Aéroclubs à Berlin ?

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1301
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Aéroclubs à Berlin ?

Message par LC41 »

IbraBell a écrit : 12 oct. 2021, 18:39 Quand j’ai transféré ma licence CAA à DGAC, ils m’ont donné niveau 6 en Français VFR/IFR après que j’ai filé “une attestation de diplôme de l’éducation nationale”, donc j’imagine ça peut marcher pour ton pote aussi?

Pour Anglais VFR/IFR, c’était “How many angels can dance on a pin head?”, j’ai décidé de faire le test à Orly pour faire avancer les choses…
Je suppose que tu avais un ELP 6 sur ta licence CAA, non ? En quelle année as-tu changé d'autorité (avant/après Novembre 2019) ?
Avatar du membre
tekzone
Chef pilote posteur
Messages : 448
Enregistré le : 12 mars 2010, 09:34

Re: Aéroclubs à Berlin ?

Message par tekzone »

SR72 a écrit : 12 oct. 2021, 15:44
LC41 a écrit : 11 oct. 2021, 20:23
SR72 a écrit : 11 oct. 2021, 20:18 Par contre tu seras coincé pour aller sur certains terrains où la radio doit se faire exclusivement en Allemand.
À moins de ne parler suffisamment bien Allemand, et d'apprendre la phraséologie allemande. En revanche aucune compétence en langue allemande n'est requise (sur la licence) si tu as la compétence en langue anglaise.
Je suis surpris. Sur ma licence allemande, j'ai un level 6 en Français par équivalence de mon PPL français, ainsi qu'un level 5 en Anglais que j'avais passé en France avant de faire ma conversion. Je n'ai pas d'équivalence en Allemand car sur mon certificat de test en vol, mon examinateur a coché la case indiquant que le test a été réalisé en langue anglaise. Selon moi, quel que soit le pays de l'EASA, je ne peux parler que Français ou Anglais à la radio, mais pas Allemand.
Pour obtenir une compétence linguistique en Allemand, mes camarades germanophones passaient un examen de radiotéléphonie spécifique à la LBA: BZF pour les VFR, AZF pour les IFR.
Oui tu as entièrement raison. C’est exactement la même chose en Suisse et ailleurs dans l’EASA. LC41 a le droit d’avoir son opinion à ce sujet mais ca n’en fait pas une réalité :)

En France, l’examen de langue et de radiotéléphonie Français est « fusionné » avec l’examen pratique ce qui a beaucoup de sens. Mais t’es obligé d’avoir la compétence pour parler une langue à la radio c’est pourtant simple :)
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1301
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Aéroclubs à Berlin ?

Message par LC41 »

tekzone a écrit : 13 oct. 2021, 10:25 LC41 a le droit d’avoir son opinion à ce sujet mais ca n’en fait pas une réalité :)
Ce n'est pas une opinion, ni une interprétation: c'est un fait.

Comment peut-on vivre dans un état de droit et les faire valoir, si on refuse de lire les textes. Et pourquoi vouloir se rajouter des contraintes qui n'existent pas, alors que d'un autre côté on se plaint souvent que les textes sont trop restrictifs?

Le texte est très précis, et sans aucune ambiguïté. Je tiens d'une personne qui a participé à la rédaction du texte, qu'il a été rédigé de la sorte précisément pour ne pas introduire la contrainte d'avoir obligatoirement la compétence dans la langue utilisée à la radio, contrainte qui n'existait pas avant FCL.055.

Il faut SOIT avoir un ELP, SOIT avoir une compétence dans la langue utilisée. Donc, ayant l'ELP tu peux utiliser la langue que tu veux à la radio. Je te mets au défi de me trouver un texte Européen qui dit le contraire.

Je cite encore une fois le texte car ça n'a apparemment pas suffit la première fois. Mais je te rassure, j'ai été aussi incrédule que toi, et j'ai du relire ce texte plusieurs fois avant de me convaincre que cette lecture est la bonne.
FCL.055 Compétences linguistiques a écrit :a) Généralités. Les pilotes d’avions, d’hélicoptères, d’aéronefs à sustentation motorisée et de dirigeables qui doivent utiliser un radiotéléphone ne pourront exercer les privilèges de leur licence et de leurs qualifications que si leurs compétences linguistiques sont validées sur leur licence, soit pour l’anglais, soit pour la langue utilisée dans les communications radiotéléphoniques effectuées pendant le vol. La mention indiquera la langue, le niveau de compétences et la date de validité et elle sera obtenue conformément à une procédure établie par une autorité compétente. Le niveau de compétences minimal admissible est le niveau opérationnel (niveau 4) conformément à l’appendice 2 de la présente annexe.
Avatar du membre
IbraBell
Chef pilote posteur
Messages : 403
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Aéroclubs à Berlin ?

Message par IbraBell »

LC41 a écrit : 12 oct. 2021, 19:03 Je suppose que tu avais un ELP 6 sur ta licence CAA, non ? En quelle année as-tu changé d'autorité (avant/après Novembre 2019) ?
Oui j’avais ELP6 VFR en 2015 sur mon PPL DGAC, puis ELP6 sur le PPL CAA en 2020 avant mon transfer de retour à DGAC vue le Brexit

Je comprends il y avait moyen de râler pour avoir avoir ça mais j’ai opté pour un test à Orly and “get done with it” (comme disait Theresa May :P )
PPL+IR+CRI, SPL, FAA, SEP/MEP/TMG
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2359
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Aéroclubs à Berlin ?

Message par teubreu »

LC41 a écrit : 12 oct. 2021, 16:44Aux US, pays OACI, il n'y a encore aucun examen de compétence en langue anglaise. C'est l'examinateur (DPE, AST, ASI) qui décide si oui ou non tu parles suffisamment bien l'Anglais. Sois tu as le niveau (6), sois tu ne l'as pas.
J’étais d’accord avec tout ce que tu avais écrit mais pas avec ça.
Les Américains n’en ont rien à faire de ces histoires OACI, et leur English Proficient ne donne qu’un niveau 4 sans limite de validité, ce qui suffit pour voler à l’international sans plus de limitation que s’ils avaient décrété qu’il s’agissait d’un niveau 6.
https://www.faa.gov/other_visit/aviatio ... O08012.pdf
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1301
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Aéroclubs à Berlin ?

Message par LC41 »

teubreu a écrit : 15 oct. 2021, 16:37
LC41 a écrit : 12 oct. 2021, 16:44Aux US, pays OACI, il n'y a encore aucun examen de compétence en langue anglaise. C'est l'examinateur (DPE, AST, ASI) qui décide si oui ou non tu parles suffisamment bien l'Anglais. Sois tu as le niveau (6), sois tu ne l'as pas.
J’étais d’accord avec tout ce que tu avais écrit mais pas avec ça.
Les Américains n’en ont rien à faire de ces histoires OACI, et leur English Proficient ne donne qu’un niveau 4 sans limite de validité, ce qui suffit pour voler à l’international sans plus de limitation que s’ils avaient décrété qu’il s’agissait d’un niveau 6.
https://www.faa.gov/other_visit/aviatio ... O08012.pdf
Mon propos était surtout de dire que soit on a le niveau requis, soit on ne l'a pas, et qu'il n'y a pas de limite de validité. Ils prétendent exiger le niveau 4, mais l'évaluation n'est faite que sur des critères subjectifs. C'est le AST, ASI ou DPE qui fait l'évaluation au petit doigt mouillé lors de l'examen pratique, ou lors de l'examen du dossier. Cela dit, en mon expérience ils sont plutôt bienveillants.

Si on a des difficultés en Anglais, il ne faut pas vendre la peau de l'ours... Ils peuvent refuser de délivrer un FAR 61.75 s'ils ne sont pas satisfaits du niveau d'Anglais lors de l'entretien. Ils s'assoient aussi sur le niveau 4 de ta licence DGAC...
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message