont un sacré risque financier également.

Europe de l'Est: Aaaaaaah, pas besoin d'immigration, merci Schengen. Formation EASA des plus classiques, sauf que là bas sont friands de modulaires, les rares intégrés sont des modulaires déguisés. Les tarifs sont moins cher qu'en Europe de l'Ouest. Et le marché Européen, bah rien à rajouter on le connaît déjà. Le coût de la vie y est également moins cher. Cela semble le bon plan effectivement pour réduire les coûts donc le risque financier.

Cependant, j'ai visité des écoles en France et une chose m'a titillé c'est qu'une école me propose de finir avec 250h de vol (pas de simu) pour 72 000€ quand une bonne école en République Tchèque me propose 61 000€ pour 205h dont 25h de simu. Et bien je prends la première option, je préfère mettre 11 000€ de plus. Parce que si grosso modo on converti les heures de simu en heure de vol et qu'on rajoute le delta d'heures manquantes, et bien l'écart n'est pas si grand. Donc je préfère prendre la solution où la formation sera de meilleure qualité (niveau heure de vols j'entends ici) et m'éviter les tracas de l'expatriation temporaire, les tracas administratifs etc.


Voilà c'est ma longue expérience de la gestion du risque financier dans ce projet.

Comme tu le vois, aucune option n'est parfaite et sans risques, à toi de peser le pour et le contre de chaque solution et de voir ce qui te convient le mieux.
Salut,

Super descriptif plutôt complet, merci. Je me pencherai à bien tout relire demain à tête reposée pour poser un peu toutes ces choses sur papier et de faire les pours et les contres etc.

Après, trouver un boulot qui paie comme le dit Dubble..... Je viens de commencer en tant que steward mais pas sur une grosse compagnie et en cdd saisonnier, donc malheureusement, c'est pas ce qui va me permettre d'avoir un salaire important pour le moment...

Bref, je prends note de tout ça pour ajouter à mon panel de réflexions et merci encore.
Modifié en dernier par RomainP le 20 sept. 2019, 00:19, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Auteur du sujet
RomainP
Elève-pilote posteur
Messages : 12
Enregistré le : 18 sept. 2019, 18:45
Localisation : Contes-06
Âge : 28

Message par RomainP »

benty a écrit :
Drust a écrit : Cependant les conditions de travail sont plutôt catastrophiques avec des pilotes débutant payés entre 20 000 et 30 000$ par an... .
Bon ce n'est pas vraiment une remarque qui va aider cette discussion, mais j'ai lu quelque part que les salaires ont beaucoup augmentés justement pour garder leurs pilotes du à cette "pénurie". De l'ordre du double voir plus!
Écoutes, j'ai postulé chez Delta en tant que Stew, s'ils m'appellent pour les sélections, je pourrais savoir par la suite si niveau salaire ils ont l'air bien de ce côté là du globe ;)

Avatar du membre
Drust
Copilote posteur
Messages : 84
Enregistré le : 02 sept. 2019, 11:10
Âge : 27

Message par Drust »

---
Modifié en dernier par Drust le 03 mars 2020, 16:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Supertapha
Copilote posteur
Messages : 150
Enregistré le : 05 mai 2011, 02:30

Message par Supertapha »

RomainP a écrit : En effet, le programme Aer Lingus est une des options envisagées, mais est pour le moment fermée. Pour EFA avec Lufthansa, rien ne garantit le poste à la clé, mais certes, la formation est moins chère. Elle ne fournit pas le logement non plus. Ça reste une option que je garde de côté, parce qu'il y a quand même une sacrée différence de prix.
Merci encore.
Concernant Aer Lingus : le programme est "fermé" car les sélections sont en cours pour cette année.
Elles ont lieu une fois par an, comme les cadets d'Air France, et ce depuis au moins deux ans.
Je pense que ça reprendra en 2020 et il s'agira de ne pas louper la fenêtre d'inscription (aux alentours de avril si je ne m'abuse) si tu es intéressé.

D'après l'EFA : A partir de la fin de ta formation, Lufthansa s'engage à te proposer un poste au sein de leur groupe. Tant que tu ne bosses pas, tu ne payes rien.
Si au bout de 5 ans, et malgré tes efforts, tu n'as pas trouvé de job, un "arrangement à l'amiable" sera envisagé pour régler les frais d'inscription. Avant cela tu n'auras toujours rien payé.

Si tu trouves du travail ailleurs, vous pourrez aussi vous "arranger à l'amiable" pour régler en plusieurs fois.

Faut se dire que l'école appartient à Lufthansa et que s'ils investissent sur des élèves, ce n'est pas pour les lâcher dans la nature ou les offrir à d'autres compagnies. Même si personne n'est à l'abri d'une crise économique, le but de l'EFA est de former des pilotes pour le groupe Lufthansa.
Et pour le coup on parle d'un groupe majeur, historique, solide et très bien représenté dans tous les classements internationaux.

Personnellement, je trouve que ce n'est pas trop mal comme garanties !

Effectivement l'école ne te logera pas pendant la partie théorique (les élèves sont logés gratuitement pendant la phase pratique aux USA), mais où que tu sois et quelque soit ton métier, il faudra bien te loger, donc je ne vois pas comment c'est un argument "contre".

A part Air France qui loge, rémunère ses cadets et leur fait signer un contrat d'embauche dès la réussite du concours, je ne sais pas où tu trouveras autant de garanties.
Si tu veux tout ça, une seule option : passer l'ATPL théorique ou obtenir un bac+2 scientifique et préparer comme un malade les PSY0 et PSY1 en espérant que la sélection continue dans les années à venir.

Sinon, comme tu l'as bien souligné, le risque zéro n'existe pas dans l’aéronautique.
Donc faudra faire comme nous tous : trouver le chemin qui correspond le mieux à ton profil et foncer.
Contrôler tout ce que tu peux contrôler, bosser assez dur pour limiter les risques, compter sur une bonne étoile pour le reste, et être prêt à affronter des périodes de galère, en sachant que ça en vaudra la peine pour réaliser son rêve.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message