Pilote, un métier d’avenir ?

Discussions générales sur l'industrie, actualités, débats, ...

Modérateur : Big Brother

Avatar du membre
C510
Captain posteur
Messages : 283
Enregistré le : 02 août 2012, 10:29
Âge : 39

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par C510 »

@Squish
Tu as eu des mauvaises expériences en équipage ?

Je me pose la question, Car même si j'ai eu des expériences pas toujours agréable je préfère vraiment le vol à plusieurs que mono. Aujourd'hui quand je fais des 2 secteur, temps de vols 4/6, 7hr ... Je me dis que si j'étais seul avec moi même je m ennuierait pas mal quand même ... quand mon collègue fait du contrôle rest et que je suis seul pendant 45mn à regarder des écrans sous autopilote en météo cavok, ça ne vends pas du rêve 🤣
Avatar du membre
C510
Captain posteur
Messages : 283
Enregistré le : 02 août 2012, 10:29
Âge : 39

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par C510 »

Squish a écrit : 17 janv. 2023, 01:01
Dubble a écrit : 14 janv. 2023, 15:22 La valeur ajoutée du pilote n'est pas la manoeuvre de l'avion... S'il suffisait de savoir suivre une ligne jaune on mettrait des gamins de 15 ans dans les postes.
Tout récent apparemment.
https://www.presse-citron.net/deux-avio ... htradar24/

Visiblement même suivre une ligne jaune ça devient compliqué pour certains. Une aide intelligente n'aurait pas t'elle pu éviter ne serait ce qu'un runway incursion ?

Genre une caméra qui identifie les points d'attentes et un avion qui freine automatiquement.
Ça éviterait des bêtises dignes d'un débutant.

On était pas loin de la catastrophe...avion qui marche bien, avec deux pilotes.
Oui enfin, la je te cite, la Tesla en autopilot sur autoroute qui c est arrêtée sans raison et à provoqué un carambolage derrière...
https://theintercept.com/2023/01/10/tes ... -autopilot

Et puis dans ton article, apparemment c est une incompréhension entre les pilotes et la tour, je dit pas que c est l cas la, mais le nombre de fois où on a des call non standard ou que le contrôleur sol te donne des clearance comme si tu étais familiers avec l'aéroport ...
Dans ton cas, y a peut être du "passif" ou les pilotes sont en général habitué à traverser la piste à cet endroit et donc se sont auto convaincu de faire la bonne clearance ...

De la même manière, les machines ferons aussi des erreurs, comme la Tesla qui a percuté un camion blanc car elle l'avait pris pour un reflet dans le ciel.

Ça fait 20 ans qu on parle que les pilotes deviennent moins bon et on fait quoi Airbus nous parle du système pur faire des autoland même en cavok ! Bon ben quand on verra tous un flare tout les 3 mois et qu on fera des bêtises, ça sera la preuve qu il faut faire encore + d'autoland vu qu on est dangereux 😉
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2826
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Squish »

lol non, jamais eu de soucis, mais je touche du bois.
J'aime bien faire l'avocat du diable, cependant, je reste convaincu qu'on peut améliorer la sécurité tout en étant en monopilote avec une meilleure technoologie.
Certaines erreurs sont assez sidérante. Le runway incursion ci-dessus est une très bonne illustration. La vidéo est dispo.
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2826
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Squish »

C510 a écrit : 17 janv. 2023, 01:19

Oui enfin, la je te cite, la Tesla en autopilot sur autoroute qui c est arrêtée sans raison et à provoqué un carambolage derrière...
https://theintercept.com/2023/01/10/tes ... -autopilot

On peut toujours trouver des contres exemples;
Par contre, le jour où l'on arrivera à des voiture full auto avec la législation qui va bien, etc, faudra s'inquiéter pour le transport aérien.
Car à mon sens, la route est bien plus compliquée que le ciel et dire le contraire serait nier la réalité. Il y a beaucoup d'imprévus et de traffic routier, c''est moins prédictable que la circulation aérienne où des professionnels des deux côtés y participent (controleurs ET pilotes).
En conclusion je serais en effet étonné que l'on voit des voitures full auto avant les avions.
Avatar du membre
popeyus
Elève-pilote posteur
Messages : 27
Enregistré le : 28 juil. 2008, 20:54

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par popeyus »

Alors oui mais non : trajectoire 2D dans un cas et 3D dans l'autre. Dans le 1er cas si tu as un problème : on s'arrête, dans le 2ème là solution n'est pas possible ...
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2826
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Squish »

Franchement je ne suis pas sûr que la trajectoire soit vraiment une grosse différence et la principale difficulté. Personnellement je suis plus à l'aise en avion qu'en voiture justement. Conduire en centres villes de nos jours, c'est tout de même stressant pour beaucoup (sens interdits, trottinettes, vélos, piétons, freinage au dernier moment, confusion route/voie de tramways, et j'en passe des meilleures.)
Un avion, tu as problème dans 99% des cas, tu auras un moteur au moins et toutes tes ailes, et les controleurs te donneront la piste que tu voudras En cas d'urgence, t'es un peu le roi du pétrole. Et ça s'arrête pas comme ça un avion.
En voiture, quid, d'un enfant qui traverse soudainement, d'un ballon sur la route, du verglas ? de la pluie ? brouillard ? le choix éthique de la technologie : écraser un enfant ou une femme enceinte ?
Certes tu t'arrêtes sur le côté mais c'est pas toujours une situation d'avenir , comme sur l'autoroute et d'ailleurs il n'y a pas toujours d'espace sur le côté.
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7897
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Dubble »

Squish a écrit : 17 janv. 2023, 01:01 Tout récent apparemment.
https://www.presse-citron.net/deux-avio ... htradar24/

Visiblement même suivre une ligne jaune ça devient compliqué pour certains. Une aide intelligente n'aurait pas t'elle pu éviter ne serait ce qu'un runway incursion ?

Genre une caméra qui identifie les points d'attentes et un avion qui freine automatiquement.
Ça éviterait des bêtises dignes d'un débutant.

On était pas loin de la catastrophe...avion qui marche bien, avec deux pilotes.
Il faut arrêter de chercher la petite bête.
Bon, effectivement c'est un "incident grave" mais il y a encore pas mal de plaques avant d'arriver au crash :
Déjà, la plaque qui a failli au niveau des procédures, c'est à la fois le contrôleur et le pilote. Le contrôleur n'aurait même pas du autoriser la traversée à Kilo alors que l'avion se situait à un autre point (Juliet si j'en crois ma carte), donc tu oublies bien vite la responsabilité du contrôleur dans l'affaire
- Plaque hardware, le RAAS (je ne sais pas si ce système existe sur le B777) disant 04L, alors qu'ils étaient autorisés 31, déclenchant une réaction de l'équipage en incursion
- Airmanship, l'un des deux équipages qui se rend compte de l'erreur et manoeuvre son avion en conséquence (plein gaz, ou plein réduit selon le cas)
- Luck : les trajectoires n'étaient peut-être pas réellement convergentes
Ici on peut dire que c'est la plaque d'avant (deviation callout de la part du contrôleur) qui a fonctionné.

Ton système qui va freiner automatiquement, il risque de se planter et de bloquer des avions au point d'arrêt, déclenchant des retards à plusieurs dizaines de milliers d'euros régulièrement. Sur 320 certains sont très réticents à serrer le frein de parc hors du point de parking, de peur qu'il ne reste bloqué. Ca m'est arrivé une fois, il a suffi de recycler la manette, heureusement.

Analyser un seul incident isolé est inutile, ça ne garantit absolument pas qu'un avion sans pilote serait plus efficace.
Si tu es rapide pour blâmer l'inexpérience ou la bêtise des pilotes, je te signale que la formation des ingénieurs est également en chute libre, et leur salaire en conséquence.
Certaines erreurs sont assez sidérante. Le runway incursion ci-dessus est une très bonne illustration. La vidéo est dispo.
Tu ne fais jamais d'erreur ?
Tu crois que les ingénieurs ne font jamais d'erreur sidérante ? Ce sont donc des surhommes.

Solution : exiger un diplôme d'ingénieur avant de piloter un avion :xlol:

Concernant la voiture autonome, la voiture est peut-être plus difficile (encore que, ça dépend comment on y réfléchit), mais la voiture tolère des crashs. L'avion pas vraiment. C'est ça qui est difficile dans l'affaire.
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2826
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Squish »

Chercher la petite bête ?
lol t'es gentil toi, l'article tombe le 16 janvier un peu partout sur les réseaux, pour peu qu'on soit abonné à l'actualité aéro..... j'avais pas besoin de chercher lol!! , c'est juste tombé pile poil dans le sujet.
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7897
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Dubble »

C'est chercher la petite bête dans le sens où c'est un mauvais raisonnement.
Des incidents comme ça, on peut en sortir des palanquées sans que ça ne remette en cause le résultat de tout ça, qui est certaines années avec 0 morts. Et des années avec 300 morts tous dus à des ingénieurs qui commettent des erreurs grossières (MCAS)

Et si on faisait la liste de dysfonctionnements avion sauvés par les pilotes, elle serait bien plus longue. Le travail de nos syndicats devrait être de s'infiltrer au département qui reçoit les rapports d'incidents et stocker un maximum d'incidents de ce type pour les exhiber le moment venu.
Sans parler du décisionnel et du côté humain. Un avion se prend une alarme odeur à bord : l'ordinateur s'en fout. Il n'est pas capable de détecter quoi que ce soit de toutes façons. Comment font les PNC déjà ? Le "chef de bord" demande un déroutement à l'avion ? Retour parking, traitement par la maintenance. Qui convainc les PNC et passagers de repartir ? Un mécanicien qui ne sera pas à bord ?

Les exemples pour virer les pilotes se trouvent dans un échantillon mondial. Les exemples que j'utilise pour les conserver, je les trouve dans mon expérience personnelle. Qu'est-ce que cela veut dire ? Les seconds sont plusieurs ordres de grandeur plus fréquents.
Après, vu le cout qu'on représente en tant que pilotes (un quart à un tiers de la masse salariale d'une compagnie à nous tout seuls), c'est sûr que la motivation pour nous dégager est très très forte. J'arrive à démontrer que le risque à le faire est important, mais difficile, effectivement, de démontrer que les financiers ne vont pas tenter de le jouer.
On peut se permettre combien de crashs/incidents quand on économise un milliard par an de masse salariale ?
Avatar du membre
parparin
Chef pilote posteur
Messages : 403
Enregistré le : 19 juil. 2009, 17:53

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par parparin »

Dubble a écrit : 17 janv. 2023, 13:32 Le travail de nos syndicats devrait être de s'infiltrer au département qui reçoit les rapports d'incidents et stocker un maximum d'incidents de ce type pour les exhiber le moment venu.
:scream: Drôle de vision du syndicalisme,

.
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7897
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Dubble »

parparin a écrit : 17 janv. 2023, 21:14
Dubble a écrit : 17 janv. 2023, 13:32 Le travail de nos syndicats devrait être de s'infiltrer au département qui reçoit les rapports d'incidents et stocker un maximum d'incidents de ce type pour les exhiber le moment venu.
:scream: Drôle de vision du syndicalisme,
"S'infiltrer" si c'est le mot qui te fait tiquer, c'est une caricature évidemment, on ne va pas jouer aux agents secrets :lol:
Mais parler de sécurité et récolter des arguments sérieux en faveur du maintien des pilotes me parait à 100% dans la mission d'un syndicat qui est la sauvegarde et la promotion de l'emploi de ses adhérents.
Avatar du membre
Tofly2leretour
Chef de secteur posteur
Messages : 959
Enregistré le : 17 déc. 2007, 18:57

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Tofly2leretour »

Dubble a écrit : 17 janv. 2023, 12:44 Ton système qui va freiner automatiquement, il risque de se planter et de bloquer des avions au point d'arrêt, déclenchant des retards à plusieurs dizaines de milliers d'euros régulièrement. Sur 320 certains sont très réticents à serrer le frein de parc hors du point de parking, de peur qu'il ne reste bloqué. Ca m'est arrivé une fois, il a suffi de recycler la manette, heureusement.

Pour cette histoire de frein de parc sur Airbus, si les gens lisaient la doc ça arriverait encore moins souvent (il est recommandé d’appuyer sur les freins en même temps qu’on enlève le frein e parc afin d’éliminer toute pression résiduelle dans le circuit). Au moins un point où le système Boeing est mieux foutu (en plus du fait qu’il t’empèche mécaniquement de mettre le frein de parc en roulant).
Avatar du membre
bleedair
Chef de secteur posteur
Messages : 736
Enregistré le : 04 avr. 2011, 18:59
Localisation : Brest
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par bleedair »

.
Modifié en dernier par bleedair le 18 mars 2023, 22:59, modifié 1 fois.
Avatar du membre
VinceR
Chef pilote posteur
Messages : 344
Enregistré le : 14 août 2007, 22:49

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par VinceR »

https://www.aerobuzz.fr/emploi/une-majo ... -le-poste/
L’étude reste toutefois optimiste pour les années à venir ; le long-courrier redémarrant, les salaires devraient suivre. Les recrutements devraient rester tendus encore pour les cinq années à venir...
Avatar du membre
bleedair
Chef de secteur posteur
Messages : 736
Enregistré le : 04 avr. 2011, 18:59
Localisation : Brest
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par bleedair »

.
Modifié en dernier par bleedair le 18 mars 2023, 22:59, modifié 1 fois.
Avatar du membre
bleedair
Chef de secteur posteur
Messages : 736
Enregistré le : 04 avr. 2011, 18:59
Localisation : Brest
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par bleedair »

Avatar du membre
bleedair
Chef de secteur posteur
Messages : 736
Enregistré le : 04 avr. 2011, 18:59
Localisation : Brest
Âge : 29

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par bleedair »

Avatar du membre
skymember
Chef de secteur posteur
Messages : 966
Enregistré le : 01 mars 2005, 01:00

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par skymember »

"On peut aller en train jusqu'en Chine en 10 jours"
C'est une belle idée...
Donc en gros 3 semaines de voyage en train et 2j sur place?
Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 7477
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par JAimeLesAvions »

Dubble a écrit : 17 janv. 2023, 13:32 C'est chercher la petite bête dans le sens où c'est un mauvais raisonnement.
Des incidents comme ça, on peut en sortir des palanquées sans que ça ne remette en cause le résultat de tout ça, qui est certaines années avec 0 morts. Et des années avec 300 morts tous dus à des ingénieurs qui commettent des erreurs grossières (MCAS)
Le BEA vient de publier un rapport sur l'accident MCAS d'air Ethiopie j'en recommande la lecture.
Si da el cántaro en la piedra o la piedra en el cántaro, mal para el cántaro.
Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2826
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Re: Pilote, un métier d’avenir ?

Message par Squish »

Pas moyen de le trouver... t'as le lien?
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message