Les Banques et les futurs Pilotes

Forum des "débutants": Quelle orientation choisir? Quelles filières? Questions générales, ...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Auteur du sujet
flywithjerem
Elève-pilote posteur
Messages : 15
Enregistré le : 13 mars 2020, 12:43

Les Banques et les futurs Pilotes

Message par flywithjerem »

Bonjour à tous,

Je suis détenteur d'un PPL avec 50HDV et j'ai 25 ans. Je souhaiterai poursuivre ma formation en modulaire ou intégré (plutôt vers les pays de l'est comme Bartolini ou SmartAviation).

J'ai épluché beaucoup de forums mais je trouve peu de réponse concrètes et chiffrées sur l'obtention des prêts et des financements pour les formations, ce qui reste quand même le nerf de la guerre. Je suis donc à la recherche de témoignages sur le financement de la formation de pilote.
L'argent est tabou, et j'aimerais être ici totalement transparent. J'ai 20 000€ de côté, je gagne bien ma vie en tant qu'ingénieur (2850€ net) mais je ne vois pas comment demander un prêt de minimum 50 000€ à la banque ! Si je fais du modulaire je pourrais le faire à côté de mon job mais ce sera long ! Quand je vois la Youtubeuse DutchPilotGirl faire un prêt de 150 000€ pour CAE et derrière 2ans de chômage, comment a elle fait ?

Bref, si vous avez des infos sur :

*Les banques qui prêtent plus facilement aux élèves pilotes ? et combien ?
*Combien d'apport faut il avoir ?
*Faut il des garants et avec quels revenus ?
*Peut on différer le remboursement plusieurs mois après la fin de la formation le temps de trouver un job ?
*Existe il des cas ou des personnes se retrouvent dans des situations de surendettement ?
*Comment font les gens pour sortir 100 000€ sans l'aide de papa maman ?

Merci d'avance et bon vols :)

Avatar du membre
KiloUniform
Elève-pilote posteur
Messages : 16
Enregistré le : 16 avr. 2018, 11:35
Localisation : France
Âge : 29

Message par KiloUniform »

Salut flywithjerem,

Je me permets de te répondre car je suis dans une situation similaire: en chemin pour un modulaire, un salaire correct dans un autre secteur, un peu d'argent de côté mais pas assez pour un auto financement complet.

De mon côté, j'ai réussi après négociations, à obtenir un prêt étudiant d'un montant de €30k auprès de ma banque (Banque Populaire), au taux raisonnable de 1%, avec un différé d'un an, et surtout sans garants. Pour info, les €30k correspondent en gros au montant maximum qu'il était possible d'obtenir sans garants, et le taux était bon car il s'agit d'un prêt "études", que tu peux souscrire jusqu'à la veille de tes 29 ans dans ma banque.

Si j'avais plus de 28ans, l'alternative aurait été de prendre un prêt "projet", i.e à la consommation, aux conditions similaires, mais avec des taux plus élevés de l'ordre de 3%. Globalement si tu travailles, il est "facile" d'obtenir un prêt sans objet et sans garants pour ce type de montants, mais c'est cher.

Pour obtenir un prêt d'un montant plus élevé (type €100k), pas de secrets, en France il faut effectivement des garants avec un taux d'endettement de maximum 1/3 de leurs revenus. Le prêt est donc limité à la capacité de remboursement de tes garants, en tenant bien entendu compte de leurs autres emprunts et/ou loyers & charges. Les anglo saxons ont d'autres systèmes, notamment de garantie sur un bien immobilier; mais pour autant que je sache, cela ne se pratique pas beaucoup en France.

Bien entendu, j'imagine qu'avec la situation économique qui se dessine, les conditions d'attribution de prêts peuvent évoluer.

En espérant t'avoir un peu aidé

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6539
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

J'ai l'impression que le problème s'est résolu de lui-même: je fais rarement des prévisions, mais là j'ai l'impression que ça prendra quelques années avant que les embauches ne reprennent, tu as donc le temps de te former en modulaire au rythme que ton salaire permet

Avatar du membre
lucyintheskywithairbus
Elève-pilote posteur
Messages : 45
Enregistré le : 10 nov. 2017, 00:36
Localisation : NORD

Re: Les Banques et les futurs Pilotes

Message par lucyintheskywithairbus »

flywithjerem a écrit :Quand je vois la Youtubeuse DutchPilotGirl faire un prêt de 150 000€ pour CAE et derrière 2ans de chômage, comment a elle fait ?

:)
Et bien papa et maman (garants) étaient la pour assurer les arrieres de la petite en cas de coup dur.
Reveille toi mon ami, l'aviation est un sport de riche.
À moins d'avoir la mentalité "desperados", ce qui est mon cas , quitter un job d'ingénieur est une folie.
L'aviation est un milieu de passioné mais c'est le milieu le plus "fucked up" qu'il met était donner de voir : viré au premier virus sans ménagement, unpaid leaves, roster pourri...
Tu as seulement 20ke de coté et tu es pret à investir dans cette chose instable et toxique qu'est l'aviation... vous etes des fous.
J'ai plus de respect pour un gus qui injecte dans le bitcoin.

Reviens sur terre malheureux. Achetes de l'immobilier, prends des options sur un marché, formes toi, creer des rentes, deviens libre financierement et la tu pourras voler l'esprit libre.

My 2 cents

Avatar du membre
Auteur du sujet
flywithjerem
Elève-pilote posteur
Messages : 15
Enregistré le : 13 mars 2020, 12:43

Message par flywithjerem »

Merci pour vos réponses :)

Ça donne un tout petit peu de réalité que je trouve trop peu souvent évoqué.

@lucyintheskywithairbus

Certes on est tous un peu fous de claquer autant d'argent et de prendre autant de risques pour faire 1 seul métier dont le marché de l'emploi est chahuté à la moindre épine. Mais c'est ce qui s'appelle la passion.
Je m'ennuie dans mon job d'ingénieur et je ne rêve que d'une chose, de rejoindre un cockpit (même un C208 me va !). Je préfère vivre avec un échec que des regrets. Notre génération n'aura plus de retraite (ou moins), autant faire quelque chose que tu aimes jusqu'à ta mort.
Je n'ai pas envie de devenir "riche" avec des placements immobiliers, etc... je laisse ça à d'autres qui sont plus intéressés. Vivre avec plein d'argent mais en ayant le sentiment d'avoir raté sa vie est bien pire !
Et quand tu vois certains salaires en ligne(notamment middle east et asia en captain) l'investissement dans la formation peut devenir vite rentable. Et comment font les américains avec leur écoles à 50000$ ?

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2341
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Message par Squish »

mdrrrr

Avatar du membre
Baeron
Elève-pilote posteur
Messages : 4
Enregistré le : 20 janv. 2020, 08:52

Message par Baeron »

flywithjerem a écrit :@lucyintheskywithairbus

Certes on est tous un peu fous de claquer autant d'argent et de prendre autant de risques pour faire 1 seul métier dont le marché de l'emploi est chahuté à la moindre épine. Mais c'est ce qui s'appelle la passion.
Non, c'est de l'aveuglement. Le secteur aérien est malade, c'est probablement l'un des pires moments pour se former.
Tu as 25 ans et encore plusieurs années devant toi pour construire un projet réfléchi et mûri et te former. Vouloir tout claquer maintenant par "passion" est une folie, et si tu t'en rends compte toi-même, alors c'est une preuve de plus que tu dois reconsidérer tes plans.

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6539
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Prend avec des pincettes les propos des aigris.

Avatar du membre
fouga
Chef de secteur posteur
Messages : 1619
Enregistré le : 10 mai 2006, 02:00
Âge : 32

Message par fouga »

Lance toi pour ne pas avoir de regrets, mais ai un plan et les finances derrière... que tu trouves ou un job ou pas un jour, tu auras au moins tué le complexe du pilote d'aéroclub si tu l'as.

Cela dit ne va pas te lancer aveuglément, si tu es déjà ingé t'as un bon backup, maintenant si ça t'amuse de te créer une dette vas y, mais à te place je prendrais mon temps et financerais cela doucement... c'est ce que j'ai fait, je suis sorti l'automne dernier... j'ai eu quelques opportunités, j'en aurai d'autres je sais (c'est qu'une question de temps), en attendant je vais redevenir ingénieur dans les semaines qui viennent...

Non ça ne fait pas rêver, mais c'est quand même pas si dégueulasse que ça, c'est plus varié et ouvert que pilote, donc on peut toujours y trouver de l'intérêt, quant à faire de l'argent, il faut aller là où il y en a, sans aucun doute et j'ai de la chance d'avoir grandi là par hasard, l'Alsace avec l'Allemagne et la Suisse en frontalier offre des perspectives financières extrêmement lucratives (3000€ net avant 30 ans en Allemagne, le double possible en Suisse)...

Si ce qui se passe n'est qu'une passade et que dans un an ça revient à la normal, j'envisagerai de retenter pilote comme métier. Si par contre ça prend quelques années, l'âge avançant, la carrière d'ingé aussi, et mes plans visant à me créer des rentes avec, il arrivera un jour où je ne voudrais peut être plus être pilote... mais c'est pas pour demain.

Dans tous les cas, tente, mais pas n'importe comment!

Avatar du membre
Auteur du sujet
flywithjerem
Elève-pilote posteur
Messages : 15
Enregistré le : 13 mars 2020, 12:43

Message par flywithjerem »

JAimeLesAvions a écrit :Prend avec des pincettes les propos des aigris.
Dans mon aéroclub un type est parti "claquer" son argent dans une école en Pologne. Ces mêmes gens aigiris dont tu parles lui ont dit de pas le faire que c'était débile etc.
Il ne les a pas écouté.

Aujourd'hui il est FO sur A320 dans une grande compagnie hongroise :)

Avatar du membre
Auteur du sujet
flywithjerem
Elève-pilote posteur
Messages : 15
Enregistré le : 13 mars 2020, 12:43

Message par flywithjerem »

fouga a écrit :Lance toi pour ne pas avoir de regrets, mais ai un plan et les finances derrière... que tu trouves ou un job ou pas un jour, tu auras au moins tué le complexe du pilote d'aéroclub si tu l'as.

Cela dit ne va pas te lancer aveuglément, si tu es déjà ingé t'as un bon backup, maintenant si ça t'amuse de te créer une dette vas y, mais à te place je prendrais mon temps et financerais cela doucement... c'est ce que j'ai fait, je suis sorti l'automne dernier... j'ai eu quelques opportunités, j'en aurai d'autres je sais (c'est qu'une question de temps), en attendant je vais redevenir ingénieur dans les semaines qui viennent...

Non ça ne fait pas rêver, mais c'est quand même pas si dégueulasse que ça, c'est plus varié et ouvert que pilote, donc on peut toujours y trouver de l'intérêt, quant à faire de l'argent, il faut aller là où il y en a, sans aucun doute et j'ai de la chance d'avoir grandi là par hasard, l'Alsace avec l'Allemagne et la Suisse en frontalier offre des perspectives financières extrêmement lucratives (3000€ net avant 30 ans en Allemagne, le double possible en Suisse)...

Si ce qui se passe n'est qu'une passade et que dans un an ça revient à la normal, j'envisagerai de retenter pilote comme métier. Si par contre ça prend quelques années, l'âge avançant, la carrière d'ingé aussi, et mes plans visant à me créer des rentes avec, il arrivera un jour où je ne voudrais peut être plus être pilote... mais c'est pas pour demain.

Dans tous les cas, tente, mais pas n'importe comment!
C'est possible que tu détailles ton parcours aéro et ces opportunités ?

Je ne pense surtout pas me lancer aveuglément. Je cherche à doser le ratio risque/opportunité. Je peux faire un ATPL théorique à distance, ça prendra 1 an et d'ici la la crise acutelle sera peut être passé. Et sinon ce n'est pas grand chose de perdu, l'ATPL théo reste abordable financièrement.

PS: je suis aussi en Alsace !

Avatar du membre
Supertapha
Copilote posteur
Messages : 150
Enregistré le : 05 mai 2011, 02:30

Message par Supertapha »

Sauf que ce n’est pas possible de passer un ATPL théorique seul.
Il faut un PPL pratique avant.

Le seul moyen de commencer par l’ATPL théorique est d’être inscrit dans une école qui dispense une formation complète, dite Ab-inition.

Et dans ce dernier cas, tu pourras difficilement t’arrêter juste après avoir obtenu l’ATPL théorique sans transgresser quelques règles et devoir beaucoup d’argent.

Avatar du membre
aminea319
Chef pilote posteur
Messages : 345
Enregistré le : 08 oct. 2008, 21:01

Message par aminea319 »

N'écoutes pas les discours des alarmistes... Rien n'est éternel, ni la bonne santé ni la crise ! :turn:

Les nouvelles réformes de l'assurance chômage peuvent t'aider, en ayant un projet de reconversion pro solide validé par un CEP (la démarche est bien expliquée sur internet) tu peux démissionner, partir en formation et bénéficier du chômage + même une éventuelle aide de pôle emploi (pas énorme mais ça aide)
Il y a aussi le Fongecif qui est devenu l'AT PRO, ça existe toujours avec des nouveaux critères de priorité..

Bref, c'est possible.

Me concernant, j'ai fait un full modulaire en travaillant à côté et en empruntant progressivement, ça a pris pas mal de temps mais j'ai pu le faire ( à noter que j'ai eu pendant toute la formation un emploi qui permettait de ménager plus au moins mon emploi du temps [dans le commercial] )

Tout est possible ! :turn: :turn:
V1...Rotate !

Avatar du membre
fouga
Chef de secteur posteur
Messages : 1619
Enregistré le : 10 mai 2006, 02:00
Âge : 32

Message par fouga »

Effectivement,

Un Atpl c'est soit de l'intégré, soit un PPL, et ça dans tous les cas c'est déjà un bon début si tu veux maitriser ton financement et t'orienter vers du modulaire.

Ensuite, effectivement qu'un Atpl n'est pas cher... financièrement! Par contre en terme d'investissement personnel c'est pas la même, c'est pas la mort, mais je te promet que quand on a passé un an à taper des Qcm, des voyages vers les centres d'examens et des soirées et we à bucher, on est content de l'avoir!
Le problème c'est que ce bout de papier a une durée de validité de 36 mois pour avoir tout ton Cpl+Ir. Alors le faire pour rien ça m'aurait sérieusement cassé les bonbons.

Pour la crise, laissons venir, on en saura plus d'ici quelques mois pour voir si c'était juste une secousse ou si c'est durable, pour l'instant personne ne peut prédire et le mieux c'est d'attendre... cela dit ça t'empêche pas de démarrer le PPL et de passer du bon temps... si j'avais déjà retrouvé un boulot, aujourd'hui avec notre météo j'aurais fait un survol des Vosges en montant à 6000 pieds pour voir les Alpes Suisses enneigées et notre magnifique plaine d'Alsace avec la forêt noire en face... je te garantie que ça te scotche et que c'est des moments qui restent gravés! T'as "juste" besoin d'un PPL pour ça, c'est déjà génial.

Mon parcours, de Strasbourg j'ai fait un diplôme d'ingé à Mulhouse, puis un master management à l'EM Strasbourg.
Balbutiement de carrière dans l'informatique sur Strasbourg... compris au bout de quelques mois que c'était pas là l'avenir, rupture conventionnelle et j'ai obtenu par contact un poste d'ingé automaticien ( :bleble: l'informatique de bureau, back to true job! 8) ) en Allemagne, chez les Schwabs derrière la forêt noire... 1 mois au goethe institut pour savoir dire bonjour... et un peu plus. Puis saut dans le grand bassin, 4 ans d'ingénieur en Allemagne, super expérience, démission une fois l'Atpl obtenu... puis formation cpl/ir/me et sélections, et là comme c'est pas fameux et pente descendante, je prépare mes candidatures pour la Suisse...
5 ans d'expérience, trilingue et ingé dans un domaine porteur ça pourra le faire! En plus les boites sont clairement à la ramasse niveau ressources et ont énormément besoin de cette spécialité en ce moment, c'est un peu l'inverse de pilote... espérons que ça paie, au propre comme au figuré!
Puis ce sera revoler asap, faire de l'ifr régulièrement pour pas oublier, veiller le marché aérien, et selon comment ça évolue, soit je retente ma chance quand la conjoncture sera de nouveau bonne, soit j'aurais trop avancé dans la vie et je l'aurais rendu trop confortable pour repartir tout en bas et je garderais mes qualifs pour mon plaisir... je pense que ça dépendra essentiellement de combien de temps prendra l'arrivée de la prochaine bonne vague!

Avatar du membre
Auteur du sujet
flywithjerem
Elève-pilote posteur
Messages : 15
Enregistré le : 13 mars 2020, 12:43

Message par flywithjerem »

Supertapha a écrit :Sauf que ce n’est pas possible de passer un ATPL théorique seul.
Il faut un PPL pratique avant.

Le seul moyen de commencer par l’ATPL théorique est d’être inscrit dans une école qui dispense une formation complète, dite Ab-inition.

Et dans ce dernier cas, tu pourras difficilement t’arrêter juste après avoir obtenu l’ATPL théorique sans transgresser quelques règles et devoir beaucoup d’argent.
J'ai déjà le PPL

Avatar du membre
Auteur du sujet
flywithjerem
Elève-pilote posteur
Messages : 15
Enregistré le : 13 mars 2020, 12:43

Message par flywithjerem »

fouga a écrit :Effectivement,

Un Atpl c'est soit de l'intégré, soit un PPL, et ça dans tous les cas c'est déjà un bon début si tu veux maitriser ton financement et t'orienter vers du modulaire.

Ensuite, effectivement qu'un Atpl n'est pas cher... financièrement! Par contre en terme d'investissement personnel c'est pas la même, c'est pas la mort, mais je te promet que quand on a passé un an à taper des Qcm, des voyages vers les centres d'examens et des soirées et we à bucher, on est content de l'avoir!
Le problème c'est que ce bout de papier a une durée de validité de 36 mois pour avoir tout ton Cpl+Ir. Alors le faire pour rien ça m'aurait sérieusement cassé les bonbons.

Pour la crise, laissons venir, on en saura plus d'ici quelques mois pour voir si c'était juste une secousse ou si c'est durable, pour l'instant personne ne peut prédire et le mieux c'est d'attendre... cela dit ça t'empêche pas de démarrer le PPL et de passer du bon temps... si j'avais déjà retrouvé un boulot, aujourd'hui avec notre météo j'aurais fait un survol des Vosges en montant à 6000 pieds pour voir les Alpes Suisses enneigées et notre magnifique plaine d'Alsace avec la forêt noire en face... je te garantie que ça te scotche et que c'est des moments qui restent gravés! T'as "juste" besoin d'un PPL pour ça, c'est déjà génial.

Mon parcours, de Strasbourg j'ai fait un diplôme d'ingé à Mulhouse, puis un master management à l'EM Strasbourg.
Balbutiement de carrière dans l'informatique sur Strasbourg... compris au bout de quelques mois que c'était pas là l'avenir, rupture conventionnelle et j'ai obtenu par contact un poste d'ingé automaticien ( :bleble: l'informatique de bureau, back to true job! 8) ) en Allemagne, chez les Schwabs derrière la forêt noire... 1 mois au goethe institut pour savoir dire bonjour... et un peu plus. Puis saut dans le grand bassin, 4 ans d'ingénieur en Allemagne, super expérience, démission une fois l'Atpl obtenu... puis formation cpl/ir/me et sélections, et là comme c'est pas fameux et pente descendante, je prépare mes candidatures pour la Suisse...
5 ans d'expérience, trilingue et ingé dans un domaine porteur ça pourra le faire! En plus les boites sont clairement à la ramasse niveau ressources et ont énormément besoin de cette spécialité en ce moment, c'est un peu l'inverse de pilote... espérons que ça paie, au propre comme au figuré!
Puis ce sera revoler asap, faire de l'ifr régulièrement pour pas oublier, veiller le marché aérien, et selon comment ça évolue, soit je retente ma chance quand la conjoncture sera de nouveau bonne, soit j'aurais trop avancé dans la vie et je l'aurais rendu trop confortable pour repartir tout en bas et je garderais mes qualifs pour mon plaisir... je pense que ça dépendra essentiellement de combien de temps prendra l'arrivée de la prochaine bonne vague!
Super ! Merci pour ton témoignage :) Vu ton profil c'est vrai que tu ne devrais pas connaître longtemps le chômage.

Avatar du membre
fouga
Chef de secteur posteur
Messages : 1619
Enregistré le : 10 mai 2006, 02:00
Âge : 32

Message par fouga »

Pour avoir relu ton post initial, t'as pas besoin de banque...

Si tu prends ton temps, en économisant un minimum, t'auras de quoi faire ton mûrissement + Atpl que tu seras déjà à plus de 30 000€ ce qui est largement suffisant pour une formation en Pologne (environ 20K€ tout compris, rajoute logement et MCC en sus).

Continue sur ta lancé car inutile de se presser maintenant.
Un seul conseil, si tu peux ne largue pas ton job, congé sans solde ou ce que tu veux, c'est le seul regret concernant mon parcours.

Avatar du membre
ToMs
Chef de secteur posteur
Messages : 1594
Enregistré le : 06 oct. 2002, 02:00
Localisation : Toulouse

Message par ToMs »

flywithjerem a écrit : Je m'ennuie dans mon job d'ingénieur et je ne rêve que d'une chose, de rejoindre un cockpit (même un C208 me va !). Je préfère vivre avec un échec que des regrets. Notre génération n'aura plus de retraite (ou moins), autant faire quelque chose que tu aimes jusqu'à ta mort.
Je n'ai pas envie de devenir "riche" avec des placements immobiliers, etc... je laisse ça à d'autres qui sont plus intéressés. Vivre avec plein d'argent mais en ayant le sentiment d'avoir raté sa vie est bien pire !
Et quand tu vois certains salaires en ligne(notamment middle east et asia en captain) l'investissement dans la formation peut devenir vite rentable. Et comment font les américains avec leur écoles à 50000$ ?
On en reparle 2-3 ans après ton premier job de pilote ? ;)

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2341
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Message par Squish »

Oula Toms t'es un alarmiste, un aigri... ;)

Avatar du membre
ToMs
Chef de secteur posteur
Messages : 1594
Enregistré le : 06 oct. 2002, 02:00
Localisation : Toulouse

Message par ToMs »

Squish a écrit :Oula Toms t'es un alarmiste, un aigri... ;)
Carrément :tss: :D

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message