Robotic Co-Pilot

Devenir Pilote de Ligne en empruntant la "petite porte" en France et/ou en Europe.

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Auteur du sujet
FrenchWings
Copilote posteur
Messages : 67
Enregistré le : 21 nov. 2018, 23:35
Localisation : Paris
Âge : 20

Robotic Co-Pilot

Message par FrenchWings »

PPL (A)
ATPL in progress

Avatar du membre
AlphaFloor45
Captain posteur
Messages : 274
Enregistré le : 19 avr. 2017, 18:44
Âge : 35

Message par AlphaFloor45 »

ça date de 2017 quand même ^^
Et vu le merdier qu'à provoqué les pseudo mises à jour d'un certain avion... ce genre d'aberration n'est pas prêt de voir le jour ^^

Avatar du membre
fouga
Chef de secteur posteur
Messages : 1620
Enregistré le : 10 mai 2006, 02:00
Âge : 32

Message par fouga »

Bof, si tu devais être inquiété pour ton futur job ce serai plus l'automanette qui bouge toute seule ou le volant que ce bras robotisé, à côté de l'AP lui c'est un clampin!

Techniquement, la conception d'un bras comme ça est complexe (ça se voit en fin de cursus ingénieur, une chose particulièrement délicate c'est le modèle de la cinématique inverse, à savoir je veux me positionner à n'importe quel X,Y comment dois-je tourner chaque articulation pour y être... ça fait des très grosses fractions avec plein de sinus et cosinus dedans...) mais une fois que c'est fait, ce qu'ils font c'est "simplement" mémoriser des positions clés et des routines de commandes (comment tourner le poignet du robot pour incrémenter de K noeuds, d'ailleurs on voit bien qu'il n'y a pas de rétroaction vue qu'il est souvent à 2 kt d'écart de la consigne) et ensuite implémenter un scénario dans l'automate maitre du robot...

C'est magique de l'extérieur mais il n'y a rien de bien compliqué derrière, tout automaticien qui connait son travail te le dira :) je suis ingénieur en automatique, mais comme j'ai pas codé depuis un an pour cause de devenir pilote de ligne, je sais plus si je connais mon travail ;)

ça reste une belle geekerie, mais ça n'a pas d'avenir ni d'utilité, pour automatiser des tâches, on procédera directement via l'avionique comme le font les AP aujourd'hui :)

Avatar du membre
magret2canard
Captain posteur
Messages : 217
Enregistré le : 02 mars 2018, 22:27

Message par magret2canard »

D'accord avec tout le monde !

C'est comme si pour automatiser des taches on faisait du code qui déplace la souris et qui clic :lol: :lol:

mignon mais aucun réel intérêt
Le plus souvent originaire du Sud Ouest, le magret de canard est une viande moelleuse que l'on peut cuisiner tout au long de l'année à la poêle, au four ou au barbecue.

Avatar du membre
M.86
Chef de secteur posteur
Messages : 604
Enregistré le : 22 nov. 2018, 11:15
Âge : 42

Message par M.86 »

Pour info ou pour rappel, Airbus et Boeing bossent activement pour du monopilote en A350 et B797 respectivement. Airbus espère pouvoir obtenir la certification en 2023. C’est du court terme, on n’est plus dans de la fiction.

Avatar du membre
DELTAOSCAR
Copilote posteur
Messages : 65
Enregistré le : 26 mai 2009, 19:40

Robotic Co-Pilot

Message par DELTAOSCAR »

Tout comme les OMN il y a quelques années

Avatar du membre
Topolino
Copilote posteur
Messages : 123
Enregistré le : 25 janv. 2009, 20:06
Localisation : ULLI
Âge : 37

Message par Topolino »

M.86 a écrit :Pour info ou pour rappel, Airbus et Boeing bossent activement pour du monopilote en A350 et B797 respectivement. Airbus espère pouvoir obtenir la certification en 2023. C’est du court terme, on n’est plus dans de la fiction.
Monopilote en croisière only.
Ce qui a du sens puisqu’un programme informatique sera toujours plus performant à détecter un écart dans la multitude de paramètres à surveiller qu’un être humain.

Par contre le même problème que pour la voiture autonome se posera alors : qui est responsable en cas d’accident mortel : le pilote, l’exploitant ou l’automatisme(donc le constructeur)
On a vu avec AF447 et les 737 Max que les automatismes et asservissement pouvaient avoir quelques limites ...

Avatar du membre
Lowrider
Chef de secteur posteur
Messages : 1294
Enregistré le : 10 janv. 2014, 12:34
Contact :

Message par Lowrider »

Topolino a écrit :
M.86 a écrit :Pour info ou pour rappel, Airbus et Boeing bossent activement pour du monopilote en A350 et B797 respectivement. Airbus espère pouvoir obtenir la certification en 2023. C’est du court terme, on n’est plus dans de la fiction.
Monopilote en croisière only.
Ce qui a du sens puisqu’un programme informatique sera toujours plus performant à détecter un écart dans la multitude de paramètres à surveiller qu’un être humain.

Par contre le même problème que pour la voiture autonome se posera alors : qui est responsable en cas d’accident mortel : le pilote, l’exploitant ou l’automatisme(donc le constructeur)
On a vu avec AF447 et les 737 Max que les automatismes et asservissement pouvaient avoir quelques limites ...
tu perds ton temps...il ne cherche pas le débat mais simplement à distiller ses "idées" déclinistes et identitaires.
Expérience Pavlovienne#1:
Pour chaque message d’insulte en MP, TSAT pourra se regarder en face sur l’écran.
Expérience Pavlovienne#2:
Regarder TSAT disparaître et revenir se prendre les mêmes beignes sous M.86
https://www.celinevomiero.org

Avatar du membre
Auteur du sujet
FrenchWings
Copilote posteur
Messages : 67
Enregistré le : 21 nov. 2018, 23:35
Localisation : Paris
Âge : 20

Message par FrenchWings »

C'est magique de l'extérieur mais il n'y a rien de bien compliqué derrière, tout automaticien qui connait son travail te le dira je suis ingénieur en automatique, mais comme j'ai pas codé depuis un an pour cause de devenir pilote de ligne, je sais plus si je connais mon travail
Il est vrai, en effet.




Merci pour vos réponses et explications ! :D
PPL (A)
ATPL in progress

Avatar du membre
CaptainGui
Captain posteur
Messages : 214
Enregistré le : 23 juil. 2018, 20:31
Localisation : Toulouse

Message par CaptainGui »

Lowrider a écrit :
Topolino a écrit :
M.86 a écrit :Pour info ou pour rappel, Airbus et Boeing bossent activement pour du monopilote en A350 et B797 respectivement. Airbus espère pouvoir obtenir la certification en 2023. C’est du court terme, on n’est plus dans de la fiction.
Monopilote en croisière only.
Ce qui a du sens puisqu’un programme informatique sera toujours plus performant à détecter un écart dans la multitude de paramètres à surveiller qu’un être humain.

Par contre le même problème que pour la voiture autonome se posera alors : qui est responsable en cas d’accident mortel : le pilote, l’exploitant ou l’automatisme(donc le constructeur)
On a vu avec AF447 et les 737 Max que les automatismes et asservissement pouvaient avoir quelques limites ...
tu perds ton temps...il ne cherche pas le débat mais simplement à distiller ses "idées" déclinistes et identitaires.
Malheureusement il a pas tout à fait tort, je suis en interne et j'en entends parler. Il s'agirait davantage d"un nouveau programme, donc la certif est prévue pour 2030 et ça ne concerne pas uniquement la croisière. Après c'est clair que j'attends de voir, ils pourront prévoir la plupart des situations mais on a vu qu'il en arrive des nouvelles chaque année... L'idée serait que la machine prenne le relais en cas de défaillance humaine.

Avatar du membre
Supertapha
Copilote posteur
Messages : 150
Enregistré le : 05 mai 2011, 02:30

Message par Supertapha »

Hors sujet :
J'ai remarqué qu'après chaque intervention de M.86, quelque soit le sujet ou la partie du forum;
Il y a une réponse de Lowrider pour le discréditer.

C'est systématique.

Je commence à réfléchir à plusieurs hypothèses : serait-ce la même personne schizophrène qui poste sous deux pseudos ? Peut-être sont-ils amoureux, ou que l'un est secrètement fan de l'autre...

Avatar du membre
Lowrider
Chef de secteur posteur
Messages : 1294
Enregistré le : 10 janv. 2014, 12:34
Contact :

Message par Lowrider »

CaptainGui a écrit :
Lowrider a écrit :
Topolino a écrit : Monopilote en croisière only.
Ce qui a du sens puisqu’un programme informatique sera toujours plus performant à détecter un écart dans la multitude de paramètres à surveiller qu’un être humain.

Par contre le même problème que pour la voiture autonome se posera alors : qui est responsable en cas d’accident mortel : le pilote, l’exploitant ou l’automatisme(donc le constructeur)
On a vu avec AF447 et les 737 Max que les automatismes et asservissement pouvaient avoir quelques limites ...
tu perds ton temps...il ne cherche pas le débat mais simplement à distiller ses "idées" déclinistes et identitaires.
Malheureusement il a pas tout à fait tort, je suis en interne et j'en entends parler. Il s'agirait davantage d"un nouveau programme, donc la certif est prévue pour 2030 et ça ne concerne pas uniquement la croisière. Après c'est clair que j'attends de voir, ils pourront prévoir la plupart des situations mais on a vu qu'il en arrive des nouvelles chaque année... L'idée serait que la machine prenne le relais en cas de défaillance humaine.
Le sujet du 350 monopilote a été expliqué par je ne sais plus quel responsable d’airbus dans la presse et il ne s’agit que de la phase croisière lorsque la charge de travail est faible.

Sauf que...dès qu’un truc ne se passe pas comme prévu, la charge de travail monte très vite, surtout quand les automatismes dégagent. De plus pour mettre au point des algorithmes pour gérer les situations, il va falloir un certain niveau d’intelligence de la machine qui n’existe pas pour le moment et aussi que la machine ai les moyens de percevoir son environnement pour prendre des décisions...désolé mais quand on voit le niveau de fiabilité du calcul du plan de descente d’un A320 sur certaines trajectoires STAR, ça laisse plutôt dubitatif.

Si un ingénieur pense qu’il peut modéliser la plupart des situations de vol, je lui suggère d’aller faire des simus en compagnie voir travailler les équipages en entraînement, peut être que cela lui inspirera un peu d’humilité quant à ses facultés et un peu d’admiration envers cette fabuleuse machine qu’est le cerveau humain.
Expérience Pavlovienne#1:
Pour chaque message d’insulte en MP, TSAT pourra se regarder en face sur l’écran.
Expérience Pavlovienne#2:
Regarder TSAT disparaître et revenir se prendre les mêmes beignes sous M.86
https://www.celinevomiero.org

Avatar du membre
M.86
Chef de secteur posteur
Messages : 604
Enregistré le : 22 nov. 2018, 11:15
Âge : 42

Message par M.86 »

Lowrider a écrit : ..désolé mais quand on voit le niveau de fiabilité du calcul du plan de descente d’un A320 sur certaines trajectoires STAR, ça laisse plutôt dubitatif.
.
C’est parce que tu ne rentres pas les vents et temperatures ni l’altitude de tropopause dans ton MCDU. Essaye-donc, et de un, tu seras moins dubitatif, et de deux, tu passeras pour moins con que tu ne l’es sur le forum.

Avatar du membre
Lowrider
Chef de secteur posteur
Messages : 1294
Enregistré le : 10 janv. 2014, 12:34
Contact :

Message par Lowrider »

M.86 a écrit :
Lowrider a écrit : ..désolé mais quand on voit le niveau de fiabilité du calcul du plan de descente d’un A320 sur certaines trajectoires STAR, ça laisse plutôt dubitatif.
.
C’est parce que tu ne rentres pas les vents et temperatures ni l’altitude de tropopause dans ton MCDU. Essaye-donc, et de un, tu seras moins dubitatif, et de deux, tu passeras pour moins con que tu ne l’es sur le forum.

Image
Expérience Pavlovienne#1:
Pour chaque message d’insulte en MP, TSAT pourra se regarder en face sur l’écran.
Expérience Pavlovienne#2:
Regarder TSAT disparaître et revenir se prendre les mêmes beignes sous M.86
https://www.celinevomiero.org

Avatar du membre
5 Rings
Chef de secteur posteur
Messages : 6634
Enregistré le : 23 oct. 2005, 02:00

Message par 5 Rings »

Lowrider a écrit :
CaptainGui a écrit :
Lowrider a écrit : tu perds ton temps...il ne cherche pas le débat mais simplement à distiller ses "idées" déclinistes et identitaires.
Malheureusement il a pas tout à fait tort, je suis en interne et j'en entends parler. Il s'agirait davantage d"un nouveau programme, donc la certif est prévue pour 2030 et ça ne concerne pas uniquement la croisière. Après c'est clair que j'attends de voir, ils pourront prévoir la plupart des situations mais on a vu qu'il en arrive des nouvelles chaque année... L'idée serait que la machine prenne le relais en cas de défaillance humaine.
Le sujet du 350 monopilote a été expliqué par je ne sais plus quel responsable d’airbus dans la presse et il ne s’agit que de la phase croisière lorsque la charge de travail est faible.

Sauf que...dès qu’un truc ne se passe pas comme prévu, la charge de travail monte très vite, surtout quand les automatismes dégagent. De plus pour mettre au point des algorithmes pour gérer les situations, il va falloir un certain niveau d’intelligence de la machine qui n’existe pas pour le moment et aussi que la machine ai les moyens de percevoir son environnement pour prendre des décisions...désolé mais quand on voit le niveau de fiabilité du calcul du plan de descente d’un A320 sur certaines trajectoires STAR, ça laisse plutôt dubitatif.

Si un ingénieur pense qu’il peut modéliser la plupart des situations de vol, je lui suggère d’aller faire des simus en compagnie voir travailler les équipages en entraînement, peut être que cela lui inspirera un peu d’humilité quant à ses facultés et un peu d’admiration envers cette fabuleuse machine qu’est le cerveau humain.
Une bonne question que nos armées d’ingénieurs ne se sont visiblement pas posé, est celle de la responsabilité en cas de pépin.

Si tant est qu’ils arrivent à rendre un avion « intelligent » (sans parler du fait qu’il ne sera pas plus intelligent que ses concepteurs), qui portera la responsabilité des décisions?

Le pilote, l’exploitant, le constructeur, les ingénieurs concepteurs?

Ça sent les claquements de parapluie et le 180 back track...
Je n'ai rien à voir avec le Fiverings de paroledegaulois.com ou Rcocobis.

Avatar du membre
M.86
Chef de secteur posteur
Messages : 604
Enregistré le : 22 nov. 2018, 11:15
Âge : 42

Message par M.86 »

5 Rings a écrit :
Lowrider a écrit :
CaptainGui a écrit : Malheureusement il a pas tout à fait tort, je suis en interne et j'en entends parler. Il s'agirait davantage d"un nouveau programme, donc la certif est prévue pour 2030 et ça ne concerne pas uniquement la croisière. Après c'est clair que j'attends de voir, ils pourront prévoir la plupart des situations mais on a vu qu'il en arrive des nouvelles chaque année... L'idée serait que la machine prenne le relais en cas de défaillance humaine.
Le sujet du 350 monopilote a été expliqué par je ne sais plus quel responsable d’airbus dans la presse et il ne s’agit que de la phase croisière lorsque la charge de travail est faible.

Sauf que...dès qu’un truc ne se passe pas comme prévu, la charge de travail monte très vite, surtout quand les automatismes dégagent. De plus pour mettre au point des algorithmes pour gérer les situations, il va falloir un certain niveau d’intelligence de la machine qui n’existe pas pour le moment et aussi que la machine ai les moyens de percevoir son environnement pour prendre des décisions...désolé mais quand on voit le niveau de fiabilité du calcul du plan de descente d’un A320 sur certaines trajectoires STAR, ça laisse plutôt dubitatif.

Si un ingénieur pense qu’il peut modéliser la plupart des situations de vol, je lui suggère d’aller faire des simus en compagnie voir travailler les équipages en entraînement, peut être que cela lui inspirera un peu d’humilité quant à ses facultés et un peu d’admiration envers cette fabuleuse machine qu’est le cerveau humain.
Une bonne question que nos armées d’ingénieurs ne se sont visiblement pas posé, est celle de la responsabilité en cas de pépin.

Si tant est qu’ils arrivent à rendre un avion « intelligent » (sans parler du fait qu’il ne sera pas plus intelligent que ses concepteurs), qui portera la responsabilité des décisions?

Le pilote, l’exploitant, le constructeur, les ingénieurs concepteurs?

Ça sent les claquements de parapluie et le 180 back track...
Pour ta gouverne il y a beaucoup de pilotes d’essai et instructeurs chez Airbus qui travaillent en étroite coopération avec les ingénieurs.

Avatar du membre
5 Rings
Chef de secteur posteur
Messages : 6634
Enregistré le : 23 oct. 2005, 02:00

Message par 5 Rings »

Merci Cédric,

J’ai travaillé chez Airbus contrairement à toi.
Je n'ai rien à voir avec le Fiverings de paroledegaulois.com ou Rcocobis.

Avatar du membre
M.86
Chef de secteur posteur
Messages : 604
Enregistré le : 22 nov. 2018, 11:15
Âge : 42

Message par M.86 »

5 Rings a écrit :Merci Cédric,

J’ai travaillé chez Airbus contrairement à toi.
Mais de rien Jean-René.

Tu n’as pourtant pas l’air de trop savoir comment ça fonctionne chez Airbus, peut-être étais tu standardiste ou vendeur chez Airbus Shop ? Je sais que tu vas me dire que tu étais ingénieur, de bas étage... J’avais eu l’honneur de croiser Jacques Rosay, un grand Monsieur... Il y en a beaucoup d’autres, Jean-Michel Roy par exemple qui est un type brillant. Bref tout ça pour dire que « airbus=avion d’ingenieurs » est digne d’une conversation de bistrot après la quatrième pinte, surtout quand on est chez Flybe...

Avatar du membre
ToMs
Chef de secteur posteur
Messages : 1594
Enregistré le : 06 oct. 2002, 02:00
Localisation : Toulouse

Message par ToMs »

M.86 a écrit :Pour info ou pour rappel, Airbus et Boeing bossent activement pour du monopilote en A350 et B797 respectivement. Airbus espère pouvoir obtenir la certification en 2023. C’est du court terme, on n’est plus dans de la fiction.
Tu as raison, mais pas sur tous les points : oui ça bosse activement depuis plusieurs années sur le SPO, mais 2023 c'est demain pour Airbus, et ils ne sont pas capable de certifier à si court terme. Ils auront peut-être juste réussi à developper quelques briques seulement, mais il ne faut pas rêver, la certif c'est pour un peu plus loin dans le temps... si ça va jusqu'au bout ;)

Avatar du membre
5 Rings
Chef de secteur posteur
Messages : 6634
Enregistré le : 23 oct. 2005, 02:00

Message par 5 Rings »

M.86 a écrit :
5 Rings a écrit :Merci Cédric,

J’ai travaillé chez Airbus contrairement à toi.
Mais de rien Jean-René.

Tu n’as pourtant pas l’air de trop savoir comment ça fonctionne chez Airbus, peut-être étais tu standardiste ou vendeur chez Airbus Shop ? Je sais que tu vas me dire que tu étais ingénieur, de bas étage... J’avais eu l’honneur de croiser Jacques Rosay, un grand Monsieur... Il y en a beaucoup d’autres, Jean-Michel Roy par exemple qui est un type brillant. Bref tout ça pour dire que « airbus=avion d’ingenieurs » est digne d’une conversation de bistrot après la quatrième pinte, surtout quand on est chez Flybe...
il ne t'aura pas fallu longtemps pour arriver à court d'argument et surtout éviter la question soulevée…

au plaisir de ne plus te parler.
Je n'ai rien à voir avec le Fiverings de paroledegaulois.com ou Rcocobis.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message