Salaires AF

Pour découvrir le déroulement et les détails de la formation des Cadets à l'EPAG puis à Vilgénis.

Modérateur : BiZ

Avatar du membre
clemach
Elève-pilote posteur
Messages : 6
Enregistré le : 20 févr. 2020, 17:57

Re: Salaires AF

Message par clemach »

Hmmm… donc vu ce que vous dites, je n’arrive pas à comprendre l’amplitude MGA/norme du post cité (qui précise bien que les indemnités transport/repas sont exclues) :
- 700€ pour OPL MC débutant
- 800€ OPL MC 4 ans
- 2500€ OPL LC 6 ans

A moins qu’un autre facteur entre en compte ?
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7475
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 27

Re: Salaires AF

Message par Dubble »

Pour être parfaitement honnête, j'ai eu trop de fiches de paie au MGA ou en AP (là j'ai même pas cherché à comprendre) pour trouver une logique à tout ça.
J'ai plutôt bien compris la théorie qui concerne tout le calcul de la paie, mais je n'ai pas réussi à l'appliquer à la pratique. Je n'ai eu que très peu de salaires à la norme pour l'instant (juin devrait être en légères HS, juillet quasi exactement à "la norme" qui est de 0 heures sup si je comprends bien) mais les rares fois où j'ai dépassé le minimum je n'ai pas compris comment.
Et pourtant dieu sait que je suis féru de calculs en tous genres.

Par exemple en mai j'ai eu heures sup -3, j'ai 4600 nets avant impots vs 3700 pour les mois sans activité de l'hiver covid.
Ce qui correspondrait à une bonne centaine d'heures créditées rémunérées effectivement.
Peut-être que l'explication se trouve au niveau des heures de nuit qui ne seraient pas comptabilisées dans le planning (ce sur quoi je me base pour dire si je suis à -3 ou +5) mais comptabilisées dans la paie
Edit : en faisant ça, le calcul colle à peu près.
Avatar du membre
RadioMano-PapaChango
Elève-pilote posteur
Messages : 31
Enregistré le : 28 mars 2019, 15:35

Re: Salaires AF

Message par RadioMano-PapaChango »

Profitant que le sujet est chaud, je me permets de faire une petite parenthèse et de poser une question à part un peu "pirate".
Étant un pro, (+3000h) travaillant pour l'instant à l'étranger, cela vaut il le coup de passer l'Atpl à mon compte, avant le Sade,pour que celui-ci soit inclus dans le salaire ou fallait il le faire avant de réussir les sélecs? Ou bien cette manoeuvre est elle inutile car AF s'occuperait de me le faire passer sous peu?
Merci pour vos réponses!
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2587
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Salaires AF

Message par teubreu »

Je ne pense pas que ce soit trop tard, ce qui doit compter est le jour où tu rentres j'imagine. Auquel cas ta prime de vol est majorée de 6% (ou plutôt n'est pas minorée de cette valeur).
Sinon s'attendre à le passer 2 à 3 ans après ton entrée en ce moment mais ça peut varier.
Est-ce que ça vaut le coup ? En termes purement financiers je dirais oui pour toi car tu rentreras avec une prime de vol plus conséquente que quelqu'un sans expérience, donc le delta sans/avec ATPL sera plus important dans ton cas.
Attention cependant à bien prendre en compte tous les éléments : si tu le passes de ton côté ça devrait te coûter dans les 2500€ j'imagine, plus le temps que tu auras passé à travailler pour accumuler cette somme. Tu seras un peu plus payé mais tu paieras des impôts sur ce surplus de salaire, avec un TMI qui t'est propre mais certainement assez élevé. Si tu le passes en interne, tu seras payé pour ça au lieu de travailler, à toi de voir.

Je me tente à des ordres de grandeur : 400 brut de plus par mois pendant 2 ans soit 7200€ net à la louche. Imaginons que tu es dans la tranche à 30%, sur cet argent gagné en plus il t'en restera 5040€. Moins les 2500€ que ça t'aura coûté, reste 2500€ environ. Plus trouver le TRE, faire la paperasse toi-même...
Si tu le fais en interne la paperasse est faite pour toi.
Après si tu le passes en interne au bout de 3 ans, ça vaudra un peu plus le coup de le faire avant mais ça tu ne le sauras qu'a posteriori.
Avatar du membre
skymember
Chef de secteur posteur
Messages : 879
Enregistré le : 01 mars 2005, 01:00

Re: Salaires AF

Message par skymember »

RadioMano-PapaChango a écrit : 21 juil. 2022, 15:35 Profitant que le sujet est chaud, je me permets de faire une petite parenthèse et de poser une question à part un peu "pirate".
Étant un pro, (+3000h) travaillant pour l'instant à l'étranger, cela vaut il le coup de passer l'Atpl à mon compte, avant le Sade,pour que celui-ci soit inclus dans le salaire ou fallait il le faire avant de réussir les sélecs? Ou bien cette manoeuvre est elle inutile car AF s'occuperait de me le faire passer sous peu?
Merci pour vos réponses!
Si tu as les pré-requis pour passer l'ATPL avant ton intégration chez AF, alors n'hésite pas. Tu auras une majoration de l'ordre de 4% et une prime d'environ 2000eur (une seule fois).
Si tu n'as pas l'ATPL avant d'aller chez AF, tu devras patienter que la personne juste devant toi sur la liste d'ancienneté obtienne l'ATPL pour ensuite le passer. C'est autant de temps sans la majoritaire de ton salaire.
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2587
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Salaires AF

Message par teubreu »

La prime sera obtenue également si passage interne, ce n'est donc pas un critère de choix.
Avatar du membre
RadioMano-PapaChango
Elève-pilote posteur
Messages : 31
Enregistré le : 28 mars 2019, 15:35

Re: Salaires AF

Message par RadioMano-PapaChango »

Merci pour vos réponses détaillées!
Teubreu, parmi tous les arguments que tu m'as apporté, celui de la paperasse m'a le plus convaincu :xlol:
Plus sérieusement nous conviendrons de dire que si Af me le fait passer en interne dans un court délai (2 ans) cela ne vaut pas le coup. Mais comme dit skymember, si ce délai se prolonge alors c'est con et je serais obligé de patienter.
Mis à part la prime, d'après ce que le post des salaires et vous, dites, la majoration salariale est de 4-6% de la prime de vol. Mais que vaut cette dernière exactement? De combien à combien pourrait osciller la majoration ATPL?
Avatar du membre
teubreu
Chef de secteur posteur
Messages : 2587
Enregistré le : 03 mars 2014, 22:06

Re: Salaires AF

Message par teubreu »

La prime one shot n'entre pas en ligne de compte puisque tu l'auras dans tous les cas, tôt ou tard.
Si tu rentres avec 3000h comme j'ai cru le comprendre, cela correspond à 350€ brut mensuels de différence au MGA. Avec plus d'activité, peut-être 500€ ? Je ne sais pas.
Avatar du membre
skymember
Chef de secteur posteur
Messages : 879
Enregistré le : 01 mars 2005, 01:00

Re: Salaires AF

Message par skymember »

teubreu a écrit : 22 juil. 2022, 18:59 La prime sera obtenue également si passage interne, ce n'est donc pas un critère de choix.
Certes mais à choisir je préfère l'obtenir en intégrant AF plutôt que d'attendre le passage en interne qui est variable dans le temps. Certains ont attendu de nombreuses années.
Ce qui est fait n'est plus à faire ;-)
Avatar du membre
RadioMano-PapaChango
Elève-pilote posteur
Messages : 31
Enregistré le : 28 mars 2019, 15:35

Re: Salaires AF

Message par RadioMano-PapaChango »

C'est noté! Merci pour vos réponses en tout cas, c'est plus clair.
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7475
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 27

Re:

Message par Dubble »

Sandwich a écrit : 14 août 2018, 17:07 Ça date de 2007, mais ça a pas dû beaucoup changer.


Tofly2leretour a écrit :Le système de paye d'AF est extraordinairement compliqué. Mais je vais essayer de le résumer, et donner quelques exemples (je me limite au cas des 100%, parce que l'instruction c'est encore différent).

Ceux qui n'ont pas envie de rentrer dans les détails, filez directement à la fin...

La paye se compose de:
- un fixe
- des "primes de vol" liées à l'activité réelle. Mais en fait ce sont de fausses primes de vol, car liées à des "heures créditées" qui comprennent aussi les activités sol.

Quelques axiomes de base:
- un OPL a ancienneté, machine et activité équivalente gagne 65% d'un CDB
- des coefficients minorateurs et majorateurs s'appliquent au fixe et/ou à la prime de vol (qui devient une prime horaire personnalisée) en fonction de l'ancienneté, des licences détenues, de l'expérience antérieure...

Les machines sont munies d'une "prime horaire" liée, pour des raisons historiques, à une formule intégrant la masse et la vitesse de croisière. Exception, le groupe de base, autrefois composé de toutes les machines moyen courrier, et donc aujourd'hui uniquement de la famille A320. Cela donne une hiérarchie des machines, dans l'ordre croissant des primes horaires: groupe de base, A330/340, B777, B744 (et dans le futur, A380).
J'élimine le B747 pour simplification (et parce qu'il n'y en a plus!).

Bref, je disais donc, qu'un salaire mensuel se compose d'un fixe et de "primes de vol".

Le fixe, comme son nom l'indique, est fixe. Il dépend de la fonction, et de l'ancienneté uniquement (rien d'autre). Pour cela, chaque pilote est muni d'un "échelon" qui va de 1 à 10. On commence à 1, puis on passe 2 au bout de 2 ans, 3 encore 2 ans plus tard, etc... Sauf à la fin où ça ralentit (un échelon tous les 3 ans). Il faut 23 ou 24 ans pour aller de 1 à 10 (me rappelle plus exactement). Chaque changement d'échelon augmente le fixe de 15 puis 10 points.

Nous avons une prime de vol individualisée. C'est à dire qu'un avion est muni d'une prime horaire comme je l'ai déjà dit. Mais cette prime horaire est multipliée par divers coefficients pour donner une prime "individualisée". Ces coefficients sont fonction de la classe (j'y reviens tout de suite), de la fonction (OPL ou CdB, on retrouve les 65%), et d'une bonification de 6% pour les titulaires de l'ATPL pratique ou ceux qui ont fait le stage interne "perfect OPL".

Chaque population (OPL et CDB) est divisée en 5 classes. On entre en classe 5. Les effectifs sont répartis dans les classes en fonction de leur position sur la LCP (liste de classement professionnel, pour simplifier: liste d'ancienneté). On change de classe en fonction des départs (puisqu'on monte dans la liste!), mais on ne peut pas passer plus de 4 ans dans la même classe. Chaque changement de classe amène une augmentation de 5 points sur la primede vol individualisée.

Les "primes de vol" sont liées à l'activité réelle. Le planning réalisé du mois est décompté, de façon différente entre le moyen et le long-courrier, mais pour résumer:
- plus on vole, plus on a de primes de vol
- plus le "temps de service de vol" (temps écoulé entre le début du premier vol d'une journée et la fin du dernier vol la même journée, pour simplifier) est long, plus il y a de primes de vol aussi.
- un "coefficient majorateur de tronçon" intervient dans le décompte des heures moyen et court-courrier, pour compenser le fait que 4 heures de vol en 4 étapes sur une journée c'est plus de boulot qu'une seule étape de 4 heures.
- une journée est comptée au moins 4 heures créditées.
- une journée sol (maintien des compétences, simu, etc..) est elle aussi comptée 4 heures créditées.

A la fin du mois, on calcule le total des heures créditées. On le multiplie par la prime de vol individualisée (je simplifie toujours), et on l'additionne au fixe. A cela on ajoute les heures de nuit, payées 50% d'une prime de vol (sont comptées comme heures de nuit les heures de vol réelles entre 21h00 et 9h00 de Paris en moyen-courrier, entre 18h00 et 6h00 de l'escale de départ sur long-courrier). C'est la paye. Elle ne peut cependant pas être inférieure au "minimum garanti d'activité" (MGA), qui est le fixe plus 80 primes de vol.

Je ne rentre pas dans le détail qui mène au calcul des heures supplémentaires, ça devient suffisamment compliqué comme cela.

Derniers points:
- nous avons des "indemnités" forfaitaires pour couvrir les frais en escale, variables suivant les pays (l'hotel est réglé directement par la compagnie, mais pas les restaurants!)
- nous touchons un treizième mois en décembre, qui est la moyenne des 12 mois précédents.
- Il existe 3 catégories. A, B et C. On entre à la compagnie dans l'une de ces 3 catégories en fonction de son expérience antérieure:
- pas d'expérience: A
- 1500 heures de TPP: B
- plus de 3000 heures de TPP: C
- celui entré en A passera B 2 ans plus tard, puis C encore 2 ans après
- celui entré en B passera en C 2 ans plus tard
- le A amène un abattement de 30% sur la totalité de la prime de vol, le B 15%, le C 0%. Bref, au bout de 4 ans, tout le monde est pareil en catégorie C.
- pour les cadets, vient en déduction du fixe une certaine somme pour "remboursement" du salaire perçu pendant la formation. Cette déduction est d'environ 500€/mois pendant 5 ans, néanmoins le fixe augmente d'environ 200€ au bout de deux ans par l'effet des échelons, puis de quatre ans. Bref, au bout de 5 ans un cadet est payé comme tout le monde en catégorie C échelon 3.


Bon, pour ceux que tout cela a saoulé, et à qui ça ne parait pas très clair, des chiffres moyens approximatifs (pour des non cadets), salaires nets mensuels (sans compter les indemnités, entre 200 et 400€/mois, mais on les dépense généralement en escale, et même plus!):
- OPL débutant sur A320: MGA = 3500€, norme (activité moyenne) = 4200€
- OPL sur A320, 4 ans d'ancienneté: MGA = 5500€, norme = 6300€
- OPL B777, 6 ans d'ancienneté: MGA = 6500€, norme = 9000€
- CDB A320, 10 ans d'ancienneté: MGA = 7500€, norme = 9500€
- CDB A320, 18 ans d'ancienneté: MGA = 8500€, norme 11000€
- CDB B777, 25 ans d'ancienneté: MGA = 11500€, norme = 15000€

La norme n'est qu'une moyenne. Il y a des fluctuations supérieures à 20% d'un mois sur l'autre en fonction de l'activité réelle (sans jamais déscendre en dessous du MGA), et en ce moment on est plutôt encore au dessus, car tous en heures supplémentaires (car pas assez nombreux!)...
Effectivement c'est assez fou mais il semblerait qu'en quasi 15 ans les chiffres n'aient pas changé plus que ça.
Je viens de vérifier quelques MGA, ils sont parfaitement corrects.
J'ai corrigé une ou deux imperfections dans le texte, en gras
Seule erreur dans les chiffres : aujourd'hui un CDB 320 aura 16 ans d'ancienneté en moyenne au lâché. Mais on peut passer CDB 737 bien plus rapidement pour ceux qui le souhaitent.

Effectivement pour une moyenne de 0 heures supplémentaires, on peut compter une centaine de primes de vol, grâce aux heures de nuit notamment.Tous ces petits calculs sont remarquablement bien faits pour tenir compte du temps de travail effectif, qu'il soit en vol ou au sol, qui permettent de retrouver une paie à la norme que ce soit avec le nombre maximum de journées d'engagement mais avec des journées très peu denses, ou avec moins de journées mais très denses. Le maximum de journées avec une activité très dense menant donc aux heures supplémentaires. Retenez 25% de majoration (par rapport au salaire horaire moyen) pour celles ci.
Répondre