Compagnie pour devenir un “bon” pilote de ligne

Devenir Pilote de Ligne en empruntant la "petite porte" en France et/ou en Europe.

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
cap231
Copilote posteur
Messages : 88
Enregistré le : 09 oct. 2007, 19:35
Âge : 42

Compagnie pour devenir un “bon” pilote de ligne

Message par cap231 »

Bonjour,

Il a souvent été abordé ici ou sur pprune les aspects contractuels des différentes compagnies avec leurs avantages/inconvenients (financiers, planning, stabilité de l’emploi...) mais assez peu ce qu’elles peuvent apporter en terme de compétences.
En clair, si j’ai le choix, quelles compagnies me permettront d’acquérir de bonnes compétences de pilote de ligne, qui baisseront la probabilité d’être impliqué dans un incident, de passer des sélections avec plus d’aisance, de passer cdb en toute sérénité, d’avoir un CV attractif, bref de devenir un vieux moustachu?
J’ai bien conscience qu’il y a un gros paramètre personnel (j’imagine qu’il y a des bons et des moins bons dans toutes les compagnies) mais d’autres paramètres comme le type d’operations, les procédures en vigueur, le training, la qualité des cdb/TRI/TRE, la culture locale.... ont sûrememt leur rôle à jouer.
Par exemple, est-ce que les low-cost ont également des pilotes “low-cost” avec un niveau plus faible en général? (Croyance populaire malgré un taux d’accidents faible chez les LC). Est-ce que les majors sont vraiment au-dessus du lot? (Juste pour info, si un jour j’ai un contrat dans une major, mon CV ne sera sûrement plus mis à jour réguliérement...), Est-ce qu’il existe des différences entre les grosses compagnies avec un nombre de routes importantes ou un petit nombres de routes? Parmi les LC, certaines n’hésitent pas à proposer des line training payants (Air Baltic, Small Planet....), est-ce qu’ils sont aussi peu regardants sur les compétences de leur personnel? Quid des compagnies charter? Qu’en est-il des autres pays avec une culture différentes (Turquie, Chine, Indonésie, Vietnam....).

Je sais que le sujet peut porter à polémiquer, je suis pas contre si on ne part pas dans des débats stériles (suivez mon regard....). Des retours d’expérience de pilotes ayant fait plusieurs compagnies sont bienvenus!

Merci!

Avatar du membre
MetallSly
Chef pilote posteur
Messages : 318
Enregistré le : 29 déc. 2017, 15:38
Âge : 24

Message par MetallSly »

D'après les échos que j'ai, les pilotes sortant de chez RYR sont assez recherché. La bas rien n'est laissé au hasard et ils ont une tonne de procédure etc à suivre. Au niveau sécurité ils sont assez haut.

Pour le reste aucune idée mais je pense que les grosses compagnies Low cost suivent à peu près le même schéma que RYR à rien laisser au hasard, je pense à EZY, Wizz, Norwegian.

Les majors volent moins, mais est-ce que ça fait d'eux des moins bon pilotes?

Avatar du membre
tekzone
Chef pilote posteur
Messages : 419
Enregistré le : 12 mars 2010, 09:34

Message par tekzone »

Salut,

Je vais essayer de faire une réponse à peu près raisonnée avant que les trolls habituels s'emparent de ce topic et s'en donnent à cœur joie.

Le boulot de pilote de ligne c'est un boulot un peu différent des autres mais il y a beaucoup de choses qui sont similaires à d'autres. Ces notions d'élitisme qui voudraient que certaines compagnies sont meilleures que d'autres ou ont des meilleurs pilotes ou je ne sais trop quoi d'autre dans ce goût, c'est en très large partie de la fantaisie. Comme dans d'autres boulots où on t'explique que si tu fais pas X activité ou que tu travailles pas dans la boite Y, ton parcours ne vaut rien, on a le même genre d'idées farfelues dans l'aérien.

Que ce soit une low cost, une compagnie nationale ou une régionale, tu es régi par les mêmes règles d'une même autorité dans un même pays. Les examinateurs qui prennent tes checks au simu ne répondent légalement pas directement à la compagnie mais à l'autorité pour laquelle ils font les checks.

Aucune compagnie ne va te dire qu'ils veulent des pilotes mauvais ou qu'ils n'exigent pas le meilleur de leurs pilotes. En tant que pilote, que l'avion de ligne soit peint en blanc, orange ou bleu, on fait tous un boulot extrêmement similaire. On veut tous rentrer chez nous le soir. On a tous un niveau élevé de conscience professionnelle qui fait qu'on veut pouvoir faire notre boulot correctement. On a tous un certain niveau de fierté dans l'exercice de nos fonctions qui fait qu'on ne se contente pas juste de faire le boulot à l'arrache mais on essaye de le faire au mieux possible.

Aucune compagnie va laisser passer des entorses à des règles qui créent des problèmes. Une très large partie des compagnies ont le FDM et les programmes de reporting. Peut être à une époque c'était différent mais aujourd'hui c'est tellement standardisé que c'est difficile d'avoir des énormes variations dans un même environnement réglementaire.

Il y a beaucoup de fantasmes dans l'aérien répandus par des gens qui ne travaillent pas dans cette industrie ou alors certainement pas dans les cockpits. Il y a aussi de nombreux raccourcis qui sont pris par des gens qui y travaillent mais qui ont toujours l'impression que l'herbe est plus verte ailleurs. Comme tous les boulots, tu auras toujours des éternels insatisfaits et des gens qui pensent qu'ils ont les pires conditions du monde.

Un autre aspect fondamental de ça, c'est comment t'évalues le niveau d'un pilote ? Si on veut pouvoir dire que tels et tels sont meilleurs, il faut bien trouver des critères. C'est quelque chose de très difficile à faire sans être TRE assis derrière dans un check simu et même dans ce cas ce n'est pas si trivial. Tous les pilotes passent les mêmes checks régis par les mêmes autorités. La plupart du temps quand on entend des choses sur les différences de niveau c'est souvent farfelu surtout vu la standardisation actuelle des programmes de training. C'est trop facile de se flatter son propre ego en se disant qu'on est les meilleurs mais c'est beaucoup plus difficile voire impossible à mesurer.

Une fois en compagnie, c'est à toi de progresser, de te tenir à jour et de t'améliorer. La compagnie te fera le programme de formation réglementaire et peut être un truc ou deux en plus et c'est tout. Si tu te la coules douce, tu seras tranquille mais tu progresseras moins. Si tu te bottes pour rester standard SOP et comprendre ton environnement, tu progresseras plus vite. Si tu veux évoluer vers une autre compagnie, ce sont ces compétences techniques et humaines que tu as développé (ou pas) qui seront probablement évaluées. A mon avis, comme c'est à peu près impossible d'évaluer si on est un "bon" pilote ou pas, je préfère essayer de faire toujours un peu mieux et d'apprendre toujours un peu plus. Je sais pas où je me place de manière absolue et je m'en fiche mais au moins j'essaie de progresser.

Après, il y a quand même quelques différences : contrats de travail, culture de la compagnie et culture du pays.

Le contrat de travail est une énorme différence entre les compagnies. Une compagnie régit 80-90% de ta vie en tant que pilote. Ca détermine quand tu vas dormir, si tu vas dormir, où tu habites, si tu vois tes enfants, si t'as du temps libre, quand t'as du temps libre, dans quel modèle social tu évolues, etc... Beaucoup de choses extrêmement importantes. Beaucoup plus d'ailleurs qu'une soit disant "élite" de pilote ou je ne sais trop quoi. Il y a différentes formules et c'est à chacun de voir ce qui correspond mieux à sa situation. Certains veulent un max d'argent et s'en fichent de la vie sociale. D'autres s'en fichent de l'argent et veulent du temps avec leur famille. Encore d'autres veulent voler la plus grosse caisse possible et s'en fichent du reste.

La culture de la compagnie est un aspect également très important. C'est pas mal influencé par les aspects de contrat de travail et de conventions collectives. Chaque groupe d'individus que ce soit la population des pilotes, des copis, des commandants, du management, des trainers... a une personnalité. En fonction de son caractère, ca peut plus ou moins bien coller. C'est un aspect important mais difficile à évaluer en dehors d'une compagnie. Ca reste possible de se faire une idée en discutant avec les gens mais c'est très subjectif alors c'est difficile.

A ce niveau, ce qui est, pour moi, inacceptable c'est le pay-to-fly. C'est un message très clair du management que la formation, l'expérience et le travail des pilotes n'ont pas de valeur. Je ne vois pas comment on peut accepter quelque chose comme ça.

Ensuite, comme on a dit plus haut la culture du pays influe. Chaque autorité va appliquer les réglementations à sa sauce, va mettre des critères d'immigration et de travail, ce genre de choses. Il y a aussi la culture des relations humaines qui peut varier fortement. Ca va influencer sur tout le reste mais ca touchera les compagnies que ce soit des majors, régionales ou low costs.

Bref, il y a beaucoup de bêtises qui sont dites sur ce forum par des personnes dogmatiques aux certitudes absolues. Chacun fait ce qu'il peut par rapport à son contexte personnel. Certains sont être très heureux dans des low costs et c'est très bien pour eux. Certains sont très heureux dans des régionales sur un petit avion turboprop et c'est très bien pour eux. Certains sont très heureux dans des compagnies nationales à faire du long courrier et des escales et c'est très bien pour eux. Certains sont-il meilleurs pilotes que d'autres parcqu'ils volent sur une caisse plus lourde ou moins lourde ? Je ne sais pas. Probablement pas. Et quelle importance est-ce que ça a franchement ? Il suffit de voir chaque contexte de travail comme différent avec des avantages et des inconvénients et de se faire son avis sur ce qui nous convient le mieux. Prendre l'analyse de certains comme absolue est, à mon avis, une grossière erreur. Essayer de classer ces contextes les uns par rapport aux autres me parait également être quelque chose de futile car les critères sont au mieux flous et l'évaluation basée sur des données concrètes pratiquement inexistantes.

De l'autre coté comme n'importe quel autre boulot tu auras ceux qui seront contents nulpart, ceux qui sont blasés par tout et ceux qui auront toujours envie de dire qu'ils sont meilleurs que les autres. Ceux-là semblent être très bien représentés sur ce forum :)

Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 415
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 33
Contact :

Message par Jop »

Super message de Tekzone. Rien à redire, tout y est!
Je rajouterai que l'ego est souvent la source de "problèmes" dans ce boulot mais comme dans beaucoup d'autres. Il faut se demander ce qu'on cherche quand on va au travaille? Est ce qu'on veut montrer aux autres qu'on connaît tout sur tout ou est ce que le but c'est de créer une bonne atmosphère de travail ou chacun va trouver sa place et donner le meilleur de sois-même... L'attitude joue un rôle déterminant.

Répondre
  • Publicité
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message