Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Devenir Pilote de Ligne en empruntant la "petite porte" en France et/ou en Europe.

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2352
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Squish »

Dans le milieu de la F1 les relations ingé/pilotes sont meilleures que dans l'aviation.
Depuis des lustres, il y a une certaine jalousie des ingés envers les pilotes. On a la chance de voler leur "jouet " et mieux gagner ;) D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si les pilotes sont mis plus ou moins hors de la boucle chez les concepteurs de chez Airbus.

certaines majors (pour ne pas citer af) aiment recruter des profils ingé/pilote, ce qui donne souvent l'impression que le job de pilote devrait être fait par un ingé. Certes certains seront recrutés niveau bac mais ils ne font pas la majorité loin de là.
L'Enac a mis du temps à ouvrir une filière EPL niveau bac par exemple, alors que dans la réalité, un concours EPL niveau bac aurait û très bien être créé depuis le début . Un niveau scolaire ne défini pas pour autant une sélectivité, ce n'est pas corrélé. Alors certains diront ici, qu'une personne ayant fait des études réussira statistiquement sa formation sans problèmes, certes, mais une personne n'ayant que le bac réussira tout aussi bien si elle est motivée. Une personne plus motivée réussira toujours mieux sur le long terme.

Pour conclure, en France, l'image du pilote bac +10 est encore souvent les esprits surtout le grand public, à cause des filières privées ou gratuites qui ont longtemps sélectionné comme si c'était pour entrer en école d'ingé. Ce genre de filière n'existe nulle par ailleurs...(cf Lufthansa, British airways, américaines etc)

Avatar du membre
- A400M -
Chef pilote posteur
Messages : 350
Enregistré le : 27 janv. 2020, 11:02
Âge : 26

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par - A400M - »

Pas du tout. Cette pseudo guerre entre ingénieurs et pilotes n'est que légende urbaine, en tout cas dans la globalité car il y a des aigris partout, y compris chez les pilotes. Plein d'ingénieurs ne se verraient pas pilotes et sont davantage intéressés par la machine en elle même, même en loisir, malgré les forts avantages airbus avec son aéroclub, très peu pratiquent. Par contre oui ils décrient les salaires des PN (cabin crew inclus), non pas parce que ceux ci ne sont pas trop payés à mon sens, mais parce que ingénieur est un métier extrêmement sous estimé en France, et particulièrement dans ce milieu.
Quant à la soit disant jalousie, quand je voyais précédemment que certains pilotes limitent les ingénieur à des amateurs de beuveries, ça me fait doucement rire...

En ce qui concerne la conception, je peux t'assurer que les pilotes sont les premiers à exprimer un besoin et à participer à certaines campagnes de tests. D'ailleurs pour un vol de certif il faut bien des pilotes et naviguants me semble t il...

Avatar du membre
zefstream
Copilote posteur
Messages : 128
Enregistré le : 05 août 2019, 12:59

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par zefstream »

- A400M - a écrit : 25 nov. 2020, 11:40 Quant à la soit disant jalousie, quand je voyais précédemment que certains pilotes limitent les ingénieur à des amateurs de beuveries, ça me fait doucement rire...

En ce qui concerne la conception, je peux t'assurer que les pilotes sont les premiers à exprimer un besoin et à participer à certaines campagnes de tests. D'ailleurs pour un vol de certif il faut bien des pilotes et naviguants me semble t il...
+1
Ingé Aero

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2352
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Squish »

on voit cependant bien plus de conversions ingé-> pilote que l'inverse.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6908
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Dubble »

- A400M - a écrit : 25 nov. 2020, 11:40 En ce qui concerne la conception, je peux t'assurer que les pilotes sont les premiers à exprimer un besoin et à participer à certaines campagnes de tests. D'ailleurs pour un vol de certif il faut bien des pilotes et naviguants me semble t il...
Les pilotes d'essais sont sur une planète différente.
Des compétences de pilote (pour une bonne moitié anciens pilotes de chasse), d'ingénieur, de manager, un travail tout à fait unique...
Ils ne connaissent par contre pas forcément bien le côté exploitation en ligne de leur avion ou l'aspect rentabilité économique d'un concept, ce n'est pas leur métier.
- A400M - a écrit : 25 nov. 2020, 11:40 Cette pseudo guerre entre ingénieurs et pilotes n'est que légende urbaine, en tout cas dans la globalité car il y a des aigris partout, y compris chez les pilotes. Plein d'ingénieurs ne se verraient pas pilotes et sont davantage intéressés par la machine en elle même, même en loisir, malgré les forts avantages airbus avec son aéroclub, très peu pratiquent. Par contre oui ils décrient les salaires des PN (cabin crew inclus), non pas parce que ceux ci ne sont pas trop payés à mon sens, mais parce que ingénieur est un métier extrêmement sous estimé en France, et particulièrement dans ce milieu.
Pour avoir été chez airbus, j'ai pu au contraire constater que la culture générale est à un certain mépris du pilote. Forcément, chez airbus on n'entend parler que des pilotes qui ont causé un incident ou accident. Donc cela biaise le jugement. Beaucoup y voient des idiots surpayés.

C'est vrai qu'ingénieur est un métier largement sous estimé, en particulier dans l'aéronautique.
Ils n'ont pas su se défendre contre la chute de leur conditions salariales, notamment avec l'apparition massive de la sous traitance.

Avatar du membre
- A400M -
Chef pilote posteur
Messages : 350
Enregistré le : 27 janv. 2020, 11:02
Âge : 26

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par - A400M - »

Squish a écrit : 25 nov. 2020, 12:03 on voit cependant bien plus de conversions ingé-> pilote que l'inverse.
Bien évidemment, il est nettement plus aisé de signer un chèque pour deux ans que de se taper un bac+5 avec des stages et alternances 😉

De plus un pilote en poste avec de l'expérience aura un confort de vie nettement supérieur, pourquoi changer dans ces conditions ? J'en reviens à l'argument du salaire de l'ingénieur.

Avatar du membre
- A400M -
Chef pilote posteur
Messages : 350
Enregistré le : 27 janv. 2020, 11:02
Âge : 26

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par - A400M - »

Certes Dubble c'est probablement vrai pour le civil (je n'en ai pas fait comme le pseudo l'indique, l'implication des pilotes était en tout cas flagrante pour la Défense).

Néanmoins, je ne pense pas qu'ils soient laissés sur le carreau et appelés seulement au moment de tester la machine en vol, comme c'est visiblement sous entendu ici.

Avatar du membre
Weuzz
Captain posteur
Messages : 192
Enregistré le : 21 juil. 2010, 17:54

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Weuzz »

Squish a écrit : 25 nov. 2020, 10:28 Dans le milieu de la F1 les relations ingé/pilotes sont meilleures que dans l'aviation.
Depuis des lustres, il y a une certaine jalousie des ingés envers les pilotes. On a la chance de voler leur "jouet " et mieux gagner ;) D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si les pilotes sont mis plus ou moins hors de la boucle chez les concepteurs de chez Airbus.
Jalousie mal placée, heureusement qu’il y’a la paie parce que la qualité de vie des ingénieurs expérimentés me paraît bien supérieure.

Pas besoin pour eux de passer des heures au micro-onde aux FL410. Ils profitent de leur argent et pendant qu’ils sirotent, il faut lutter contre le jetlag dans la chambre climatisée en balbutiant sur Skype avec les proches. En plus c’est pas les genres de gars à être confrontés à des problèmes de reconversion.

Pire, ils finiront peut-être par avoir ta peau avec les automatismes. Heureusement que t’es bien payé!😂

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2352
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Squish »

on voit déjà dans les commentaires une certaine frustration :lol:
on ne risque pas d'être remplacé de sitôt :diable: et dans l'affaire pas de problème on vol au taqué . Tu parlais des lignars surement ?

Avatar du membre
Jop
Chef pilote posteur
Messages : 435
Enregistré le : 16 juin 2008, 18:21
Localisation : La Teste
Âge : 34
Contact :

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Jop »

Frustration voir méchanceté dans certains commentaires. Pourquoi être constamment dans la concurrence de celui/celle qui a les meilleurs conditions, le plus de ceci ou cela? On travaille tous ensemble non, essayons de rester cordial les un(es) envers les autres. Pilotes, ingénieurs ou tout autre profession, chacun a son parcours qu'il ou elle peut modifier au fur et à mesure s'il (elle) n'est pas satisfait(e). Les pilotes apprennent des ingénieurs et inversement, c'est bien comme ça.

Avatar du membre
Weuzz
Captain posteur
Messages : 192
Enregistré le : 21 juil. 2010, 17:54

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Weuzz »

Squish a écrit : 25 nov. 2020, 15:21 on voit déjà dans les commentaires une certaine frustration :lol:
on ne risque pas d'être remplacé de sitôt :diable: et dans l'affaire pas de problème on vol au taqué . Tu parlais des lignars surement ?
Je taquine😉. C’était surtout pour dire qu’il y’a avantages et inconvénients des deux côtés au sujet de la jalousie évoquée si elle existe entres personnels du même secteur.

Avatar du membre
bleedair
Chef pilote posteur
Messages : 545
Enregistré le : 04 avr. 2011, 18:59
Localisation : Brest
Âge : 25

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par bleedair »

Squish a écrit : 25 nov. 2020, 12:03 on voit cependant bien plus de conversions ingé-> pilote que l'inverse.
Travailler dans un bureau, assister à des reunions, effectivement non merci...

Avatar du membre
AlessG
Elève-pilote posteur
Messages : 39
Enregistré le : 11 mars 2011, 11:16
Âge : 28

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par AlessG »

Pour avoir fait les deux je ne redeviendrai pas ingénieur, même si les salaires s'alignaient. :lol:
En espérant que la COVID ne m'y oblige pas, il ne faut jamais dire jamais...
Parmis tous mes amis pilotes aucun ne voudrait déposer ses ailes pour aller dans un bureau, par contre du côté de mes amis de ma promotion d'école d'ingénieurs aéronautique, la moitié ont tentés les KD AF/ENAC et quasi tous rêveraient d'être pilotes.

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2352
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Squish »

of course.
Même si un pilote ne fait qu'un métier de technicien quelque part, l'avantage est qu'un pilote peut toujours s'intéresser à la machine et développer ses connaissances s'il le souhaite, par des formations, des livres... le plaisir est qu'on a encore à apprendre si on veut.

Un ingé, au mieux, pourra faire du simu s'il a de la chance ou passer son PPL/ CPL, pour voir à quoi ressemble le métier, mais s'il n'est pas pilote en compagnie, il ne pourra jamais avoir une réelle idée du métier, et réellement piloter un avion.
C'est un métier qui a ses contraintes, clairement, mais un métier qui ne se lit pas, il faut le vivre, c'est un métier à sensations je dirais.

Avatar du membre
Weuzz
Captain posteur
Messages : 192
Enregistré le : 21 juil. 2010, 17:54

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Weuzz »

Squish, si tu continues, les jeunes que tu mets en garde régulièrement ne vont plus te prendre au sérieux 😂

Avatar du membre
Vercore
Captain posteur
Messages : 176
Enregistré le : 01 juil. 2017, 00:46

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Vercore »

Dans ma promo d'ingénieurs ENAC, il n'y avait que des ex-echec aux concours EPL et cadets. Ce n'est pas une honte de l'avouer, on était tous frustrés de vivre à côté des promos d'epl et cadets.
C'était même marrant d'apprendre le jour de la remise des diplômes que 20% des IENAC avaient intégré une école de pilotage juste après le PFE. Faut le reconnaître, travailler dans l'aéro c'est bien quand t'es dans l'avion. Sinon tu termineras en SSI, un véritable CALVAIRE. 5 années difficiles pour finir esclave. Heureusement que j'ai pu trouver une voie alternative.

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6551
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par JAimeLesAvions »

Vercore a écrit : 26 nov. 2020, 00:08 Sinon tu termineras en SSI, un véritable CALVAIRE.
Tu as eu bien raison de changer, je ne comprends pas les gens qui se plaignent de leur boulot à longueur d'années: si votre travail ne vous plait pas, changez en! En France on a la possibilité de se former tout au long de la vie, à toutes sortes de métiers, en cours du soir ou le WE, réellement se plaindre quand on a la chance d'habiter un paradis pareil, alors que l'énorme majorité des gens naissent dans des pays catastrophiques...
I don't think it's quite fair to condemn a whole program because of a single slip-up

Avatar du membre
Weuzz
Captain posteur
Messages : 192
Enregistré le : 21 juil. 2010, 17:54

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Weuzz »

Vercore a écrit : 26 nov. 2020, 00:08. 5 années difficiles pour finir esclave. Heureusement que j'ai pu trouver une voie alternative.
Il faut relativiser. Le métier de pilote n’a pas souffert d’un déficit d’attractivité c’est sûr.

Cependant le phénomène d’esclavagisme n’épargne pas non plus le métier.

Il y’a eu des gars qui ont posé un shiny 777 quelque part loin de leur base et se sont sauvés dans la nature avec l’hymne de la « Reine des neiges » en tête. Des captains 320 qui d’un coup se disent « c’est plus pour moi» plaquent tout pour aller monter un business dans autre chose.
Des gars qui volent et te mettraient une gifle si tu leur parle d’avion dès qu’il pose la sacoche ou des gars au top de leurs carrières exposés à des vols « long haul à la mode » de plus de 15h...

Pareil pour le bureau. Plein de gens ont une immense joie à l’idée de télé travailler, d’autres au contraire font des dépressions parce que les collègues, la machine à café, les réunions et la cohue de l’activité leur manque.

Je suis certain que tous les ingénieurs n’ont pas non plus la même situation. Bref chacun essaie de trouver chaussure à son pied, impossible de généraliser.

Avatar du membre
- A400M -
Chef pilote posteur
Messages : 350
Enregistré le : 27 janv. 2020, 11:02
Âge : 26

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par - A400M - »

Weuzz a écrit : 26 nov. 2020, 09:52
Vercore a écrit : 26 nov. 2020, 00:08. 5 années difficiles pour finir esclave. Heureusement que j'ai pu trouver une voie alternative.
Il faut relativiser. Le métier de pilote n’a pas souffert d’un déficit d’attractivité c’est sûr.

Cependant le phénomène d’esclavagisme n’épargne pas non plus le métier.

Il y’a eu des gars qui ont posé un shiny 777 quelque part loin de leur base et se sont sauvés dans la nature avec l’hymne de la « Reine des neiges » en tête. Des captains 320 qui d’un coup se disent « c’est plus pour moi» plaquent tout pour aller monter un business dans autre chose.
Des gars qui volent et te mettraient une gifle si tu leur parle d’avion dès qu’il pose la sacoche ou des gars au top de leurs carrières exposés à des vols « long haul à la mode » de plus de 15h...

Pareil pour le bureau. Plein de gens ont une immense joie à l’idée de télé travailler, d’autres au contraire font des dépressions parce que les collègues, la machine à café, les réunions et la cohue de l’activité leur manque.

Je suis certain que tous les ingénieurs n’ont pas non plus la même situation. Bref chacun essaie de trouver chaussure à son pied, impossible de généraliser.
Je ne peux qu'approuver ton dernier paragraphe. On demande aux jeunes de se renseigner sur les contraintes du métier de pilote avant de se lancer, pour casser cette image glorieuse relayée par les médias populaires.

De mes expériences comme ingénieur, je n'ai rencontré qu'une seule personne qui souhaitait se reconvertir complètement après quelques années comme ingénieur consultant (mais il avait eu des problèmes avec son premier employeur, comme des salaires qui arrivent en retard par exemple). Initialement il pensait au pilotage car il avait été bercé dedans par papa, puis finalement tout autre chose. Car même s'il adore pratiquer en loisir, qu'il est passionné par le domaine, il ne s'imaginait pas évoluer dans ce milieu.

Ma conclusion est que pilote, ingénieur ou toute autre profession ne sont que des métiers que nous exerçons pour vivre (et non l'inverse). Chaque métier aura ses contraintes qui nous feront forcément râler à un moment donné de notre carrière. Si nous sommes là c'est parce que les contraintes du pilote nous conviennent davantage que celles de l'ingénieur ou tout autre boulot de cadre, c'est tout.

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2352
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Reconversion: Arrêter l'aviation, mais quoi faire?

Message par Squish »

Exactement, c'est un métier.
Le meilleur job pour moi reste rentier. Etre pilote est surtout pour moi et d'autres un moyen aussi d'investir et d'avoir des rentes à l'avenir. Le temps libre ça n'a pas prix.
demain on me dit, tu gagnes 6000e/mois sans te lever de ton lit, pas de soucis, avec grand plaisir, et j'irai voler que pour le fun 8)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message