Se préparer à l'IR-SE

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
handil
Chef pilote posteur
Messages : 312
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Se préparer à l'IR-SE

Message par handil »

Bonjour à tous,

Je souhaites me projeter et envisager un IR-SE à l'horizon septembre de cette année (normalement j'aurais mon ATPL th. et ma CPL(A) d'ici là).

Comment puis-je mettre mon temps à profit pour préparer cette formation IR? J'ai un simulateur (X plane 11), il parait que c'est assez efficace pour travailler des procédure IFR en réseau (IVAO). Certains d'entre vous peuvent le confirmer?

Aussi, je suis en train de me faire lâcher sur le C172SP équippé G1000 de mon AC (en VFR). Est-ce que quelques heures en double commandes avec un FI pour travailler des procédures approches IFR avec le G1000 (en régime VFR et conditions VMC et avec autorisation du contrôle), c'est une bonne idée?

Au niveau des équipements, c'est judicieux de commencer à se plonger dans les procédures IFR avec un G1000 ou ce serait plus bénéfique de commencer aux aiguilles puis basculer sur un EFIS type G500 / 1000?

Voilà voilà, je nage un peu dans les options.

Pour résumer, j'ai à ma dispositions dans les AC : Un C172 certifié IFR G1000, un DR480 certifié IFR (tout aux aiguilles), un simulateur à la maison X plane 11 (qui lui a toutes les machines...)

En vous remerciant!

Handil
PPL, FCL055 (ELP), Classe 1, ATPL (13/14), NVFR
Avatar du membre
- A400M -
Chef pilote posteur
Messages : 412
Enregistré le : 27 janv. 2020, 11:02
Âge : 26

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par - A400M - »

handil a écrit : 31 mars 2021, 13:17 Bonjour à tous,

Je souhaites me projeter et envisager un IR-SE à l'horizon septembre de cette année (normalement j'aurais mon ATPL th. et ma CPL(A) d'ici là).

Comment puis-je mettre mon temps à profit pour préparer cette formation IR? J'ai un simulateur (X plane 11), il parait que c'est assez efficace pour travailler des procédure IFR en réseau (IVAO). Certains d'entre vous peuvent le confirmer?

Aussi, je suis en train de me faire lâcher sur le C172SP équippé G1000 de mon AC (en VFR). Est-ce que quelques heures en double commandes avec un FI pour travailler des procédures approches IFR avec le G1000 (en régime VFR et conditions VMC et avec autorisation du contrôle), c'est une bonne idée?

Au niveau des équipements, c'est judicieux de commencer à se plonger dans les procédures IFR avec un G1000 ou ce serait plus bénéfique de commencer aux aiguilles puis basculer sur un EFIS type G500 / 1000?

Voilà voilà, je nage un peu dans les options.

Pour résumer, j'ai à ma dispositions dans les AC : Un C172 certifié IFR G1000, un DR480 certifié IFR (tout aux aiguilles), un simulateur à la maison X plane 11 (qui lui a toutes les machines...)

En vous remerciant!

Handil
Faire d'entrée de jeu du simu sans avoir suivi la formation et surtout sans instructeur sera à mon avis contre-productif, tu pourrais prendre de mauvaises habitudes et certains procédures complexes nécessitent très souvent des explications.

Je ne vois pas bien l'intérêt de faire des procédures en VFR. Eventuellement faire un ILS ou une RNAV pour t'entraîner à avoir des corrections souples sur le plan et l'axe. Dans l'idéal avec un FI qualifié IFR bien entendu. Par contre la procédure intégrale me semble difficilement faisable, surtout si ton aérodrome est très cotoyé par des "vrais" IFR, on risque de te dire que tu seras plus gênant qu'autre chose.

Niveau équipements, je suis passé des aiguilles au G1000 et ça s'est bien passé, il est souvent dit que c'est plus simple que l'inverse.

Niveau équipements
Avatar du membre
makosa
Copilote posteur
Messages : 84
Enregistré le : 29 août 2009, 06:54
Localisation : CRNA

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par makosa »

Bon à mon avis c'est tout l'inverse:

- ca vaut le coup de faire des procédures IFR en simu X plane ou FSX / FS2020 (G1000) histoire d'être à l'aise avec déjà toutes les manips du G1000 (yen a bcp en IFR!)

- ça vaut le coup de faire des procédures IFR en VFR/VMC en étant très clair avec le CTL

- tu fais de l'instruction avec ce que tu as potassé en simu (G1000)

Good luck
Avatar du membre
IbraBell
Captain posteur
Messages : 236
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par IbraBell »

- A400M - a écrit : 31 mars 2021, 13:44 Faire d'entrée de jeu du simu sans avoir suivi la formation et surtout sans instructeur sera à mon avis contre-productif, tu pourrais prendre de mauvaises habitudes et certains procédures complexes nécessitent très souvent des explications.

Je ne vois pas bien l'intérêt de faire des procédures en VFR. Eventuellement faire un ILS ou une RNAV pour t'entraîner à avoir des corrections souples sur le plan et l'axe. Dans l'idéal avec un FI qualifié IFR bien entendu. Par contre la procédure intégrale me semble difficilement faisable, surtout si ton aérodrome est très cotoyé par des "vrais" IFR, on risque de te dire que tu seras plus gênant qu'autre chose.

Niveau équipements, je suis passé des aiguilles au G1000 et ça s'est bien passé, il est souvent dit que c'est plus simple que l'inverse.

Niveau équipements
Je suis d'accord c'est contre productif pour apprendre le VSV et voler a la main en IMC 1/ il faut un instructeur pour mettre des bons habitudes et 2/ il faut force feedback et un bon trim, tu n'auras pas ca en simulateur a la maison, mais je pense le 2/ c'est possible avec des manettes de 3000Euros?

C'est hyper facile de voler un ILS en vrai en gardant son AI et monitorer le VSI/ASI et plan/axe que jongler sur des manettes de 10Euros a la main en FSX, si tu jongle en vrai c'est mort ;)

Simu en aiguilles a la main, c'est même hyper compliquer, impossible de voir le -0.5deg sur un horizon pour faire une descente de croisiere... simu en G1000 en AutoPilot par contre c'est très utile pour faire des procédures: route, approches, radio, scanner les instruments, traiter des pannes...je pense même que c'est plus productive que le vol en avion, il faut jamais monter dans un avion 1h pour des procédures si on a pas fait 5h sur simu en AutoPilot = HDG, VSI & ALT bugs, surtout tou ce qui est gestion route/vent/altitude/GPS/AutoPilot et bien travailler checklists et briefings (e.g. départ, décollage, montee, arrivee, approche, remise de gas), c'est déjà 90% de travail !

La ou le simu marche, c'est quand on a des bases solides mais on chercher a revenir en forme, genre dernier vole en IMC il y a 6 mois...
La ou le simu ca marche pas du tout, c'est pour des atterrissages MVL/VPT ou croisière en turbulence, il faut faire ca en vrai !
Avatar du membre
- A400M -
Chef pilote posteur
Messages : 412
Enregistré le : 27 janv. 2020, 11:02
Âge : 26

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par - A400M - »

makosa a écrit : 31 mars 2021, 14:04 Bon à mon avis c'est tout l'inverse:

- ca vaut le coup de faire des procédures IFR en simu X plane ou FSX / FS2020 (G1000) histoire d'être à l'aise avec déjà toutes les manips du G1000 (yen a bcp en IFR!)

- ça vaut le coup de faire des procédures IFR en VFR/VMC en étant très clair avec le CTL

- tu fais de l'instruction avec ce que tu as potassé en simu (G1000)

Good luck
Pour moi pratiquer des procédures et maîtriser le G1000 sont deux choses différentes. Oui il faut connaître le G1000 ou du moins le minimum syndical (bien que tout dépende de l'avion que tu utiliseras dans les faits, si c'est de l'aiguille aucun intérêt) avec l'insetion du FPL, des SID/approches, etc. Par contre faire une procédure NDB avec virage ou hippodrome de procédure la ou on va te donner des règles de calcul en formation (les fameux t, tc qui ne servent qu'à ce moment la) par exemple, tu vas faire le truc n'importe comment puisque personne ne te les auras jamais montré avant. Donc je maintiens que ça peut plus desservir qu'autre chose... Mais ce n'est que mon point de vue.
Avatar du membre
MiKith
Elève-pilote posteur
Messages : 49
Enregistré le : 12 août 2019, 09:55
Âge : 31

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par MiKith »

Attention à Xplane ou Flight Simulator pour le G1000 bien souvent inaccurate (à moins de se payer un ADD ON du style de chez Flight1 ou Carenado).
Pour préparer à l'IR-SE moi je conseillerais de bosser la théorie. Ex : Guide PBN de la DSAC plutôt bien rédigé, guide IFR de l'ACOP disponible sur le net (qui explique les différents calculs, procédures, tips...)

Bonne préparation ! et profite bien c'est une très bonne expérience :)
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1079
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par LC41 »

handil a écrit : 31 mars 2021, 13:17 Je souhaites me projeter et envisager un IR-SE à l'horizon septembre de cette année (normalement j'aurais mon ATPL th. et ma CPL(A) d'ici là).

Comment puis-je mettre mon temps à profit pour préparer cette formation IR? J'ai un simulateur (X plane 11), il parait que c'est assez efficace pour travailler des procédure IFR en réseau (IVAO). Certains d'entre vous peuvent le confirmer?
Oui, mais oublie IVAO. Il faut se concentrer sur des choses qui vont te permettre de libérer de la capacité mentale pour la focaliser sur autre chose pendant la formation.

À part travailler la théorie, il y a plein de choses auxquelles on peut s'entraîner sur un simulateur sans que cela ne porte préjudice à la formation par la suite, bien au contraire.

D'une part le scan des instruments. Une fois qu'on a lu comment le faire dans le bouquin, on peut commencer à essayer de mettre en pratique en ajoutant de la turbulence au fur et à mesure où le scan s'améliore, pour faire un vol en palier, puis en virage, puis en montée, en descendant etc. en interceptant une altitude ou un cap.

On peut apprendre à intercepter une radiale sur un VOR. Puis intercepter et suivre une route en rapprochement ou éloignement d'un NDB, éventuellement en branchant le RMI sur un GPS, sans vent et avec vent traversier.

Ensuite on peut s'entraîner aux entrées dans un hippodrome et s'y établir sur un rapprochement de 1 minute, d'abord sans vent, puis avec du vent sur l'axe d'attente, puis du vent traversier.

On peut s'entraîner à descendre avec une restriction d'altitude (descendez niveau 70 avant CAN, ou avant 20 nautiques) et faire le calcul mental qui va avec.
handil a écrit : 31 mars 2021, 13:17 Aussi, je suis en train de me faire lâcher sur le C172SP équippé G1000 de mon AC (en VFR). Est-ce que quelques heures en double commandes avec un FI pour travailler des procédures approches IFR avec le G1000 (en régime VFR et conditions VMC et avec autorisation du contrôle), c'est une bonne idée?
À moins de n’avoir du temps et de l’argent à gaspiller, de le faire juste pour le fun, cela n’a aucun intérêt.
handil a écrit : 31 mars 2021, 13:17 Au niveau des équipements, c'est judicieux de commencer à se plonger dans les procédures IFR avec un G1000 ou ce serait plus bénéfique de commencer aux aiguilles puis basculer sur un EFIS type G500 / 1000?
Non. Mais si tu comptes faire ta formation sur G1000, tu as intérêt à bien te familiariser avec tous les aspects du système auparavant. Les lâchers G1000 en club, c’est le plus souvent assez léger. Pour l’IFR, il faut bien maîtriser la fonction FPL, savoir comment activer un segment du FPL, comprendre la manière de charger les procédures et les activer, comprendre pourquoi la destination vient s’intercaler avant la procédure, le détecter et le corriger, maîtriser le DME, l’ADF, renseigner la DA, savoir comment calculer la disponibilité d’une approche RNP, comment modifier l’affichage (EFIS, vent, north up, track up etc), les niveaux de zoom automatiques ou pas, le 8,33 ou pas, le changement de précision de navigation (en route, TERM, APP) ou pas, car un jour ou l’autre, un petit malin aura changé la configuration et il faudra identifier et corriger.
Modifié en dernier par LC41 le 31 mars 2021, 19:45, modifié 3 fois.
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1079
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par LC41 »

MiKith a écrit : 31 mars 2021, 18:35 guide IFR de l'ACOP disponible sur le net (qui explique les différents calculs, procédures, tips...)
Je pense que le guide de l'ACOP ferait peur au peu de candidats qu'il pourrait y avoir. Faire des calculs trigonométriques en pilotant, trop peu pour moi. C'est pour cela que je préfère nettement les livres américains qui sont beaucoup plus pragmatiques et pratiques dans leur approche, et dont les méthodes fonctionnent sans prise de tête.
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1079
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par LC41 »

makosa a écrit : 31 mars 2021, 14:04 Bon à mon avis c'est tout l'inverse:

- ca vaut le coup de faire des procédures IFR en simu X plane ou FSX / FS2020 (G1000) histoire d'être à l'aise avec déjà toutes les manips du G1000 (yen a bcp en IFR!)

- ça vaut le coup de faire des procédures IFR en VFR/VMC en étant très clair avec le CTL

- tu fais de l'instruction avec ce que tu as potassé en simu (G1000)
La maîtrise du G1000 est un art en sois. Il y a plusieurs façons de faire les choses. Il y a des fonctions qui sont cachées dans les endroits les plus inattendus... Prévoir de recevoir de l’instruction IR sur G1000 voudrait que l’on se soit déjà bien familiarisé avec auparavant, sinon on va perdre un temps et une énergie considérable .

Et la familiarisation requiert plusieurs jours d’effort à potasser le guide du pilote et jouer avec le simulateur G1000 que l’on devrait pouvoir acheter en ligne sur le site de Garmin.

C’est aussi, une compétence qui s’entretient. Maintenant que je ne fais que deux vols par an sur G1000, je suis très rouillé.
Avatar du membre
SR72
Elève-pilote posteur
Messages : 22
Enregistré le : 22 nov. 2019, 11:09
Localisation : LFLY - LFPL
Âge : 28

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par SR72 »

LC41 a écrit : 31 mars 2021, 19:08 Il y a plein de choses auxquelles on peut s'entraîner sur un simulateur sans que cela ne porte préjudice à la formation par la suite, bien au contraire.
Tout à fait d'accord, c'est ce que j'ai fait pendant ma formation (mixée entre simu King Air avec EFIS proline, IRSE sur aiguilles/GNS430, IRME sur G1000), avec X-plane carrément sans joystick, tout au PA, notamment :
- s'entraîner aux holdings sans vent puis avec vent, avec les calculs de dérive en live, en pilotant au hdg bug (à des vitesses similaires à l'avion que tu utiliseras en vrai)
- les arcs DME sans vent puis avec vent
- la programmation du GNS430 et du G1000 (toujours plus agréable de connaître déjà l'interface sur le bout des doigts avant d'arriver dans l'avion, avec des liners autour, un FI à droite, et un PA mystérieusement en panne)
Ca peut paraître hyper basique mais ça m'a beaucoup servi à être à l'aise, sachant que j'ai fait mon IR sur une période très serrée.

Maintenant que je ne pratique pas régulièrement l'IFR (toujours en attente de l'émission de ma licence :tss: ), j'utilise le simu (avec joystick maintenant) pour réviser les procédures, les briefings tout en ayant conscience qu'avec un yoke Saitek tout basique, ça reste bien différent des sensations réelles.

En attendant, peut-être pourrais-tu récupérer les SOP de ta future école ? C'est généralement un bon moyen de revoir les procédures, les éléments importants à prendre en compte dans la préparation et dans la réalisation des différentes phases du vol. Et ce sera sûrement plus synthétique que les cours ATPL !

Bon courage pour ta préparation, et enjoy ! L'IFR a vraiment été une phase que j'ai adoré (même si j'en ai bavé les premières heures dans le simu :lol: )

Sylvain
Avatar du membre
IbraBell
Captain posteur
Messages : 236
Enregistré le : 26 déc. 2019, 17:08

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par IbraBell »

LC41 a écrit : 31 mars 2021, 19:14
MiKith a écrit : 31 mars 2021, 18:35 guide IFR de l'ACOP disponible sur le net (qui explique les différents calculs, procédures, tips...)
Je pense que le guide de l'ACOP ferait peur au peu de candidats qu'il pourrait y avoir. Faire des calculs trigonométriques en pilotant, trop peu pour moi. C'est pour cela que je préfère nettement les livres américains qui sont beaucoup plus pragmatiques et pratiques dans leur approche, et dont les méthodes fonctionnent sans prise de tête.

Ca marche bien les calcules précis à 0.1degrés pour faire des attentes NDB +/-10deg avec le vent météo france il a 4h avec +/-10kts et +/-40deg :mef:

Tu fais ça pour faire plaisir au mec à droite, une fois dans l’air tu regardes TRK vs DTK et tu ajustes ton cap, c'etait possible même avec des GPS VFR sans écran, j’imagine que tout le monde à un GPS IFR maintenant ;)
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 1079
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Contact :

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par LC41 »

IbraBell a écrit : 31 mars 2021, 21:32 Ca marche bien les calcules précis à 0.1degrés pour faire des attentes NDB +/-10deg avec le vent météo france il a 4h avec +/-10kts et +/-40deg :mef:
C'est exactement ça! Il faut naviguer précisément pour exploiter des moyens de navigation particulièrement peu précis :lol: En mathématique ça revient à arriver à un résultat à 4 décimales alors que la précision des arguments est à une décimale.
IbraBell a écrit : 31 mars 2021, 21:32 Tu fais ça pour faire plaisir au mec à droite, une fois dans l’air tu regardes TRK vs DTK et tu ajustes ton cap, c'etait possible même avec des GPS VFR sans écran, j’imagine que tout le monde à un GPS IFR maintenant ;)
Je ne suis même par convaincu que le mec à droite ne s'en foute pas. En tous les cas, Lorsque j'ai passé mes skill tests IR SE et IR ME, il n'a jamais été question de faire ce genre d'exercice. La règle des trois tiers avec l'usage du facteur de base pour estimer la dérive, et la doubler ou tripler en éloignement permet de rester dans les clous de l'hippodrome. Compenser le temps en éloignement d'une seconde par noeud de vent, et corriger par le delta du temps en rapprochement, fonctionne bien aussi.
Avatar du membre
Auteur du sujet
handil
Chef pilote posteur
Messages : 312
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par handil »

Merci à tous pour vos conseils et le temps que vous avez pris pour me répondre!

Ce que je retiens : Faire des procédures IFR sous régime VFR avec in FI : OK pour en faire quelques une pour la culture IFR et comprendre de quoi on parle, mais ça en reste là. En ce qui concerne l'IFR sous simulateur je comprend aussi que c'est pas forcément une bonne chose, avec le risque surtout de prendre de mauvaise habitude.

J'ai quand même un doute avec IVAO : Pratiquer quelques départ / arrivée en IFR sous IVAO ne pourrait pas aider aussi à se familiariser avec la phraséologie IFR et les clairances?

En revanche je note bien pour le G1000 qu'il peut y avoir une vrai valeur ajoutée à travailler dessus en simulateur pour explorer les fonctions et se familiariser au maximum avec, en particulier si je compte me faire former IFR sur un G1000 : Cela devrait m'épargner déjà pas mal de temps perdu à comprendre le Garmin - Et ainsi me libérer au maximum pour le pilotage, les CL, les procédures, les briefings etc lors de la formation sans que le garmin soit un fardeau au début
PPL, FCL055 (ELP), Classe 1, ATPL (13/14), NVFR
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7046
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 26

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par Dubble »

Tu peux faire de l'IFR en simulateur mais à condition de savoir ce que tu fais.
Pour ça il faut au minimum un livre ou un instructeur.

La progression typique en IFR est :
- Pilotage sans visibilité, pilotage aux paramètres.
C'est l'étude du vol précis aux instruments, utile pour la suite (notions de taux standard, pente de descente, etc..)
- Moyens radio
Suivi de radiales, changements de radiales, figures de style utiles type retournement rapide (100-alpha ou 2000/alpha et 2000/t chez moi), variation 30/40, arc DME...
- Hippodromes
Suivi des hippodromes, entrées, corrections de vent..
- Procédures
Suivi des procédures, cela utilise les trois précédents
- Navigation
Méthodologie pour gérer la charge de travail complète d'un vol

La première partie peut être étudiée facilement par exemple avec des ressources qui se trouvent sur ce forum.
La seconde partie nécessite au moins un livre pour savoir quoi essayer et peut nécessiter des explications.
La troisième partie est abordable par soi-même, avec un minimum de documentation
La quatrième et la cinquième partie nécessitent une école car il faudra coller à la méthode de l'école pour la formation.
Avatar du membre
Auteur du sujet
handil
Chef pilote posteur
Messages : 312
Enregistré le : 24 nov. 2019, 21:02
Localisation : Saint-cyr l'école
Âge : 31

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par handil »

Merci Dubble pour tes précisions !
PPL, FCL055 (ELP), Classe 1, ATPL (13/14), NVFR
Avatar du membre
makosa
Copilote posteur
Messages : 84
Enregistré le : 29 août 2009, 06:54
Localisation : CRNA

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par makosa »

Pour compléter:

- n'utilise pas les simus de base G1000 mais le simulateur officiel Garmin sur PC ou des addons payants de qualité sur FS ou Xplaine pour bien te familiariser avec le système, tu te sentiras direct bcp plus à l'aise en réel

- aucun besoin d'IVAO pour pratiquer des SID/STAR sur simu, peu de similitude avec le réel à mon avis
Avatar du membre
iPoriel
Captain posteur
Messages : 294
Enregistré le : 23 janv. 2014, 19:50
Âge : 25
Contact :

Re: Se préparer à l'IR-SE

Message par iPoriel »

Hello !

Durant mon lycée et avant ma formation pro, je faisais du IVAO personnellement ! Bien que je n'y connaissais rien, j'ai découvert les bases : SID, STAR, types d'approches, etc.

Et bien je peux te dire que ça m'a franchement aidé pour la formation IR/SE ! :)

Et même en MCC... connaissant le cockpit du 737... c'était cool je me suis baladé pour les boutons/menu !

Maintenant, j'y connaissais rien pour les fondements même derrière. Mais ça aide à comprendre rapidement en formation après.

Bons vols !

@+

Maxime @iPoriel
KD AF 2018 & 2019 : Echecs PSY0
PPL/ATPL/CPL/IR/ME/MCC/FI
FI(A) at @iroiseAF
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message