ATPL théorique, puis CPL pratique. Mais IR/ME ou pas ?

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
jrkob
Chef de secteur posteur
Messages : 805
Enregistré le : 26 nov. 2009, 06:37
Localisation : Hong-Kong
Âge : 46

ATPL théorique, puis CPL pratique. Mais IR/ME ou pas ?

Message par jrkob »

Bonjour,

Je suis en train de passer l'ATPL théorique et enchainerai sur un CPL pratique. Je ne souhaite pas faire carrière dans l'aviation, c'est juste par intérêt. Peut-être faire de l'instruction bien plus tard (pour lequel je le sais rien de tout celà n'est nécessaire).
La question se pose pour l'IR/ME et si je fais ça en même temps que le CPL pratique pour faire d'une pierre 3 coups.

Pros:
Je profite de mon ATPL théorique pour l'IR.
Reviens moins cher que de passer l'IR et une éventuelle ME séparément en 3 coups. En d'autres termes, économies d'échelle.

Cons:
Je n'aurai pas l'occasion d'utiliser vraiment mon IR ni ma ME, notre aéroclub n'est pas équipé.
J'habite à l'étranger et il faudra que je vienne au moins une fois par an pour proroger l'IR, et la ME (je crois). Donc aller à Montpellier juste pour ça etc...
Si dans un futur trop lointain je change d'avis, je crois qu'il faudra que je repasse l'IR théorique.
Coût des prorogations de l'IR et de la ME pour en fin de compte ne pas en avoir immédiatement l'utilité.

Bref, je suis à cours de raison pour passer l'IR/ME.

Ma question: y-a-t'il des considérations que je n'ai pas considéré qui m'auraient échappées ? Pour éviter de regréter...

Merci bien.
ATPL(A): 14/14

Avatar du membre
Auteur du sujet
jrkob
Chef de secteur posteur
Messages : 805
Enregistré le : 26 nov. 2009, 06:37
Localisation : Hong-Kong
Âge : 46

Message par jrkob »

Questions supplémentaires:

1) quelles sont les conditions de prorogation de la ME ?
Sont-elles différentes du SEP ?

2) si un ME est équipé IFR, est-il possible de proroger la ME et l'IR en même temps, avec les mêmes heures de vol ou bien on doit proroger ça séparément ?

Merci.
ATPL(A): 14/14

Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2115
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Message par teubreu »

Je n'ai pas saisi toutes les questions, je réponds à ce que j'ai compris.
Pas sûr que ça coûte moins cher de faire un CPL complet (+IRME) sur multi puisque ces heures coûteront quand même plus cher que si elles étaient faites en partie sur monomoteur. Donc j'ai du mal à saisir où il y a une économie d'échelle.

1) Test avec examinateur dans les 3 mois précédant la fin de validité
2) Oui, on peut proroger en même temps

Avatar du membre
Auteur du sujet
jrkob
Chef de secteur posteur
Messages : 805
Enregistré le : 26 nov. 2009, 06:37
Localisation : Hong-Kong
Âge : 46

Message par jrkob »

teubreu a écrit :Donc j'ai du mal à saisir où il y a une économie d'échelle.
Pas du tout, c'est moi qui avait mal évalué le truc, tu as bien entendu raison et voila une chose qui m'avait échappé !

Merci bien des clarifications.
ATPL(A): 14/14

Avatar du membre
Papa tango charly
Elève-pilote posteur
Messages : 24
Enregistré le : 30 oct. 2016, 22:02
Âge : 31

Message par Papa tango charly »

Tu as 36 mois après l'obtention de ton atpl pour passer le cpl pratique et l'ir (se ou me). Si tu ne fais que le CPL pratique, il te faudra repasser un IR théorique (facile mais faut tout de même retravailler un peu et ça coûte environ 1500e).
Je comprends pas la logique de ton choix en revanche.
Pourquoi passer l'ATPL théorique plutôt que le CPL théorique si tu souhaites uniquement passer le CPL pratique ?
Et pourquoi vouloir un CPL pratique si tu ne veux pas devenir pro ?
On peut être simple PPL et meilleur qu'un pilote CPL.
Si tu souhaites améliorer ton niveau, il est peut être plus intéressant de t'orienter vers quelque chose comme de la voltige, du vol montagne, du planeur ou encore l'IR.
Mais la formation CPL n'apporte pas grand chose hormis vider le porte monnaie (8/10k environ si tu le passes en France).
En revanche, si tu veux être FI, c'est bien d'avoir le CPL théorique pour ne pas être restreint aux LAPL (mais ça devrait bientôt sauter cette ineptie)
Si tu hésites pour l'IR, tu peux très bien faire le SE plutôt que le ME.

Avatar du membre
Auteur du sujet
jrkob
Chef de secteur posteur
Messages : 805
Enregistré le : 26 nov. 2009, 06:37
Localisation : Hong-Kong
Âge : 46

Message par jrkob »

Papa tango charly a écrit : Je comprends pas la logique de ton choix en revanche.
Pourquoi passer l'ATPL théorique plutôt que le CPL théorique si tu souhaites uniquement passer le CPL pratique ?
Et pourquoi vouloir un CPL pratique si tu ne veux pas devenir pro ?
Oui je comprend ta question. Je suis en pré-retraite avec du temps devant moi et je fais ça vraiment pour mon intérêt personnel.
En fait, mon instructeur à l'aéroclub m'a bien dit qu'un CPL pratique n'est ni plus ni moins qu'un PPL avec un peu plus de rigueur.
Je comprend cela.

La raison pour laquelle je passe l'ATPL thérique plutot que le CPL théorique est parce-que... on m'a dit que la différence entre les 2 n'est pas énorme (module 092 et certains autres modules allégés), et de toute façon les banque de questions sont toutes sur l'ATPL et non pas le CPL, est-ce incorrect ? Je le passe en français et à ma connaissance il n'y a pas de banque de questions en français pour le CPL, uniquement pour l'ATPL. Donc on m'a orienté vers l'ATPL. Mais c'est un détail, j'ai le temps de faire l'ATPL théorique et je crois que le prix était le même avec de toute façon les bouquins founir par l'ATO pour l'ATPL uniquement.

En ce qui concerne les autre qualifications, effectivement d'autres m'interessent que je pourraient maintenir, par exemple le VDN. Un terrain pas très loin de mon aéroclub sera bientôt agréé au VDN et je pense que ce sera la premièrer chose que je vais faire, puisque je peux faire cela avec mon simple PPL.
ATPL(A): 14/14

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6545
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

Tu peux passer un IR SE, c'est moins cher, et plus facile à entretenir, il suffit de proroger sur un avion de club équipé IFR, ça peut se trouver plus facilement qu'un MEP en club. Et c'est moins dépaysant qu'un avion MEP.
Et ça garde valide ton théorique pour passer un IR ME plus tard si tu le souhaite.

Avoir un IR valide en volant sur avion non équipé est de pouvoir se poser de nuit avec passagers. sans expérience récente de nuit. C'est le seul intérêt que je vois mais il n'est pas nul. Savoir qu'on peut se poser de nuit en toute légalité même en VFR permet, même si on n'a pas l'intention de voler de nuit de ne pas avoir à prendre de marge pour être sûr d'arriver avant la nuit.

L

Avatar du membre
Auteur du sujet
jrkob
Chef de secteur posteur
Messages : 805
Enregistré le : 26 nov. 2009, 06:37
Localisation : Hong-Kong
Âge : 46

Message par jrkob »

JAimeLesAvions a écrit : Avoir un IR valide en volant sur avion non équipé est de pouvoir se poser de nuit avec passagers. sans expérience récente de nuit. C'est le seul intérêt que je vois mais il n'est pas nul. Savoir qu'on peut se poser de nuit en toute légalité même en VFR permet, même si on n'a pas l'intention de voler de nuit de ne pas avoir à prendre de marge pour être sûr d'arriver avant la nuit.

L
Merci bien. Est-ce-que cela veut dire qu'un IR valide m'abstient de maintenir la qualif VDN séparément ? En gros, tant que j'ai mon IR, le VDN est... inclus ?
ATPL(A): 14/14

Avatar du membre
- Capten -
Chef pilote posteur
Messages : 310
Enregistré le : 24 nov. 2016, 20:12

Message par - Capten - »

[quote="J
Avoir un IR valide en volant sur avion non équipé est de pouvoir se poser de nuit avec passagers. sans expérience récente de nuit. C'est le seul intérêt que je vois mais il n'est pas nul. Savoir qu'on peut se poser de nuit en toute légalité même en VFR permet, même si on n'a pas l'intention de voler de nuit de ne pas avoir à prendre de marge pour être sûr d'arriver avant la nuit.

L[/quote]

Hmmmm, tu es sûr de ça ?
A noter, que la qualif VFR de nuit est nécessaire pour entrer en formation IR.

Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2115
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Message par teubreu »

jrkob a écrit :
JAimeLesAvions a écrit : Avoir un IR valide en volant sur avion non équipé est de pouvoir se poser de nuit avec passagers. sans expérience récente de nuit. C'est le seul intérêt que je vois mais il n'est pas nul. Savoir qu'on peut se poser de nuit en toute légalité même en VFR permet, même si on n'a pas l'intention de voler de nuit de ne pas avoir à prendre de marge pour être sûr d'arriver avant la nuit.

L
Merci bien. Est-ce-que cela veut dire qu'un IR valide m'abstient de maintenir la qualif VDN séparément ? En gros, tant que j'ai mon IR, le VDN est... inclus ?
Le VDN est un prérequis à l'IR. Il est acquis à vie, pas besoin de le maintenir (règlementairement parlant). Ensuite l'IR permet de "simplifier" l'expérience récente (pour pouvoir emmener des passagers), cf FCL.060 point b) 2) ii)
C'est à mon sens un avantage négligeable.

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6545
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

teubreu a écrit : Le VDN est un prérequis à l'IR. Il est acquis à vie, pas besoin de le maintenir (règlementairement parlant). Ensuite l'IR permet de "simplifier" l'expérience récente (pour pouvoir emmener des passagers), cf FCL.060 point b) 2) ii)
C'est à mon sens un avantage négligeable.
Je ne prévois jamais de voler de nuit, mais pourtant je compte sur cet avantage plusieurs fois par an.
Je n'ai jamais fait de décollage de nuit depuis ma formation vol de nuit, mais j'ai fait plusieurs atterrissages de nuit.

Exemple typique: je prévois de rentrer en VFR en fin de journée un peu avant la nuit avec passagers.
Sans IR je dois prévoir une marge de manoeuvre pour être sûr d'arriver avant la nuit.
Avec IR je ne prévois pas de marge, je prévois juste d'arriver avant la nuit, et je dépose un plan de vol. Si je suis retardé, pas de stress, j'arriverai quelques minutes après la nuit aéronautique en toute légalité. J'ai fait l'an dernier deux atterrissages de comme ça, dont l'un au cours duquel la nuit a fini de tomber pendant la finale, et donc la piste a disparu, j'ai du allumer le PCL en finale, c'était très joli. Si je n'avais pas eu d'IR valide, j'aurais été dans l'illégalité, ou je me serais dérouté, etc.

Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2115
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Message par teubreu »

Je pense que l'écrasante majorité des vols en aéroclub sont faits avec un avion pas équipé, ou vers un terrain non équipé.
Mais ça doit effectivement dépanner dans quelques rares cas.

Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 6545
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Message par JAimeLesAvions »

teubreu a écrit :Je pense que l'écrasante majorité des vols en aéroclub sont faits avec un avion pas équipé, ou vers un terrain non équipé.
Mais ça doit effectivement dépanner dans quelques rares cas.
En effet ça coute moins cher d'entretenir son emport passager en vol de nuit.
Pour notre ami je ne comprends pas trop le besoin
"J'habite à l'étranger et il faudra que je vienne au moins une fois par an pour proroger l'IR, et la ME (je crois). Donc aller à Montpellier juste pour ça etc.."
Ca veut dire que tu ne voles pas lorsque tu es à l'étranger? L'IR peut se proroger partout avec un examinateur EASA, je l'ai fait dans différent pays avec une licence UK c'était très facile.
Je ne sais pas si la DGAC met des batons dans les roues pour les prorogations avec examinateur non DGAC, mais dans tous les cas c'est possible, c'est juste un peu de paperasse.
Le problème de l'IR c'est le cout de la formation et la perte de compétence si on ne pratique pas. C'est pourquoi l'IR SE est bien plus accessible.

Avatar du membre
arogues
Chef de secteur posteur
Messages : 1287
Enregistré le : 25 oct. 2004, 02:00
Contact :

Message par arogues »

salut,

La qualif VDN n'est plus un pré-requis à l'IR.
Et je confirme, si IR valide, pas d'expérience récente à avoir pour voler de nuit avec pax (je pense que c'est le FCL.060).
Et en aucun cas l'IR te donne le VDN si tu n'as pas de qualif VDN.
@+, Antoine
Mon blog : http://blog.arogues.org

Avatar du membre
Auteur du sujet
jrkob
Chef de secteur posteur
Messages : 805
Enregistré le : 26 nov. 2009, 06:37
Localisation : Hong-Kong
Âge : 46

Message par jrkob »

JAimeLesAvions a écrit : "J'habite à l'étranger et il faudra que je vienne au moins une fois par an pour proroger l'IR, et la ME (je crois). Donc aller à Montpellier juste pour ça etc.."
Ca veut dire que tu ne voles pas lorsque tu es à l'étranger?
Oui correct, je ne vole plus à l'étranger (on atteint les 350 euros de l'heure de vol sur C172 ça devient ridicule là où je réside). Je ne vole plus que lorsque je viens en vacances en France.

Peut-être qu'une solution pour rendre cet IR/ME plus intéressant pour moi serait d'acheter une part dans un avion, il y aurait peut-être une part dans un PA30 qui est équipé IFR dispo dans un aérodrome pas trop loin de là où je vole en France. Ca ne résoudrait pas qu'il faudrait tout de même proroger l'IR et la ME bien entendue, mais au moins je pourrais utiliser ces qualifs au lieu de juste les proroger.

Est-ce-que quelqu'un ici aurait un ""guide d'achat" d'un avion ? Les points à considérer etc.

(JAimelesavions mon aéroclub n'a pas d'avion équipé IFR)
ATPL(A): 14/14

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message