[PPL] Le prétest et le pratique, conseils

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Auteur du sujet
nikonblaze
Chef de secteur posteur
Messages : 670
Enregistré le : 20 juil. 2011, 20:01
Localisation : seine et marne

[PPL] Le prétest et le pratique, conseils

Message par nikonblaze »

Salut,

Je passe le pré-test samedi prochain et le pratique suivra une ou deux semaines après j’espère.

Avez vous des conseils ou des remarques particulières? svp, histoire d’augmenter mes chances. :pekin:





:D

Avatar du membre
AleXx
Chef de secteur posteur
Messages : 1271
Enregistré le : 22 avr. 2009, 14:31

Message par AleXx »

.
Modifié en dernier par AleXx le 25 mai 2020, 10:11, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6831
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Message par Dubble »

Surtout sois bien détendu, en bon état physique (bien préparé de la tête aux pieds) et n'oublie pas que si tu es bien préparé tout devrait bien se passer.
Le test dure des heures : tu as largement le temps de jauger et de t'adapter à ton examinateur. Si tu es au niveau il y a de bonnes chances pour qu'il te fasse des remarques positives, prends les en compte et tu feras encore meilleure impression. Profites de la partie au sol pour mettre l'examinateur dans ta poche : préparation nickel et superbe prévol.

Suite à mon propre test ce conseil : il peut y avoir des petits imprévus (avec le contrôle notamment), n'hésite pas à prendre des initiatives et à être "proactif" (pour mon test ça consistait à me battre avec le contrôle pour être pris par un contrôleur au moins parmi deux qui ne voulaient pas de moi, dans une zone à frontières variables, et avec un pilote en auto info qui refusait de donner sa position dans le tdp)

Pour tout ce qui est technique tu pourras voir avec ton FE les points non parfaits lors du test blanc. Ne néglige rien car tout peut arriver.
Attention à tout ce qui est paperasse, ce serait bête de rater ton test avant d'avoir présenté ta nav.
Pour ta nav du PPL je te conseille d'être au taquet sur chaque branche et de bien savoir quelles zones sont quoi de manière à ne pas rater une zone P du sol au FL660.
Pour la panne en compagne, attention aux déboires du régime ralenti de ton avion. Si le jour du test ton avion se met à bugger et que tu as un régime ralenti qui passe de 600 en temps normal à 900rpm, tu vas planer beaucoup mieux et tu risques de te trouver trop haut !

AlexX : on dirait que j'ai eu de la chance lors de mon test car ma présentation du vol s'est limitée à "j'ai bien préparé la nav entièrement, quant à la météo on va passer dans une fenêtre de beau temps qui va durer jusqu'à telle heure donc c'est ok". C'était d'ailleurs assez surprenant car j'ai du passer un peu de temps pour me la remémorer en entier ensuite !
A la fin du vol il ne m'a pas posé de questions sur la sécurité mais il m'a fait un vrai cours sur deux questions qu'il avait choisies. Un souvenir agréable ce test !

En bonus les deux conseils principaux que j'ai eus sur la conduite du vol :
- Passer verticale un point c'est pas passer 150 mètres à côté. Verticale la maison truc muche c'est pile dessus. Verticale le point au beau milieu des champs c'est des repères au sol et on fait au mieux pour passer là où il faut. De la précision dans la trajectoire !
- En finale on peut se poser en respectant les 15m seuil de piste : le faire ! Ensuite ne pas attendre la bretelle de sortie pour freiner fort et sortir : plus de sécurité en s'assurant dès le début de la réduction de vitesse. Si on commence à toucher long, à ne pas freiner, les perfos d'atterrissage même avec marges seront fausses et tu risques de sortir...

Enfin, si l'examinateur te fait des remarques, ne prend pas peur (sauf cas que tu devrais remarquer :lol: ), voilà ce que m'ont dit les deux FE (BB et PPL) : "si c'est mauvais on ne dit rien et on barre. Si c'est bien, on voit l'opportunité que ce soit parfait, et on fait une remarque constructive pour parfaire la chose"
Ma propre expérience : le mec est parti apparemment avec un bon a priori à mon sujet puisqu'on a expédié la préparation du vol en quelques minutes (noyées dans une discussion passionnée avec mon FI), puis j'ai fait une bonne impression pendant la première partie du vol, ce qui a fait littéralement oublier certaines erreurs que j'ai pu faire voire faire passer comme une lettre à la poste des trucs énormes.
Exemple : à la moitié du deuxième vol (3 jours après le premier) je fais une IVV dans un champ en pente ascendante. Premier repérage puis je décide de me poser. Je foire l'approche et j'arrive trop haut en courte (mauvaise impression visuelle due à la pente et la qualité du terrain peut-être). L'examinateur, voyant que je passe le seuil du champ trop haut pour me poser dit "Ah très bien, vous faites un deuxième passage bas !" J'ai fait une deuxième approche bien au moteur et avec un plan mieux travaillé !!!

Avatar du membre
soflordod
Chef pilote posteur
Messages : 400
Enregistré le : 21 juil. 2012, 06:40
Localisation : 06

Message par soflordod »

Rien à ajouter à ce qui a été dit sauf bien sûr préparer la météo à fond avant d'arriver au club, quitte à ajuster.
Ça évite de pas reconnaître tel ou tel symbole sur la TEMSI et puis ça permet aussi de creuser (OK plus chaud que l'ISO donc ???).
Je me suis fait avoir sur ça : le temps était superbe et la TEMSI vide : "OK go on y va sans souci" ; réponse du FE : "et alors vous en déduisez quoi de cette température" ?

Bonne chance.
Christophe

Avatar du membre
thomas1984
Chef pilote posteur
Messages : 417
Enregistré le : 27 sept. 2009, 22:14

Message par thomas1984 »

Aprés avoir passé mon PPL j'avais condensé toutes mes notes dans un article sur mon blog. Si ca peut t'aider :)
L'histoire d'une reconversion www.Pilote-Pro.com

Ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UCdOzYk ... vPQUrQoVYg

Avatar du membre
Auteur du sujet
nikonblaze
Chef de secteur posteur
Messages : 670
Enregistré le : 20 juil. 2011, 20:01
Localisation : seine et marne

Message par nikonblaze »

Ok super, merci pour vos réponses.

Perso j'espere ne pas paniquer. Si je commence à etre sous l'eau à cause du controle, de l'avion qui se casse la gueule à cause des turbulences, et 2,3 imprevues etc.. Il faudra que je me reprenne vite et surtout que j'ordonne mes prioritées.

Avatar du membre
fbat
Copilote posteur
Messages : 87
Enregistré le : 24 sept. 2011, 11:01
Âge : 50

Message par fbat »

nikonblaze a écrit :Si je commence à etre sous l'eau à cause du controle, de l'avion qui se casse la gueule à cause des turbulences, et 2,3 imprevues etc.. Il faudra que je me reprenne vite et surtout que j'ordonne mes prioritées.
Finalement c'est juste le comportement que tu devras avoir en vol "après" le PPL obtenu :D

Bon courage.

Avatar du membre
Auteur du sujet
nikonblaze
Chef de secteur posteur
Messages : 670
Enregistré le : 20 juil. 2011, 20:01
Localisation : seine et marne

Message par nikonblaze »

thomas1984 a écrit :Aprés avoir passé mon PPL j'avais condensé toutes mes notes dans un article sur mon blog. Si ca peut t'aider :)
C'est bien expliqué :) je l'ai mis en raccourci sur mon bureau.

Avatar du membre
BastienBAYO
Chef pilote posteur
Messages : 333
Enregistré le : 02 nov. 2008, 10:24
Âge : 31

Message par BastienBAYO »

Je n'ai pas lu l'article du blog donc je ne sais pas si c'est dit dedans, dans le doute:

Tu vas faire des erreurs pendant le test, surement beaucoup, des plus ou moins grosses, et c'est normal. Le FE va vouloir voir si tu détectes tes erreurs et si tu les corriges. Ne te laisse pas perturber par une erreur! Corrige la et continue ton vol, on fait tous des erreurs, et tant que c'est pas fini, c'est pas fini :D

Si tu te perds, c'est pas grave, pilote ton avion et prend le temps de te retrouver.
Si tu arrives en vrac, remet les gaz et refais un tdp, c'est la meilleure décision et le FE appréciera.
Si tu as le moindre doute avec le contrôle, demande confirmation/précision au contrôle.
Si tu te rends compte d'une erreur de cap/alti/position, annonce le et corrige, ça arrive et c'est normal.
Si tu galère verticale terrain pour trouver la manche à air, fais plusieurs tours en gardant bien le contrôle de ton avion. Prendre son temps! C'est un exam PPL et pas CPL, donc on s'en fou si tu consomme du carburant pour rien.

etc..

Le FE veut voir un mec qui vole en sécurité, qui as toujours le contrôle de son avion et qui est conscient de ses erreurs. Après si tu arrive avec 3 min de retard sur un point, on s'en fout.

Avatar du membre
kop-95
Copilote posteur
Messages : 140
Enregistré le : 01 sept. 2012, 17:47

Message par kop-95 »

Salut,

je ne te donnerais pas de conseils, je ne me permettrai pas, je n'ai que 3 semaines de PPL à mon actif ;-)

Cependant je peux te raconter MON expérience.
Je ne peux pas dire que je suis arrivé sans stress (non je ne peux pas mon FI me lit... je ne serai pas crédible). Toutefois j'ai essayé de ne pas trop stresser les jours précédents et de bien dormir la veille (mais bon pour moi le PPL ce n'est que du plaisir, je ne pourrais malheureusement plus faire carrière).

Mon FE a été très sympa, m'a rassuré dès le début, et m'a bien rappelé que le plus important c'est la SECURITE. Comme d'autres l'ont écrit il m'a dit que si on se perdait (un peu) ou si mon pilotage n'était pas "parfait" ce ne serait pas grave, tant que je fais tout cela en toute SECURITE.

J'ai été un peu perturbé par la météo qui n'était vraiment pas géniale ce samedi là, mais il m'a avoué après coup qu'il a été de ce fait un peu moins regardant sur le pilotage, puisque ça secouait pas mal.

Sinon il a pris énormément de notes et finalement ce n'était pas pour me "casser" mais plutôt pour débriefer après coup de ce qui pourrait être encore amélioré.

On a passé 1h30 sur le dossier de vol, il a tout ausculté et a posé beaucoup de questions. Evidemment je ne savais pas répondre à toutes les questions, mais tant que j'ai su lui montrer où trouver les réponses, c'était tout bon.

Et en vol comme je le disais il a accepté quelques "petites" erreurs (voire même une un peu plus grosse) mais dans l'ensemble finalement j'ai fait une de mes plus belles NAV et déroutements, sans parler de la mania où j'étais vraiment fier de moi !
Il m'a juste un peu aidé à la radio lorsque en tentant de traverser la TMA de Beauvais on s'est fait virer car trop de trafic commercial... car il considérait qu'avec le stress du test et de la météo je n'avais pas besoin en plus du stress de cet évènement (alors qu'en vol classique je n'aurait pas eu l'addition des trois).

En bref, finalement ça s'est bien passé, et ce que je retiens de primordial dans la démonstration qu'il fallait lui faire : S-E-C-U-R-I-T-E !!!

Bon courage et bonne chance
Fabrice, BB / PPL(A) SEP !

Avatar du membre
thomas1984
Chef pilote posteur
Messages : 417
Enregistré le : 27 sept. 2009, 22:14

Message par thomas1984 »

nikonblaze a écrit :
thomas1984 a écrit :Aprés avoir passé mon PPL j'avais condensé toutes mes notes dans un article sur mon blog. Si ca peut t'aider :)
C'est bien expliqué :) je l'ai mis en raccourci sur mon bureau.
C'est fait pour :D

Je suis a 100% d'accord avec les conseils de Bastien. Tant que tu gardes le contrôle de la situation on ne pourra rien te reprocher. Pour info, lors de mon test je me suis égaré et au lieu de dire "monsieur je suis perdu", j'ai contacté le contrôle, demandé ma position et repris ma nav et c'est passé sans problème. C'est ce que veut voir le FE, voir que tu voles dans des conditions de sécurité, qu'en cas de problème (être perdu, pannes diverses, ...) tu sais comment réagir.

Bonne chance pour ton test. Tiens nous au jus !
L'histoire d'une reconversion www.Pilote-Pro.com

Ma chaîne youtube : https://www.youtube.com/channel/UCdOzYk ... vPQUrQoVYg

Avatar du membre
NovemberPlane
Copilote posteur
Messages : 149
Enregistré le : 23 juil. 2012, 14:36

Message par NovemberPlane »

L'essentiel a été dit.

Inutile de vouloir te faire peur mais te faire partager mon expérience assez négative dans l'ensemble peut peut-être te préparer à certaines questions et attitudes selon l'examinateur que tu peux avoir.

Pour commencer, je devais voler ce jour-là en début d'après midi.

J'arrive bien en avance à l'aéroclub. Vol de la veille avec mon instructeur qui m'aide beaucoup et peaufine avec moi les moindres détails.

Un coup d’œil à la météo. Tout y passe. AEROWEB, étude des tafs, métars, carte des vents et temsi imprimés. Plein de stabilo dessus, des flèches, de la traduction en français des codes météo et voir si ça concorde avec la carte. Etude des nuages pour savoir si je vais avoir des nuages de turbulence, de pluie, qui vont dégénérer ou qui annoncent une amélioration pr aussi déterminer l'altitude de vol etc.
Evidemment, les notams pour vérifier en ces périodes pluvieuses s'il n'y a pas de restriction sur certains terrains (surtout nn contrôlés).

Bref, prévol de l'avion, le plein, devis de masse et centrage, devis carburant.

PRET à accueillir l'examinateur. Je tairai son nom car je ne lui en veux pas mais je te fais part de ce qu'il est possible de rencontrer et je pense que mon témoignage à sa place parmi les nombreuses expériences positives des autres posteurs ;) !

1) Sois clean niveau réglementation. Le minimum exigible. Espacement par rapport aux nuages selon les espaces etc.
Pour moi, le jour du test c'était plutôt : "Montrez-moi l'assurance de l'avion, certificat de nuisance, le GPS est-il à jour ? S'il ne l'est pas, vous ne l'utilisez pas pour aujourd'hui. Oui, c'est mon droit."
Je n'avais jamais pensé à vérifier les papiers purement administratifs durant ma formation c'est vrai. J'étais toujours plus occupé avec la météo et les briefings départ. Même mon instructeur et les membres du club ont été étonnés de cet enc*** de mouche (car c'en était)

2) Pour la météo, je ne sais pas quoi te dire. Evidemment c'est primordial mais mon expérience ce jour-là m'a fait penser le contraire.

Je lui montre mes papiers météo pour commencer mon speech, il jette un oeil 5 secondes chrono puis le jette sur le coin de la table. Pour le carburant, il me dit qu'on ne va pas à l'autre bout de la France donc que ça ira forcément.

Pas d'avis donc sur mes analyses météo.

3) La navigation. Pense bien à mettre en évidence ton trait sur la carte (au feutre, pour ne pas confondre) Trace-le sur la 1/500M mais aussi la 1/1 000 000 (qu'il n'a même pas demandé)

4) Petit tour de l'avion. Il s'installe à bord seul. Je lui demande si il ne veut pas me voir faire la prévol, il me dit que je dois l'avoir faite avant son arrivée. Il descend tout de même pour me poser des questions sur telle ou telle sonde qui dépasse et me demande son utilité mais reste impassible devant mes réponses (ai-je bien répondu ?)

5) Démarrage moteur OK . Le vent est plein travers mais quasi nul. (terrain nn contrôlé). J'explique quelle piste je choisis dans ces cas-là (l'une à une forêt en bout de piste, l'autre des champs, rapport aux pannes moteur décollage). Il me dit "ça ne m'intéresse pas, faites comme d'habitude."

6) Briefing avant décollage OK. Je pars direction un terrain contrôlé que je connais bien et assez fréquenté par gros porteurs. Le mec à la tour sachant que je suis en test ppl est super sympa. Il me propose une base mais comme un con je lui demande une vent arrière le temps de préparer la machine (qui est très fine avec des volets pas trop efficaces, je voulais pas foirer ma finale).

7) Direction un terrain afis et en cours de route, déroutement sur une ville. Il faut s'attendre à cheminer le long d'une route sans s'embêter avec des cartes et des rapporteurs comme on a l'habitude de faire. (Lui avec sa carte 1/500 000 et les memes points tournants que moi et me demande de lui dire qd j'en survole un, à quelle heure. Il relève la différence d'heure entre nos 2 montres pour vérifier l'exactitude -un conseil prends garde au vent pour calculer tes estimées.

8 ) Exercices de mania OK

9) PTE finale très réussie (seul point positif exprimé de sa part)

Retour au parking. J'ai tous les items validés. Il me donne des conseils sur ce que j'aurais dû faire, notamment prendre la base au lieu de la vent-arrière.

Voilà dans l'ensemble et assez précisément ce qui s'est passé pour moi. J'en retire une expérience assez négative (alors que même si je suis dans mon tort j'ai soif de chercher à comprendre pourquoi, en l’occurrence je prônais la sécurité et l'argumentation de mes choix qui semblaient le souler... Etait-ce le cas pour vous autres ?)

En tout cas ne t'inquiète pas pour les remarques quelles qu'elles soient. Moi je n'emmenais pas large du tout et étais sûr d'avoir foiré mon truc avant de monter dans l'avion. Mais ne lâche rien ! Et la preuve, j'ai tout eu direct !

Bonne chance à toi ;) !

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6831
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Message par Dubble »

J'ajouterai que ton club devrait connaitre le testeur et donc savoir quel genre de mec c'est ! C'est pas fiable à 100% mais ça peut rassurer

Avatar du membre
Auteur du sujet
nikonblaze
Chef de secteur posteur
Messages : 670
Enregistré le : 20 juil. 2011, 20:01
Localisation : seine et marne

Message par nikonblaze »

NovenberPlane, c'est dommage que ça se soit passé comme ça.. Je pense qu'on peut méme prendre du plaisir à passer son test.

Chez nous en ce moment il parait que c'est une examinatrice =)

Avatar du membre
lfrh
Elève-pilote posteur
Messages : 25
Enregistré le : 24 mars 2013, 11:54

Test Ppl

Message par lfrh »

Salut,

Tout ce que je peux dire c'est qu'il ne faut pas te décourager en cours
de vol si les commentaires sont désagréables ou décourageant.
Bon exam ;-)

Avatar du membre
NovemberPlane
Copilote posteur
Messages : 149
Enregistré le : 23 juil. 2012, 14:36

Message par NovemberPlane »

Oui. Normalement le club connaît l'examinateur. Pour moi j'avais déjà eu des échos mais je ne pensais pas que c'était à ce point.

Une examinatrice ? La chance ! :D

Avatar du membre
Orphee
Copilote posteur
Messages : 118
Enregistré le : 01 nov. 2010, 10:45
Localisation : Alsacien exilé dans la Marne!
Âge : 36

Message par Orphee »

Je n'ai jamais fais autant de conneries et de pilotage pourris en un vol (j'ai même touche du cul à l'arrondi :oops: ), j'ai eu un inspecteur + un FI qui passe FE, en cours de vol j'ai eu droit à quelques conseils, des critiques constructives, d'autres approches du pilotage!

Tant que la sécurité n'est pas mis en jeu c'est bien parti!
Femme qui tient le manche, avion dans les branches :-D

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6831
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Message par Dubble »

Orphee a écrit :Je n'ai jamais fais autant de conneries et de pilotage pourris en un vol (j'ai même touche du cul à l'arrondi :oops: ), j'ai eu un inspecteur + un FI qui passe FE, en cours de vol j'ai eu droit à quelques conseils, des critiques constructives, d'autres approches du pilotage!

Tant que la sécurité n'est pas mis en jeu c'est bien parti!
Tu peux avoir le PPL en faisant un tail strike ?
Et bien, je savais que c'était pas comme le permis, mais à ce point ? :o

Avatar du membre
Orphee
Copilote posteur
Messages : 118
Enregistré le : 01 nov. 2010, 10:45
Localisation : Alsacien exilé dans la Marne!
Âge : 36

Message par Orphee »

Ca ne veux pas dire que tout est accepté!
Femme qui tient le manche, avion dans les branches :-D

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6451
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Il existe un guide de l'examinateur PPL,
http://www.developpement-durable.gouv.f ... avion.html
lisez le avant le test
Et si l'examinateur n'a pas respecté les consignes du guide, une fois votre papier obtenu, parlez en avec lui, et au besoin faite un rapport à la DGAC si le FE a un comportement inacceptable.
NovemberPlane a écrit : "Montrez-moi l'assurance de l'avion, certificat de nuisance, le GPS est-il à jour ? S'il ne l'est pas, vous ne l'utilisez pas pour aujourd'hui. "
Je n'avais jamais pensé à vérifier les papiers purement administratifs durant ma formation c'est vrai. J'étais toujours plus occupé avec la météo et les briefings départ. Même mon instructeur et les membres du club ont été étonnés de cet enc*** de mouche (car c'en était)
C'est très important d'être assuré, c'est impoortant d'avoir un avion en état de navigabilité, il faut toujours vérifier les papiers avant de voler. Je suis d'accord avec ton FE sur ce point

Pour le GPS, extrait du guide: "Un GPS qui répond à cette condition et dont la base de données est à jour et le manuel
d'utilisation à bord est donc accepté. "
Evidemment un GPS sans base à jour sait quand même ou tu es, mais n'est pas utilisable sans précaution. Je pense que c'est raisonable de ne pas l'utiliser dans ce cas, en tous cas de ne pas en vouloir à ton FE. Cependant, la DGAC recommandait dans un autre document
https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr ... en_vfr.pdf
de mettre à jour la base tous les 3 ans, c'est un peu contradictoire..
NovemberPlane a écrit :
mes papiers météo pour commencer mon speech, il jette un oeil 5 secondes chrono puis le jette sur le coin de la table. Pour le carburant, il me dit qu'on ne va pas à l'autre bout de la France donc que ça ira forcément.
Pas d'avis donc sur mes analyses météo.
La panne d'essence et la météo étant deux sources d'accident récurrentes, il aurait en effet pu tester tes connaissances sur ce point.
NovemberPlane a écrit :
4) Petit tour de l'avion. Il s'installe à bord seul. Je lui demande si il ne veut pas me voir faire la prévol, il me dit que je dois l'avoir faite avant son arrivée. Il descend tout de même pour me poser des questions sur telle ou telle sonde qui dépasse et me demande son utilité mais reste impassible devant mes réponses (ai-je bien répondu ?)

Je trouve ça inadmissible, un FE est CdB il doit faire la prévol, c'est un très mauvais exemple de ne pas la faire, ca donne l'impression que ce n'est pas un sujet. Je dois avouer cependant qu'à aucun de mes test un FE n'a assisté à une prévol.
NovemberPlane a écrit :
5) Démarrage moteur OK . Le vent est plein travers mais quasi nul. (terrain nn contrôlé). J'explique quelle piste je choisis dans ces cas-là (l'une à une forêt en bout de piste, l'autre des champs, rapport aux pannes moteur décollage). Il me dit "ça ne m'intéresse pas, faites comme d'habitude."
Le "ça ne m'intéresse pas" c'est un jugement de valeur, c'est nul de dire ça lorsqu'on est FE ou FI.
NovemberPlane a écrit :
Retour au parking. J'ai tous les items validés. Il me donne des conseils sur ce que j'aurais dû faire, notamment prendre la base au lieu de la vent-arrière.
C'est nul aussi de la part de ton FE. Certes il vaut mieux faciliter la circulation aérienne en acceptant les raccourcis, mais si tu te sens plus à l'aise de faire une vent arrière, voire une verticale, il ne faut pas hésiter à demander. Je n'ai pas lu le guide du FE en entier, mais autant pour un CPL c'est une faute de demander une vent arrière pour convenance personnelle, autant pour un PPL ça me semble tout à fait acceptable.

Répondre
  • Publicité
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message