Cartabossy

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
Auteur du sujet
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6438
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Beaucoup de remarques de personnes qui ne doivent pas voler beaucoup

Le contrôleur d'une TMA en effet a pour mission de laisser passer les gens. Mais le contrôleur d'une zone militaire a pour mission de faire passer la mission qui s'y déroule avant tout.
Ca m'arrive régulièrement de me voir refuser le parcours que je veux faire, si le but est de faire du tourisme, c'est raté, on ne verra pas ce qu'on est venu voir.
Dans les TMA militaires ou zones militaires, ça arrive souvent qu'on ait des vecteurs, allez à gauche, à droite descendez, et à la fin au revoir monsieur bon vol, on est à 500ft sol sans repères. Bien sûr c'est une situation parfaitement gérable, mais si on fait de la navigation à l'estime à l'ancienne, ça augmente la charge de travail et ce n'est pas ce qu'on recherche quand on vole pour le plaisir.
Enfin traverser une grande zone secoué dans les thermiques parce que le militaire m'a interdit de monter m'est arrivé plusieurs fois.
Alors lorsque je veux emmener la famille faire du tourisme dans les zones très militarisées et bien je préfère le faire le WE, je sais que ce sera plus simple et plus confortable. Je n'ai pas la Cartabossy WE car celle de la semaine est déjà simple, mais je trouve le concept très bien.

Quand aux classe E... alors que la plupart des pilotes trouvent que la visi est mauvaise lorsqu'on a pile 10km, je ne vois pas qui peut voler par moins de 5km de visi.
Celui qui vole habituellement par beau temps ne peut pas à mon avis voler en sécurité avec moins de 5km de visi. Et donc s'il s'y retrouve coincé, il doit dans tous les cas appeler pour demander de l'aide.
A <5km de visi, on ne voit pas ses repères devant soi, on doit regarder sur le coté pour garder les ailes à plat si on n'a pas d'horizon artificiel. Si on en a un et qu'on n'a pas l'habitude de l'utiliser, c'est dangereux.
La charge de travail augmente considérablement, il faut naviguer par cheminement, faire attention à ne pas descendre trop bas, connaitre son altitude de sécurité, c'est une situation réellement dangereuse pour le pilote peu expérimenté. A <5km de visi il est très difficile de repérer une piste en herbe, même en dur ce n'est pas facile. 5km de visi, ça veut dire que pour voir une piste en herbe, il faut carrément le nez dessus, à 5km on ne peut pas la voir. Pour ne pas perdre la piste des yeux il faut faire une finale très courte et un plan très fort, ce n'est pas quelque chose qu'un pilote qui vole peu peut faire en sécurité.

Avatar du membre
Jacques Lévêque
Chef de secteur posteur
Messages : 872
Enregistré le : 27 juin 2009, 14:17
Localisation : FRANCE
Âge : 74

Message par Jacques Lévêque »

JAimeLesAvions a écrit :Quand aux classe E... alors que la plupart des pilotes trouvent que la visi est mauvaise lorsqu'on a pile 10km, je ne vois pas qui peut voler par moins de 5km de visi.
Celui qui vole habituellement par beau temps ne peut pas à mon avis voler en sécurité avec moins de 5km de visi. Et donc s'il s'y retrouve coincé, il doit dans tous les cas appeler pour demander de l'aide.
On est pas coincé avec 5 Km de visi ou moins si l'on a un GPS à jour et que l'on sait s' en servir, par contre on est coincé quand on n' a plus d' autonomie.

La première sécurité en avion c'est le plein des réservoirs, surtout l' hiver.

Avatar du membre
Auteur du sujet
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6438
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Jacques Lévêque a écrit : On est pas coincé avec 5 Km de visi ou moins si l'on a un GPS à jour et que l'on sait s' en servir, par contre on est coincé quand on n' a plus d' autonomie.
Si, on y est coincé car on va s'y retrouver lors de la descente, alors que la brume sèche s'est installé pendant qu'on était tranquillement au dessus.
Et si on se retrouve avec un GPS portable comme moyen unique de connaitre sa positon, on doit appeler à l'aide à un service d'information de vol ou un contrôleur pour confirmer sa position. La façon la moins inconfortable et la plus sûre de terminer le vol dans ce cas est de demander un QDM vers un grand terrain bien éclairé, en disant qu'on est perdu dans la brume. Il n'y a aucune honte à faire ça et ça évite le stress et les situations dangereuses. On a vite fait de perdre la notion de la hauteur quand on est dans un environnement à faible visibilité, d'oublier de surveiller l'altimètre car on a déjà du mal à voler droit, et de se retrouver sous l'altitude de sécurité et de ne pas voir un obstacle. On en voit tous les ans dans le BEA.

Avatar du membre
Jacques Lévêque
Chef de secteur posteur
Messages : 872
Enregistré le : 27 juin 2009, 14:17
Localisation : FRANCE
Âge : 74

Message par Jacques Lévêque »

JAimeLesAvions a écrit :
Jacques Lévêque a écrit : On est pas coincé avec 5 Km de visi ou moins si l'on a un GPS à jour et que l'on sait s' en servir, par contre on est coincé quand on n' a plus d' autonomie.
Si, on y est coincé car on va s'y retrouver lors de la descente, alors que la brume sèche s'est installé pendant qu'on était tranquillement au dessus.
Et si on se retrouve avec un GPS portable comme moyen unique de connaitre sa positon, on doit appeler à l'aide à un service d'information de vol ou un contrôleur pour confirmer sa position. La façon la moins inconfortable et la plus sûre de terminer le vol dans ce cas est de demander un QDM vers un grand terrain bien éclairé, en disant qu'on est perdu dans la brume. Il n'y a aucune honte à faire ça et ça évite le stress et les situations dangereuses. On a vite fait de perdre la notion de la hauteur quand on est dans un environnement à faible visibilité, d'oublier de surveiller l'altimètre car on a déjà du mal à voler droit, et de se retrouver sous l'altitude de sécurité et de ne pas voir un obstacle. On en voit tous les ans dans le BEA.
Mais non, mais non, sur un terrain non controlé le GPS va vous emmener gentiment verticale terrain, puis éloignement au chronomètre et retour avec l' axe matérialisé sur le GPS, et si on rate on recommence, l' important c'est l' essence dans les réservoirs pas les 5Km de visi soit 5 fois la longueur d 'une piste de 1000M

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6815
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Message par Dubble »

JL : C'est pas ce que j'aurais dit. Avec un GPS on peut simplement se dire qu'il a peu de chances de tomber en panne. Et pour confirmer qu'il ne soit pas en panne... On utilise un vor Image
Et se dérouter cause météo vers un terrain éclairé. Qui aura de grandes chances d'avoir de la radio nav à disposition puisque c'est un grand terrain éclairé. Et pourquoi pas se poser sur le dernier tiers de la piste de 3000 mètres ? La visi passe artificiellement de 5km à 7km puisqu'on peut repérer la bande visée 2km avant, le début de la vraie bande.

Avatar du membre
Jacques Lévêque
Chef de secteur posteur
Messages : 872
Enregistré le : 27 juin 2009, 14:17
Localisation : FRANCE
Âge : 74

Message par Jacques Lévêque »

Oui ça c'est le luxe.

Mais il faut rappeler l' importance essentielle de l' autonomie, se perdre n'est plus un problème aujourd' hui avec les GPS, l'important c'est le temps vol restant disponible.
Modifié en dernier par Jacques Lévêque le 25 janv. 2015, 08:50, modifié 1 fois.

Avatar du membre
b777tfff
Copilote posteur
Messages : 76
Enregistré le : 22 sept. 2012, 21:51

Message par b777tfff »

Tout à fait d' accord, le vol la semaine est beaucoup plus sûr, plus de controleurs et moins d' ULM sans transpondeur, la carte Bossy n' a pas d'intérêt tout est indiqué sur la 1.000.000e SIA et en particulier les SIV, le controleur n'est pas votre ennemi, il suffit de lui parler correctement et comme en général il gère également la TMA il vous accompagne sans souci.[/quote]

Merci pour cette remarque sur les contrôleurs qui va dans le bon sens et que j'apprécie!

Pour répondre à la question de J'aime les avions je n'ai pas comptabiliser le nombre d'heures de vols faites en classe E par mauvaise météo désolé! Je dirais quelques vols

Avatar du membre
Auteur du sujet
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6438
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Jacques Lévêque a écrit :[
5Km de visi soit 5 fois la longueur d 'une piste de 1000M
C'est là que j'ai l'impression que tu ne voles pas souvent par 5km de visi
La définition de la visi c'est
1.1 ICAO Annex 3 — Meteorological Service for International Air Navigation defines visibility for aeronautical purposes as the greater of the greatest distance at which:
a) a black object of suitable dimensions, situated near the ground, can be seen and recognized when observed against a bright background; and
b) lights in the vicinity of 1 000 candelas can be seen and identified against an unlit background.

Une piste en herbe par 5km de visi, c'est du vert sur fond vert. Ce n'est pas du noir sur fond vert. C'est totalement invisible sauf si tu est pile au dessus, sauf si tu as des repères visuels non ambigus, comme un canal, un voie de chemin de fer etc. Et encore. Tu ne verras la piste que pile dessus. à 500ft sol, si tu vois la piste à 1.5km, il te faudra une descente sur un plan à 10%. C'est faisable bien sûr, mais c'est un coup à descendre trop bas trop tôt et se prendre une ligne électrique.
Tu peux évidemment bricoler un OBS avec ton GPS mais c'est dangereux, ça marchera dans la plupart des cas mais certainement pas avec la marge de sécurité qu'il faut.
Même une piste en dure est très difficile à identifier.
Quant à n'avoir qu'un GPS sans rien d'autre par mauvaise visi, c'est prendre inutilement des risques. Si ton truc s'éteint tu fais quoi? Il faut toujours si on n'a qu'un seul moyen de connaitre sa position appeler au cas où le bazar s'arrête, se fige, ou commence à cafouiller, même sans transpondeur, on peut avoir un QDM c'est toujours ça.
Modifié en dernier par JAimeLesAvions le 25 janv. 2015, 10:17, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jacques Lévêque
Chef de secteur posteur
Messages : 872
Enregistré le : 27 juin 2009, 14:17
Localisation : FRANCE
Âge : 74

Message par Jacques Lévêque »

JAimeLesAvions a écrit :C'est là que j'ai l'impression que tu ne voles pas souvent par 5km de visi
Je voyage toujours en altitude au FL 85/95 , la visi y est supérieure mais lorsque l'on redescend à l' arrivée et passe sous la couche d' inversion l' hiver, ou de brume l' été, elle peut tomber en dessous de vos fameux 5Km, les GPS aviation modernes permettent de terminer la nav sans difficulté, il n'est pas inutile d'en avoir deux, un fixe au tableau de bord et un second autonome fixé sur le volant.

Le problème du GPS n'est pas la précision (quelques metres) mais les erreurs de données que l'on a rentrées dedans, avant de faire un vol au GPS il faut les vérifier avec le plus grand soin.

Pendant la nav comparer avec un VOR DME permet de passer le temps, mais en redescendant le VOR est souvent perdu et les ADF disparaissent sur les avions et sur les terrains, il vous reste donc le GPS qui lui fonctionne jusqu'au sol.


P.S. Je n' utilise pas d' IPAD avec application tartempion car effectivement si ça se coince qu'est que l'on fait, pour ceux qui veulent s' équiper de GPS aviation d' occasion pas chers et très sûrs je vous recommande les Garmin 296,396,496

Avatar du membre
Auteur du sujet
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6438
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Jacques Lévêque a écrit :
JAimeLesAvions a écrit :C'est là que j'ai l'impression que tu ne voles pas souvent par 5km de visi
Je voyage toujours en altitude au FL 85/95 , la visi y est supérieure mais lorsque l'on redescend à l' arrivée et passe sous la couche d' inversion l' hiver, ou de brume l' été, elle peut tomber en dessous de vos fameux 5Km, les GPS aviation modernes permettent de terminer la nav sans difficulté, il n'est pas inutile d'en avoir deux, un fixe au tableau de bord et un second autonome fixé sur le volant.

Le problème du GPS n'est pas la précision (quelques metres) mais les erreurs de données que l'on a rentrées dedans, avant de faire un vol au GPS il faut les vérifier avec le plus grand soin.

Pendant la nav comparer avec un VOR DME permet de passer le temps, mais en redescendant le VOR est souvent perdu et les ADF disparaissent sur les avions et sur les terrains, il vous reste donc le GPS qui lui fonctionne jusqu'au sol.

P.S. Je n' utilise pas d' IPAD avec application tartempion car effectivement si ça se coince qu'est que l'on fait, pour ceux qui veulent s' équiper de GPS aviation d' occasion pas chers et très sûrs je vous recommande les Garmin 296,396,496
Il y a d'autres problèmes, notamment l'altitude de sécurité. La visibilité c'est la distance à laquelle on voit un objet noir sur fond clair. A 4km de visibilité, tu ne vois pas les obstacles à 4km. Tu ne les vois pas du tout.
Mais c'est surtout l'atterrissage, l'approche, etc. qui vont poser des difficultés car tu auras du mal à identifier la piste et à la garder en vue pendant ton approche, sauf si c'est une grande piste bien éclairée.
Quant à l'utilisation du GPS portable comme moyen unique pour savoir où on est sans autre moyen, je répète une dernière fois que ce n'est pas une façon de voler en sécurité, faire ça seul, ça te regarde, mais avec des passagers non pilotes, je trouve que c'est inadmissible. Ce n'est acceptable que si on se trouve dans une situation non prévue, et on devrait en tous cas demander un service radar ou QDM.

Avatar du membre
MikeDeuxUn
Copilote posteur
Messages : 98
Enregistré le : 16 janv. 2013, 13:16

Message par MikeDeuxUn »

b777tfff a écrit :Tout à fait d' accord, le vol la semaine est beaucoup plus sûr, plus de controleurs et moins d' ULM sans transpondeur
Il est vrai que, le weekend, le nombre de collisions avec des ULM est absolument insupportable. Même les oiseaux n'osent plus sortir.

Est-ce qu'il ne serait pas temps de mettre sérieusement à jour ta vision des aviations légères et ultra légères ? :)
Parce que des ULM dans des zones contrôlées, j'en croise un paquet désormais.

Avatar du membre
b777tfff
Copilote posteur
Messages : 76
Enregistré le : 22 sept. 2012, 21:51

Message par b777tfff »

MikeDeuxUn a écrit :
b777tfff a écrit :Tout à fait d' accord, le vol la semaine est beaucoup plus sûr, plus de controleurs et moins d' ULM sans transpondeur
Il est vrai que, le weekend, le nombre de collisions avec des ULM est absolument insupportable. Même les oiseaux n'osent plus sortir.

Est-ce qu'il ne serait pas temps de mettre sérieusement à jour ta vision des aviations légères et ultra légères ? :)
Parce que des ULM dans des zones contrôlées, j'en croise un paquet désormais.
Les ulm qui contactent les zones et SIV ne sont pas ceux qui m'inquiète!! Ce sont les autres

Avatar du membre
Auteur du sujet
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6438
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

b777tfff a écrit :
MikeDeuxUn a écrit :
b777tfff a écrit :Tout à fait d' accord, le vol la semaine est beaucoup plus sûr, plus de controleurs et moins d' ULM sans transpondeur
Il est vrai que, le weekend, le nombre de collisions avec des ULM est absolument insupportable. Même les oiseaux n'osent plus sortir.

Est-ce qu'il ne serait pas temps de mettre sérieusement à jour ta vision des aviations légères et ultra légères ? :)
Parce que des ULM dans des zones contrôlées, j'en croise un paquet désormais.
Les ulm qui contactent les zones et SIV ne sont pas ceux qui m'inquiète!! Ce sont les autres
Ceux qui volent sans radio hors zone contrôlé sont en règle.
Ceux qui volent sans clairance là où ils devraient en avoir ne seraient pas plus en règle avec une autre carte, au contraire, la cartabossy est plus facile à déchiffrer sans les classes E.
Quand aux ULM qui voleraient en classe E en IMC, a priori si tu voles en VFR tu n'en n'as pas croisé, et ceux qui font ça le feraient tout autant avec une autre carte.

Avatar du membre
b777tfff
Copilote posteur
Messages : 76
Enregistré le : 22 sept. 2012, 21:51

Message par b777tfff »

En quoi la Cartabossy est plus facile à déchiffrer???

Concernant le non usage de la radio la ou ça n'est pas obligatoire: les ulm et avions sont en règle c'est clair, parcontre ça ne va pas dans le sens de la sécurité mais c'est un autre débat...

Avatar du membre
Auteur du sujet
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6438
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

b777tfff a écrit :En quoi la Cartabossy est plus facile à déchiffrer???
Il faudrai torganiser une compète: un candidat avec une Cartabossy, un autre avec l'IGN, on pose des questions du style "à tel endroit à telle altitude, ai-je besoin d'une clairance et si oui à qui la demander" le plus rapide gagne la carte.

Avatar du membre
Jacques Lévêque
Chef de secteur posteur
Messages : 872
Enregistré le : 27 juin 2009, 14:17
Localisation : FRANCE
Âge : 74

Message par Jacques Lévêque »

JAimeLesAvions a écrit :
b777tfff a écrit :En quoi la Cartabossy est plus facile à déchiffrer???
Il faudrai torganiser une compète: un candidat avec une Cartabossy, un autre avec l'IGN, on pose des questions du style "à tel endroit à telle altitude, ai-je besoin d'une clairance et si oui à qui la demander" le plus rapide gagne la carte.
Aucun probléme c'est la 1.000.000e SIA qui gagnera.

Et puis il faudrait quand même rappeler à ceux qui l' ignorent, qu' avant de rentrer dans une TMA necessitant une clairance, vous êtes d' abord passé dans le SIV géré par le même contrôleur et qu'il a donc anticipé, mais bien sûr demander à Ulmiste de contacter un SIV c'est pour "JaimeLesULM" excessif...

Avatar du membre
b777tfff
Copilote posteur
Messages : 76
Enregistré le : 22 sept. 2012, 21:51

Message par b777tfff »

J'AimeLesAvions: très bonne idée! Juste une question: tu es FI?

Merci à Jacques pour cette bonne remarque! Oula un pilote d'ulm qui contacte un SIV ça doit être rare... Enfin après il y a deux catégories d'ulm: ceux qui volent comme les avions et les autres.....

Avatar du membre
Mouetterieuse
Chef de secteur posteur
Messages : 1082
Enregistré le : 18 août 2011, 21:43
Âge : 43

Message par Mouetterieuse »

Juste un point sur les classes E.
On a beaucoup parlé que de toutes façons les pilotes ne vont pas voler avec 5 km de visi parce qu'on ne voit pas grand chose et que ce n'est pas agréable. Mais il ne faut pas oublier que dans les conditions VMC en classe E, il y a aussi l'espacement par rapport aux nuages qui est de 1000 ft verticalement. Et avec une bonne visi, on ne sent pas de problèmes à voler à moins de 1000 ft des nuages et pourtant dans ces cas là, on ne respecte pas les conditions VMC.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6815
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Message par Dubble »

Mouetterieuse a écrit :Juste un point sur les classes E.
On a beaucoup parlé que de toutes façons les pilotes ne vont pas voler avec 5 km de visi parce qu'on ne voit pas grand chose et que ce n'est pas agréable. Mais il ne faut pas oublier que dans les conditions VMC en classe E, il y a aussi l'espacement par rapport aux nuages qui est de 1000 ft verticalement. Et avec une bonne visi, on ne sent pas de problèmes à voler à moins de 1000 ft des nuages et pourtant dans ces cas là, on ne respecte pas les conditions VMC.
En même temps qui se souvient de toutes les conditions VMC par coeur ? Vu que de manière générale on vole plutôt par beau temps, on a tendance à oublier ce qui n'est pas utile. C'est un peu comme la limitation de vitesse à 250 kt sous le FL100.. En DR400 ça me fait une belle jambe

Avatar du membre
Mouetterieuse
Chef de secteur posteur
Messages : 1082
Enregistré le : 18 août 2011, 21:43
Âge : 43

Message par Mouetterieuse »

Dubble a écrit :
Mouetterieuse a écrit :Juste un point sur les classes E.
On a beaucoup parlé que de toutes façons les pilotes ne vont pas voler avec 5 km de visi parce qu'on ne voit pas grand chose et que ce n'est pas agréable. Mais il ne faut pas oublier que dans les conditions VMC en classe E, il y a aussi l'espacement par rapport aux nuages qui est de 1000 ft verticalement. Et avec une bonne visi, on ne sent pas de problèmes à voler à moins de 1000 ft des nuages et pourtant dans ces cas là, on ne respecte pas les conditions VMC.
En même temps qui se souvient de toutes les conditions VMC par coeur ? Vu que de manière générale on vole plutôt par beau temps, on a tendance à oublier ce qui n'est pas utile. C'est un peu comme la limitation de vitesse à 250 kt sous le FL100.. En DR400 ça me fait une belle jambe
Oui, car tu ne risques pas d'atteindre 250 kt avec ton DR400. Par contre, voler à moins de 1000 ft verticalement des nuages, çà c'est quelque chose que tu peux rencontrer souvent. Donc si il y a vraiment une condition VMC à retenir en classe E, c'est bien celle-là.

Répondre
  • Publicité