Autothrottle : est-elle une aide ?

Questions, réponses, discussions sur tous les aspects techniques de l'aviation.

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7957
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 29

Autothrottle : est-elle une aide ?

Message par Dubble »

Bonsoir,

J'ai trouvé ce scénario intéressant, je vous le pose donc ici.

Imaginez que vous êtes en palier stabilisé à 2000 ft en approche.
Vous avez l'autothrust/autothrottle sur ON.
L'AP est OFF, et les FD ne comptent pas car vous ne touchez pas aux commandes (pensez au vol eastern airlines 401), et n'y toucherez pas.
Autrement dit, on étudie la stabilité de l'avion manche libre (et A/T ou ATHR incluse)
Vous êtes au milieu de votre bandeau de vitesse, loin de toutes vos limitations.
Sur Boeing, ou autre avion doté de stabilité longitudinale positive et d'une autopoussée/manette, vous êtes parfaitement trimé, sur Airbus vous êtes en loi normale.

Vous réduisez le speed bug d'une certaine vitesse, tout en restant largement au dessus de la vitesse minimale de vol pour la conf, que se passe-t-il ? Combien de temps vous reste-t-il à vivre ?
Sur Airbus (aucun piège)
Sur avion générique doté de stabilité longitudinale positive (cela nécessite de se demander comment se comporte l'A/T du point de vue automatisme)
Sur B777 (il y a une particularité qu'on ne peut pas connaitre à moins de l'avoir essayée ou d'être ingénieur commandes de vol électriques chez boeing)

Si quelqu'un peut le tenter en simulateur (grand public ou FFS) cela peut m'intéresser aussi.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message