LAPL : questions de débutant

Aviation légère, de loisirs: questions, récits, pilotage, théorie, etc...

Modérateur : Big Brother

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
Jimpqfly
Elève-pilote posteur
Messages : 5
Enregistré le : 09 juin 2024, 20:12

LAPL : questions de débutant

Message par Jimpqfly »

Salut,

J'ai cherché sur le forum un topic "questions pour débutant" mais pas trouvé, donc si je fais une bêtise avec ce (premier) post n'hésitez pas à me le dire.

J'envisage de m'inscrire à la formation LAPL:
- Je comprends que le nombre d'heures de vol dans le cadre de cette formation est identique au PPL (car même si on me propose de ne pas faire les VORs, je demanderai à les faire)
- Je ne vois aucun intérêt à utiliser un avion de plus de 2 tonnes au décollage, et plus de 3 passagers (déjà, un seul me parait être une grande responsabilité...)
- Je ne vise pas un terrain de jeu hors Europe (je m'interroge quand même sur les UK avec le Brexit...? :boxe2: )
- J'ai l'impression que les contraintes pour "maintenir" sa licence sont moindre que celles du PPL (12h/24 mois contre 12h/12 mois, visite médicale qui serait moins contraignante ? :boxe2: , ...)

Pour tout vous dire j'étais aussi intéressé par la licence ULM, qui m'irait pas mal, mais :
- cette licence ne serait pas subventionnée par le très gentil employeur de mon épouse (LAPL et PPL seulement)
- apparemment je peux "facilement" passer la licence ULM venant du LAPL car les épreuves théoriques sont assez proches, et cela ne nécessiterait que quelques heures de pratique (? :boxe2: )

Peut-être que certains d'entre vous pourront valider ou m'expliquer (si je me plante) les points notés " :boxe2: " de mon message ?

D'autre part, je m'interroge sur l'assurance proposée par la FFA... ayant une petite fille, j'ai par défaut le réflexe de vouloir la mettre au taquet : certains volent-ils avec l'assurance au max ? :boxe2:
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 2515
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Localisation : LFPT, LFPN
Contact :

Re: LAPL : questions de débutant

Message par LC41 »

Jimpqfly a écrit : 09 juin 2024, 20:36 - J'ai l'impression que les contraintes pour "maintenir" sa licence sont moindre que celles du PPL (12h/24 mois contre 12h/12 mois, visite médicale qui serait moins contraignante ? :boxe2: , ...)
Je ne suis pas d'accord avec cela, car je trouve que maintenir une expérience récente sur une période glissante est un bâton pour se faire battre. J'en ai fait l'expérience avec l'IR américain où il faut 6 approches dans les 6 derniers mois, ainsi qu'un suivi de route et une attente afin que l'IR soit valable. Il est beaucoup plus simple de faire une prorogation IR annuelle. Au moins tu as une échéance fixe à laquelle te tenir, et tu n'as pas besoin de faire de comptes de boutiquier.
Jimpqfly a écrit : 09 juin 2024, 20:36 Pour tout vous dire j'étais aussi intéressé par la licence ULM, qui m'irait pas mal, mais :
- cette licence ne serait pas subventionnée par le très gentil employeur de mon épouse (LAPL et PPL seulement)
- apparemment je peux "facilement" passer la licence ULM venant du LAPL car les épreuves théoriques sont assez proches, et cela ne nécessiterait que quelques heures de pratique (? :boxe2: )
Le principal problème du brevet ULM est la très grande diversité dans la qualité de la formation. En revanche, en termes de performance beaucoup d'ULM ont des performances qui dépassent largement celles des avions certifiés avec un coût d'exploitation comparativement ridicule. Les prix des appareils se rapprochent cependant fortement des ceux des avions certifiés, mais ils n'ont que deux places, et le franchissement des frontières me semble de plus en plus difficile.

Comme tu le dis justement, une fois que tu as le PPL ou le LAPL, il est assez simple d'obtenir le brevet d'ULM, et tu auras eu une formation théorique et pratique selon un programme qui assure un certain niveau.
Jimpqfly a écrit : 09 juin 2024, 20:36 D'autre part, je m'interroge sur l'assurance proposée par la FFA... ayant une petite fille, j'ai par défaut le réflexe de vouloir la mettre au taquet : certains volent-ils avec l'assurance au max ? :boxe2:
À une époque où je volais dans un club FFA, j'ai pris l'assurance avec les meilleures garanties...
Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 7536
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Re: LAPL : questions de débutant

Message par JAimeLesAvions »

Dans ton cas je ne vois pas l'intérêt de la licence LAPL plutot que PPL
En pratique le certificat médical est à ma connaissance en France le même.
Si un jour ça changeait, alors avec un certificat médical LAPL tu aurais les privilèges de la licence LAPL même si tu as un PPL

L'examen théorique est le même.
Le demi tour avec une visière sans visibilité fait partie de la formation PPL et pas de la formation LAPL, ça prend moins d'une heure de vol.

La radionavigation (VOR, mais ils vont presque tous disparaître, donc plutôt GPS) fait partie de la formation LAPL mais est un peu moins avancée que pour le programme PPL. Elle n'est pas au programme du test LAPL.
Mais en pratique l'examen en vol PPL et LAPL sont presque identiques.
La partie radionavigation du test PPL, qui n'est pas dans le test LAPL ne pose aucune difficulté et donc ce n'est pas sur ce critère qu'il faut se décider. Et surtout par la suite tu ne navigueras certainement pas à l'estime, donc autant de former proprement à l'utilisation du GPS en faisant une formation PPL.

Le LAPL est parfois proposé dans les clubs parce qu'il n'y a pas d'instructeur qualifié pour enseigner le PPL, et ont trouve parfois des clubs de mauvaise foi qui, au lieu d'avouer qu'ils n'ont pas d'instructeur qualifié, prétendent que le LAPL est mieux adapté.
Modifié en dernier par JAimeLesAvions le 10 juin 2024, 10:00, modifié 1 fois.
Si da el cántaro en la piedra o la piedra en el cántaro, mal para el cántaro.
Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 7957
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 29

Message par Dubble »

Il n'y a pas d'épreuve théorique pour obtenir son brevet ULM si on a une licence avion.
Avatar du membre
Auteur du sujet
Jimpqfly
Elève-pilote posteur
Messages : 5
Enregistré le : 09 juin 2024, 20:12

Re: LAPL : questions de débutant

Message par Jimpqfly »

Merci pour vos réponses !!!

@LC41 tu me rassures sur l'assurance... pour l'ULM j'avoue que j'ai été pas mal refroidi par un "vol de découverte" avec des montées à plus de 5m/s, des virages assez forts, et surtout des rétablissements d'assiette après montée (je n'irai pas parler de G négatifs mais bon...) qui m'ont rendu tout blanc. C'est certain que ça grimpe aux arbres ces trucs, mais je préfère commencer par un LAPL... Je ne te suis plus sur les 24 mois glissants : je trouve plutôt que c'est confortable ? 6h par an ça parait quand même très atteignable, alors que 12h/an, finalement, je pense que ça peut devenir contraignant...

@JAimeLesAvions Bon ben si tu vois pas l'intérêt... OK. Pourtant il faut lire ce que j'ai écris, je sais bien que la formation est la même, j'ai décris mon raisonnement :-?

@Dubble Ah sympa ça ! Tu en es sûr ? Car j'avais cru comprendre que les 2 épreuves théoriques n'étaient pas les mêmes ?
Avatar du membre
LC41
Chef de secteur posteur
Messages : 2515
Enregistré le : 03 févr. 2019, 20:42
Localisation : LFPT, LFPN
Contact :

Re: LAPL : questions de débutant

Message par LC41 »

Jimpqfly a écrit : 10 juin 2024, 14:10 Je ne te suis plus sur les 24 mois glissants : je trouve plutôt que c'est confortable ? 6h par an ça parait quand même très atteignable, alors que 12h/an, finalement, je pense que ça peut devenir contraignant...
Le principal problème de l'exigence d'expérience sur une période glissante est qu'il faut s'assurer de bien être dans les clous avant chaque vol, surtout si on vole peu.

Sur la faisabilité de 12 h/an, pour être très direct, les compétences de ceux qui ne volent que 12 h par an est excessivement faible, alors 6 h/an...

Il y a d'autres considérations aussi. Pour emport passager il faut avoir fait 3 atterrissages dans les trois derniers mois. La majorité des clubs ne te permettront pas de partir en solo à moins que tu ais fait au moins un vol dans les 60 ou 90 derniers jours. Ils demandent aussi un vol de contrôle par an.

En ne faisant que 6 h par an, tu passeras ton temps à loguer des heures de double-commande, tu ne feras jamais, ou rarement les vols que tu aurais souhaité/rêvé de faire, et tu seras assez vite las de ne voler que pour garder ta qualification. En plus ta femme ne voudra pas venir avec toi et te reprochera de passer trop de temps au club. :(
Avatar du membre
Auteur du sujet
Jimpqfly
Elève-pilote posteur
Messages : 5
Enregistré le : 09 juin 2024, 20:12

Re: LAPL : questions de débutant

Message par Jimpqfly »

Ouhhhh je suis à peu près certain que ma femme ne voudra pas venir avec moi de toutes manières ... j'imagine que les Clubs proposent des voyages à plusieurs avec les avions qu'ils possèdent ?

Pour les contraintes passagers, et le vol de contrôle par an, ça ne me choque pas du tout...

Il faut quand même être conscient que 12h de vol ça fait 12 dimanche matin pour moi, sur une année qui n'en compte que 52 : tu en enlèves 30% pour mauvais temps, restent 36, et une dizaine pour les vacances scolaires, restent 26 dimanche où je peux potentiellement voler. Je suis juste conscient de la contrainte, même si la motivation est là !

Pour les vols que je souhaite faire... j'avoue que je ne me suis jamais vraiment posé la question... Le Mont St Michel ? Les Alpes même si les thermiques me font assez peur... Je ne sais même pas ce qu'il est possible/intéressant de faire, en tant que 100% débutant. Je ne sais pas s'il faut louer l'avion de son club (peut-on l'emprunter plusieurs jours?), etc, etc... le Newbie total :myope:
Avatar du membre
arogues
Chef de secteur posteur
Messages : 1824
Enregistré le : 25 oct. 2004, 02:00
Contact :

Re: LAPL : questions de débutant

Message par arogues »

Jimpqfly a écrit : 10 juin 2024, 19:13 Pour les vols que je souhaite faire... j'avoue que je ne me suis jamais vraiment posé la question... Le Mont St Michel ? Les Alpes même si les thermiques me font assez peur... Je ne sais même pas ce qu'il est possible/intéressant de faire, en tant que 100% débutant. Je ne sais pas s'il faut louer l'avion de son club (peut-on l'emprunter plusieurs jours?), etc, etc... le Newbie total :myope:
Si tu ne voles que le dimanche matin, y'aura pas de thermique ;-)
Mais oui, tu peux utiliser un avion plusieurs jours, selon les clubs c'est plus ou moins simple :
- version simple : tu mets la résa et voila (mon club) et eventuellement on te demanderas ou tu vas,
- version compliqué : faut demander au comité directeur l'autorisation ...
Ca vient par contre toujours avec un minimum de temps de vol (car si tu prends l'avion 3 semaines pour faire 2 heures de vols, ca va pas le faire). Habituellement entre 2 et 3h par jours (mais tu peux faire 6h en un jour et ne pas voler pendant plusieurs jours, faut le voir lissé sur la période d'emprunt).
@+, Antoine
Mon blog : http://blog.arogues.org
Avatar du membre
JAimeLesAvions
Chef de secteur posteur
Messages : 7536
Enregistré le : 02 mars 2008, 08:03

Re: LAPL : questions de débutant

Message par JAimeLesAvions »

Jimpqfly a écrit : 10 juin 2024, 14:10 @JAimeLesAvions Bon ben si tu vois pas l'intérêt... OK. Pourtant il faut lire ce que j'ai écris, je sais bien que la formation est la même, j'ai décris mon raisonnement :-?
Pourquoi vouloir moins de privilèges si la formation est la même? D'après ce que tu écris le seul avantage que tu vois est la condition de maintien de privilège que tu estimes moins contraignante. Je pense que 6h par an ce n'est pas assez pour garder un niveau correct.

À supposer que tu sois capable de garder ton niveau en volant peu, il y a une solution simple: dans la plupart des club il y a des examinateurs, et tu peux proroger ta SEP PPL avec un test d'une heure environ (controle de compétence avec un examinateur) sans condition d'expérience récente.
Si da el cántaro en la piedra o la piedra en el cántaro, mal para el cántaro.
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message