Décollage IFR aérodrome non controllé

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

IbraBell a écrit : 10 mars 2021, 18:30 Est ce que quelqu'un a reçu une prune* pour une directe en IFR non-controllé sans ATC/AFIS?

*Asking for a friend :turn:
Probablement la même réponse que pour le FR-seulement, ou que pour se poser sur le Col du Rutor sans FPL...
Avatar du membre
arogues
Chef de secteur posteur
Messages : 1471
Enregistré le : 25 oct. 2004, 02:00
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par arogues »

Le problème est toujours le même : en cas d'accident ...
@+, Antoine
Mon blog : http://blog.arogues.org
Avatar du membre
IbraBell
Chef pilote posteur
Messages : 387
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par IbraBell »

Oui ca revient toujours a ca, mais doit être un sacre accident d'abordage :oops:

Entre IFR/IFR: bah c'est le risque de voler IFR en EANC mais j'imagine que les gens ont un FPL active ou au moins vont appeler l'approche/secteur qui en général, pas toujours, va séquencer...

Entre VFR/IFR:
1) Si météo est en sorte que IFR évite de faire la reco, c'est en général pas très banale pour VFR
2) Si météo est bonne pour circuit VFR, un IFR n'aura pas de soucis a faire une reco
3) Quand plafond entre DH/MVL et circuit VFR+500ft, c'est la ou ca se discute

Entre nous dans le cas 3, vaut mieux être a deux en final avec des profile pente/vitesse différentes que de se rejoindre a la verticale, en vente arrière, et finale a la même hauteur en train de chercher l'un l'autre a 1m de la couche...c'est même physiquement presque impossible en finale: a ce que je sache il n'y aucun VFR qui va aller voler a 300ft agl vers 1nm du seuil en mauvaise météo faire 140kts et écraser un IFR qui est plus lent (en IFR pente 3deg et vitesse vers 85kts-140kts alors que en VFR pente 5deg et vitesse 60kts-85kts), donc le seul risque c'est de se poser l'un sur l'autre entre la DH et le bout de la piste, mais la il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir ca venir ou très mal chanceux avec le timing !

Par contre, c'est très possible d'atterrir sur quelqu'un quand on est rapide et haut avec une bonne pente, je pense a plein d'accidents VFR/VFR: Cessna Caravane parachutistes qui marchent sur des C172/PA28 plus lents/bas, ou Avion remorqueur sur planneur plus lents/bas, Avion sur helico plus lents/bas, Avion sur ULM plus lents/bas, je pense y 'en a assez de ces cas...mais un Cub J3 VFR qui marche sur un Cirrus IFR en finale, c'est difficile a imaginer mais bon rien n'est impossible si la piste est de 200m ou si le Cirrus est en parachute !

Apres il y a toujours d'autres sources d'erreur en Auto-Info: mauvaise fréquence, volume très bas, pas de radio...
PPL+IR+CRI, SPL, FAA, SEP/MEP/TMG
Avatar du membre
IbraBell
Chef pilote posteur
Messages : 387
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par IbraBell »

Question pour les arrivées IFR sur terrain non-controlle sans ATC/AFIS, exemple LeTouquet , il y a un mois j’arrive sur la RNP+ILS, pas de météo sur l’ATIS mais je m’attendait à 1200ft & +10km:
- Sur la IAP IFR, il faut faire le circling en IFR a vue au sud de la piste, au nord il y a des éolienne a Etaples qui vont a 900ft
- Sur la VAC VFR, il faut faire le circuit en VFR a vue au nord de la piste, au sud les gens dorment le weekend à LFAT

C’est un peut contradictoire? (il faut décider droite/gauche avant de commencer l’approche ou même avant de démarrer le moteur pas à la MDH/MVL)

Comment on peut faire la MVL à vue après l’ILS13 en IFR non-controlle pour rejoindre le circuit VFR? j’ai réussi à faire ça pour le fun qui semble un bon compromis pour garder la mer sous les ailes sans déranger ni les voisins, ni dragged les éoliennes, ni énerver un autre pilote, mais sérieusement qu’est ce qu’on peut faire mieux a part aller se poser direct?

E3B1C7C1-296A-4610-A98B-6A6B9311018B.jpeg
E3B1C7C1-296A-4610-A98B-6A6B9311018B.jpeg (226.15 Kio) Vu 278 fois
E3B1C7C1-296A-4610-A98B-6A6B9311018B.jpeg
E3B1C7C1-296A-4610-A98B-6A6B9311018B.jpeg (226.15 Kio) Vu 278 fois
PPL+IR+CRI, SPL, FAA, SEP/MEP/TMG
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

IbraBell a écrit : 14 sept. 2021, 15:51 Question pour les arrivées IFR sur terrain non-controlle sans ATC/AFIS, exemple LeTouquet , il y a un mois j’arrive sur la RNP+ILS, pas de météo sur l’ATIS mais je m’attendait à 1200ft & +10km:
- Sur la IAP IFR, il faut faire le circling en IFR a vue au sud de la piste, au nord il y a des éolienne a Etaples qui vont a 900ft
- Sur la VAC VFR, il faut faire le circuit en VFR a vue au nord de la piste, au sud les gens dorment le weekend à LFAT

C’est un peut contradictoire? (il faut décider droite/gauche avant de commencer l’approche ou même avant de démarrer le moteur pas à la MDH/MVL)

Comment on peut faire la MVL à vue après l’ILS13 en IFR non-controlle pour rejoindre le circuit VFR? j’ai réussi à faire ça pour le fun qui semble un bon compromis pour garder la mer sous les ailes sans déranger ni les voisins, ni dragged les éoliennes, ni énerver un autre pilote, mais sérieusement qu’est ce qu’on peut faire mieux a part aller se poser direct?
Comme tu es en IFR, il est attendu que tu fasses ta manœuvre à vue au sud du terrain conformément aux indications de la carte d'approche ("Circling prohibited North of rwy")

L'arrêté de 2019 dit:
7.1.3 a écrit :Note : Un pilote commandant de bord en VFR peut se dispenser de l'examen de l'aérodrome à l'arrivée :
- lorsqu'il a pris connaissance de la piste en service en exploitant les messages d'auto-information transmis par les aéronefs évoluant dans la circulation d'aérodrome ;
- lorsqu'il a déjà connaissance du vent et des signaux pouvant être disposés sur l'aire à signaux et sur l'aire de manœuvre.
Je ne vois pas de raison pour que cela ne s'applique pas aux IFR (et dans le pire des cas, passer VFR c'est vite fait). Donc, si tu es capable d'obtenir le dernier METAR auto, par exemple, tu devrais pouvoir te dispenser de l'examen de l'aérodrome. En tous les cas, c'est ce que @frac (sur ce forum), qui est très bien versé en réglementation, m'a expliqué lors d'un atterrissage à vue en IFR, directement en base main gauche pour la R31. Depuis c'est ce que je pratique pour les raisons que tu évoques. Une approche directe réduit les nuisances sonores.

De retour à Pontoise par TRO9T, j'hésitais entre la 05 et la 23 car du point de vue vent, c'était kif kif. J'ai demandé la 05 à De-Gaulle en espérant qu'ils me donneraient le cheminement au dessus de la A86, mais je ne l'ai pas eu. Puis un contrôleur m'a indiqué qu'il y avait du trafic dans le circuit de la 23 et le problème était réglé.

Arrivé en finale à Pontoise, je m'annonce et en général, comme tout le monde est de bonne volonté, tout le monde s'adapte les uns aux autres. Une fois j'ai réduit la vitesse pour permettre à un avion de faire un encadrement. Une autre fois un autre avion a prolongé un peu sa vent arrière pour me laisser passer...
Avatar du membre
JulietteLimace
Copilote posteur
Messages : 77
Enregistré le : 13 juil. 2020, 10:24

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par JulietteLimace »

LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 17:37 Je ne vois pas de raison pour que cela ne s'applique pas aux IFR (et dans le pire des cas, passer VFR c'est vite fait). Donc, si tu es capable d'obtenir le dernier METAR auto, par exemple, tu devrais pouvoir te dispenser de l'examen de l'aérodrome. En tous les cas, c'est ce que @frac (sur ce forum), qui est très bien versé en réglementation, m'a expliqué lors d'un atterrissage à vue en IFR, directement en base main gauche pour la R31. Depuis c'est ce que je pratique pour les raisons que tu évoques. Une approche directe réduit les nuisances sonores.
Même si l'arrêté du 12 juillet 2019 dispense d'examen de l'aérodrome si l'on connait les paramètres, il faut quand même s'intégrer en vent arrière, non ?
7.1. Règles d'intégration dans la circulation d'aérodrome pour les aéronefs en vol VFR
De manière générale, sauf cas particuliers présentés ci-dessous, l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome en assurant une séparation visuelle avec les aéronefs déjà engagés dans la circulation d'aérodrome et en leur laissant la priorité de passage.
7.2.2. Cas des aérodromes où aucune procédure d'approche ou de départ n'est publiée
A l'arrivée, l'aéronef en vol IFR effectue une approche à vue, évolue en VMC et s'intègre conformément aux dispositions du paragraphe prévues pour les vols VFR.
Modifié en dernier par JulietteLimace le 14 sept. 2021, 17:57, modifié 1 fois.
PPL(A)
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2350
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par teubreu »

LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 17:37Je ne vois pas de raison pour que cela ne s'applique pas aux IFR (et dans le pire des cas, passer VFR c'est vite fait). Donc, si tu es capable d'obtenir le dernier METAR auto, par exemple, tu devrais pouvoir te dispenser de l'examen de l'aérodrome. En tous les cas, c'est ce que @frac (sur ce forum), qui est très bien versé en réglementation, m'a expliqué lors d'un atterrissage à vue en IFR, directement en base main gauche pour la R31.
Non pour 2 raisons :
1) Il y a un paragraphe spécifique pour l'IFR (7.2), donc je ne vois pas comment on peut prétendre qu'il faut appliquer le paragraphe 7.1.
2) Quand bien même, tu oublies le préambule du 7.1 qui dit l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome. Dans tous les cas il n'est donc pas question de s'intégrer directement en base si on invoque 7.1.

Tout ça est mal écrit car 7.2.1.3 impose un examen inutile et potentiellement accidentogène s'il y a déjà du trafic.
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

teubreu a écrit : 14 sept. 2021, 17:56 Non pour 2 raisons :
1) Il y a un paragraphe spécifique pour l'IFR (7.2), donc je ne vois pas comment on peut prétendre qu'il faut appliquer le paragraphe 7.1.
2) Quand bien même, tu oublies le préambule du 7.1 qui dit l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome. Dans tous les cas il n'est donc pas question de s'intégrer directement en base si on invoque 7.1.
Ton premier se règle aisément: "Cancel IFR" (ne serait-ce que marmonné dans le cockpit). Mais, bon: 7.2.2 renvoie vers 7.1...

Dans ton second, ce que tu oublies de dire, est que en préambule à l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome, il est dit De manière générale, sauf cas particuliers présentés ci-dessous, , et que l'intégralité de la phrase est donc
7.1 a écrit :De manière générale, sauf cas particuliers présentés ci-dessous, l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome en assurant une séparation visuelle avec les aéronefs déjà engagés dans la circulation d'aérodrome et en leur laissant la priorité de passage.
Les cas particuliers, en revanche, je ne les saisis pas vraiment, mais à priori ce seraient les cas 7.1.1 (VFR, ATC) et 7.1.2 (VFR, AFIS).

Je préfère largement m'arranger pragmatiquement avec les autres avions en fréquence que de me prendre les remontrances des riverains, et des lettres de la DSAC pour non-respect de telle ou telle agglomération. J'aimerais aussi bien voir un PC12, TBM ou turboréacteur suivre cette procédure.
teubreu a écrit : 14 sept. 2021, 17:56 Tout ça est mal écrit car 7.2.1.3 impose un examen inutile et potentiellement accidentogène s'il y a déjà du trafic.
Et même s'il n'y en a pas. Il y a deux choses qui facilitent vraiment la tâche la nuit:
  1. Il est plus facile de voir le trafic, pour peu qu'il ait des feux anti-collision
  2. On est certain d'être sur la bonne fréquence si on arrive à allumer le balisage
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

JulietteLimace a écrit : 14 sept. 2021, 17:55 Même si l'arrêté du 12 juillet 2019 dispense d'examen de l'aérodrome si l'on connait les paramètres, il faut quand même s'intégrer en vent arrière, non ?
7.1. Règles d'intégration dans la circulation d'aérodrome pour les aéronefs en vol VFR
De manière générale, sauf cas particuliers présentés ci-dessous, l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome en assurant une séparation visuelle avec les aéronefs déjà engagés dans la circulation d'aérodrome et en leur laissant la priorité de passage.
7.2.2. Cas des aérodromes où aucune procédure d'approche ou de départ n'est publiée
A l'arrivée, l'aéronef en vol IFR effectue une approche à vue, évolue en VMC et s'intègre conformément aux dispositions du paragraphe prévues pour les vols VFR.
Comme Pontoise et Touquet ont tous deux des IAP... sans objet
Modifié en dernier par LC41 le 14 sept. 2021, 18:33, modifié 1 fois.
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2350
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par teubreu »

LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 18:14Ton premier se règle aisément: "Cancel IFR" (ne serait-ce que marmonné dans le cockpit). Mais, bon: 7.2.2 renvoie vers 7.1...
Si tu annules IFR ce n'est plus la même discussion.
Par ailleurs 7.2.2 ne s'applique certainement pas au Touquet, c'est 7.2.1.3, qui lui ne renvoie pas à 7.1 (ce que je trouve assez débile d'ailleurs).
LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 18:14Dans ton second, ce que tu oublies de dire, est que en préambule à l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome, il est dit De manière générale, sauf cas particuliers présentés ci-dessous, , et que l'intégralité de la phrase est donc
7.1 a écrit :De manière générale, sauf cas particuliers présentés ci-dessous, l'aéronef s'intègre en début de vent arrière à la hauteur du circuit d'aérodrome en assurant une séparation visuelle avec les aéronefs déjà engagés dans la circulation d'aérodrome et en leur laissant la priorité de passage.
Les cas particuliers, en revanche, je ne les saisis pas vraiment, mais à priori ce seraient les cas 7.1.1 et 7.1.2.
Oui je suis d'accord, et donc les cas particuliers ce n'est pas en arrivant en IFR sur terrain sans ATS ou en arrivant en VFR (ayant annulé IFR) sur ce même terrain. Donc on ne peut toujours pas aller en base directement, la partie de la citation que j'avais tronquée n'apporte rien de plus pour le cas discuté, c'est précisément pour cela que je l'avais tronquée d'ailleurs.
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

teubreu a écrit : 14 sept. 2021, 18:27
LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 18:14Ton premier se règle aisément: "Cancel IFR" (ne serait-ce que marmonné dans le cockpit). Mais, bon: 7.2.2 renvoie vers 7.1...
Si tu annules IFR ce n'est plus la même discussion.
Par ailleurs 7.2.2 ne s'applique certainement pas au Touquet, c'est 7.2.1.3, qui lui ne renvoie pas à 7.1 (ce que je trouve assez débile d'ailleurs).
Bien vu. Ni à Pontoise. Donc il n'y a effectivement pas d'intégration vent arrière lorsqu'il y a une IAP. J'en reviens donc à ma remarque sur le fait que je ne vois pas pourquoi on imposerait un examen de la piste aux IFR et pas aux VFR lorsque les paramètres sont connus. @frac m'a soutenu que l'examen de la piste n'est pas nécessaire en IFR à condition de connaitre les paramètres. Le connaissant je suis certain qu'il a une bonne raison mais il ne me l'a pas exposée. Par ailleurs cette discussion remonte à avant l'été 2019, et je n'ai pas consulté l'ancien arrêté pour voir les différences.
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2350
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par teubreu »

LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 18:32J'en reviens donc à ma remarque sur le fait que je ne vois pas pourquoi on imposerait un examen de la piste aux IFR et pas aux VFR lorsque les paramètres sont connus.
Ce qui pour moi est incohérent c'est qu'on oblige à un examen mais dans le même temps on impose pas de VA, au final c'est le meilleur moyen d'inciter à désorganiser le circuit des aéronefs déjà dans la circulation d'aérodrome. Il aurait fallu dispenser de cet examen dans le cas où l'on peut déterminer le QFU à utiliser en exploitant les messages d'autoinfo, comme en VFR. On doit être d'accord.
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2350
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par teubreu »

LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 18:32Par ailleurs cette discussion remonte à avant l'été 2019, et je n'ai pas consulté l'ancien arrêté pour voir les différences.
Je ne vois pas de différence à ce niveau :
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/ ... 000359157/
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

teubreu a écrit : 14 sept. 2021, 18:37
LC41 a écrit : 14 sept. 2021, 18:32J'en reviens donc à ma remarque sur le fait que je ne vois pas pourquoi on imposerait un examen de la piste aux IFR et pas aux VFR lorsque les paramètres sont connus.
Ce qui pour moi est incohérent c'est qu'on oblige à un examen mais dans le même temps on impose pas de VA, au final c'est le meilleur moyen d'inciter à désorganiser le circuit des aéronefs déjà dans la circulation d'aérodrome. Il aurait fallu dispenser de cet examen dans le cas où l'on peut déterminer le QFU à utiliser en exploitant les messages d'autoinfo, comme en VFR. On doit être d'accord.
Je suis d'accord. Et même en l'absence de trafic, on a de nombreux autres moyens d'obtenir le vent aujourd'hui, même en l'absence de STAP. D'une part on peut recevoir les METAR AUTO en vol. D'autre part on pourrait exploiter les ATIS d'aéroports environnants. Il faut vraiment que la météo soit très pourrie pour avoir de grosses différences. On peut exploiter sa vitesse sol comparée à la vitesse propre ou même indiquée. On peut utiliser les informations de son Wind Computer, si l'avion en est équipé.

Ensuite, même en faisant une reconnaissance verticale, il peut y avoir des cas où le vent ne favorise aucune piste, et que d'autres éléments comme la luminosité, la distance de roulage... pèsent plus dans la balance.

La notion de QFU ne s'applique pas à des terrains sans ATS, et sans trafic. Le premier arrivé décide en quelque sorte la "piste en service" en fonction de divers facteurs, dont le vent.
Avatar du membre
IbraBell
Chef pilote posteur
Messages : 387
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par IbraBell »

Pour l’examen vertical, il ne faut pas un examen à la verticale en IFR/MVL si l’info surface/vent de la piste sont déjà dispos par un autre avion en auto-info (et aussi en STAP), mais il faut quand même intégrer le circuit visuel en vente arrière, surtout quand il y a d’autre traffic, la reference c’est AIP GEN 1.1, GEN69-GEN73 (en plus de AIP ENR 1.1.10)

Par contre si MDH< plafond < MVL on peut se permettre d’aller direct en final car on est sure qu’il n’y a personne d’autre dans le circuit

L’integration du circuit VFR visuel en IFR/MVL à la hauteur MVL ne permet pas une protection d’obstacles (contrairement au CTL en IFR a vue ou c’est min 400ft de MFO), il faut être à 1300ft en haut d’Etaples pour légalement voler en IFR a vue, si on intègre le circuit VFR par le nord pile à 810ft de MVL calculée au sud, on risque de se prends l’éolienne qui fait 830ft…
PPL+IR+CRI, SPL, FAA, SEP/MEP/TMG
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2350
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par teubreu »

IbraBell a écrit : 14 sept. 2021, 21:49 Pour l’examen vertical, il ne faut pas un examen à la verticale en IFR/MVL si l’info surface/vent de la piste sont déjà dispos par un autre avion en auto-info (et aussi en STAP), mais il faut quand même intégrer le circuit visuel en vente arrière, surtout quand il y a d’autre traffic, la reference c’est AIP GEN 1.1, GEN69-GEN73 (en plus de AIP ENR 1.1.10)
Ce n'est pas ce que je lis en 1.1.10 B.7.2.1.3, il n'y a pas d'exemption prévue sur terrain avec approche publiée hors horaire ATS (donc Le Touquet par exemple), contrairement au cas des terrains sans approche publiée (7.2.2).
On en a parlé juste au-dessus.
Avatar du membre
IbraBell
Chef pilote posteur
Messages : 387
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par IbraBell »

teubreu a écrit : 14 sept. 2021, 22:20 Ce n'est pas ce que je lis en 1.1.10 B.7.2.1.3, il n'y a pas d'exemption prévue sur terrain avec approche publiée hors horaire ATS (donc Le Touquet par exemple), contrairement au cas des terrains sans approche publiée (7.2.2).
On en a parlé juste au-dessus.

En effet, ce n’est pas ce que AIP ENR 1.1.10 dit, mais celui la est “moins flexible” que AIP GEN1.1, GEN69-73, ca donne plus de details et meme dit qu’on n’est pas obligé de faire une MVL si les conditions météo ne le permettent pas (MVL = plafond = direct) ou quand c’est contradictoire avec le sense d’evolutions a vue (Nord/Sud)

Pour le passage verticale, on peut annuler le IFR (ca se fait dans la tête une fois sur l’Auto-Info), la seule distinction, c’est le choix en remise de gas par le pilot (repartir en circuit VFR ou dans la MAP en IFR), l’atterrissage a vue c’est toujours identique en IFR/VFR non-controlle, ça sera toujours en VMC avec +1.5km de visi et +500ft de plafond (c’est rare d’avoir 400ft de MVL/CTL, j’ai jamais vue ça nul part mais je sais que c’est le minima OACI pour le vol en IFR a vue en dehors de l’axe de piste)
PPL+IR+CRI, SPL, FAA, SEP/MEP/TMG
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2350
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par teubreu »

IbraBell a écrit : 14 sept. 2021, 22:57En effet, ce n’est pas ce que AIP ENR 1.1.10 dit, mais celui la est “moins flexible” que AIP GEN1.1, GEN69-73, ca donne plus de details et meme dit qu’on n’est pas obligé de faire une MVL si les conditions météo ne le permettent pas (MVL = plafond = direct) ou quand c’est contradictoire avec le sense d’evolutions a vue (Nord/Sud)
Le problème c'est que cette partie de l'AIP date du 28 mars 2019 et n'est donc pas cohérente avec 1.1.10 qui se base sur l'arrêté du 12 juillet 2019.
Le travail a été mal fait.
Avatar du membre
IbraBell
Chef pilote posteur
Messages : 387
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par IbraBell »

Ok je vois, ça fait plus de sens
PPL+IR+CRI, SPL, FAA, SEP/MEP/TMG
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1272
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Décollage IFR aérodrome non controllé

Message par LC41 »

teubreu a écrit : 14 sept. 2021, 23:14
IbraBell a écrit : 14 sept. 2021, 22:57En effet, ce n’est pas ce que AIP ENR 1.1.10 dit, mais celui la est “moins flexible” que AIP GEN1.1, GEN69-73, ca donne plus de details et meme dit qu’on n’est pas obligé de faire une MVL si les conditions météo ne le permettent pas (MVL = plafond = direct) ou quand c’est contradictoire avec le sense d’evolutions a vue (Nord/Sud)
Le problème c'est que cette partie de l'AIP date du 28 mars 2019 et n'est donc pas cohérente avec 1.1.10 qui se base sur l'arrêté du 12 juillet 2019.
Le travail a été mal fait.
Et après on donne des amendes aux pilotes qui suivent les publications aéronautiques, pour des actions qui contreviennent à d’autres dispositions légales. :tss:
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message