Parlons argent [sensible et rabat-joie s’abstenir]

Devenir Pilote de Ligne en empruntant la "petite porte" en France et/ou en Europe.

Modérateur : Big Brother

Verrouillé
Avatar du membre
Auteur du sujet
captain_747
Captain posteur
Messages : 298
Enregistré le : 08 mai 2008, 10:21

Parlons argent [sensible et rabat-joie s’abstenir]

Message par captain_747 »

Bonjour,

Nous connaissons tous grosso modo les salaires des OPL ou CDB de chaque grande compagnie ou low cost. Mais chaque ville a son coup de la vie, chaque compagnie a ses contraintes.
Plutot que de parler de la big mac rule, parlons de ce qu’il vous reste à la fin de mois / fin d’année après avoir payé vos obligations (logement, nourriture, impôts, frais pro, bagnole, ...), votre épargne possible en fait! Mensuelle ou annuelle.

Le critère d’un bon revenu, c’est surtout ce qu’il vous reste pour profiter. On a beau gagner 100k annuel, s’il ne reste pas plus de 10k, c’est moins intéressant que gagner 70k et en avoir 20k pour profiter...

Avatar du membre
hip3rion
Chef de secteur posteur
Messages : 832
Enregistré le : 08 juil. 2009, 14:12

Message par hip3rion »

Salut,

Sujet intéressant mais ce mode de comptabilité ne peut pas marcher car il y a trop de variables selon l'individu. Le salaire brut et/ou net total permet justement de mettre tout le monde sur la même ligne de départ et ensuite chacun fait sa vie.

Logement :
Pilote A ne voit pas la vie autrement qu'en appart en centre-ville avec metro/tram pour aller partout.
Pilote B ne supporte pas la ville et veut une maison avec jardin en banlieue/campagne proche

Nourriture :
Pilote A a des gouts simples, va très peu au resto et si c'est le cas, va dans un resto abordable.
Pilote B veut du bon steak tous les jours.

Voiture:
Pilote A a sa fidèle 106, tres fiable qui lui convient très bien. Il ne voit pas la voiture comme totem d'un statut social.
Pilote B considère que le minimum pour "bien vivre" est une voiture de moins de 10 ans.

On va vite arriver dans une impasse ou chacun donnera sa vision de ce qu'est le "strict minimum" avec des phrases du style "oui m'enfin... pouvoir se payer 2 resto par mois et aller a 1 concert par mois, ca me parait le minimum quand même..."

Les américains ont un moyen pas trop mal d'avoir une idée de l'aspect $$$ vs qualité de vie a leur compagnie :
https://www.airlinepilotforums.com/majo ... nings.html

Mettre son total brut/net en rapport du nombre d'heures volées, quelle base, interessement etc

Avatar du membre
Squish
Chef de secteur posteur
Messages : 2156
Enregistré le : 24 mars 2011, 11:16

Message par Squish »

y'en a meme qui pensent que ça vaut le coup de s'en foutre sur la gueule pour du Nutella. Vous imaginez la variable! :lol:

Avatar du membre
p2002
Chef pilote posteur
Messages : 539
Enregistré le : 23 janv. 2018, 14:37

Message par p2002 »

Super bonne idée de faire un topic dessus, j’espère que ça permettra d’éviter que le sujet revienne dans tous les topics :)

Moi j'ai une question : en france, quel devrait être pour vous le salaire minimum (NET) pour un FO débutant (son premier job) ?

Avatar du membre
Lowrider
Chef de secteur posteur
Messages : 1292
Enregistré le : 10 janv. 2014, 12:34
Contact :

Message par Lowrider »

p2002 a écrit :Super bonne idée de faire un topic dessus, j’espère que ça permettra d’éviter que le sujet revienne dans tous les topics :)

Moi j'ai une question : en france, quel devrait être pour vous le salaire minimum (NET) pour un FO débutant (son premier job) ?
Assez pour pouvoir rembourser sa formation, payer ses frais dont sa bagnole, ses impôts, sans avoir besoin d’être hébergé par sa famille, en colloque ou son autre moitié.

Avatar du membre
p2002
Chef pilote posteur
Messages : 539
Enregistré le : 23 janv. 2018, 14:37

Message par p2002 »

Lowrider a écrit :
p2002 a écrit :Super bonne idée de faire un topic dessus, j’espère que ça permettra d’éviter que le sujet revienne dans tous les topics :)

Moi j'ai une question : en france, quel devrait être pour vous le salaire minimum (NET) pour un FO débutant (son premier job) ?
Assez pour pouvoir rembourser sa formation, payer ses frais dont sa bagnole, ses impôts, sans avoir besoin d’être hébergé par sa famille, en colloque ou son autre moitié.
Et du coup un chiffre ?

De ce que j'ai pu observer autour de moi après une école d'ingé banale 2500€ nets.

Donc si on considère un crédit pour la formation, 3000€ net c'est raisonnable ? Pilote étant quand même plus un bac +2 que +5

Avatar du membre
5 Rings
Chef de secteur posteur
Messages : 6614
Enregistré le : 23 oct. 2005, 02:00

Message par 5 Rings »

Tant qu'on en sera à comparer des pilotes avec des ingés, ce genre de débats sur la rémunération n'ira nul part.
Je n'ai rien à voir avec le Fiverings de paroledegaulois.com ou Rcocobis.

Avatar du membre
p2002
Chef pilote posteur
Messages : 539
Enregistré le : 23 janv. 2018, 14:37

Message par p2002 »

5 Rings a écrit :Tant qu'on en sera à comparer des pilotes avec des ingés, ce genre de débats sur la rémunération n'ira nul part.
On en retrouve beaucoup qui ont le double diplôme.


On peut comparer à chauffeur de bus sinon, donc 2000€ en fin de carrière ?

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6583
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 25

Message par Dubble »

C'est un peu surprenant que les pilotes de ligne gagnent autant alors qu'il y a largement plus de candidats que de places.
Chez les ingénieurs, la baisse des rémunérations est cohérente avec l'augmentation de nombre de diplômés.

Avatar du membre
p2002
Chef pilote posteur
Messages : 539
Enregistré le : 23 janv. 2018, 14:37

Message par p2002 »

Dubble a écrit :C'est un peu surprenant que les pilotes de ligne gagnent autant alors qu'il y a largement plus de candidats que de places.
Chez les ingénieurs, la baisse des rémunérations est cohérente avec l'augmentation de nombre de diplômés.
Totalement d'accord, les salaires ne répondent pas du tout à l'offre de la loi et de la demande, si c’était le cas il n'y aurait pas de chômage dans la profession.
Le modèle de RYN est critiqué mais il répond à l’état du marché actuel.

Avatar du membre
Dan
Chef de secteur posteur
Messages : 6385
Enregistré le : 18 sept. 2002, 02:00
Âge : 39

Message par Dan »

Dubble a écrit :C'est un peu surprenant que les pilotes de ligne gagnent autant alors qu'il y a largement plus de candidats que de places.
Chez les ingénieurs, la baisse des rémunérations est cohérente avec l'augmentation de nombre de diplômés.
Tu peux nous donner tes chiffres, qu'on se marre ? C'est quoi "autant" ? Chez qui ? Dans quels pays ? A quel niveau de carrière ?

Avatar du membre
5 Rings
Chef de secteur posteur
Messages : 6614
Enregistré le : 23 oct. 2005, 02:00

Message par 5 Rings »

p2002 a écrit :
5 Rings a écrit :Tant qu'on en sera à comparer des pilotes avec des ingés, ce genre de débats sur la rémunération n'ira nul part.
On en retrouve beaucoup qui ont le double diplôme.


On peut comparer à chauffeur de bus sinon, donc 2000€ en fin de carrière ?
J'ai le double diplôme, je pense donc ne pas avoir un avis infondé sur la question.
Je n'ai rien à voir avec le Fiverings de paroledegaulois.com ou Rcocobis.

Avatar du membre
Auteur du sujet
captain_747
Captain posteur
Messages : 298
Enregistré le : 08 mai 2008, 10:21

Message par captain_747 »

Dubble a écrit :C'est un peu surprenant que les pilotes de ligne gagnent autant alors qu'il y a largement plus de candidats que de places.
Chez les ingénieurs, la baisse des rémunérations est cohérente avec l'augmentation de nombre de diplômés.
Toi, t’es pas ingénieur! Il y a un manque chronique d’ingénieur partout et dans (presque) tous les domaines!
La rému des ingé ne baisse pas, mais c’est vrai qu’elle n’est valorisée à sa juste valeur...
Pour info, la loi du marché attaque méchamment les pilotes, hors grand groupe (pour l’instant)

Avatar du membre
flyingtom
Chef de secteur posteur
Messages : 1244
Enregistré le : 16 sept. 2004, 02:00
Localisation : Mulhouse

Message par flyingtom »

p2002 a écrit :
5 Rings a écrit :Tant qu'on en sera à comparer des pilotes avec des ingés, ce genre de débats sur la rémunération n'ira nul part.
On en retrouve beaucoup qui ont le double diplôme.
Et du coup des clients pour le p2f.... mais c.est offtopic.

Avatar du membre
Kaikosse
Elève-pilote posteur
Messages : 50
Enregistré le : 06 avr. 2012, 23:01
Âge : 80

Message par Kaikosse »

C'est marrant, quand on voit ce post " https://www.airlinepilotforums.com/majo ... nings.html " on se rend compte qu'on est sur un forum français.

@captain_747: personne ne parlera argent ici.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6583
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 25

Message par Dubble »

Dan a écrit : Tu peux nous donner tes chiffres, qu'on se marre ? C'est quoi "autant" ? Chez qui ? Dans quels pays ? A quel niveau de carrière ?
Les chiffres tu les connais très bien.

Après je pense plus à des compagnies qui alignent les jets par dizaine.
Les jobs sur turboprop ne représentent peut-être pas la majorité des pilotes ?
captain_747 a écrit : Toi, t’es pas ingénieur! Il y a un manque chronique d’ingénieur partout et dans (presque) tous les domaines!
La rému des ingé ne baisse pas, mais c’est vrai qu’elle n’est valorisée à sa juste valeur...
Pour info, la loi du marché attaque méchamment les pilotes, hors grand groupe (pour l’instant)
Pour ton info :
- Je suis bel et bien ingé.
- S'il y avait un manque chronique d'ingénieurs on ne verrait pas les boites de sous traitances se multiplier comme des petits pains dans les mains de Jésus.
- Si Airbus (site de Toulouse) n'a recruté que 17 cadres (en majorité ingénieurs) en 2015 ce n'est pas parce qu'ils ont du mal à en trouver
- Le salaire d'un ingé débutant a baissé de 4 smics en 1965 vers environ 2 aujourd'hui (ce qui se traduit par la démocratisation du diplôme).
Modifié en dernier par Dubble le 28 janv. 2018, 20:48, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Dan
Chef de secteur posteur
Messages : 6385
Enregistré le : 18 sept. 2002, 02:00
Âge : 39

Message par Dan »

Kaikosse a écrit :C'est marrant, quand on voit ce post " https://www.airlinepilotforums.com/majo ... nings.html "
Où l'on voit que les copis qui viennent d'arriver chez Delta font pas loin de $200k/an. Il serait intéressant de comparer les résultats de Delta et l'image d'Epinal disant que ce sont les salaires de pilotes qui plombent les compagnies aériennes... Suivez mon regard.

Avatar du membre
Dan
Chef de secteur posteur
Messages : 6385
Enregistré le : 18 sept. 2002, 02:00
Âge : 39

Message par Dan »

Dubble a écrit :
Dan a écrit : Tu peux nous donner tes chiffres, qu'on se marre ? C'est quoi "autant" ? Chez qui ? Dans quels pays ? A quel niveau de carrière ?
Les chiffres tu les connais très bien.

Après je pense plus à des compagnies qui alignent les jets par dizaine.
Je les connais très bien mais je me demande surtout ce que tu trouves aberrant dans ces chiffres, toi qui n'as aucune idée de ce qu'est le quotidien de ce métier et sa corrélation avec ses salaires.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6583
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 25

Message par Dubble »

Un salaire ne rémunère pas la difficulté des conditions de travail. Sinon les enfants qui se cassent le dos pour miner du cobalt auraient un salaire de PDG.
Pour prendre un exemple moins tiré par les cheveux, les PNC ont exactement les mêmes conditions de travail que les PNT (voire pire, puisqu'ils doivent marcher sans relâche dans l'avion) et sont beaucoup moins bien payés.

On s'attend plutôt à ce que le salaire suive une loi de marché. Plus de diplômés : baisse des salaires.

La différence vient peut-être du fait qu'une compagnie ne va pas embaucher 4 pilotes à 3k€ au lieu de 2 à 6k€, alors qu'une entreprise d'ingénierie pourrait tout à fait le faire.

Avatar du membre
Gadget
Elève-pilote posteur
Messages : 13
Enregistré le : 17 janv. 2018, 20:24

Message par Gadget »

Dubble a écrit :Un salaire ne rémunère pas la difficulté des conditions de travail. Sinon les enfants qui se cassent le dos pour miner du cobalt auraient un salaire de PDG.
Pour prendre un exemple moins tiré par les cheveux, les PNC ont exactement les mêmes conditions de travail que les PNT (voire pire, puisqu'ils doivent marcher sans relâche dans l'avion) et sont beaucoup moins bien payés.

On s'attend plutôt à ce que le salaire suive une loi de marché. Plus de diplômés : baisse des salaires.

La différence vient peut-être du fait qu'une compagnie ne va pas embaucher 4 pilotes à 3k€ au lieu de 2 à 6k€, alors qu'une entreprise d'ingénierie pourrait tout à fait le faire.
j'ai tendance à croire que l'on n'est pas payé pour ce que l'on fait mais pour ce que l'on pourrait faire (ou pour ce qu'on est censé être capable de faire...)...

Verrouillé



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message