Quel stage de fin d'étude choisir ?

Bref: les autres autres métiers aéros

Modérateur : Dan

Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
SkyShark
Elève-pilote posteur
Messages : 19
Enregistré le : 01 févr. 2017, 18:47
Âge : 23

Quel stage de fin d'étude choisir ?

Message par SkyShark »

Bonjour,
j'arrive enfin à la fin de mes études d'ingénieur en aéronautique et dans quelques mois je débuterai mon stage de fin d'études (6 mois). Voulant par la suite m'orienter vers une formation de pilote de ligne, je souhaiterais trouver un stage qui se rapproche au plus près de l'aspect pilotage et vol. Ou alors dans lequel on se trouve au plus proche des avions.

Je voudrais donc savoir s'il existe des stages d'ingénieur d'essai en vol, ou encore des stages axés autour du pilotage, en simulateur par exemple. Le but étant, bien sûr de me créer un tremplin pour accéder plus facilement au métier de pilote par la suite.

Avatar du membre
Ido
Copilote posteur
Messages : 58
Enregistré le : 13 août 2018, 15:21

Message par Ido »

La maintenance aéronautique pour être au plus près des avions. C'est un milieu industriel et il y a de nombreux stages.
Pour la proximité du monde des navigants : sécurité des vols, CCO, bureau technique,... De même, nombreux stages en compagnies !
Les offres sont disponibles sur les sites emploi des compagnies. Si tu as des contacts, la candidatures spontanée ou simplement envoyer ton CV en disant que t'es intéressé par un stage, et il tournera assez vite et ça peut marcher.

Et pour les essais en vol chez les constructeurs, les stage existent mais sont plus difficilement accessibles (mais possible !)

Le mot "tremplin" est à nuancer. Ce stage va t'apporter des connaissances sur le milieu vu de l'intérieur, mais ne sera pas un véritable tremplin. Ce n'est pas parce que tu l'as fait que tu vas être pilote, et ce n'est pas parce que tu ne l'as pas fait que tu ne seras pas pilote.
Par contre, je le conseille vraiment pour la vision interne que ça t'apporte et pour les rencontres qui sont toujours hyper utiles.

Avatar du membre
Ben Gi
Chef pilote posteur
Messages : 461
Enregistré le : 02 sept. 2005, 02:00
Âge : 31

Message par Ben Gi »

Si tu veux un stage d'ingénieur pour avoir des contacts et proche des avions, je te conseille de travailler directement aux bureaux d'études des compagnies françaises (aigle azur, asl france, etc), sinon dans les compagnies d'aviation d'affaires aux bourget (plus intéressant mais difficile d'accès).
Attention si tu pars dans ce genre de stage tu ne pourras plus (ou presque plus) intégrer une voie plus normal avec ton diplôme d'ingé. Le stage de 6 mois est normalement une pré embauche et tu seras vite "spécialisé".
Et attention à ne pas dire que tu veux être pilote (ou beaucoup plus tard mais ingénieur first) car sinon personne ne va s’embêter à te former pour te voir partir 6 mois après...

Pour ma part, j'avais fait tous mes stages dans l'aviation d'affaires, ce qui m'a grandement aidé pour trouver un boulot au sol en attendant le job de pilote et garder contact avec le milieu.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6533
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 25

Message par Dubble »

Ben Gi a écrit :Si tu veux un stage d'ingénieur pour avoir des contacts et proche des avions, je te conseille de travailler directement aux bureaux d'études des compagnies françaises (aigle azur, asl france, etc), sinon dans les compagnies d'aviation d'affaires aux bourget (plus intéressant mais difficile d'accès).
Attention si tu pars dans ce genre de stage tu ne pourras plus (ou presque plus) intégrer une voie plus normal avec ton diplôme d'ingé. Le stage de 6 mois est normalement une pré embauche et tu seras vite "spécialisé".
Et attention à ne pas dire que tu veux être pilote (ou beaucoup plus tard mais ingénieur first) car sinon personne ne va s’embêter à te former pour te voir partir 6 mois après...

Pour ma part, j'avais fait tous mes stages dans l'aviation d'affaires, ce qui m'a grandement aidé pour trouver un boulot au sol en attendant le job de pilote et garder contact avec le milieu.
Mon conseil c'est de ne même pas prononcer le mot pilote pendant l'entretien.
Je me suis auto débriefé quelques entretiens et ceux que j'ai réussi, c'est sur le tard, une fois que j'avais compris qu'il ne fallait pas effrayer le rh d'une grosse entreprise qui veut recruter quelqu'un pour dix ans minimum.


Pour un job proche du pilotage, je conseille un job en qualités de vol. Ou bien un job aux simulateurs chez airbus. Ou bien aux essais chez airbus. Je peux aussi te conseiller le département aéro/perfos/qdv de socata (daher) : tu passeras au milieu des tbm tous les jours. Dassault saint cloud tu ne verras pas d'avions.

Les compagnies c'est une bonne idée pour un métier plus proche de l'exploitation.

Avatar du membre
- Capten -
Chef pilote posteur
Messages : 301
Enregistré le : 24 nov. 2016, 20:12

Message par - Capten - »

mais socata, c'est à tarbes uniquement ?

Avatar du membre
Auteur du sujet
SkyShark
Elève-pilote posteur
Messages : 19
Enregistré le : 01 févr. 2017, 18:47
Âge : 23

Message par SkyShark »

Cela m'aide, merci pour vos retours ! :)

Avatar du membre
FlightBag
Elève-pilote posteur
Messages : 49
Enregistré le : 11 févr. 2019, 12:11

Message par FlightBag »

edit
Modifié en dernier par FlightBag le 13 août 2019, 10:01, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Dubble
Chef de secteur posteur
Messages : 6533
Enregistré le : 29 juin 2008, 01:20
Localisation : Sydney
Âge : 25

Message par Dubble »

- Capten - a écrit :mais socata, c'est à tarbes uniquement ?
Oui, Tarbes uniquement. C'est une ville assez petite mais niveau activité aéro tu ne seras pas déçu.

De manière générale, je conseillerais un métier qui permette d'approfondir des sujets utiles dans l'optique de la suite :
Mécanique du vol, réglementation aérienne (contrôleur aérien), météo, opérations aériennes,..

Mécanique du vol me semble être le sujet le plus intéressant, ça permet de maîtriser les perfos et de mieux comprendre son pilotage (surtout qu'avec la méthode française c'est un peu ce qu'on demande) et ce serait difficile à aborder avec la formation atpl uniquement. Mais je n'ai pas tout vu, il y a peut-être encore mieux ailleurs.

Avatar du membre
FlyingKangaroo
Copilote posteur
Messages : 78
Enregistré le : 22 mai 2019, 11:22
Âge : 29

Message par FlyingKangaroo »

Dubble a écrit :
- Capten - a écrit :mais socata, c'est à tarbes uniquement ?
Oui, Tarbes uniquement. C'est une ville assez petite mais niveau activité aéro tu ne seras pas déçu.

De manière générale, je conseillerais un métier qui permette d'approfondir des sujets utiles dans l'optique de la suite :
Mécanique du vol, réglementation aérienne (contrôleur aérien), météo, opérations aériennes,..

Mécanique du vol me semble être le sujet le plus intéressant, ça permet de maîtriser les perfos et de mieux comprendre son pilotage (surtout qu'avec la méthode française c'est un peu ce qu'on demande) et ce serait difficile à aborder avec la formation atpl uniquement. Mais je n'ai pas tout vu, il y a peut-être encore mieux ailleurs.
Tout à fait d'accord avec toi. J'avais fait plusieurs stages en compagnie et chez un constructeur; j'ai trouvé la seconde catégorie plus intéressante. En compagnie, tu feras beaucoup de paperasse (surtout en BE), ce qui n'a pas trop d'utilité pour le métier de pilote, et si tu vas en CCO, tu verras pas mal de choses sur la préparation des vols (dépôt de plans de vol, demandes de fuel, de slots, détermination de la payload max pour un vol en question...) mais au bout d'une semaine, tu auras vite fait le tour et ce sera répétitif. Chez un constructeur (d'autant plus un constructeur d'avions légers), tu auras souvent un sujet de stage assez précis mais à partir duquel tu verras bien plus de choses. Perso, mon sujet de stage était très spécialisé, mais ca faisait appel à beaucoup de connaissances de "pilotage" (de l'aérodynamique, des performances avion, des calculs de masse et centrage et de la méca du vol mais en plus poussé que ce qui t'es demandé aux modules 031, 032, 081 de l'ATPL). Il y avait aussi des domaines tout autant intéressants mais plus spécifiques au métier d'ingénieur (thermodynamique, un peu de codage). Pareil, chez un constructeur, tu auras sans doutes l'occasion de faire des prototypes et de les essayer sur avion en vol s'ils sont suffisamment développés. Quand je parle de constructeurs aéros, je regarde plus du côté des petites boites ou des constructeurs d'avions légers (Daher, Robin, Elixir, Sonaca, Diamond, Isssoire, Zenair, PAC...), car si tu vas chez Airbus, Safran, Thalès... tu seras plus le spécialiste de la clé de 12 bloqué devant ton ordi pendant 6 mois (et sur un CV, avoir une ligne d'expérience "Airbus" -comme 90% des étudiants ingés aéro-, ça n'est pas se détacher du groupe efficacement).

Sinon, on ne va pas se leurrer, un stage ingé, qu'il soit en compagnie ou chez un constructeur, ca te permet de faire beaucoup de contacts dans l'aéro, mais je doute fortement que si tu envoies ton CV 1 an plus tard pour un job de pilote, ils le lisent plus attentivement qu'un autre (si tu bosses dans la boite en question depuis 2 ou 3 ans, ce sera différent... mais il faut attendre ces 2 ou 3 ans).

Avatar du membre
Ben Gi
Chef pilote posteur
Messages : 461
Enregistré le : 02 sept. 2005, 02:00
Âge : 31

Message par Ben Gi »

FlyingKangaroo a écrit : Sinon, on ne va pas se leurrer, un stage ingé, qu'il soit en compagnie ou chez un constructeur, ca te permet de faire beaucoup de contacts dans l'aéro, mais je doute fortement que si tu envoies ton CV 1 an plus tard pour un job de pilote, ils le lisent plus attentivement qu'un autre (si tu bosses dans la boite en question depuis 2 ou 3 ans, ce sera différent... mais il faut attendre ces 2 ou 3 ans).
Et pourtant dans les petites compagnies c'est tout l'inverse. Connaître une boite en interne aide énormément pour la suite.
Ils te connaissent déjà, savent comment tu travailles et ce que tu vaux.

Répondre



  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message